Cameroun - Coupe des confédérations: Un journaliste anglais espère rencontrer Samuel Eto’o à cette compétition pour l’interviewer

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 22-Jun-2017   3856 2
Username:
Password:
Jeannot_Ekoundo   02017-06-23 08:21
#1
@Paix Travail Patrie,

On va faire comment?

Comme petit pays dit, "Son nom est sucré"
      0
Paix Travail Patrie   52017-06-22 22:49
#2
Je dis hein!!! Ce Mr Etoo a rachté cameroon info net ou alors il est actionnaire. Mon frere cest quelle malchance ca? Etoo ci etoo ca!!! Aucun autre camerounais ne fait plus de tapage q ce monsieur. Soit alors il paye ces journaleux pour le faire.

Jaimerais quon parle bien des jeune lions qi essayent demerger. Toujours lencombrant omnipresent Etoo toujours en manque damour et de reconnaissance. Pichichi,goleador, meilleur joueur dafriq,meilleur attaquant des lics, multi miliardaire etc... on a compris mon frere apres Dieu cest toi vrai vrai.

Maintenant tu es jesus, meme les aveugles marchent pendant 15 ans juste pr toucher ta soutane et te parler. Wow im very impressed.

Get the f... out of here!!!
      0
Samuel Eto'o FIFA
Aveugle depuis ses quatre années d’âge, Mani Djazmi est aveugle. Il sillonne toutes les grandes compétitions sportives depuis 15 ans dans l’espoir de croiser l’ancien capitaine des Lions indomptables.

Mani Djazmi est un journaliste anglais qui couvre la Coupe des confédérations actuelle en nourrissant le rêve d’y rencontrer Samuel Eto’o fils l’ancien capitaine des Lions indomptables. Il avoue que depuis 15 années il écume les grandes compétitions mondiales dans l’espoir de le trouver pour une interview. «J’aimerais interviewer Samuel Eto’o, si vous pouvez me permettre cet exploit, j’en serai très fier», a-t-il déclaré au quotidien Le Jour qui rapporte ses propos dans son édition du 22 juin 2017. Devenu très jeune aveugle, son handicap ne constitue pas pour lui un obstacle. «Un problème génétique est à l’origine de ma perte totale de la vue. J’avais alors quatre ans, mais comme j’aimais raconter des histoires, à trois ans déjà j’ai gardé en mémoire le métier de mon avenir. Aujourd’hui je suis journaliste de sports et je travaille pour la chaîne de radio de la Bbc la chaîne de radio de la Grande Bretagne», raconte-t-il.  

Le quotidien souligne que Mani Djazmi ne passe pas inaperçu au centre de presse. Il est accompagné par une jeune femme. Celle-ci prend «soigneusement» soin de ses pas. Présent à la Coupe des confédérations, il entend parvenir à la production d’une émission dont il est l’animateur. «Sur Bbc tous les vendredis, j’ai une émission qui s’appelle World Football. Je n’ai aucune difficulté pour la collecte des informations à mettre  à mettre au public, car même si le journaliste a souvent besoin d’être une caméra, je le fais à ma façon et cela fait 15 ans que ça dure», dit-il.  

Concernant l’équipe des Lions indomptables il pense qu’elle a toutes ses chances dans cette compétition. «Le Cameroun est une équipe particulière qui est toujours parmi les favoris d’une compétition à laquelle il prend part. C’est fou, mais ils ne baissent jamais les bras. Un pays qui a toujours produit des grandes stars du ballon rond comme Samuel eto’o, Patrick Mboma. Il faut encore les prendre ici très au sérieux. Ils sont capables de grandes choses», ajoute-t-il.  

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez