Cameroun - Crise anglophone - Cardinal Christian Tumi: «Il n’y a jamais eu de mariage entre le Cameroun anglophone et le Cameroun francophone. Ils vivent en concubinage»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
DOUALA - 24-Aug-2017   19763 187
Username:
Password:
Elaver   22017-09-18 06:29
#1
Biya kept the power a while. He always cheated in elections by changing the constitution. We all want him to leave. He’s willing to resign, but Freemasonry forces him to stay, with the threat of death. Do you know the "Gay Bathouse of the Vatican"? The pope is forced to assassinate any prelate who condemn homosexuality. Do not confuse Vatican’s crimes and State crimes. Who is not afraid of death? Let's not forget the role that Biya played in preserving our unity: Anglophones, francophones, bakueri, mousgoum, toupouri, badjoue, bassa, bamoun, eton, catholics, muslims, all-azimuth animists, we live together. I love our diversity. Do you know Biya’s agreements with China to allow our country to survive against the trickery of France? Our army officers are being trained in Russia in preparation for what France and the US could do, for our country to experiment the tragedy of Rwanda, Egypt, Somalia, DRC, Cote d'Ivoire, Mali and so on. Sometimes we must get led by the patriotic feeling, that’s going beyond political passion. Do you know the homesick, the pride one leads by seeing one family? We must save our flag beside other nations. Insure Biya that the blood of Jesus can protect him from the reprisals of the Illuminati and Freemasons if he leaves power. He’ll survive and go to heaven, despite all evil he would have done. God forgives. If he decides not to run for office in 2018, I can help him out. Take it seriously. I am Author of the book "Dieu est-il logique ? "or" Is God Logical? ". I live in New York and you have my contact: Elaver60@yahoo.fr
      0
John Doe Walker   22017-09-13 00:43
#2
One of a kind. Truly great Cameroonian.
      0
Nkolmis   32017-09-06 19:55
#3
On a libéré le soi-disants leader maintenant on parle de concubinage, Cardinal Christian TUMI a vécu pendant des dizaines d'années à Douala en tant que Archevêque l'entendre parlé ainsi me dégoute pour un homme qui dit vouloir la prospérité de son pays. Les Africain au lieu de grandir ensemble préfèrent mourir un-à-un regardez aujourd'hui le Soudan et le Soudan du Sud.
Et après indépendance que demanderont-ils

Offres d'emploi sur : www.erekoo.com
      0
Djogbe   12017-09-03 15:36
#4
Grand spécialiste en retour d’amour rapide et retour affectif entre lesbiennes et gay et pour les femmes stériles pour le retour immédiat de l’être aimer.

Contacté le par Tel: 00229 67 59 85 39 ou par E-mail: occulte01@hotmail.com
Medium Marabout DJOGBE FIFA vous apporte ses services occultes.
Retrouver votre amour perdu par l’aide du Medium Marabout DJOGBE FIFA .
Medium Marabout DJOGBE FIFA , spécialiste en retour d’affection vous que votre femmes ou votre mari vous a quitter, quelques soient ce problème de séparation. Le grand Medium Marabout DJOGBE FIFA va vous ramener votre ex amour par l’aide de ces ancêtres et des génie en une durée de quelque jours votre ex qui vous a quitté sera de retour.
* porte feuille magique
* Envoûtement d’amour par la photo de la personne
*Retour d’amour rapide et efficace
* Dés-envoûtement dans tous les domaines.
* Guérison de la sorcellerie.
* Bague Magique & Mystique pour l’ AMOUR.
* Prospérer votre entreprise.

Rituels de chance, travail, aide d'entreprise, guérison impuissance sexuelle, commerce ,abandon d'alcool, tabac,fécondité, entente familiale, examen, permis de conduire, attraction clientèle, timidité,protection, désenvoûtement , rencontre et mariage rapide, porte feuille magique .
Vous pouvez le contacter par E-mail: occulte01@hotmail.com ou 00229 67 59 85 39 voyance par téléphone pour toute vos besoin Merci
Voici mon site web: site web: http://www.magieretourdaffection.com/
      0
Wahsih Ike   12017-09-01 19:35
#5
Correction: monnayait pas de places...

Toukari+[

Vous avez parfaitement raison, mon frère.

Il y a des jeunes capables et volontaires au pays qui peuvent faire l’affaire. Laissons tomber tous ces joueurs de 2e zone en Occident ou en Orient. Ils n’ont pas le hemlé d’antan et ne savent pas ce que mouiller le maillot veut dire.
      0
Toukari+[   12017-09-01 19:26
#6
Wahsih Ike

Mon frere c'est une triste nouvelle. Je n'ai pas eu le temps de regarder le match. Je viens juste de voir les extraits des quatre buts marques par le Nigeria. Nous avons une defense faible et en plus de cela la plupart de nos joueurs sont lourds. J'ai toujours dit qu'on pouvait trouver de bons defenseurs evoluant au Cameroun. J'espere bien que nous pourrons enfin corriger nos erreurs et de rectifier le tir au Cameroun la semaine prochaine.
      0
Wahsih Ike   12017-09-01 19:13
#7
@ Toukari+[

Mon frère, je pleure à chaudes larmes.

Les Super Eagles viennent de démolir les LIC à Uyo par le score sans appel de 4 – 0. Je ne sais où mettre la tête. Moi qui bombais le torse devant les Nigérians. Finie l’époque où on ne monnayer pas de places en EN.

Décidément que le mérite et la compétence deviennent une fois de plus, les seuls critères de sélection en EN. On ne va quand-même pas me dire que nous n’avons pas de latéral gauche au Cameroun hormis Oyongo Bitolo.
      0
Toukari+[   22017-09-01 18:05
#8
FirstOctober1961

A Foumban, la delegation du Cameroun meridional SIGNA ET VALIDA la constitution de la Republique Federale du Cameroun. Ce fut d'ailleurs la consolidation de la resolution 1608 (XV). Ce n'est qu'apres cette signature que John Ngu FONCHA devint vice-President de la Republique Federale du Cameroun. La verite que ni le Cardinal TUMI, ni vous et tous ceux qui pensent comme vous ne peuvent ni detruire ni effacer c'est qu'apres Foumban la Republique Federale du Cameroun fut reconnue au niveau des Nations Unies et precisement par le Royaume-Uni. Monsieur le separatiste, sachez que la falsification de l'Histoire du Cameroun ne passera pas ici sur CIN.
      0
FirstOctober1961   22017-09-01 14:43
#9
@Nyambarindon

"La "conférence constitutionnelle" de Foumban aura eu pour objectif de produire la constitution de la nouvelle "république fédérale du Cameroun".
Elle n'avait donc pas pour objectif de produire un .."traité"(?!)"

No matter how hard you try to change the facts, you will not succeed because facts are stubborn.
Two countries cannot unite without signing a union treaty. Unless one country is annexing the other.

These are the facts:

(1) Foumban Accords do not exist because none were signed.
(2) A union treaty between La Republique du Cameroun and Southern Cameroons was never signed as required by UN Charter and UN General Assembly Resolution 1608.

Ahidjo and La Republique thought they were smart by delaying, using subterfuge and preventing the execution of these agreements. They have now been caught in their own trap. The hunter has become the hunted.

Cardinal Tumi is right. The de facto union between La Republique du Cameroun and Southern Cameroons is null and void.

La Republique should therefor withdraw her colonial administration from Southern Cameroons peacefully or she will be forcefully ejected.
      0
Dibobe   12017-08-31 21:03
#10
Le seule chose que je reclame à Tumi, est qu'il a abandonné le combat contre Biya.
Alors que avec un peu de persistence (même avec la prison) il serait aujourdhui (ex-)président du Cameroun.
      0
Nyambarindon   32017-08-31 13:27
#11
La "conférence constitutionnelle" de Foumban aura eu pour objectif de produire la constitution de la nouvelle "république fédérale du Cameroun".
Elle n'avait donc pas pour objectif de produire un .."traité"(?!)

L'Histoire du Cameroun ne sera pas écrite a reculons.
Elle ne se laissera pas détricoter
Même par un prélat...

Rideau.
      0
Wahsih Ike   12017-08-30 16:49
#12
Nyambaridon (Nyasoso)

A mon avis, tout camerounais devrait apprendre l’anglais et/ou le français en fonction de ses capacités linguistiques suivi d’une langue qui n’est pas de sa zone d’origine. Les trois langues nationales devant être l’Ewondo pour les Régions du Centre, du Sud et de l’Est ; le pidgin pour les ressortissants du SO, du NO, de l’Ouest et du Littoral ; et le fulfulde pour les ressortissants du Septentrion. Autrement dit, un citoyen camerounais digne de ce nom parlerait au moins trois langues, dont une langue étrangère et deux langues locales.

Pour clore cette missive-ci, je signe et persiste que toutes choses égales, le Cardinal Tumi a raison d’évoquer les nuances de la Conférence constitutionnelle de Foumban et les deux coups d’état civils taillés sur mesure par le Grand Camarade https://core.ac.uk/download/pdf/59348639.pdf
et Popol.
      0
Wahsih Ike   12017-08-30 16:47
#13
Nyambaridon

« The populations from (OF) British “southern Cameroon” decided to join back (????) their countrymen from former French” eastern Cameroon”.This decision was taken from (DURING) the 11th February 1961 plebiscite. The leaders from both parts (LRC + British Southern CameroonS) met in Foumban and drew up the constitution which was to lead TO the new “Federal Republic of Cameroon. »

Voilà où nous en sommes avec le bilinguisme d’état. C’est ce genre de légèreté quant à la qualité des textes traduits du français en anglais que des puristes comme moi dénoncent depuis des lustres. Mais les gens de mauvais esprit me diraient que cela n’a pas d’importance. Là, où il faut attacher de l’importance, ils ne le font pas. Les Thomas Ebongalame, Nzoh Ekanghaky, Bernard Fonlon et Saodou Daoudou vont se retourner dans leurs tombes !

Tu n’as rien ajouté de nouveau dans tes trois dernières missives. Qui plus est, tu n’as pas fait de commentaires sur mes mises au point. Autrement dit, tu te bases sur des généralités qui passent à côté de l’essentiel de ce que nous discutons. Tu n’es sans savoir qu’enntre les détails et les généralités, il existe une grande distance.

Monsieur le bantouphone, y a-t-il une langue commune de nos jours que tous les Bantus parlent et écrivent ? Un Bantu côtier du Cameroun peut-il se faire comprendre par un Bantou de l’hinterland Bulu du Sud-Cameroun ou d’un pays comme le Zimbabwe? Ne me fais pas rire avec ton raisonnement à la Anicet Ekane. Les alliances précoloniales n’ont pas grand-chose à voir avec le collectif des tribus et des ethnies massé dans une expression géographique dénommée Neue Kamerun par les Allemands. Atem3H en a parlé et à juste titre dans l’un de ses post.
      0
Nyambarindon   02017-08-30 15:08
#14
@ First..

“Where is it written that all "bantouphones" have to live in the same country?”(sic)

Nobody mentioned anything like that here!

But What has been written here, repeatedly :

The populations from British “southern Cameroon” decided to join back their countrymen from former French” eastern Cameroon”.This decision was taken from the 11th February 1961 plebiscite.
The leaders from both parts (LRC + british southern Cameroon) met in Foumban and drew up the constitution which was to lead the new “federal republic of Cameroon”

“If you are interested in learning more about "The Two Alternatives" and the Plebiscite of 11th February 1961, you can get the full and original text here” (sic)

Sorry! Why should I go and quench my thirst with swampy water, while having pure,potable and original water available?!..
      0
Toukari+[   02017-08-30 15:01
#15
Atem3H
"..Je pense qu'on va rester la dans notre debat que la delegation anglophones avaient signer et valider les amendements a la constitution federale d'Ahidjo..."

La delegation du Cameroun meridional avait SIGNE et VALIDE la Constitution de la Republique Federale du Cameroun. Je vous rappelle que la Republique Federale du Cameroun etait reconnue au niveau des Nations Unies

"..II n'existe cependant pas un traite d'union comme le cardinal TUMI le disent...."

Ce que le Cardinal TUMI a raconte n'est pas pertinent. Priere s'il vous plait de bien relire la resolution 1608(XV) et concernant le Cameroun meridional.

"Ce pays n'est pas parti sur une bonne base historique"

Aux Nations Unies il s'agissait d'une Union entre les deux Camerouns. Au Cameroun Oriental on parlait de Reunification et c'est ce qui fut enseigne dans les ecoles. Au Cameroun Meridional il s'agissait d'une Unification et c'est ce qui fut enseigne dans les ecoles. Reunification et Unification ne signifiant pas la meme chose d'ou une certaine confusion. Pour les raisons evoquees vous avez probablement raison.
      0
FirstOctober1961   02017-08-30 13:23
#16
@Nyambarindon

"And this is why I keep on saying here that I'm not a "francophone";neither an "anglophone",nor a "germanophone".

I'm a cameroonian.A "bantouphone",from my roots... "

Where is it written that all "bantouphones" have to live in the same country? There are "bantouphones" in Gabon, Congo and Central African Republic, why have you not compelled them to live together or to be part of Cameroon?

The fact of the matter is that Southern Cameroons is not a colony of La Republique and the "bantouphones" of Southern Cameroons do not want to live together with the "bantouphones" of La Republique.
      0
Nyambarindon   02017-08-30 13:00
#17
@Atem3h

"So when you say, they were no anglophones or Francophones under German coloniser, I reply that they were no Germanophones are well".

OK.You're certainly right here

And this is why I keep on saying here that I'm not a "francophone";neither an "anglophone",nor a "germanophone".

I'm a cameroonian.A "bantouphone",from my roots...

And I believe,that's what a "bakossi man" from southwest and a "bakossi man" from littoral
are: "Bantouphones" from their roots!.

Notwithstanding the splits made in 1916 by the colonial powers from europe..
      0
Nyambarindon   12017-08-30 12:27
#18
« Les gens sont allés boire du vin.» (Christian Tumi)

Affirmer que les participants a la conférence de Foumban du 17 au 21 juillet 1961 y sont allé "pour boire du vin" n'est pas exact.c'est une tentative de révisionnisme.
C'est réducteur,voire insultant.

On essaie d'occulter le fait pourtant de portée historique:

Que c'est bien a la conférence de Foumban que furent poses les jalons de la Loi fondamentale qui devait servir de boussole a la future "république fédérale du Cameroun",a naitre le 1er octobre 1961.

A 87 ans d'age,on se serait attendu à ce que notre prélat "allume une bougie".(Comme il aura su si bien l’écrire..)
En sa qualité d' homme,bien ancré dans les 2 époques,autant coloniale que post-coloniale de l'histoire de la colonisation/décolonisation du Cameroun.

Que pensera t-il,si un jour par exemple,l'histoire venait a ne retenir de son action a la tête de l’archevêché de Douala,qu'il n'y aura passé le temps qu'a vendre les terrains,notamment a des sociétés de jeux de hasard?..
      0
Atem3H   22017-08-30 05:33
#19
@Nyambaridon
I have seen this comment time and time again and always amazed by the writer.

Cameroon to start with is colonial creation and particularly, the Berline conference of 1884 like most African countries.

German Kamerun was a colony of tribes assembled in our country with little sense of unity and alliance were centered around trade. This could be seen when Germans tried to bypass the Douala chiefs who were the middle men with the inner country and how this led to revolt and moving the capital from Douala to Buea.

Secondly a German speaking Kamerun never existed in the sense that inhabitants of the land spoke their dialect and education of the locals had barely started. There were no local newspaper, laws or etc by Kamerunians in German. In reality only a tiny fraction of Cameroonian were indeed fluent in German. Now when you look at German Kamerun, we have territories now that are part of Tchad, CAR, Gabon and you can name the rest, were these really conscious they were Kamerunians?

So when you say, they were no anglophones or Francophones under German coloniser, I reply that they were no Germanophones are well. Just a collection of tribes speaking their local dialect and tiny portion of elites speaking rudimentary German. A cameroonian identity only took form in the 20th century, shortly before the first world war and significantly after the first world war.

That's why people just laugh at Laurent Esso when he ushers such sentences
      0
Atem3H   12017-08-30 05:21
#20
@ Toukari
Merci pour ta réponse et mes excuses pour le retard dans ma réponse. Je pense qu'on va en rester la dans notre débat que la délégation anglophones avaient signe et valider les amendements a la constitution fédérale d'Ahidjo. Il n'existe cependant pas un traiter d'union comme le cardinal Tumi le disent. Maintenant, un débat sur CIN est très bon car ça aide a apprendre des choses mais plus important que ça est ce qui est enseigne a la jeunesse. Je ne suis intéressé a ca car il y a une quelques années passes, un débat houleux a l’université de Buea sur la conférence de Foumban et ces fameux accords. En temps de paix, on ne regarde pas les détails mais en temps d’instabilité, chaque virgule compte et c'est ca qui est en train de se faire maintenant. Ce pays n'est pas parti sur une bonne base historique et sa stabilite depend qu'on corrige les erreurs du passe
      0
Wahsih Ike   02017-08-30 02:44
#21
Toukari+[

« Ce qui est cependant difficile a comprendre c'est que meme des gens comme Emmanuel Lifafe ENDELEY et Augustine NGOM JUA avaient finalement ete complices d'Ahmadou AHIDJO dans son oeuvre. «

Vous avez raison, mon frère.
D’après ce que j’ai vu quand je suis arrivé à Yaoundé en 1975, le Dr Bernard Nsokika Fonlon ne fut pas tendre envers AA. Il était tellement frustré avec la manière de faire du Grand Camarade qu’il consacrait une grande partie de ses efforts sur ses écrits en tant que littéraire. Je ne sais s’il vous est arrivé de lire, le mémoire que le Dr Fonlon écrivit à AA en 1964 – mémoire dans lequel il critiquait le gouvernement sans partages du Grand Camarade.

Après avoir fait un hold-up de l’économie de l’ex Cameroun Occidental et réussi à faire asseoir le parti unique, AA a roulé tous les politiciens camerounais dans la farine hormis Abel Eyinga et Mongo Béti. Etant francophones, ces deux derniers politiciens savaient que le Grand Camarade fut le pion des Français. Il ne faut pas aussi perdre de vue le fait que la vieille garde des politiciens anglophones ne maîtrisait point le français. Ce n’est qu'après avoir quitté le Cameroun que je me suis rendu compte que le Grand Camarade n’était pas aussi infaillible comme on nous laissait entendre au bercail. Seuls les imbéciles ne changent pas d'avis.
      0
Toukari+[   22017-08-30 00:13
#22
Wahsih Ike

John-Ngu Foncha, Salomon Tandeng Muna et Bernard.N. Fonlon avaient privillegie leurs interets personnels et on connait la suite. J'ai plusieurs fois vu ces trois personnes dans leurs allures napoleoniennes a Yaounde. Ce qui est cependant difficile a comprendre c'est que meme des gens comme Emmanuel Lifafa ENDELEY et Augustine NGOM JUA avaient finalement ete complices d'Ahmadou AHIDJO dans son oeuvre. Je crois que ces deux individus auraient du se comporter comme Alexandre BIYIDI (Mongo Beti) et Abel EYINGA par exemple.
      0
Wahsih Ike   22017-08-29 21:54
#23
Nyambaridon - suite et fin

« Ainsi naitra le besoin du REFERENDUM du 20 Mai 1972, par lequel le peuple camerounais sera consulté une nouvelle fois pour passer a un ÉTAT UNITAIRE. »

Commentaire : Une fois de plus, cette ligne de conduite émane des sources officielles. La réalité fut tout autre. Autant que je le sache, les ressortissants de l’ex Cameroun oriental n’avaient pas pris part au plébiscite ayant abouti à la création de la RFC.

Un referendum à la soviétique car son issu était connu d’avance. Le Canadien d’origine Camerounaise, Pierre Fabien NKot dit clairement que la manière de faire du Grand Camarade fut l’équivalent d’un coup d’état civil. https://core.ac.uk/download/pdf/59348639.pdf

Ayant fait une analyse digne de foi sur l’évolution du Cameroun depuis la Réunification, certains mauvais esprits viendront ici dire que le grand-père Wahsih est partisan des contre-vérités. Il faut qu’ils sachent que les Sciences Po ne sont pas une science exacte. C’est l’argumentation qui prime dans les Sciences Po et non du copier-coller et la politique de façade présentée par un quelconque gouvernement.
      0
Wahsih Ike   32017-08-29 21:50
#24
« D'octobre 1961 à mai 1972, la république fédérale du Cameroun sera régie par la constitution du 1er septembre 1961, élaborée à Foumban, Avec: 2 États fédérés, 3 gouvernements, 4 Assemblées,3 organes judiciaires. » dixit Nyambaridon
Commentaire : T’as relaté les faits tels qu’ils sont. Cette partie de ton intervention ne souffre d’aucune carence vu qu’elle est factuelle.

« Une organisation qui va se faire lourde de conséquences au plan budgétaire, au fil des ans, pour le jeune état. «

Commentaire :
Cette ligne de pensée calque avec les dires de l’Administration Ahidjo. Le Cameroun n’est pas le seul pays en Afrique où deux pays se sont unis pour créer un nouvel Etat. Si la confédération Sénégambie n’a pas tenu au fil des ans, celle de la Tanzanie marche à merveilles. Les experts du droit constitutionnel en Tanzanie viennent de proposer une fédération avec trois gouvernements. Il y aurait un gouvernement pour le Tanganyika, un autre pour Zanzibar et le gouvernent fédéral. Si un pays qui est plus pauvre que le Cameroun peut se le permettre, les arguments que le Grand Camarade avançait pour consolider l’unité nationale sont sans fondement. La Tanzanie est plus pauvre que le Cameroun en termes de ressources humaines et matérielles. Son PIB en 2000 se situait à $90 alors que celui du Cameroun fut de $680. AA gouvernait le Cameroun au diktat de la France à quelques exceptions près.

Nous savons tous que le Quai d’Orsay avait recommandé au gouvernement camerounais de tout faire pour francophoniser les intellos anglophones. L’un des moyens d’obtenir l’effet escompté s’attelait sur la mise en déroute de l’économie du Cameroun occidental, d’où la faillite de l’administration Jua. Il y a des preuves tangibles de la politique conçue en la matière par Yaoundé et sa mise en exécution.
      0
FirstOctober1961   12017-08-29 15:41
#25
@Nyambarindon


"Si cela ne devrait pas s'appeler "RE-UNIFICATION", en langue française comme en langue anglaise, alors il ya un problème de logique, de bon sens, quelque part !!."

You are free to invent or coin as many words as you like but that will not change the facts.
Southern Cameroons did not vote for REUNIFICATION with La Republique du Cameroun. That was not one of the options offered in the 1961 Plebiscite.
Southern Cameroons was presented with two options "The Two Alternatives". Here is the exact wording of the two plebiscite questions:

a) Do you wish to achieve independence by joining the independent Federation
of Nigeria?
b) Do you wish to achieve independence by joining the independent Republic of
Cameroun?

La Republique du Cameroun did not vote in the plebiscite. The plebiscite was organized and voted on in Southern Cameroons, so you are in no position to tell Southern Cameroonians what they voted for.

"REUNIFICATION" is an invention of Ahidjo and La Republique.

If you are interested in learning more about "The Two Alternatives" and the Plebiscite of 11th February 1961, you can get the full and original text here:

http://ambazonia.org/media/pdfs/THE TWO ALTERNATIVES.pdf
      0
Wahsih Ike   22017-08-29 15:29
#26
Nous sommes suffisamment instruits sur ce forum pour pouvoir lire entre les lignes.
Ne menons pas la politique d’autruche car la vérité finira toujours par triompher.

Je ne pense pas de ma part que le Cardinal Tumi fasse partie des intellos qui veulent falsifier l’histoire du Cameroun
de 1960 à nos jours.
      0
Wahsih Ike   22017-08-29 15:18
#27
« The K.N.D.P. demands to take a genuine part in the making of this country. Discussion and agreement first on theoretical principles, on doctrine or policy, that is, and then on a definite practical programme based on that policy are absolutely necessary in this coalition, as they are in any other, anywhere, at any time. They belong to the nature of the thing. Examination shows, as I have stressed above, that there is hardly one single idea contributed by the K.N.D.P. to federal Government policy since we came together. The two parties have never met to define a general policy as a framework for all Government action, or to agree on particular policies in definite fields of activity – economics, money, foreign affairs, defence and education. »
http://www.alafnet.com/cameroon-a-secret-memo-by-bernard-fonlon-to-ahmadou-ahidjo/

« Une telle affirmation venant de notre prélat, un doyen ,censé maitriser au mieux les contours de notre histoire de décolonisation/réunification a de quoi laisser interrogateur. »
Au contraire ! Vu ce qu’écrivit l’un des architectes de la formation bilingue au Cameroun dont toi et moi en sommes l’incarnation, il y a de quoi soutenir les dires du Cardinal Tumi. Les Anglos se sont sentis marginaliser moins de 3 ans après la Réunification des deux Cameroun.

A vrai dire, Ahidjo et ses sbires faisaient comme bon leur semblait dans leurs rapports avec les dirigeants anglophones d’où les germes de la marginalisation de tout un peuple reconnu en tant que tel par la Commission des Droits de l’homme de l’UA.
Il ne sert à rien de faire allusion au forcing des consultations dont les issues furent connues d’avance telles que le Referendum de 1972 et le décret présidentiel de 1984 où l’on passe de la République Unie du Cameroun à la République du Cameroun.
      0
Wahsih Ike   12017-08-29 15:15
#28
« C’est l’Angleterre et les Nations Unies qui devaient valider l’acte. Mais ces deux n’étaient pas présents. Il n’y a jamais eu de document sur ce qui s’est passé à Foumban. Les gens sont allés boire du vin.» (Christian Tumi) « dixit Nyambaridon

Hormis l’erreur minimaliste de l’appellation, l’Angleterre en lieu et place de la Grande-Bretagne, le Cardinal Tumi a parfaitement raison. Regarde bien le contenu de l’article 1608 du Conseil des Nations-Unies sur les modalités de la Réunification des deux Cameroun. Il y est écrit quelque part qu’avant que le Southern Cameroons n’accède à son indépendance comme partie intégrante de la nouvelle République Fédérale du Cameroun, il fallait une conférence tripartite entre la Grande-Bretagne agissant comme pays mandaté par les Nations-Unies pour le Southern Cameroons,le gouvernement de ce dernier Etat et la République du Cameroun
https://documents-dds-ny.un.org/doc/RESOLUTION/GEN/NR0/198/23/IMG/NR019823.pdf?OpenElement
- chose qui n’a pas été faite. Les Britanniques ne se sont pas donné la peine de prendre part à l’Accord Tripartite dont il était question.

Si le Cardinal Tumi parle des gens qui sont allés boire du vin, c’est pour par-là dire que les Accords de Foumban n’ont pas fait l’unanimité des uns et des autres. Dans l’ensemble, les nuances avancées par les Représentants de Southern Cameroons n’ont pas été prises en compte par l’Administration Ahidjo. Le Dr Fonlon en a parlé dans un autre contexte. A titre d'exemple, le contenu d'un mmémoire secret écrit au Grand Camarade par Bernard Nsokika Fonlon. Voici du reste une partie infime de ce que le Dr Nsokika Fonlon écrivit au Grand Camarade :
      0
Nyambarindon   12017-08-29 13:15
#29
" C’est l’Angleterre et les Nations Unies qui devaient valider l’acte. Mais ces deux n’étaient pas présents. Il n’y a jamais eu de document sur ce qui s’est passé à Foumban. Les gens sont allés boire du vin.» (Christian Tumi)

Une telle affirmation venant de notre prélat,un doyen ,censé maitriser au mieux les contours de notre histoire de décolonisation/réunification a de quoi laisser interrogateur.

Pourquoi "LA RÉPUBLIQUE DU CAMEROUN" née le 1er janvier 1960,serait-elle devenue "LA RÉPUBLIQUE FÉDÉRALE DU CAMEROUN" le 1er octobre 1961 ?

Si des camerounais se seraient retrouvé a Foumban en juillet 1961,pour aller.. "boire du vin",alors d’où serait sortie cette LOI FONDAMENTALE du 1er septembre 1961,sous laquelle sera gouverné la république fédérale du Cameroun pendant 11 ans ?!!

Devrait-on insulter ainsi la mémoire de ceux qui se réunirent a Foumban,mus par ce besoin de "vivre-ensemble" retrouvé ,d'un peuple divisé par les puissances coloniales 5 décennies plus tôt?
      0
Nyambarindon   02017-08-29 12:52
#30
A LA GENÈSE DE LA RÉPUBLIQUE UNIE DU CAMEROUN"

D'octobre 1961 a mai 1972,la république fédérale du Cameroun sera régie par la constitution du 1er septembre 1961,élaborée a Foumban.
Avec:
2 États fédérés, 3 gouvernements, 4 Assemblées,3 organes judiciaires.

Une organisation qui va se faire lourde de conséquences au plan budgétaire,au fil des ans,pour le jeune état.
Ainsi naitra le besoin du REFERENDUM du 20 Mai 1972,par lequel le peuple camerounais sera consulté une nouvelle fois pour passer a un ÉTAT UNITAIRE.

La nouvelle nouvelle constitution découlant de cette décision souverainement exprimée de passer a un état unitaire sera adoptée le 2 juin 1972...
      0
Nyambarindon   02017-08-29 11:32
#31
A propos de "unir" et de "réunir"(en rappel)

Le territoire que les allemands mettent sous leur tutelle en 1884 s'appelle bien KAMERUN

En 1916,Ils perdent ce territoire au profit de 2 nouvelles puissances:la France et la Grande-Bretagne.Ces 2 nouvelles puissance se partagent le Kamerun en 2:

-La partie "Eastern cameroun" pour la France
-La partie "Western cameroon" pour la grande-bretagne.

45 ans plus tard,au moment des indépendances:Une partie du "western Cameroun",en l’occurrence le "southern cameroon",décide de retrouver son indépendance en rejoignant l'ex-"eastern cameroun"

Si cela ne devrait pas s'appeler "RE-UNIFICATION", en langue française comme en langue anglaise, alors il ya un problème de logique, de bon sens, quelque part !!..
      0
Wahsih Ike   22017-08-29 10:50
#32
Vavava
« In accordance with the General Assembly's resolution 1608 (XV) adopted on 21 April 1961, the above-mentioned Agreement was terminated with respect to the Southern Cameroons, on 1 October 1961, upon its joining the Republic of Cameroun. » English version

« Conformément à la résolution 1608 (XV) de l'Assemblée générale, adoptée le 21 avril 1961, l'Accord susmentionné a pris fin en ce qui concerne le Cameroun méridional le 1er octobre 1961t date à laquelle le Cameroun méridional s'est uni à la République du Cameroun. » Version française

Voilà les versions anglaise et française du texte dont tu nous as faits part dans l’un de tes post.
Le verbe pronominal s’unir veut dire se lier alors que son vis-à-vis réunir équivaut au rattachement officiel d’un pays à un autre ou d’une région à une autre. Toukari+[ a donc raison de dire que les verbes S’UNIR et REUNIR sont appréciés différemment d’une rive du Mungo à l’autre. Tu n’as donc pas le droit de qualifier mes frères et sœurs Anglo de racaille, ne serait-ce que pour leur manière de voir. Cela s’appelle étroitesse d’esprit – un label qui te convient depuis que tu interviens sur le site Cameroon-Info.net. Tu n’es sans savoir que j’avais battu en brèches tes arguments d’après lesquels l’ethnicité jouait un grand rôle dans les partis politiques de l’ex Cameroun Occidental. Mais tu y tenais coûte que vaille !
      0
Wahsih Ike   22017-08-29 07:04
#33
Correction:

Lire les mots-clés, Réunification et Unification sur les des deux Rives du Mungo!
      0
Wahsih Ike   32017-08-29 06:57
#34
Monsieur le Copier-Coller, pourquoi ne t’as-pas pu répondre aux questions pertinentes que je t’ai posées à maintes reprises dans mes différentes missives ici même sur CIN ? Sans te manquer de respect, à part faire du copier-coller en anglais, est-ce que tu peux écrire ladite langue comme un jeune Anglo qui a le GCE « O » level ? Je doute fort bien rien que de par tes interventions en langue anglaise sur ce forum-ci !

Le grand-père Wahsih se défendrait-il mieux en français que tu ne le fais en anglais ? Et tu oses défier le Cardinal Christian Tumi, un intellectuel de très haut standing qui de surcroît est polyglotte ? Et qui n’a jamais exercé comme Evêque dans le Cameroun dit anglophone. Combien de Camerounais ont eu l’occasion de travailler dans le SO, le NO, L’Extrême-Nord, le Nord et le Littoral et de vivre les réalités de notre beau pays? Mon frère Toukari+[ connaissait bien les 7 provinces du Cameroun d’antan. Voilà pourquoi il a pu dire avec exactitude l’origine du malentendu des mots-clés, Réunification et Unification des deux Rives du Mungo. Quand l’étroitesse d’esprit nous tient !
      0
Wahsih Ike   32017-08-29 06:54
#35
Vavava

« Je me demande quelles valeurs un grand-père comme Wahsih transmet à ses petits-fils.
Je crains pour eux avec ce genre d’arnaque intellectuelle et morale. «

Regarde-moi cela ! Le chef de service du copier-coller qui me critique sans fondement. N’importe quel Camerounais peut se rendre au Service d’archives, copier le texte officiel et prétendre qu’il dit la vérité au peuple. L’histoire officielle de l’Afrique du Sud au moment où l’apartheid battait son plein faisait croire aux Noirs du pays de Nelson Mandela que les Blancs furent les premiers à se rendre dans la province du Cap dudit pays. On s’est basé sur certains textes de l’Ancien Testament pour justifier l’infériorité des Noirs devant les Blancs, Métis et Asiatiques. Le cercle intérieur des tenants de Bantoustans disait que le rôle du Noir c’était celui de « HEWERS OF WOOD AND DRAWERS OF WATER ». Vu qu’il s’agissait de la ligne officielle du parti des Afrikaners, cette ligne de pensée fut la vérité, n’est-ce pas ?

Dans un article sur le plébiscite du 11 février 1961, Friri-Manyi Anjoh et Lon Nfi « POST PLEBISCITE PETITIONS AND REQUESTS FOR THE PARTITION OF SOUTHERN CAMEROONS, June 2017,» ont déconstruit les dires de Willard Johnson et quelques anglophones rétrogrades d’après lesquels ce fut une mauvaise décision de la part des Ressortissants de l’ex Cameroun Occidental d’abandonner le système britannique mis en place chez eux au profit de la culture française au Cameroun oriental où sévissaient le terrorisme et la turbulence. Tu peux jurer la main sur le cœur que tu n’as jamais cité Willard Johnson comme l’un des historiens digne de foi Outre-Mungo? Je dis haut et fort que ses analyses des faits historiques au Cameroun sont parsemées des carences.
      0
Wahsih Ike   12017-08-28 22:58
#36
« Que Muna a dit sans ambages, à la tribune de l’ONU, que le parlement de l’ex-Southern a bel et bien donné son aval : « 18. Finally, we successfully produced a draft Federal Constitution, which, having been ADOPTED BY THE TWO LEGISLATURES OF EAST AND WEST CAMEROON, NOW BINDS THE TWO STATES TOGETHER as a Federation, which came into being as the Federal Republic of Cameroon on 1 October 1961. We are proud to report that this Constitution, drawn up by us, is typical and adaptable to our peculiar and existing problems. »,
De quel Muna s’agit-il? Salomon Tandeng Muna ou Akere Tandeng Muna ? L’historien Anthony Ndi laisse entendre que les Accords de Foumban n’ont pas été ratifiés par le parlement du Cameroun Occidental. Qui dit alors la vérité ? M. Ndi ou toi ? Si je pose cette question c’est pour 2 raisons. Entre octobre 1961 et décembre 1967, Salomon Tandeng Muna ne fut ni ministre des Affaires Etrangeres du Cameroun ni PM du Cameroun occidental. Il faut donc me dire la date où cette déclaration avait été faite.

Toukari+[ a dit dans l’un de ces post sur un autre fil que MM. Muna, Egbe Tabe et Foncha ont privilégié leurs intérêts personnels devant ceux de l’ex Cameroun occidental tout entier. Je suis tenté à lui donner raison.
Toujours est-il qu’il y a des flous sur le processus de la Réunification du Cameroun. Et cela ne m’étonne pas avec le manque de transparence de part et d’autre qui était monnaie courante durant le règne du Grand camarade en connivence avec certains de ses collaborateurs.
      0
Wahsih Ike   22017-08-28 22:54
#37
Toukari+[

Vos deux dernières interventions m’ont plu dans la mesure où vous avez répondu à la question portant sur les Accords de Foumban comme il le fallait. Et vous avez aussi dit que c’est en fonction de ces Accords-là que le Dr John Ngu Foncha devint VP de la RFC et Premier ministre du Cameroun occidental.

Je vais passer à votre avant dernière intervention et la commenter à ma manière à moi.
« A Foumban, il ne s'agissait pas d'une negotiation entre John Ngu Foncha et Ahmadou Ahidjo. II faut plutot parler des negociations qui eurent lieu entre les delegations des Southern Cameroons et du Cameroun francophone. Je vous rappelle la delegation des Southern Cameroons etait composee d'Emmanuel Mbela Lifafa ENDELEY, John Ngu FONCHA, John BOKWE, Augustine NGOM JUA, Nerius Namasso MBILE, Bernard Nsokika FONLON..etc. Priere s'il vous de me rappeler qui etaient les personnes citees et qui representaient-elles dans les Southern Cameroons. C'est de maniere collegiale que les decisions furent prise et non de maniere dictatoriale. Pretendre que c'est John Ngu FONCHA seul qui negocia n'est pas pertinent. » dixit Toukari+[

Je n’ai jamais laissé entendre que c’est John Ngu FONCHA seul qui negocia pour les Southern Camerouns. Voici du reste les membres de la délégation que conduisit le Dr JN Foncha ;

The KNDP Government: Premier JN Foncha, AN Jua, ST Muna et PM Kemcha;
The House of Chiefs: The Fons of Nso, Bali Nyongha, Bafut, Mankon and Chiefs Kumbongsi, Buh, Oben, Ebanja & Dipoko
The CPNC: Dr EML Endeley, MM. Nerious N Mible,Peter Motomby Woleta & Rev. S Andoseh.
UPC ou One Kamerun: MM. Albert Mukong & George Mbarga
Attorney General EK MensahM Mr J Dickson (Conference Secreatary) and Dr B N Fonlon, the translator and official photographer.

Une chose est claire, John Ngu Foncha fut chef de la délégation du SC mais les discussions furent prises de manière collective
      0
Wahsih Ike   02017-08-28 22:52
#38
Nyambaridon

Ta dernière intervention était à point. Une fois de plus, t’as présenté les faits historiques sans partie prise. Tout ce qu’il fallait c’était d’ébaucher les schémas à suivre ou les chantiers sur lesquels il faudrait désormais s’atteler pour préserver l’intégrité territoriale du Cameroun telle que convenue par les Pères fondateurs de la nation camerounaise dès le 1er octobre 1961.
      0
Vavava   62017-08-28 21:25
#39
Mon cher Pep4cmrnew,
Vous ne pouvez même pas imaginer comment ces ignares,sont de véritables têtes de mules.
On veut jouer les savants, alors qu’une simple étude de texte les dépasse.
Je me demande quelles valeurs un grand-père comme Wahsih transmet à ses petits-fils.
Je crains pour eux avec ce genre d’arnaque intellectuelle et morale.
Ce sont pourtant les mêmes qui tirent sur Biya,le Gouvernement ,etc à longueur de journée.
Je soupçonne même que certains ,vue leur régularité sur cin,pour débiter leur faux,sont des scammers patentés :le fameux scam 419.
      0
Vavava   52017-08-28 21:24
#40
Tu leur dis que l’accord qui a amené la Réunification figure à la page 12 de l’ANNEX A du registre du Secrétariat de L’ONU pour le mois d’Octobre 1961.
Leur propre site internet,s’en fait l’écho : « http://ambazonia.org/media/pdfs/Statement of Treaties and International Agreements.pdf
Que Muna a dit sans ambages, à la tribune de l’ONU ,que le parlement de l’ex-Southern a bel et bien donné son aval : « 18. Finally, we successfully produced a draft Federal Constitution, which, having been ADOPTED BY THE TWO LEGISLATURES OF EAST AND WEST CAMEROON, NOW BINDS THE TWO STATES TOGETHER as a Federation, which came into being as the Federal Republic of Cameroon on 1 October 1961. We are proud to report that this Constitution, drawn up by us, is typical and adaptable to our peculiar and existing problems. »,
      0
Vavava   52017-08-28 21:24
#41
En dépit de cela,ces incultes,de la pire racaille,qui ,par des prestidigitations intellectuelles dignes d’écervelés,qui mettent en doute leurs prétendus diplômes continuent de demander lesdits documents ,alors qu’il est simple de vérifier la page 12 du registre du Secrétariat de l’ONU, les Archives de Buea et même très amusant ,leur propre site.
Je compte passer à autre chose, car on enfonce pas une porte ouverte.
Je vais juste ajouter ceci,ce n’est pas la fameuse conférence de Foumban qui devait décider quoi que ce soit concernant la Réunification,et donc le futur du Southern Cameroons sur le plan international,malgré son retentissement,mais bien le document intitulé « The Two Alternatives » qui a servi pour le plébiscite de Février 1961,qu’on peut toujours avoir en entier sur le fameux site : http://ambazonia.org/media/pdfs/THE TWO ALTERNATIVES (full document).pdf
et surtout la Résolution 1608 XV.
      0
Toukari+[   12017-08-28 19:05
#42
FirstOctober1961

Ma question est simple et je vais la repeter. "Pourriez-vous s'il vous plait m'indiquer pourquoi ce n'est qu'apres les Accords de Foumban de 1961 que JOHN NGU FONCHA devint vice-president de la Republique Federale du Cameroun".
      0
FirstOctober1961   12017-08-28 18:06
#43
@Toukari+[


"FirstOctober1961

Au lieu de gesticuler, pourriez-vous s'il vous plait m'indiquer pourquoi ce n'est qu'apres les Accords de Foumban de 1961 que JOHN NGU FONCHA devint vice-president de la Republique Federale du Cameroun?"

I do not deny the existence of the 1961 Foumban Conference.
What I contest is the existence of Foumban Accords.
So you cannot ask me to prove a negative.

Since you claim the existence of Foumban Accords, the onus is on you to prove their existence by providing the documentation.
Am I asking too much for you to provide me with a copy of the 1961 Foumban Accords?
If Foumban Accords existed as you claim, why were they never presented to or ratified by the parliament of Southern Cameroons?

Listing the names of Southern Cameroonians who attended the conference does not necessary prove the existence of accords.
      0
Wahsih Ike   62017-08-28 18:04
#44
@ Talleyrand

Monsieur le Ministre des Affaires Etrangeres et diplomate francais hors-pair de 1797 - 1799;

Coup de chapeau et intervention magistrale. sur le sujet dont il est question. J’ai pas grand-chose à ajouter parce que t’as tout dit.Il m’est arrivé à maintes reprises de le dire haut et fort sur ce forum-ci que les problèmes récurrents du Cameroun sont ceux de la mal-gouvernance. Un point, un trait !

Quoique le Grand Camarade fût un président qui tenait au règne sans partages, il savait tirer son épingle de jeu lorsqu’il s’agissait de l’intérêt suprême de la nation camerounaise. L’unité nationale avait une place de choix dans tout ce qu’il faisait. Ahidjo faisait preuve du pragmatisme peuhl. Je le dis en connaissance de cause. Toukari+[ nous a relaté que sans sa diplomatie bien-pensante, le Cameroun et le Nigéria auraient pris part à une guerre sans tête ni queue. Il avait répondu aux menaces du Ministre des Affaires Etrangères du Nigéria, en l’occurrence, Ishaya Audu que ce dernier n’est pas plus nigérian que lui.
      0
Toukari+[   02017-08-28 17:58
#45
Nyambarindon

Puisque votre intervention concerne les Southern Cameroons je dirais plutot: "La decision d'Unification par le peuple souverain des Southern Cameroons". Le terme "Reunification" etait utilise au Cameroun Oriental et enseigne dans les ecoles tandis que le terme "Unification" etait utilise au Cameroun Occidental et probablement enseigne dans les ecoles.
      0
Nyambarindon   12017-08-28 17:02
#46
La décision de réunification ayant ete prise par le peuple souverain du "southern cameroun",par le referendum du 11 février 1961.

La conférence de Foumban du juillet 1961 devait en prescrire les modalités,en produisant une constitution.

C'est sur la base de cette constitution que fonctionna le Cameroun de 1961 a 1972.
      0
Toukari+[   12017-08-28 16:59
#47
Wahsih Ike
"..Sur quel registre et en quel capacite John Ngu Foncha avait-il negocie avec le president Ahmadou Ahidjo?.."

A Foumban, il ne s'agissait pas d'une negotiation entre John Ngu Foncha et Ahmadou Ahidjo. II faut plutot parler des negociations qui eurent lieu entre les delegations des Southern Cameroons et du Cameroun francophone. Je vous rappelle la delegation des Southern Cameroons etait composee d'Emmanuel Mbela Lifafa ENDELEY, John Ngu FONCHA, John BOKWE, Augustine NGOM JUA, Nerius Namasso MBILE, Bernard Nsokika FONLON..etc. Priere s'il vous de me rappeler qui etaient les personnes citees et qui representaient-elles dans les Southern Cameroons. C'est de maniere collegiale que les decisions furent prise et non de maniere dictatoriale. Pretendre que c'est John Ngu FONCHA seul qui negocia n'est pas pertinent.

Existait-il une Republique Federale du Cameroun avant les Accords de Foumban de 1961? Si oui priere de me rappeler qui en etait le president.
      0
Talleyrand   22017-08-28 16:50
#48
le problème qui gangrène en ce momment notre pays est : la mal gouvernance du Cameroun . Mr. Biya Paul est dans l'incapacité totale à gouverner notre pays . tous ceux qui avaient été au gouvernement de Mr. Ahidjo l'avaient prédit . la seule chose qu'il est entrain de réussir c'est d'avoir intallé les 400 voyous qui pillent le Cameroun , avec sa complicité , puisque ces voyous et en même temps brigands , tirent l'exemple de leur champion , Mr. Biya lui même . il dire que son imminence TUMI a pleinement raison sur toute la ligne .
Mr. Biya a laissé le Cameroun se faire piller de l'extérieur par la France dont il se declarait > et par l'interieur , par les brigants dont il est lui-même un vibrant exemple .de 1960 à 1982 période de gouvernement de Mr. Ahidjo , on n'avait jamais vu cela ! de 1982 à nos jours , c'est sauve qui peut dans ce pillage . observer ce que fait son neveu à la CNPS ! ? c'est grave . on dirait que c'est leur bien à eux , les Boulou de sangmélima !
      0
Nyambarindon   12017-08-28 16:48
#49
La constitution du 4 mars 1960 est celle sous laquelle était régi le jeune état du Cameroun anciennement sous tutelle de la France.
La constitution qui devait régir le nouveau futur état prenant en compte la réunification, fut adoptée Le 1er septembre 1961.
Cette constitution était bel et bien une émanation de la conférence dite de Foumban,qui eut lieu en juillet 1961.

*La délégation de la partie british “southern cameroun” à cette conférence comprenait entre autres figures:
John Ngu Foncha, Emmanuel Liffaffe Endeley, Solomon Tandeng Muna, Augustine Ngom Jua, Nerius Namaso Mbile, John Bokwe, Bernard Fonlon,des chefs traditionnels,etc..

*La délégation de la partie Cameroun indépendant ,conduite par son président,Ahmadou Ahidjo,incluait notamment :
Charles Assale :premier ministre/Charles Okala :ministre des affaires étrangères/ Jean Betayene : sg du ministère des affaires étrangères/ Christian Tobie Kuoh :sg de la presidence/ Josue Tetang :sg du ministère des affaires étrangères .Arouna Njoya, etc..

C’est par les effets de cette constitution du 1er septembre 1961 que fut créé, entre autres, le poste de vice président de la république du cameroun,poste que devait occuper par la suite un certain John Ngu Foncha.

Chacun devrait allumer une bougie,pour aider l'histoire de la décolonisation/réunification du Cameroun à sortir de l'obscurantisme.
      0
Toukari+[   12017-08-28 16:21
#50
FirstOctober1961

Au lieu de gesticuler, pourriez-vous s'il vous plait m'indiquer pourquoi ce n'est qu'apres les Accords de Foumban de 1961 que JOHN NGU FONCHA devint vice-president de la Republique Federale du Cameroun?
      0
FirstOctober1961   02017-08-28 15:18
#51
@Toukari+[

"Je relate des faits historiques bien documentes et que vous ne pouvez ni detruire ni effacer. Par contre, vous vous abreuvez de contre-verites et vous en faites la propagande. C'est un comportement inacceptable!!!
Enfin pourriez-vous s'il vous plait m'indiquer pourquoi ce n'est qu'apres les Accords de Foumban que JOHN NGU FONCHA devint vice-president de la Republique Federale du Cameroun?"

Why are you beating around the bush?
You either put up or shut up.

I will ask you again for the nth time:

(1) Can you produce a copy of the Foumban Accords for all of us to see?
(2) Can you produce a copy of the Union Treaty between La Republique du Cameroun and Southern Cameroons as required by the UN Charter?

Unless and until you answer the abovementioned questions, I will consider all your gesticulations grandstanding.
      0
Toukari+[   12017-08-28 14:43
#52
FirstOctober
"..The Foumban Accords are not and shouls not be secret documents.."

Les Accords de Foumban ne sont pas des documents secrets. II est cependant fort possible que ces Accords soient secrets dans vos reves et vos fantasmes.

"..Hersay and parole evidence is not enough and is therefore unacceptable.."

Je relate des faits historiques bien documentes et que vous ne pouvez ni detruire ni effacer. Par contre, vous vous abreuvez de contre-verites et vous en faites la propagande. C'est un comportement inacceptable!!!
Enfin pourriez-vous s'il vous plait m'indiquer pourquoi ce n'est qu'apres les Accords de Foumban que JOHN NGU FONCHA devint vice-president de la Republique Federale du Cameroun?
      0
Wahsih Ike   02017-08-28 13:37
#53
Nyambaridon

Il n’y a aucun équivoque que tu aies relaté les faits historiques des deux Cameroun avant et après la Réunification en 1961 avec panache. Mais ce qu’un adepte de l’histoire du Cameroun et du vivre-ensemble des divers peuples camerounais attends de toi c’est soit de faire des bonnes analyses de la situation antécédente soit de proposer des solutions devant résoudre Et la crise anglophone ET la conception d’une politique durable du multiculturalisme au Cameroun.

Les trois questions sur lesquelles il faut des éléments de réponse fiables sont celles qui suivent :
1) Les Accords de Foumban de juillet 1961 furent-ils entérinés par le parlement de l’ex Cameroun occidental ?
2) Sur quel registre et en quelle capacité John Ngu Foncha avait-t-il négocié avec le Président Ahmadou Ahidjo ?
3) Y a-t-il un traité d’union entre l’ancienne République du Cameroun et les Southern Cameroons ?
      0
FirstOctober1961   12017-08-28 13:18
#54
@Nyambarindon

"Aussi sera t-il préconisé 2 alternatives

1-se rallier au Nigeria,(ex-colonie britannique)
2-se réunifier avec la partie du Cameroun déjà indépendant. "

You are the one distorting history and not Cardinal Tumi. The Two Alternatives did not say anything about "Reunification".
Can you produce any UN document that talk about Southern Cameroons reunifying with La Republique du Cameroun? It should not be difficult for you to find such at document if it exists.
      0
Wahsih Ike   22017-08-28 13:12
#55
« Back to the point, I want to say it's really a pity a shame that Cameroonians should base on colonial languages to push for separation instead of our true Cameroonian nature: anglophone, francophone. »

T’es passé à côté de la plaque mon frère. Le différend anglophone-francophone ne tourne pas au tour des langues mondiales que sont l’anglais et le français. Que tu le veuilles ou pas, un Bakwéri de la Région du SO quoique d’origine Sawa ne sait pas parler Duala et est beaucoup plus à l’aise avec un Graffie de Bamenda de par la langue Pidgin. Qui plus est, le système administratif avec lequel le Bakweri s’identifie est celui de l’indirect rule. Le point de départ de la bonne gouvernance chez les anglophones c’est au niveau de la collectivité locale. La décentralisation fait partie intégrante de sa manière de voir ou de faire. Chez son frère Mbo ou Duala, c’est plutôt la préfectorale qui est de mise. On ne balaie pas du revers de la main, les fondements de l’indirect Rule par un décret présidentiel. A qui la faute des problèmes qui minent le Cameroun de nos jours? A l’oligarchie à dominante francophone pour qui la montre s’est arrêtée dans les années 60 et 70 du dernier siècle.

What about "germophone" which was there before?
Autant que je le sache, l’allemand n’est pas l’une des deux langues officielles du Cameroun. Il ne faut donc pas mélanger les pommes avec les patates comme disent les Camerounais. Tout le monde ici sur CIN sait que je ne suis pas sécessionniste. Loin s’en faut ! Les pouvoirs publics au Cameroun sont en train de détruire le fondement de l’unité nationale que les Samuel Eboua, Eteki Mboumoua, Bernard Fonlon, Abouem à Tchoyi, Aminou Oumarou, Nzoh Ekanghaky, Ahmat Abbas, le Dr Elango, le professeur, Mbassi Manga, le professeur Monekosso, le professeur Victor Anomah Ngu et consorts ont travaillé d’arrache-pied afin de nous forger une identité nationale qui est la nôtre.
      0
Wahsih Ike   12017-08-28 13:10
#56
Pep4cmrnews

« Reading through the different comments my attention was taken by Vavava and a few others.
This shows he did a lot of homework to edify people. »

Je n’en disconviens pas avec l’essence de la 1e phrase ci-dessus. Quant à la 2e phrase, ce que raconte Vavava est à la portée de tout bon camerounais. A mon avis, Vavava a fait des recherches, certes, mais il se base dans la presque-totalité des cas sur les écrits des historiens occidentaux. Autrement dit, il est le champion du copier-coller. Tout ce que je m’attends d’un intervenant digne de foi ce sont des analyses, ne serait-ce que superficielles. Je suis content qu’un francophone comme toi s’exprime bien en anglais. Mais la maîtrise de l’anglais ne fait pas de toi, un anglophone car tu n’as pas subi la culture anglo-saxonne sous les tropiques comme l’ont fait les FirstOctober1961 et bien d’autres anglophones sur ce site-ci. Tu as dû peut être constater que je suis anglophone mais que mes interventions sur CIN se font par l’entremise de la langue du Cardinal Richelieu. Je ne peux guère me dire francophone parmi nos autres Camerounais. Avec les autres Africains, je me dis camerounais et la plupart de mes amis pensent que je suis francophone. En tant qu’un affidé de l’histoire du Cameroun, j’ai posé des questions pertinentes à Vavava mais il n’a pas pu répondre à ces questions-là de façon convaincante. Sans jeter des fleurs à qui que ce soit, les intervenants Toukari+[, Bernandint, Idee Fixe, Messassi et j’en passe savent faire la part des choses quant au clivage anglophone / francophone au bercail.
      0
Nyambarindon   12017-08-28 12:18
#57
« Un proverbe chinois dit qu’il est préférable d’allumer une bougie que de maudire l’obscurité.Il est préférable pour moi d’allumer une petite flamme en refusant de participer aux pratiques de corruption que de me plaindre simplement de l’obscurité environnante de la corruption. » (Christian Tumi)

Malheureusement plutôt que d'allumer une bougie sur l'histoire digne d’intérêt de la décolonisation/réunification du Cameroun,notre prélat tente ici d'entretenir un certain obscurantisme

DE LA GENESE DU REFERENDUM DU 11 FEVRIER 1961

La partie du Cameroun sous tutelle française (eastern cameroon ) accède à l’indépendance le 1er janvier 1960.
Pour la partie du Cameroun sous tutelle britannique(western cameroon),les britanniques rejettent l’idée de leur accorder l’indépendance, en tant qu’entité autonome.

Aussi sera t-il préconisé 2 alternatives

1-se rallier au Nigeria,(ex-colonie britannique)
2-se réunifier avec la partie du Cameroun déjà indépendant.

Ce sont les populations du western Cameroun qui devaient prendre la décision,au travers d’un REFERENDUM
A l’issue de ce référendum,réalisé sous l’egide de l’ONU,les résultats établissent que :

-Les populations du « northern cameroon »(majoritairement musulmanes) décident,en toute souveraineté, de se rattacher au Nigeria.Ce qui sera effectif,au 1er juin 1961.
-les populations du « southern cameroon »(majoritairement chrétiennes) décident,en toute souveraineté, de se reunifier avec la partie du cameroun déjà affranchie de la tutelle francaise. Ce qui sera effectif,au 1er octobre 1961.
Ces actes furent enregistrés lors de la 994e assemblée générale de l’onu,le 21 avril 1961.

C’EST BIEN LE CINQUANTENAIRE DE CETTE REUNIFICATION QUI FUT CELEBRE EN GRANDE POMPE LE 20 FEVRIER 2014 A BUEA !

En 2017,à peine 3 ans plus tard,l’émérite prélat prétend que tout ceci n’était que.. « concubinages » ?!!..
      0
FirstOctober1961   02017-08-28 03:51
#58
@Toukari+[

"Je me base sur des faits historiques. Vous vous basez sur des fausses informations pour propager des fables aimables. C'est la grande difference entre nous deux. Soyez cependant certai que la falsification de l'Histoire du Kamerun ne passera pas ici sur CIN."

Since your pronouncements are based on historical facts, could you please produce documentation to support your historical facts.
Hearsay and parole evidence is not enough and is therefore unacceptable.
Could you please show us copies of the "Foumban Accords of 1961".
The Foumban Accords are not and should not be secret documents.
Until you produce them, I will continue to call your bluff and grandstanding.

Please do not also forget to produce a copy of the Union Treaty between La Republique du Cameroun and Southern Cameroons.
      0
Toukari+[   12017-08-28 03:43
#59
Atem3H
"..Maintenant peux-tu m'indique le nom des documents vu que je vois le mot en pluriel.."

Je profite de l'occasion pour repeter ce que j'ai ecrit dans mon intervention du 2017-08-26 20:24 et a vous adressee. "Les documents SIGNES DES DEUX PARTIES et concernant les Accords de Foumban de 1961 existent bel et bien."

La reponse a la question que vous me posez est contenue dans ma declaration. J'espere que vous vous en rendrez compte.

"..Je suis au courant du projet d'une constitution federal a la quelle la delegation anglophone a apporte des amendements..."

Etait-ce un projet de constitution federale ou une constitution federale? Je vous apprends que ce ne fut pas facile d'aboutir a la signature des Accords de Foumban parce que dans la delegation du Cameroun Occidental en plus de John Ngu Foncha se trouvaient ENDELEY, TANDENG MUNA, NGOM JUA, FONLON etc.
      0
Toukari+[   12017-08-28 03:05
#60
FirstOctober1961
"..The 1961 Foumban Conference was a "Work In Progress" so no final agreements were signed.."

Malgre tous les efforts que vous fournirez vous ne pourrez ni detruire ni effacer la signature des Accords de Foumban de 1961.

"..He keeps on hidind behind Foumban Accords..."

Je me base sur des faits historiques. Vous vous basez sur des fausses informations pour propager des fables aimables. C'est la grande difference entre nous deux. Soyez cependant certai que la falsification de l'Histoire du Kamerun ne passera pas ici sur CIN.
      0
Pep4cmrnews   82017-08-28 00:13
#61
Reading through the different comments my attention was taken by Vavava and a few others. This shows he did a lot of homework to edify people. Back to the point, I want to say it's really a pity a shame that Cameroonians should base on colonial languages to push for separation instead of our true Cameroonian nature: anglophone, francophone. What about "germophone" which was there before? Would it not be better for us to sit back as Cameroonians, look at our cultural realities and move forward towards lasting solutions? Cessation is out of question because given all the arguments it has no basis so it is needless to hope for that to occur. What even proofs that if it happens it will provide a lasting solution for the so called Southern Cameroon? Are the South Westerners totally in agreement with this idea who are even more culturally attached to the Littoral? And as you can see the NW is also perfectly culturally related the the West. Time has past, things have evolved. It is high time we forget all the colonial arrangements and sit up to our proper realities. Effective 10 regional decentralization where governors are elected would be a very good solution.
      0
FirstOctober1961   42017-08-27 17:46
#62
@Atem3H

"cher grand frere, merci pour ta reponse. Maintenant, peux-tu me m'indiqué le nom des documents vu que je vois le mot en pluriels."

"Je suis au courant du projet d'une constitution fédéral à la quelle la delegation anglophone a apporté des amendements. Apart ça, je suis ravis que tu m'apprend quelquechose de nouveau. "

"En attendant ta reponse, j'aimerais si possible qu'on ne reste pas sur un jeu de mots. Documents, traité, accords par ce que ca joue sur la facon d'intepreter des choses entre les deux rives du Mungo. Donc pour l'instant, tu n'as pas confirmer qu'un traité existe mais que des documents ont été signé, d'ou mon interet de savoir les noms de documents."

I am afraid you will be disappointed.
The truth is bitter but it must be told.
The 1961 Foumban Conference was a "Work In Progress" so no final agreements were signed.
A Union Treaty was never signed and deposited at the UN as required by the UN Charter.
If one had existed it would have been presented to the Southern Cameroons House of Parliament for ratification.

Foncha had no authority to sign any document binding Southern Cameroons because Southern Cameroons was still under UN Trusteeship during the Foumban Conference.
The Trustee (UN) and the Administrator of the Trust (UK) were not represented at the Foumban Conference.
The only party to the trust that was present was the Beneficiary of the Trust (Southern Cameroons).

Don't put too much faith in Mr. Toukari+[. He is a Grandstander and he will not add anything new to the debate.
He keeps on hiding behind Foumban Accords. Let him produce evidence to back his claim.
      0
Atem3H   22017-08-27 14:45
#63
@ Wahsi Ike

Very happy to read from you as always and am extending my greetings.

Regarding my writeups to Toukari, I wanted to pinpoint a detail which Tumi is highlighting from an objective point without undermining the will of reuniting which was strong on both sides. As my initial post mentioned due to personal ambitions, Ahidjo and Foncha didn't go by the books.
Your historian's choice of words isn't a mistake either and correct me if I'm wrong. The"agreement" refers to the constitutional amendments to Ahidjo's federal constitution but not a document called agreement . Had Ahidjo been a little smarter, he would have drafted a "treaty of Union or federation" to capture that both sides had agreed t. those amendments.


Recall that Foncha's delagation going up to Foumban and the anglophone parliament were titling towards bringing up a confederation.
      0
Chesco002   02017-08-27 12:27
#64
chers tous, arretons de fantasmer su l`onu. De Gaule appelait ca, ``ce machin``

voici le commentaire de quelqu`un sur ``ce machin``, pris sur un site :

quote
Cet état de choses témoigne encore plus du "vrai" rôle assigné à la vieille organisation, loin de tout idéalisme : le rôle de contrôler et de gérer les relations internationales selon les critères propres aux vainqueurs de la seconde guerre mondiale. La référence au droit, à la justice... reste pour l'onu un exercice de facade, appelé à "tranquilliser" les "naifs". Au fait, je pense que l'onu remplit bien son contrat ! et quand je vois des "intellectuels" oeuvrer pour une " réforme" de l'onu, je ne puis me retenir de sourire : car pourquoi veut-on "réformer" une institution qui marche si bien, aux yeux de ses "dirigeants" ? Le leurre n'a que trop duré. Cette vieille dame est à jeter à la poubelle de l'histoire, tant, en son nom, des crimes, des injustices... ont été commis ! Tout celà, s'il vous plait, au nom de la sécurité collective et de la paix mondiale ! C'est vraiment là le plus gros menseonge de tous les temps ! Kafka n'aurait pas fait mieux.
unquote
      0
Wahsih Ike   02017-08-27 11:29
#65
Toukari+[. Atem3H

Vu ce qui précède, le Cardinal Tumi a donc parfaitement raison de dire que les deux Cameroun vivent en concubinage. Que les gens le veuillent ou non, le Cardinal Tumi connaît mieux le Cameroun que beaucoup de cadres et politiciens camerounais hormis David Abouem-à-Tchoyi et Ahamat Abbas – deux gouverneurs d’expression française qui ont su tisser des rapports serrés avec leurs administrés Outre-Mungo.
      0
Wahsih Ike   32017-08-27 11:28
#66
@ Atem3H et @ Toukari+[

Une fois de plus, merci pour vos interventions. Tirant le juste milieu des postures que vous aviez prises, je vais éclaircir la situation davantage et ce de ma façon à moi.

Quand Toukari+[ laisse entendre qu’il faut se baser sur le Gentlemen’s Agreement érigé en Constitution par le Grand Camarade, il a parfaitement raison. Je le dis en connaissance(s) de cause. L’un des historiens Camerounais pour qui j’ai beaucoup d’estime et de respect s’appelle Anthony Ndi. En termes relatifs, les historiens anglophones ont fait couler beaucoup d’encre et de salive pour la période 1950 – 1972 que leurs vis-à-vis francophones. Heureusement que les Sosthène Fouda-Essomba et autres sont là pour permettre aux jeunes Camerounais francophones de connaître l’histoire de notre pays avant et à l’aube des indépendances. Hormis quelques erreurs d’appréciation, Vincent Sosthène Fouda-Essomba a fait du bon travail quant à l’histoire critique de notre beau pays durant ladite période et en deçà.

Je reviens donc sur le livre de, Anthony Ndi – « Southern West Cameroon Revisited (1950 – 1972) Volume One : Unveiling……… ». Dans son livre dont j’ai lu les quelques extraits, il s’avère que l’essentiel des pourparlers de Foumban a été ratifié par l’Assemblée fédérée du Cameroun Oriental. Mais on ne sait au juste, si la version ratifiée est différente de celle que les deux parties se seraient tombée d’accord à Foumban ou non. Toujours est-il que les Accords de Foumban n’ont jamais été ratifiés par le Parlement de Southern Cameroons avant et après la Réunification. S’il est une chose que les gens de mon âge peuvent dire avec exactitude c’est le manque de transparence de l’administration Ahidjo. Son diktat fut toujours exécuté à la lettre.
      0
Atem3H   32017-08-27 05:06
#67
@Toukari

"La discussion etant interessante, je vais pour cette raison commencer par le plus simple. Les documents SIGNES DES DEUX PARTIES et concernant les Accords de Foumban de 1961 existent bel et bien."

cher grand frere, merci pour ta reponse. Maintenant, peux-tu me m'indiqué le nom des documents vu que je vois le mot en pluriels.

Je suis au courant du projet d'une constitution fédéral à la quelle la delegation anglophone a apporté des amendements. Apart ça, je suis ravis que tu m'apprend quelquechose de nouveau.

En attendant ta reponse, j'aimerais si possible qu'on ne reste pas sur un jeu de mots. Documents, traité, accords par ce que ca joue sur la facon d'intepreter des choses entre les deux rives du Mungo. Donc pour l'instant, tu n'as pas confirmer qu'un traité existe mais que des documents ont été signé, d'ou mon interet de savoir les noms de documents.
      0
Wahsih Ike   32017-08-27 00:00
#68
@ Vavava

Je t’ai fait des mises au point sur les deux extraits que t’as bien voulus nous présenter ici sur la faillite dont l’ex Cameroun Occidental a fait l’objet. Jusqu’ici tu as esquivé d’y répondre ou de faire des commentaires, ne serait-ce que basiques là-dessus. Cela démontre sans ambages que t’es le partisan du moindre effort pour qui le copier-coller est parole d’évangile. A quoi sert-il de nous donner les 22 Députés qui ont ratifié l’appellation République du Cameroun en 1984 en lieu et place de la RUC ?

Cette modification a été entérinée au moment où le parti unique faisait la pluie et le beau temps au Cameroun. Il en fut de même du referendum de 1972. Dis-moi la main sur le cœur si le plébiscite de février 1961 s’est déroulé avec un seul parti politique au Cameroun méridional britannique ? Voilà le genre d’analyses que j’attends de toi et non de nous faire part du copier-coller tout le temps. En passant on dit « an Ibo « et non « a Ibo » en anglais car nous avons affaire dans le cas d’espèce à une voyelle.
      0
Vavava   52017-08-26 20:26
#69
My dear bruv 19 October 1959,
I said already here that : « you can lead a horse to water,but you can’t make it drink . »
I’m afraid that your gimcrack reflexion lead you to depression as you refuse
with stuborness ,simple evidences.
Let me share it again in capital and in English.Who knows ?
      0
Vavava   42017-08-26 20:26
#70
« 5.4.3 EX OFFICIO REGISTRATION BY THE UNITED NATIONS (SEE THE REPERTORY OF PRACTICE, ARTICLE 102, PARAS. 45-54, AND ARTICLE 4 (1) OF THE REGULATIONS IN THE ANNEX TO THE GENERAL SURVEY.) ARTICLE 4 (A) OF THE REGULATIONS PROVIDES THAT EVERY TREATY OR INTERNATIONAL AGREEMENT THAT IS SUBJECT TO REGISTRATION AND TO WHICH THE UNITED NATIONS IS A PARTY SHALL BE REGISTERED EX OFFICIO. EX OFFICIO REGISTRATION IS THE ACT WHEREBY THE UNITED NATIONS UNILATERALLY REGISTERS ALL TREATIES OR INTERNATIONAL AGREEMENTS TO WHICH IT IS A PARTY. ALTHOUGH NOT EXPRESSLY PROVIDED FOR IN THE REGULATIONS, IT IS THE PRACTICE OF THE SECRETARIAT TO REGISTER EX OFFICIO SUBSEQUENT ACTIONS RELATING TO A TREATY OR INTERNATIONAL AGREEMENT THAT THE UNITED NATIONS HAS PREVIOUSLY REGISTERED EX OFFICIO. »
https://treaties.un.org/doc/source/publications/thb/english.pdf
      0
Vavava   52017-08-26 20:25
#71
Resolution 1608 was,if you want the agreement and not the treaty for Cameroon.
What do you want else ?
The more,Muna clearly stated before UN : « 18. Finally, we successfully produced a draft Federal Constitution, which, having been ADOPTED BY THE TWO LEGISLATURES OF EAST AND WEST CAMEROON, NOW BINDS THE TWO STATES TOGETHER as a Federation, which came into being as the Federal Republic of Cameroon on 1 October 1961. We are proud to report that this Constitution, drawn up by us, is typical and adaptable to our peculiar and existing problems. »
      0
Vavava   52017-08-26 20:24
#72
It is better for you to pay a visit to NAB(National Archives of Buea)instead to bark for nothing.
With your mantra Oui-Yes you’ll soon need delivrance for lying spirits.
I hope you’ll choose a good minister and not a spiritual feyman like John Chi.
You, the relative of late chief Ayamba,you are so inconsistent for your lost battle,
that it is better for you to stop pretending .
To become la République du Cameroun Paul Biya your « combi » promulgated a bill which was adopted by 22 Anglophones during the third legislature(1983-1988).
Among them,were people like Muna,Angwafor III, Endeley who were enthusiastic but also :Acha Francis Yah ;Buinda Johnson Kakui ;Burley Gwendoline ;Eben Francisca ;Ebongalame Thomas ;Effiom Willie Ndep ;Etongo Gabriel Iyassa ;Fonka Shang Lawrence ;Foreta Beja Tayoh ;
Fugwoh James Jam ;Kucha Mva Simon ;Lemlon Bridget Nsawir ;Mandi Nkumba Augustine ;Mua Josepha ;Munongo Akama David ;Ndiwane Pilange Paul ;Nsakwa Ngi Peter ;Tatah Mforme John ;Tita Cletus.
      0
Toukari+[   12017-08-26 20:24
#73
Atem3H
"..Y'a t-il un document sur cette conference signe des deux parties. La reponse est non."

La discussion etant interessante, je vais pour cette raison commencer par le plus simple. Les documents SIGNES DES DEUX PARTIES et concernant les Accords de Foumban de 1961 existent bel et bien.
      0
Vavava   52017-08-26 20:24
#74
It is how we came to Law No. 84/1 of 4 February 1984 with : « Article 1. — The United Republic of Cameroon shall with effect from the date of entry into force of this law be known as "REPUBLIC OF CAMEROON".2 This Republic of Cameroon shall be a Unitary State. It shall be one and indivisible, democratic, secular and dedicated to social services. It shall ensure the equality of all citizens before the law.
3. The official languages of the Republic of Cameroon shall be English and French.
4.Its motto shall be "Peace — Work — Fatherland".
5.Its flag shall be of three equal vertical stripes of green, red and yellow charged
with one gold star in the centre of the red stripe. »
      0
Vavava   42017-08-26 20:23
#75
Now, to answer to some shallow interventions as this : « Vavava says: "Endeley dans ses multiples errements s'était plutôt allié à l'Action Group du Yoruba Obafemi Awolowo.Peut-être en partie à cause de sa première épouse qui était Yoruba."
That is another misrepresentation of yours. Endeley did not ally himself with Awolowo's Action Group. He allied himself with Nnamdi Azikiwe (First president of Nigeria) as a member of NCNC (National Council of Nigeria and the Cameroons). John Ngu Foncha and Solomon T. Muna were also members of the NCNC. Endeley, Foncha and Muna broke away from the NCNC in 1953 to form KNC (Kamerun National Congress in order to advocate for the autonomy of Southern Cameroons which was granted in 1954.
Endeley's first wife was Ibo and not Yoruba. »
      0
Vavava   42017-08-26 20:22
#76
http://www.cameroon-info.net/reactions/cameroun-crise-anglophoneachille-mbembe-enseignant-universitaire-et-philosophe-il-est-temps-que-la-mobilisation-281961.html
You have this information from Mbile free of charge : « KNC Action Group conclude Alliance(1954) :This phase of the story cannot be complete without the record that early in 1954 Dr.Endeley’s KNC concluded an alliance with Chief Awolowo’s Action Group of Nigeria… »
https://books.google.sn/books?id=FwD9ivR86LsC&pg=PA61&lpg=PA61&dq=endeley+action+group&source=bl&ots=SpBn9z9S1P&sig=zKhsfLDySirfb1k6B6GYI1LtFBk&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiht9m3wvXVAhWJuBoKHRUZBkQQ6AEIKzAB#v=onepage&q=endeley action group&f=false.
Other thing, the name of Endeley’s first wife is Ethel Mina a Yoruba,and not a Ibo.
So,me na you ?
Definitively,there is something rotten in the imaginary State of Ambazonia
      0
FirstOctober1961   02017-08-26 20:04
#77
@Nyambarindon

"La "ré-unification" du Cameroun le 1er octobre 1961 ne peut pas avoir été factice.

En ce qu'elle aura été scellée par voie de REFERENDUM,sous l’égide de l'ONU."

"Re- unir",c'est "unir de nouveau""

Your statement is not based on fact and therefore patently false. Can you produce any UN document that
prescribed the "Reunification" of La Republique du Cameroun and Southern Cameroons?
Have you ever taken the time to study the terms of the Plebiscite of 11th February 1961?
Have you studied the specific wordings of the "Two Alternatives" that were presented to Southern Cameroonians and on which they voted on the 11th of February 1961?
All that information is readily available and none of it says anything about "Reunification".
"Reunification" is an invention of Ahidjo and La Republique.

""Re- unir",c'est "unir de nouveau""

Yes that is the definition of reunite or reunify.
But La Republic du Cameroun and Southern Cameroons did not reunify or reunite. They came together or joined together.
The two out of the several entities of Cameroon that came together or joined together could not "Reunite" because they had never been one.
Have you ever asked yourself why the country was called the "United Republic of Cameroon" after the 1972 "Oui" "Yes" Referendum and not the "Re-united Republic of Cameroon"?

Words matter, so be very careful when you use them.
You only need to read the terms of a contract to understand what I mean.
      0
Nyambarindon   02017-08-26 19:02
#78
@Atem3H

So now,since there was no "treaty"- according to you - the referendum which led to the reunification on the 1st october 1961 becomes factice.

Anyway, in order to get enough mature,let me just try to go and make the difference between a treaty and a referendum...

Catch you..
      0
Megde 2006   02017-08-26 17:03
#79
Mon grand-frère Toukari est-il encore dans les parages ?
      0
Atem3H   22017-08-26 14:20
#80
@Nyambaridon
I guess you are mature enough for me not to explain the difference between a treaty and a referendum. Nothing strange that the UN who organize the referendum should register it .

It's always nice to have able to teach you something new. There is a written agreement for former british northerns Cameroon which led to administrative réorganisation of that région into different federated states. For your information that region finds itself in at at least two federated states in north eastern Nigeria.

Little correction for you , that agreement isnt one of reunification. I dont think you reread your post or gave it a thought for northern Cameroons was not part of british colony of Nigeria prior to world war 1.

What baffles me is your fixation on justifying something which isn't there. That's why the current gov't is also in difficulty as they can't provide any written document of the foumban conference. You can disagree with the words Tumi used but he's right
      0
Nyambarindon   32017-08-26 13:45
#81
@atem3H
" Do we have a treaty of reunification? When countries changed form or borders,they have a treaty to capture such changes."(sic)

The decision to reunify was taken with sovereign rights by the populations, through the referendum of 11 th february 1961.
And this sovereign decision got recorded by UNO.,during the 994th general assembly, 21st april 1961.(as @vavava clearly explained.)

Hope you'll also ask ,if there was the same type of "treaty of reunification",between former british 'northern-cameroon' with nigeria?. Logically...
      0
Nyambarindon   32017-08-26 13:18
#82
" Christian Tumi déclare que la Réunification du Cameroun n’était que factice." (sic)

La tentative de "corruption historique" chez un prélat (pour emprunter une dizaine a l’intrépide et pertinent @vavava..)

Le révisionnisme est bel et bien une forme de corruption historique.

C'est faire du révisionnisme que de prétendre éluder des faits historiques établis. En l’occurrence:

1- Que c'est par REFERENDUM que les populations du southern cameroun décidèrent, en toute souveraineté, de rejoindre la république du Cameroun
2-Que cette décision exprimée par voie REFERENDAIRE fut entérinée par l'ONU,en sa 994e assemblée générale du 21 avril 1961,par sa résolution 1608 XIV.
3-Que c'est par REFERENDUM que les populations du Cameroun prirent la décision, en toute souveraineté,de passer d'un état fédéral a un état unitaire,le 20 mai 1972.
      0
Wahsih Ike   12017-08-26 10:47
#83
Vavava

En faisant des PTT et des Douanes les services fédéraux, le gouvernement du Cameroun Occidental n’avait pas suffisamment de fonds pour mener à bien les tâches qui furent les siennes, d’où son recours à l’administration centrale. Dans les années 70, les fonctionnaires Centrafricains et Nigériens ont passé plus de 4 mois sans traitement. Qui est venu à la rescousse de ces deux pays-là ? La France bien sûr, avec son fonds d’aide á la Coopération. (FAC)

Sans faire trop de tapage, le même scénario se passait au Cameroun. Qui l’ignore ? Tout le monde sait aussi que De Gaule appelait le Cameroun anglophone, le cadeau fait par les Britanniques à la RC sous giron français. Les Français ne cachaient même pas la politique conçue et mise en place au Cameroun qui avait pour but de francophoniser les jeunes Anglophones. Je suis un pur produit de la politique dite celle de la formation bilingue ayant pour cible les Anglophones. Si non comment expliquer le fait que M. Horace Manga, Directeur des Œuvres universitaires et des Relations avec les Etudiants de l’Université de Buéa n’a pas pu discuter avec ces derniers parce qu’il ne sait pas parler anglais et a voulu le faire en français en zone anglophone ? Et pourtant l’intéressé a moins de 42 ans. Ah la politique de deux poids, deux mesures, quand tu nous tiens !
      0
Wahsih Ike   22017-08-26 10:43
#84
« The situation grew worse in 1966 when the state could not pay civil servants’ salaries. In an attempt to save the situation, the federal government invested money in the Cameroon Bank and investigated the activities of the Bank. The outcome of the investigation was that many of the persons appointed to the Board of the WCDA were of extremely low calibre to the extent that some of them could hardly write their names and could not participate in Board deliberations (Ekali, 2004). »

C’est de la rigolade pure et simple Rien n’a changé entre-temps car la plupart des sociétés d’état font l’objet de malversations de tous les genres. Hormis, la SONARA montre-moi une société parapublique au Cameroun qui n’a pas fait faillite ou dont le bilan financier est excédentaire. On peut les compter au bout des doigts. Les compétences ne sont pas prisées au Cameroun surtout dans le secteur public ou parapublic. On nomme les siens. Les Atanja Nji (Ministre) Patrick Ekema (Maire), David Nkotto Emane (DG de la CAMTEL) et j’en passe, sont-ils di différents de ceux que tu désignes d’analphabètes ?

Faire du copier-coller ne fait pas de toi un intello. Ce sont les analyses qui en suivent, frérot ?
      0
Wahsih Ike   22017-08-26 10:40
#85
This situation was aggravated by the poor management of WCDA under the leadership of incompetent directors appointed not because of their capabilities but on the basis of their political affiliations (Willard, 1970) (Willard, 1970). dixit Vavava

Une fois de plus, tu te bases sur des faits historiques tels que présentés par les auteurs occidentaux. Je t’avais demandé sur un autre fil de te ressourcer chez des historiens camerounais de renom. Ce n’est pas en faisant allusion aux sources de langue anglaise que tout ce que tu racontes devient paroles d’évangile. L’un des intellectuels francophones ayant cerné la crise identitaire avec panache n’est rien d’autre que le Dr Vincent Sosthène Fouda-Essomba. Je te file l’un de ses clips vidéo sur le mal camerounais. https://youtu.be/Q72OAI1RZ3M

Tu verras que jusqu’ici il se pose un problème de gestion des ressources humaines au Cameroun. La situation va dégradant au fil des années. Parler d’incompétences dans l’ex Cameroun Occidental équivaut à nier un problème qui mine le Cameroun tout entier depuis des lustres. Voilà pourquoi je te dis que tu soulèves un faux-problème mon frère.
      0
Wahsih Ike   02017-08-26 10:34
#86
@ Toukari @ idee Fixe et @ Atem3H

Merci pour vos interventions presque-parfaites. Je reviendrais sur celles-ci dans le proche avenir. Je le ferais d’ici à demain. Il m’incombe de vaquer à d’autres occupations le long de la journée.
      0
IdeeFixe   02017-08-25 21:45
#87
« le simple fait de savoir que l'unique route qui relie cette region a kumba n est pas goudronner jusqu a ce jour me permet de comprendre et partager la frustration de mes freres de ces regions »

Fiston, on t'a payé combien pour écrire une telle sottise ? Si i tu savais les routes que ces Toukari+[, IdeeFixe, Wasih et autres avaient comme quotidien dans leur enfance ! Parles à tes aînés !
      0
AfricanConscience   22017-08-25 19:38
#88
"For the past 60 years, African intellectuals should have been in the business of crafting their own educational, judicial, health care and economic systems."

Of course, for now in Cameroon we have two official languages of equal value. Just in theory, as the alphabetical order is not even respected:

English and French
Anglais et Francais

Given today's reality and the proximity to the huge English-speaking Nigerian market, I would suggest that
-any French-educated child should have at least 12 out of 20 in any official exam to succeed;
-Baccaulaureat should include an oral exam in English
-Test of English proficiency should be introduced as pre-condition for licence
-Any master thesis should have an oral summary in English
-English oral proficiency should be introduced to the state schools
      0
AfricanConscience   22017-08-25 18:37
#89
"For the past 60 years, African intellectuals should have been in the business of crafting their own educational, judicial, health care and economic systems."

Of course, for now in Cameroon we have two official languages of equal value. Just in theory, as the alphabetical order is not even respected:

English and French
Anglais et Francais

Given today's reality and the proximity to the huge English-speaking Nigerian market, I would suggest that
-any French-educated child should have at least 12 out of 20 in any official exam to succeed;
-Baccaulaureat should include an oral exam in English
-Test of English proficiency should be introduced as pre-condition for licence
-Any master thesis should have an oral summary in English
-English oral proficiency should be introduced to the state schools
      0
FirstOctober1961   22017-08-25 18:37
#90
@Vavava

Your rantings, gesticulations and name calling will amount to nothing until you do the following:

(1) Produce a signed copy of the Union Treaty between La Republique du Cameroun and Southern Cameroons ( A Requirement of the UN Charter).
(2) Ask the UN to produce a copy of the Union Treaty deposited at the UN by the parties to the union ( A Requirement of the UN Charter).
(3) Ask the UN to produce a copy of the map and boundaries of the new country created by the union between La Republique du Cameroun and Southern Cameroons ( A Requirement of the UN Charter).

P.S: If there was a union between La Republique du Cameroun and Southern Cameroons to create the Federal Republic of Cameroon, we now have only La Republique du Cameroun. What has happened to Southern Cameroons? Either La Republique du Cameroun has withdrawn from the union or she has annexed Southern Cameroons.
If La Republique du Cameroun has withdrawn from the union, then it is only fair that she withdraw her colonial administration from Southern Cameroons territory. Southern Cameroons will never accept the annexation of her territory by La Republique du Cameroun.
      0
Akhenaton237   12017-08-25 18:26
#91
Oceane

"Imposer sa langue c est imposer sa pensee" trop vrai, cette affirmation doit aussi etre considere comme le socle de notre instabilite de la colonisation a nos jours, ces langues, cette culture qui dit on etait senses faire de nous des etres civilises ont plutot consummer a petit feu notre identite. Que ce soit la situation actuelle( l'Afrique), nos choix, peurs, egos et divisions trouvent generalement leur origine dans cette perte de reperes, a part les pays de l'Afrique du Nord je ne penses pas(peut etre je me trompes) qu'on puisse trouver un musee digne de nom dans le reste de l'Afrique, je suis optimiste mais il m arrive parfois d avoir des frissons quand au devenir du peuple noir, la regression de nos langues ou encore l absence des lieux publics comme des musees pour valoriser et retracer notre histoire ne joue pas en notre faveur, l'Africain s il ne se rattrape pas ne sera pas different d'une coquille vide et malgre ses realisations il sera toujours considere comme un individu de seconde zone.


Hum Oceane a Ekondo titi, j'ai ete aussi dans cette region du pays ou j ai passe une annee, eleve a l'ecole primaire "francophone" du coin situe au camp militaire c etait en 1990 si mes souvenirs sont exactes, le simple fait de savoir que l'unique route qui relie cette region a kumba n est pas goudronner jusqu a ce jour me permet de comprendre et partager la frustration de mes freres de ces regions, le regime biya a echoue sur toute la ligne.
      0
AfricanConscience   02017-08-25 18:25
#92
"For the past 60 years, African intellectuals should have been in the business of crafting their own educational, judicial, health care and economic systems."

The founders of the medical school in Cameroon in the early 70's had this approach and they succeeded in creating a widely praised (back then) institution with an idiosyncratic curriculum. The brains of this innovation were Cameroonian doctors, Gottlieb Monekosso and Joseph Mbede, if my memory is not failing me...French doctors were furious and threatened to withdraw any collaboration. Fortunately, Ahidjo stood his ground and had the back of the Cameroonians.

Unfortunately, he was not so lucky in the selection of his first university-educated legal advisor in the person of Paul Biya. PB lacked (still does) the intellectual gravitas, the African pride and the ideological training needed to steer the institutional build up of the State of Cameroon in the image of the pan-Africanist leaders of the early sixties. In fact, these deficiencies were the very reason why he was strongly recommended to Ahidjo by the French (through Dr. Aujoulat) who were otherwise busy helping killings thousands of true nationalists.

The latter were portrayed as communists to the British and Southern Cameroonian leaders who viewed anything UPC very suspiciously. Hence, despite the warnings of the exiled UPC and the public display (in LRC) of atrocities (including on the trip to Foumban), the Southern Cameroonian delegation approached Ahidjo's LRC in very good faith. Of course, it also did not help that Foncha had omitted to distribute the constitutional draft to his SCian peers...
      0
Toukari+[   02017-08-25 18:23
#93
Atem3H

Bonjour mon frere et bon retour sur CIN. Vous vous etiez fait bien rare ces derniers mois. Je suppose que c'est parce que vous etiez tres occupe et je le comprends. En ce qui concerne le post que vous m'avez adresse je reviendrai a vous plus tard lorsque le temps me le permettra.
      0
Toukari+[   22017-08-25 18:15
#94
FirstOctober1961
"..But I will rather prefer we go our separate ways.."

Votre intervention du 2017-08-25 12:04 et faite a l'attention d'Atem3H indique clairement que vous etes un secessioniste. J'ai remarque que vous aimez bien vous abreuver de fausses informations dans le but de propager des fables aimables. Vous etes en realite un vendeur d'illusions. Vous n'avez pas l'air de savoir grand chose en ce qui concerne l'Histoire du Kamerun. C'est du moins ce que vos nombreuses fables aimables indiquent. Monsieur le secessioniste, dans vos posts vous oubliez toujours de mentionner que les Southern Cameroons ne sont en aucun cas vos proprietes privees. La falsification de l'Histoire du Kamerun ne passera pas ici sur CIN. Je suis un individu qui propose comme meilleure solution de l'epineux probleme anglophone ce qui suit: La restauration de la Republique Federale du Cameroun dans le strict respect des Accords de Foumban de 1961.
Enfin a vous et a tous ceux qui pensent comme vous je repete que: L'INTEGRITE TERRITORIALE DE L"ANCIENNE REPUBLIQUE FEDERALE DU CAMEROUN SERA RESPECTEE et ceci "BY ANY MEANS NECESSARY" pour reprendre les mots de Machiavel.
      0
AfricanConscience   22017-08-25 17:45
#95
For the past 60 years, African intellectual should have been in the business of crafting their own educational, judicial, health care and economic systems.

Automatic alignment to any colonial solution (is it even possible? Any serious country is so dynamical) would impede the emergence of creative, self-reliant leaders who propose solutions reflecting the true needs of the people in a manner compatible with our socio-economic realities.

Cameroonians have lived together for 56 years...We have witnessed a severe disruption of the world order, yet we are fighting to be aligned with the any of the losers?

History is nice, but building the future Cameroon on the basis of discussions between Foncha and Ahidjo is akin of thinking that there is a need for a fixed phone line to develop an application like WhatsApp.

Simple example: For achieving progress at the Fecafoot, launch a competition among graduate law students for new by-laws instead of counting on their professors...These young minds won't be burden of the rich history of intrigues
      0
Chesco002   32017-08-25 15:45
#96
@FirstOctober1961

The UN and the West did not grant us independance, hundred thousand of cameroonians died in the forests for that. You ask others about history all the time, do you know that detail at least ?

No african country has a permanent seat in the UN. We all undergo their decisions taken as per their own interests, even if such interests will divide us and put disorder amongt us as it is the case now with the so-called anglophone problem being sponsored by them in the darkness.

How many wars have the West and the UN launched in the world and especially in Africa and which have killed our children, destroyed our countries, while in the meantime their multinationals are stealing our natural resources ? Yet you still trust that thing without reserve ?

We keep saying here that Africa must seek own management ways untill that thing we call the UN takes our true interests into consideration

What you call La Republique and Southern Cameroons are the same country. They say in French: Laver le linge sale en famille. We do not always need others to put in our family, but need permanent dialogue, even if it means shouting from time to time
      0
Vavava   62017-08-25 15:42
#97
Cher prélat,
L’âge il me semble peut jouer des tours.
La mémoire peut en prendre un coup.
Par politesse,on laisse une certaine catégorie de personnes radoter,comme certaines personnes ici.
Seulement, il ne faut pas trop en faire.
C’est vous Monsieur le Cardinal qui écrivez dans : « Les deux régimes politiques d’Ahmadou Ahidjo,et de Paul Biya et Christian Tumi,prêtre(éclairage) » à la page 25 : « Un proverbe chinois dit qu’il est préférable d’allumer une bougie que de maudire l’obscurité.Il est préférable pour moi d’allumer une petite flamme en refusant de participer aux pratiques de corruption que de me plaindre simplement de l’obscurité environnante de la corruption. »
Permettez-moi de vous prendre au mot,en allumant une bougie pour chasser la corruption historique et l’obscurité que vous tentez de jeter sur l’Histoire du Cameroun et qui ne vous honore pas.
Je ne dirais pas « vade retro ,Satana », mais quand même !
      0
Vavava   62017-08-25 15:41
#98
On ne joue pas avec un pays,de surcroît en falsifiant l’histoire de manière pas très catholique.
Ce qui est même frappant,c’est que des personnes qui soutiennent ces illuminés ici : Wahsih Ike(Bamileke de Babadjou),Moussoungedi(Douala),Megde2006(Eton),Anglofou(Bassa)et probablement Mbongochobi…..ne sont pas considérés comme « Anglos » par ces séparatistes,même quand leurs parents y sont nés, habitaient cette zone avant et pendant la période Allemande :ce qui est le cas de plusieurs familles Duala,Beti,Bamileke….
Je crois que tout le monde a lu Colonelsapt
Même l’Espagnol Banyang, Moh,qui s’occupe quand même des problèmes Camerounais,dans sa définition d’Anglophone est très restrictif.
On les appelle « eleventh province .»
Ces gens sont tellement illogiques,faux,absurdes,mensongers,que même dans leurs propres sites Web,ils sont obligés de se discréditer en publiant des documents qui les enfoncent.
Il suffit de se rendre sur : http://ambazonia.org/media/pdfs/Muna's Speech at the UN GA Acknowledging Unification & Independence of The Cameroons.pdf
Pour lire la déclaration de Muna à l’Assemblée Générale de l’ONU le 17 octobre 1961 juste après la Réunification.
      0
Vavava   52017-08-25 15:40
#99
J’en citerai quelques extraits. « 2. It might interest representatives to know that, in the month of March this year, during the fifteenth session of the General Assembly, the Prime Minister of Cameroon, Mr. J. N. Foncha, and I were here as advisers to the United Kingdom delegation. Today I feel greatly honoured and gratified to find myself mounting this rostrum and speaking not as an adviser to a foreign country but as the chairman and on behalf of the delegation of my country, which is now united and independent. »
« 11. In spite of the fact that the results of the plebiscite were absolutely decisive in the Southern Cameroons, much controversy, bitterness and resentment was expressed by a host of petitioners from the opposition party who favoured federation with Nigeria. The incredible and ridiculous statements of the opposition, coupled with threats of riots, gave rise to the great fear in the minds of those who listened that there would be confusion and civil war in the Southern Cameroons and that the unification issue would be lost. Happily, when at last it became abundantly clear through the resolution adopted by the General Assembly endorsing the results of the plebiscite [Resolution 1608(XV)], the opposition party gave in and promised cooperation, which went a long way towards making unification easy. »
      0
Vavava   52017-08-25 15:40
#100
« 13. Unfortunately, reports which the world received when Cameroon was struggling to throw off the yoke of colonialism had tended to give a poor picture of the territory. In fact, until recently British newspapers gave very distorted and exaggerated facts about the state of affairs in Cameroon. My delegation wants to assure the General Assembly that unification and independence have been achieved in a peaceful atmosphere. As time goes on, the problems arising out of the MARRIAGE of British and French cultures in Cameroon through UNIFICATION will be solved one by one. »
« 15. I should like to refresh the minds of representatives by referring to the relevant sections of Resolution 1608 (XV), adopted by the General Assembly at its fifteenth session, on 21 April 1961:  "4. Decides that, the plebiscites having been taken separately with differing results, the Trusteeship Agreement of 13 December 1946 concerning the Cameroons under United Kingdom administration shall be terminated, in accordance with Article 76b of the Charter of the United Nations and in agreement with the Administering Authority, in the following manner:  -(a) With respect to the Northern Cameroons, on 1 June 1961, upon its joining the Federation of Nigeria as a separate province of the Northern Region of Nigeria;  "(b) With respect to the Southern Cameroons, on 1 October 1961, upon its joining the Republic of Cameroun;  "5. Invites the Administering Authority, the Government of the Southern Cameroons and the Republic of Cameroun to initiate urgent discussions with a view to finalizing, before 1 October 1961, the arrangements by which the agreed and declared policies of the parties concerned will be implemented. »
      0
Vavava   52017-08-25 15:39
#101
« 17. I shall now proceed to outline briefly how this important United Nations decision has been implemented, as far as the Southern Cameroons is concerned. In the first place, the Administering Authority, the Southern Cameroons Government and the Republic of UN Document -Retyped from Ambazonian Archives 4 Cameroun initiated urgent discussions based on the arrangement by which the agreed and declared policies used at the plebiscite would be implemented. In short, we required a Federal Constitution for a new united Cameroon, drawn up by and acceptable to the people. The leaders of the major political parties, traditional rulers, local Government, councillors and parliamentarians met and held from time to time several meetings and conferences to discuss and draw up a new constitution. 18. Finally, we successfully produced a draft Federal Constitution, which, having been ADOPTED BY THE TWO LEGISLATURES OF EAST AND WEST CAMEROON, NOW BINDS THE TWO STATES TOGETHER as a Federation, which came into being as the Federal Republic of Cameroon on 1 October 1961. We are proud to report that this Constitution, drawn up by us, is typical and adaptable to our peculiar and existing problems. »
« 19. I should now like to read out parts of several articles of the Constitution in order to impress upon representatives that the unification we have achieved is not a faked or an imaginary one, but a reality. »
On pourrait se balader sur un autre de leur site : http://www.cameroon-concord.com/boko-haram/9089-southern-cameroons-crisis-activist-tanyi-ojongmboh-outlines-some-very-important-facts
      0
Vavava   52017-08-25 15:38
#102
L’auteur,un sécessionniste convaincu, Tanyi Ojongmboh est obligé de se rendre à l’évidence,quant au mariage en question , en écrivant : « There is a saying that :It’s better to remain silent and be thought a fool than to speak out and remove all doubt.I am not also a lawyer or a legal expert but facts are facts even though you do not agree with them .All that matters to you is your opinion and common sense(which is not common).
So here are some very important facts about our struggle which I am pretty sure you and my fellows Southern Crayfishes are not aware of :
(1) The Annex of UN article 102 says that if the UN is a party to any international treaty,then it is the duty of the UN Secretariat to register the treaty ex officio.Now take a look of Statements of Treaties and Internationals Agreements registered or filed recorded with the Secretariat during October 1961.
On page 12
N°118 Trusteeship Agreement for the Territory of the Cameroons under British Administration.Approved by the General Assembly of the United Nations on 13th December 1946
Termination with the respect of Southern Cameroons
In accordance with the General Assembly’s Resolution 1608 XIV adopted on 21 April 1961,the above-mentionned Agreement was terminated with respect to the Southern Cameroons ,on 1 October 1961 ,upon its joining on Republic of Cameroon with registered ex-officio on 1st October 1961. »
      0
Vavava   62017-08-25 15:37
#103
Que dit l’Article 102 de la Charte des Nations Unies ?
1. Tout traité ou accord international conclu par un Membre des Nations Unies après l'entrée en vigueur de la présente Charte sera, le plus tôt possible, enregistré au Secrétariat et publié par lui.

Et ses Annexes ?
ENREGISTREMENT ET PUBLICATION DES TRAITÉS ET ACCORDS INTERNATIONAUX. RÈGLEMENT DESTINÉ À METTRE EN APPLICATION L'ARTICLE 102 DE LA CHARTE DES NATIONS UNIES

Adopté par l'Assemblée générale le 14 décembre 1946 [résolution 97 (1)], modifié par les résolutions 364 -B (IV), 482 (V) et 331141 A, adoptées par l'Assemblée générale le 1er décembre 1949, le 12 décembre 1950 et le 18 décembre 1978, respectivement. L'Assemblée générale,

Estimant opportun de fixer les règles et les méthodes à suivre en vue de l'application de l'Article 102 de la Charte des Nations Unies, ainsi conçu:
      0
Vavava   62017-08-25 15:37
#104
1. Tout traité ou accord international conclu par un Membre des Nations Unies après l'entrée en vigueur de la présente Charte sera, le plus tôt possible, enregistré au Secrétariat et publié par lui.
PREMIÈRE PARTIE
ENREGISTREMENT
Article 1
1. Tout traité ou accord international, quelle qu'en soit la forme et sous quelque appellation qu'il soit désigné, conclu par un ou plusieurs Membres des Nations Unies postérieurement au 24 octobre 1945, date de l'entrée en vigueur de la Charte, sera, le plus tôt possible, enregistré au Secrétariat conformément au présent règlement.
2. L'enregistrement ne sera effectué que lorsque le traité ou l'accord international est entré en vigueur entre deux ou plus de deux parties contractantes.
3. Cet enregistrement peut être effectué par l'une quelconque des parties, ou conformément aux dispositions de l'article 4 du présent règlement.
4. Le Secrétariat inscrira les traités ou les accords internationaux ainsi enregistrés dans un registre établi à cet effet.
      0
Vavava   62017-08-25 15:36
#105
Article 3 1. Lorsqu'un traité ou accord international aura été enregistré par l'une des parties conformément à l'article 1 du présent règlement, toutes les autres parties seront dégagées de l'obligation d'enregistrer ledit traité ou accord.
Article 4 1. Tout traité ou accord international soumis aux dispositions de l'article 1 du présent également sera enregistré d'office par l'Organisation des Nations Unies dans les cas suivants; a) Quand l'Organisation des Nations Unies est partie au traité ou à l'accord.
https://treaties.un.org/doc/source/publications/practice/registration_and_publication-fr.pdf
      0
Vavava   92017-08-25 15:35
#106
Comme L’Onu était partie dans le cas de la République du Cameroun et du Southern Cameroons qui était sous tutelle,elle a scellé le mariage avec la République dans ses registres.
Frères Anglophones ,vous avez donc bel et bien chanté le 1 octobre 1961 à la date de votre mariage réussi avec la République du Cameroun : « Indépendance cha cha…. »
Cher Prélat, contrairement à ce que vous affirmez, la fédération a été une expérience chaotique pour l’ex-West Cameroon.
Vous êtes,à votre âge, censé savoir ,que sans une perfusion constante de Yaoundé,
Bua était en grosse difficulté.
      0
Vavava   72017-08-25 15:34
#107
Ce soutien qui était au départ ponctuel, est finalement devenu la norme, en ce sens que les trois quarts du budget de l’État fédéré était financé par l’État central, ce qui est contraire à l’esprit d’une fédération.
Charles Assale qui allait d’après lui personnellement s’occuper de cette tâche, ne masque d’ailleurs pas son amertume, comme le soulignent Piet Konings et Francis Nyamnjoh dans « Negotiating an Anglophone identity à la page 141 : « …. Francophones are also often inclined to perceive Anglophones as being ungrateful. In a CRTV interview, Charles Assale, the first prime minister of East Cameroon, told the Anglophone population that the British built only one house on its territory, which they destroyed on the eve of their departure. Reunification with Francophone Cameroon brought about the level of development Anglophones currently enjoy. He also stated that the costs of the plebiscite campaign incurred by Foncha and his party were largely defrayed by Francophones. He further claimed that he himself was the one who personally handed over money for the West Cameroon budgetary envelope to Foncha. »
      0
Vavava   72017-08-25 15:33
#108
J’ai déjà évoqué ici,la Cameroon Bank ;une banque créée par la WCDA(West Cameroon Development Agency)organisme dudit Etat fédéré, en charge du développement économique de la zone.
Il s’est donc passé que, cette banque chargée non seulement d’honorer tous les salaires des fonctionnaires dans le West Cameroon et de l’investissement,a fait faillite,à cause des détournements de fonds et de la mauvaise gestion .
Joseph Ebune écrit d’ailleurs dans : « the dilemna of the federal system in West Cameroon 1961-1972 à la page 136 : «… The situation grew worse in 1966 when the state could not pay civil servants’ salaries. In an attempt to save the situation, the federal government invested money in the Cameroon Bank and investigated the activities of the Bank. The outcome of the investigation was that many of the persons appointed to the Board of the WCDA were of extremely low calibre to the extent that some of them could hardly write their names and could not participate in Board deliberations (Ekali, 2004). »
      0
Vavava   52017-08-25 15:33
#109
Ebune,toujours à la même page, évoque même d’autres projets : « In West Cameroon, the structure responsible for economic development was the West Cameroon Development Agency (WCDA). This body made frantic efforts to initiate and become a partner in many projects like R.I Eyo’s sawmill in Mamfe, Brandler and Rylke Cameroon Ltd, Cameroon Fisheries Ltd., Buea Mountain Hotel, the Tiko Market and Cameroon Bank. Despite all these efforts many of the projects failed to generate the required revenue resulting in the economic woes of West Cameroon. This situation was aggravated by the poor management of WCDA under the leadership of incompetent directors appointed not because of their capabilities but on the basis of their political affiliations (Willard, 1970). The Cameroon Bank for example was one project in which WCDA had invested so much. The failure of the Bank was indicative of WCDA’s inability to transform the economy of West Cameroon. The Bank had no lending policy on granting of loans and overdrafts to individuals. »
      0
Vavava   82017-08-25 15:32
#110
Et je peux citer d’autres choses.
Qui payait donc les fonctionnaires du West Cameroon,la House of Chiefs, l’Assemblée,les projets…..après cette banqueroute en 1966 ?
Yaoundé !
Avec quoi ?
Le cacao des Beti-Bulu-Fang ;la banane et le café des Bamileke ;le bois des ressortissants de l’Est ;le coton du Grand Nord ;les recettes de douane du port de Douala ;l’aluminium d’Edea ;les impôts des Camerounais Francophones…
IL ne suffit donc pas de crier :Fédération !Fédération !
Fédération no di hèlèp !
Je suis un fervent fédéraliste,et pour que le prochain Président Camerounais soit Anglophone,mais l’histoire, c’est l’histoire.
You falla Kamalun,you lost ooooo !
      0
FirstOctober1961   42017-08-25 15:29
#111
@Atem3H


"@Nyambaridon

Do we have a treaty of reunification? When countries changed form or borders, they have a treaty to capture such changes. Germany had one for their reunification. Tanzania had one for their reunification. Even when Bakassi was transferred to Cameroon, there was a treaty."

Biya and his clique know that there is no Union Treaty between La Republique and Southern Cameroons, that is why they do not want to negotiate. If the case is taken to the UN, La Republique will lose because she is illegally occupying the territory of Southern Cameroons.
La Republique sent a delegation to the UN three weeks ago to present its case but they were not successful because the UN asked them to go back to Cameroon and address the "Root Cause" of the Southern Cameroons
problem.

Either La Republique comes to the negotiating table or she will be ejected from Southern Cameroons territory.
      0
FirstOctober1961   22017-08-25 15:14
#112
@Chesco002

"We don`t care about the west and their UN when they work on imposing us how to live. Look at them organizing wars everywhere in the world ? "

Do you realize that if you don't care about the West and the UN, then you don't care about yourself and Cameroon?
Do you realize that pre-1884 the political entity that we call today Cameroon did not exist?
Do you realize that Cameroon is a creation of the West and the UN?
Do you know that La Republique du Cameroun was granted independence by the UN and not France? I know many francophones think they were granted independence by France.
Do you know Southern Cameroons was granted independence by the UN?

You will never arrive your destination if you don't even know the starting point of your journey.
If you don't want outsiders to poke their noses into your affairs, then you should take care of your house by keeping it in order.

We all know the root cause of the so-called anglophone problem. In stead of sitting down together as a family and looking for a solution, La Republique and francophones think it is beneath them to sit in the same room with Southern Cameroonians to come up with a mutually acceptable solution.
La Republique thinks Southern Cameroons is their colony.
La Republique prefers to terrorize, jail and kill Southern Cameroonians for carrying out peaceful demonstrations.
For how long will you use force to hold down people.
La Republique is fighting a losing battle.
No matter the outcome of the current crisis, Cameroon will never be the same again for Southern Cameroons has already created a new generation of children who will live to fight another day.
      0
Chesco002   12017-08-25 13:46
#113
We don`t care about the west and their UN when they work on imposing us how to live. Look at them organizing wars everywhere in the world ?

We are Africans and will remain so
      0
Atem3H   42017-08-25 13:41
#114
@Nyambaridon

Do we have a treaty of reunification? When countries changed form or borders, they have a treaty to capture such changes. Germany had one for their reunification. Tanzania had one for their reunification. Even when Bakassi was transferred to Cameroon, there was a treaty.

Was there a reunification treaty? No there was none. This is what Tumi is saying. Even the current debate and past ones have shown significant differences in the way we think and act between francophone and anglophone. The guy in Mbouda may be culturally similar in culture to someone in Santa but way of live and way of reasoning different. Federalism cant work on ethnic regrouping as it will simply recreate the current situation. The picture isnt difficult, SW is having ghost town while littoral is business as usual. North west is also in ghost town mode while west isnt following. Aren't this two regions culturally similar. The current crisis is along a way of life that is different between the two. Create 10 federated states if you want but mixing NW and West or SW and littoral is creating another time bomb

Unity is not uniformity.
      0
FirstOctober1961   22017-08-25 13:07
#115
@Nyambarindon

"La "ré-unification" du Cameroun le 1er octobre 1961 ne peut pas avoir été factice.

En ce qu'elle aura été scellée par voie de REFERENDUM,sous l’égide de l'ONU."

"Re- unir",c'est "unir de nouveau""

Your statement is not based on fact and therefore patently false. Can you produce any UN document that
prescribed the "Reunification" of La Republique du Cameroun and Southern Cameroons?
Have you ever taken the time to study the terms of the Plebiscite of 11th February 1961?
Have you studied the specific wordings of the "Two Alternatives" that were presented to Southern Cameroonians and on which they voted on the 11th of February 1961?
All that information is readily available and none of it says anything about "Reunification".
"Reunification" is an invention of Ahidjo and La Republique.

""Re- unir",c'est "unir de nouveau""

Yes that is the definition of reunite or reunify.
But La Republic du Cameroun and Southern Cameroons did not reunify or reunite. They came together or joined together.
The two out of the several entities of Cameroon that came together or joined together could not "Reunite" because they had never been one.
Have you ever asked yourself why the country was called the "United Republic of Cameroon" after the 1972 "Oui" "Yes" Referendum and not the "Re-united Republic of Cameroon"?

Words matter, so be very careful when you use them.
You only need to read the terms of a contract to understand what I mean.
      0
FirstOctober1961   32017-08-25 12:04
#116
@Chesco002

"Those are the typical words of those who lack arguments and hide themselves behind perpetual insults."

Could you please show me where I am hiding behind insults? Being "ignorant of the facts" is not an insult. It simply means that you are not aware of the facts or you don't have the information.

"Transforming all our schools into bilingual institutions would not be bad at all. As far as anglo saxon and napoleonic cultures are concerned, we can still find our own african way, either by doing a kind of mixture, or by creating an original one based on our own african ways (specialists of sociology, anthropology etc can assist further)."

That is all good and dandy. But I will rather prefer we go our separate ways. I will not want to have any dealings with anybody who cannot respect the terms of an agreement. For more than 50 years La Republique has sought to impose its colonial system on Southern Cameroons in the name of "Intégration nationale". Your "gouverneurs, prefets" and "gendarmes" behave worst than colonial masters. You need to watch francophones debating the so-called anglophone problem on television and their attitude confirms a belief long held by them that Southern Cameroons is a colony of La Republique.
Southern Cameroons will need a very long spoon if she has to eat from the same plate with La Republique.
      0
Chesco002   32017-08-25 11:50
#117
@Nyambarindon

Excellente remarque
      0
Nyambarindon   32017-08-25 11:36
#118
" Christian Tumi déclare que la Réunification du Cameroun n’était que factice." (sic)

Cette affirmation n'est pas vraie.

La "ré-unification" du Cameroun le 1er octobre 1961 ne peut pas avoir été factice.

En ce qu'elle aura été scellée par voie de REFERENDUM,sous l’égide de l'ONU.

"Re- unir",c'est "unir de nouveau".

Le 1er octobre 1961,on va donc "unir de nouveau" ce qui était auparavant uni,puis avait été "séparé (ou désuni)" en 1916 par les colons...

Les termes ont peut-être une signification, même dans la langue des colons..
      0
Oceane    42017-08-25 10:00
#119
FirstOctober,

Vous êtes Africains, avec de nombreuses nations. Au regard de cette grande diversité et l'impossibilité de bâtir parfois de minuscules Etats-nations, les Africains ont le devoir de débattre sur la constitution d'Etats sur la base de cette réalité plurinationale. Il n'est pas question de l'immédiat, mais d'une projection dans le futur.

Donc, le fédéralisme que vous voulez peut aisément se faire sur la base des nations qui composent le Cameroun actuel, en attendant que les maîtres décident de redéfinir les frontières.

Ne trouvez-pas absurde de vous définir par rapport aux colons et non par rapport à vous-mêmes, à vos propres réalités ?
      0
Oceane    52017-08-25 09:45
#120
Man Tara,

Si utiliser nos langues est un complexe à tes yeux, alors, oui, je suis complexée. Et dis-toi que les Européens qui ont peur que leur identité se dissolve dans le "multikulti" avec "l'invasion des migrants" sont eux aussi complexés que moi.
      0
Oceane    22017-08-25 09:39
#121
Toukari,

Apporte la contradiction pour démonter mes "contre-vérités".
      0
Chesco002   62017-08-25 08:01
#122
@FirstOctober1961
you wrote ``The only inference I can draw from your response is that you are either very ignorant of the facts or very dishonest. ``
Those are the typical words of those who lack arguments and hide themselves behind perpetual insults. I said it and I repeat that differences are advantages when we know how to exploit them. Transforming all our schools into bilingual institutions would not be bad at all. As far as anglo saxon and napoleonic cultures are concerned, we can still find our own african way, either by doing a kind of mixture, or by creating an original one based on our own african ways (specialists of sociology, anthropology etc can assist further). In our old african societies there were no prisons for examples, and we were living peacefully.

We have been impregnated with foreign culture, language and everything to such at extent that we are fire-fighting each other to know who is better imitating our colonialists.

Its a pity
      0
Atem3H   62017-08-25 06:22
#123
Suite

@ Toukari
Je ne partage pas ton premier post sur cet article. Peut etre je suis biasé en tant qu'anglophone mais je vais essayer de m'expliquer. Je suis plus que ravis si tu peux me corriger et j'appel aussi a Wahsi Ike pour correction s'il y a besoin.

Les mots utilisé par le cardinal sont probablement pas correct surtout dans le context actuel mais ce qui'il dit n'est pas completement faux non plus. La source de la crise anglophone prends sa genese de la conference constitutionnel de Foumban et parfois on parle des accords de Foumban.
Y'a t'il un document sur cette conference signé des deux parties, la reponse est Non. Est ce qu'il été planifié qu'il allait avoir un document signé, ca je ne sais pas. Reste que le document sorti de cette conference est la constitution fédérale de 1961. Est ce une pratique à l'epoque qu'on avait pas besoin de ce type de document apres une conference? Je ne sais pas non plus. Oui je suis d'accord avec toi et ça deja été confirmé par des historiens que Foncha et Ahidjo pour des raison personnel n'ont pas suivit la procedure en place et on voit les consequences maintenant.
Prenant tout ca en compte, je ne trouve pas que les elites des deux bords ainsi que deux parlements on été impliqué suffisament pour rediger un traité de reunification. Quand Tumi parle de marriage, je le comprend comme un traité de reunification. En plus la constitution prohibé le changement de la forme de l'etat. On cannait la suite

Maintenant, est ce ca veut dire qu'on doit se separer, je ne suis pas d'accord. Ca donne des possibilité de partir d'une nouvelle base. Mais une bonne base est quand on regarde notre passé objectivement et tiré des lessons de ca.
      0
Atem3H   62017-08-25 06:22
#124
Suite

@ Toukari
Je ne partage pas ton premier post sur cet article. Peut etre je suis biasé en tant qu'anglophone mais je vais essayer de m'expliquer. Je suis plus que ravis si tu peux me corriger et j'appel aussi a Wahsi Ike pour correction s'il y a besoin.

Les mots utilisé par le cardinal sont probablement pas correct surtout dans le context actuel mais ce qui'il dit n'est pas completement faux non plus. La source de la crise anglophone prends sa genese de la conference constitutionnel de Foumban et parfois on parle des accords de Foumban.
Y'a t'il un document sur cette conference signé des deux parties, la reponse est Non. Est ce qu'il été planifié qu'il allait avoir un document signé, ca je ne sais pas. Reste que le document sorti de cette conference est la constitution fédérale de 1961. Est ce une pratique à l'epoque qu'on avait pas besoin de ce type de document apres une conference? Je ne sais pas non plus. Oui je suis d'accord avec toi et ça deja été confirmé par des historiens que Foncha et Ahidjo pour des raison personnel n'ont pas suivit la procedure en place et on voit les consequences maintenant.
Prenant tout ca en compte, je ne trouve pas que les elites des deux bords ainsi que deux parlements on été impliqué suffisament pour rediger un traité de reunification. Quand Tumi parle de marriage, je le comprend comme un traité de reunification. En plus la constitution prohibé le changement de la forme de l'etat. On cannait la suite

Maintenant, est ce ca veut dire qu'on doit se separer, je ne suis pas d'accord. Ca donne des possibilité de partir d'une nouvelle base. Mais une bonne base est quand on regarde notre passé objectivement et tiré des lessons de ca.
      0
Atem3H   32017-08-25 05:44
#125
Je vois que cet article souleve des passions et j'en profite pour passer un bonjour aux grand freres Wahsi Ike et Toukari.

Maintenant, le premier constat que je fais est celui une prise de position des internautes anglophones majoritairement pour les propos du Cardinal Tumi et des propos contres des internautes francophones.

Puis je suis surpris que la definition d'un anglophone du point de vu camerounais n'est pas toujours clair. Il faut dit que meme le gouvement d'apres les dires du ministre Laurent Esso defini un anglophone comme un ressortisant de l'ancien cameroun occidental peut importe si la premiere langue parlé soit l'anglais ou le francais. Et ca, en revirement de la position du gouvenement Tchiroma et cie qui considerait seulement la langue.

J'ai vu meme Nyabaridon qui compare le Cameroun et le Nigeria. Est ce le but de prouver que l'état unitaire a bien fonctionner. En tout cas, la crise anglophone devrait te rappeler que c'etait pas si paisible que ca. Par rapport au Biafra, il persiste car il veulent encore decentraliser vers une confederation, ce qui va leur donner plus de controle dans leur affaire. Bon a eux de voir mais ce qui n'empeche pas de voir que le nigeria est la premiere puissance economique de l'afrique en passant.

A continuer
      0
Man Tara   02017-08-25 03:15
#126
@Oceane

Je n'ai jamais rencontre un africain. Yo compris toi, qui ne soit abominablement complexe.
Je ne sais pas d'ou ca nous vient.
Tes complexes a toi, se manifestent par cette lute constante que tu menes contre les complexes des africains.
Le grand probleme, c'est que ni toi ni les autres africans ne se rendent compte de leurs complexes d'inferiorite.
Vous pensez tous que vos reactions sont naturel.
Moi, je peux avouer que j'ai certains prejuges lies a mon education personnelle et mon histoire.
Mais je sais sans fausse modestie, que je n'ai AUCUN complexe qui soit capable d'handicaper mon jugement ni d'orientet mes emotion, dans un sens ou dans l'autre
      0
FirstOctober1961   22017-08-25 03:11
#127
@Chesco002

"My dear friend, I will applaud if that hapens. Can you imagine how many english teachers I have had in my classes ? It helped me learn that language and better interact with my fellow countrymen. Our differences must be capitalized as advantages. Only silo thinking people take differences as pretexts to oppose each other"

The only inference I can draw from your response is that you are either very ignorant of the facts or very dishonest.
You are telling me that you will allow a class one student who only speaks french and can hardly speak or understand English to be taught physics by a teacher who only speaks English? How is the teacher going to explain the concepts in a language the student will understand?

Do you know that civil law (Napoleonic code or Roman law) is very different from common law? I am shocked that you will not see anything wrong if people of La Republique are subjected to a common law legal system and judges who do not speak french. How do you judge people in a language they do not speak or understand?

I now understand why you don't see anything wrong with La Republique abducting people from Southern Cameroons to be tried in Yaounde by francophone judges, in francophones courts, in a civil law legal system and in french, a language not spoken or understood by the defendants.
      0
FirstOctober1961   12017-08-25 02:24
#128
@Oceane

"Si fédéralisme il doit y avoir, il doit se faire sur la base de nos groupes ethniques. "

If you want to divide La Republique into ethnic groups to create your federal state,
that is your prerogative. I will not dictate what you should do with your country.
We in Southern Cameroons do not subscribe to that philosophy.
We have already divided Southern Cameroons into counties. Each county will have an elected county
executive and council. Posts like "prefets" and "delegues du gouvernment" will be abolished.


"FirstOctober,
Les vrais Anglo-Saxons font parler d'eux aux Us. Comment vous sentez-vous ?"

I am not Anglo Saxon and I have never claimed to be one. Even though Southern Cameroons is English
speaking because of its colonial heritage, I did not grow up thinking I was Anglo Saxon.
The first time I found out that I was Anglo Saxon was after high school when I became a student
at the University of Yaounde. I do not need to repeat the vile names francophone students called us.
      0
Toukari+[   22017-08-24 23:23
#129
Oceane,

Priere s'il vous plait d'eviter de raconter des contre-verites.
      0
Oceane    12017-08-24 22:19
#130
Je suis très loin d'être "de mauvaise foi " lorsqu'il est question des suprémacistes blancs anglo-saxons et assimilés européens.

En tant que "Anglo-saxons à la peau noire", vous sentez-vos concernés par la décomplexion des Waps envers les "Anglo-saxons à la peau noire" de là bas ?

Aurais-tu un problème insurmontable avec les traditions de chez toi, et si tel était le cas, pourquoi ne pas puiser dans celles des autres peuples d'Afrique ? Et pourquoi pas celles de Chine, des Amérindiens, du Japon ; et pourquoi spécifiquement celles des colons si ce n'est pas dû au syndrome de l'esclave qui retourne toujours se coucher comme un chien aux pieds de son maître ?
      0
Oceane    12017-08-24 22:01
#131
Avant - encore dans les villages et coins reculés - le nouvel arrivant apprebait la langue locale. Des Bami de Minta ont parlé nnanga, comme les gens du coin. Leurs enfants ne pouvaient pas être distingués par la langue des enfants autochtones. J'ai personnellement appris le pidgin à Ekondo Titi parce que le pidgin était parlé par les gens du coin et que entre enfants l'apprentissage est plus facile.
Dans un village du centre, j'ai rencontré une boulou venue en mariage qui parlait la langue locale, mais avec encore quelques "imperfections", mais ce n'était pas le cas avec ses enfants. Certes, passer du boulou à une autre langue du grand groupe fang n'est pas très difficile car il suffit juste de prêter l'oreille. Mais les passerelles entre les différentes langues sont là et elles ont déjà fait leurs preuves.
Au temps du gouvernement Ahidjo, les fonctionnaires de l'Etat étaient dispatcher partout dans le pays et revenaient chez enrichis d'une seconde ou d'une troisième langue. Pour interagir avec les gens du lieu de leur affection, ils se devaient d'apprendre le parler local, comme aujourd'hui les Africains qui entendent vivre en Europe, dans les pays arabes ou en Chine.
Mais aujourd'hui, le Moundang descendu de ses collines pour se chercher dans le sud n'apprend plus l'ewondo pour interagir avec l'Ewondo. Il apprend le français "petit nègre" en vigueur chez le commun des Yaoundéens. Et vous allez appeler ça "francophone" !
      0
Oceane    12017-08-24 21:21
#132
Wahsih Ike,

Tu ne t'es jamais demandé si celui qui est à côté de la plaque c'est toi ?

"Imposer sa langue, c'est imposer sa pensée". Parole du'un Français à propos de son cousin Anglo-Saxon.
1 - Les Africains dans leur grande majorité communiquent entre eux et pas avec les Européens.
2 - Les migrants africains sont prêts à apprendre le suédois, s'ils décident de s'établir en Suède. A ce propos j'ai lu un article de Slate dans lequel des Africains "francophones" se plaignaient qu'au Sénégal, les gens ne s'expriment qu'en wolof et que eux ne comprennent ni ne parle le wolof.
Nous avons donc des Africains qui ne trouverons rien à redire que les Suédois s'expriment dans leur langue, et qu'ils soient obligés de se mettre à la langue locale pour se faire comprendre et interagir avec les autres d'une part. Et d'autre part des Africains "francophones" qui exigent quasiment que les Sénégalais leur parlent en français alors que ces derniers s'expriment majoritairement en wolof.
3 - Aucune langue n'est supérieure à une autre. Le prestige d'une langue découle de ce que ses locuteurs en font. Ngugi Wa Thiong'o rêve de faire de sa langue ce que fit Shakespeare de la sienne. Et j'ajoute ce qu'en firent les hommes et femmes politiques anglais, une arme offensive et en même temps défensive.
4 - Tu peux vérifier, les langues du Cameroun sont en régression. 4 au moins ont disparues, faute de locuteurs.
5 - de plus en plus, les enfants ignorent leur langue maternelle au profit d'un français "petit nègre", pareil pour l'anglais. Donc seule une minorité servant de courroie de domination s'exprime correctement dans ces langues.
      0
Wahsih Ike   52017-08-24 20:31
#133
@ Read

Ne joue pas au petit malin, ici, frérot. Les ressortissants du Septentrion qui sont lettrés sont à 99% francophones car le Grand Nord fait partie de l’ancien Cameroun Oriental.

Issa Hayatou avait appris l’arabe coranique dans son nord-Cameroun natal mais ne s’exprimait jamais en arabe quand il fut président de la CAF. Même l’anglais comme langue de travail le dépassait. As-tu eu l’occasion de lire la constitution du Cameroun, Quelles sont les langues officielles du Cameroun ? A la fin de chaque décret ou arrêté au Cameroun à quelles langues, les officiels font--ils allusion ?

Je te rappelle que les speakers à la CRTV disent toujours que le présent décret sera inséré dans le Journal officiel en français et en anglais. Quand la malhonnêteté nous tient !
      0
ProundAnglophone   62017-08-24 20:21
#134
Le bavardage ne mène nulle part, car le résultat sera toujours le même. La République has failed completely and miserably to bridge the two kameruns.

Southern Cameroons shall be free au fnal.
      0
Wahsih Ike   22017-08-24 20:15
#135
Avec un système où tous les responsables sont élus par suffrage universel et doivent rendre des comptes à ceux qui les ont élus, le Cameroun connaîtra tant l’essor économique et le développement durable.

Un Ibo peut aller travailler dans l’Etat de Nassarawa, à condition qu’il puisse communiquer avec ses subalternes et collègues en haoussa. Dans le poste que j’ai adressé à Oceane, je lui ai dit qu’il nous faut choisir 3 langues nationales sur l’étendue de notre pays comme langues de référence pour suppléer au français et à l’anglais. Et de faire en sorte qu’un Ressortissant du giron Ewondo apprenne le pidgin ou le fulfuldé pour pouvoir travailler hors des Régions du Centre, du Sud et de l’Est. Cela s’appelle le pragmatisme.
      0
Wahsih Ike   42017-08-24 20:13
#136
@ Nyambaridon

Je suis de tout cœur avec l’analyse qui tu viens de faire sur l’évolution du Nigéria et celle du Cameroun de 1960 à nos jours.

Souffres que je te dise quelque chose. Presque tous les coups d’état au Nigéria sont la résultante de la mal-gouvernance en commençant par la corruption, le clientélisme et le népotisme. La création de plusieurs états fédérés n’avait pas résolu le mécontentement des forces armées qui ont pour chef de file ce que les Nigérians appellent, la Kaduna Mafia. Sais-tu en passant que la communication entre les soldats du Nigéria se faisait par l’entremise de la langue haoussa et ce jusqu’à la Guerre Civile ? Et que les Ibo, Yorubas et des diverses minorités ethniques se plaignaient (et se plaignent toujours) de la politique d’équilibre national au niveau fédéral) –une pratique qui se fait jusqu’à nos jours ?

Une chose est cependant sure. Le vivre-ensemble nigérian se fait à petits pas malgré des pratiques telles que le service militaire (NYC) soit à un niveau plus élevé que le rassemblement des fonctionnaires et étudiants de toutes les régions du Cameroun à N’Gaoundéré. Le brassage des populations est pour beaucoup dans la stabilité politique du Cameroun.

Au Cameroun, le président peut venir de n’importe quelle ethnie alors qu’au Nigéria, seuls les originaires de grandes ethnies peuvent gouverner le pays comme il le faut. Yakubu Gowon et Goodluck Jonathan en savent quelque chose. Mais là où le Nigéria devance le Cameroun c’est la séparation effective des pouvoirs. On peut facilement mettre à mal un Gouverneur d’un Etat ou le président de la République – ce qui ne peut guère se passer dans un pays où tout se fait par Décret présidentiel et non pas par la transparence et les forces vives du marché marchand.. Avec un système où tous les responsables sont élus par suffrage universel et doivent rendre des comptes aux gens qui les ont élus,le
      0
Read   02017-08-24 20:06
#137
Based on your logic , in which basket will you put people from the North Cameroun who speak Arabic and have to learn English and French to feel cameroonian. I mean is the grand north anglophone or francophone?
      0
Colonelsapt   52017-08-24 19:38
#138
Let's not fool ourselves here!
Bilingualism, multiculturalism are all riches to Cameroon. No doubt whatsoever. And in that case a perfectly bilingual country will be welcome.
However, that doesn't mean that the anglophone/francophone designation will change.
In the Cameroonian context, anglophone means more than speaking English. It refers also to culture (governance, law, education). It also refers to geographically delimited area, (southern/british cameroon . Today nw/sw region) .
I believe that the African union has recognized the southern Cameroons as a people, because of the above mentioned reasons.
On TV now, I hear cpdm barons saying " Mon fils fait l'internat a mankon. Mon fils est anglophone."
Lies.
My grand mother does speak a word of English, but she is anglophone.
I am not saying this to mean that we must separate, but pretending that the franco/ Anglo dichotomy doesn't exist will not take us anywhere.
If, on the other hand , we respect our differences as a treasure, and respect these differences , without prejudices whatsoever, it will work.
I think that this palaver can be fixed, bit time is running out.
      0
Wahsih Ike   22017-08-24 19:28
#139
Chesc002
« Il a fallu 5 ans au rwanda pour basculer completement du francais a l`anglais, le cameroon est capable, grace a la volonte politique, d`implementer par exemple un bilinguisme scolaire et academique des l`annee prochaine depuis l`ecole primaire jusqu`aux cycles universitaires. Ainsi, d`ici 5 a 10 ans, si les nouvelles generations sont bilingues, l`unite du pays en sera facilitee et boostee «

T’as t-à-f raison, mon frère. Je me dis anglophone chez nous autres camerounais. Tel n’est pas le cas quand je traite avec les Ivoiriens, marocains, Congolais, Nigériens et j’en passe. C’est grâce à la politique de la formation bilingue dès le secondaire que j’ai atteint le stade qui est le mien aujourd’hui. Il n’est cependant pas donné à tout le monde de persévérer et de réussir les objectifs fixés par le Gouvernement. Sinon, la plupart des ministres qui ont à peu près même âge que moi et ceux qui sont encore plus jeunes ne se défendraient pas aussi mal que cela en anglais et vice versa. La politique mise en place par Ahidjo, Muna et consort a échoué à cause de la mal-gouvernance et l’insouciance de l’oligarchie yaoundéenne pour qui le jacobinisme est une seconde nature.

On ne peut pas comparer le Rwanda au Cameroun. Ayant laissé le Rwanda dans un état pitoyable, les Belges ont plus ou moins donné l’occasion à l’Ouganda et aux USA de dicter leur loi aux Rwandais. Tous les colons ont semé la zizanie entre les différentes ethnies vivant sur les territoires qu’ils gouvernaient. C’est ce concept de la supériorité d’une quelconque ethnie sur les autres qui pose problème. Le pluralisme tant ethnique que linguistique est un atout que nous autres Camerounais devrions nous en réjouir en lieu et place des divisions artificielles. Pour y parvenir, l’autocritique doit guider nos actions ou manières de faire.
      0
Nyambarindon   22017-08-24 19:23
#140
...
Ainsi,au bilan des 6 dernières décennies post independance:

LE NIGERIA,avec son système fédéral, aura connu bcp d’instabilités faits de coups d’état sanglants et de successions de regimes majoritairement militaires.La pointe sera la guerre civile du Biafra (1967-1970)qui fit plus 2 millions de morts.

- LE CAMEROUN en revanche aura connu plus de stabilité

On ne saurait dire si la relative stabilité du cameroun tint plus de son « pouvoir centralisé », ou alors de son histoire caractérisée par une quasi guerre d'independance (1955-1971..)faite de massacres perpetres par la puissance coloniale (plus de 400 000 morts,selon des sources)

En fait,l’indépendance du Cameroun fut conquise,et non acquise.(ce qui explique d'ailleurs qu'il fut le 1er des 14 "francophones" d'afrique a accéder à l’indépendance,dès le 1er jour de l'an 1960..)
Le système fédéral serait-il une garantie de stabilité et de bonne gouvernance ?

chacun peut faire une lecture comparative des systeme camerounais et nigerian.

On sait qu'aujourd'hui au Nigeria, etat federal,des voix s’élèvent tout de meme pour reparler de sécession du Biafra et ce meme 50 ans apres une guerre civile..
      0
Nyambarindon   22017-08-24 19:13
#141
De la notion de ‘Partages du pouvoir’ dans les pays africains sous l’angle des différents héritages coloniaux

LE NIGERIA ET LE CAMEROUN,au-delà d’être 2 pays voisins,pourraient aussi être une sorte de vitrine ou de laboratoire d’où peuvent s’analyser les 2 systèmes de gouvernances hérités de la colonisation britannique d’une part et francaise de l’autre.

* LE NIGERIA POST-COLONIAL va évoluer vers un SYSTEME FEDERAL.Une trentaine d’états avec a leur tête des gouverneurs élus

* LE CAMEROUN POST COLONIAL lui ,ayant hérité de 2 systemes coloniaux(britaniques et francais),va évoluer dans un premier temps d’un système fédéral(réunification 1961) vers un "ETAT UNITAIRE"(1972),fortement centralisé.Plutot sensiblement "francophonisé "(jacobinisme).Une dizaine de regions avec a leur tete des gouverneurs nommes.

La monnaie (Franc des colonies françaises d’afrique.. )aura-t-elle été l’un des instruments de prédominance d'une certaine "francophonisation" du Cameroun ?
On peut s'autoriser a le penser.
En effet,Si le Nigeria aura sa propre monnaie(comme d’ailleurs bcp d’autres pays anciennement sous le giron britannique),le cameroun lui va se retrouver dans une 'communauté monétaire' de 14 pays ayant pour tuteur la France...
      0
Nyambarindon   02017-08-24 19:10
#142
posts censures?!!
      0
Chesco002   12017-08-24 19:00
#143
@Wahsih Ike

Ton raisonnement est comprehensible mais seulement nous devons nous lancer les plus grands defis pour notre nation. Il a fallu 5 ans au rwanda pour basculer completement du francais a l`anglais, le cameroon est capable, grace a la volonte politique, d`implementer par exemple un bilinguisme scolaire et academique des l`annee prochaine depuis l`ecole primaire jusqu`aux cycles universitaires. Ainsi, d`ici 5 a 10 ans, si les nouvelles generations sont bilingues, l`unite du pays en sera facilitee et boostee

Tant que certains feront des langues un moyen de division et de chantage, on ne s`en sortira pas. Il y a des enfants de 5 ans qui parlent distinctement les 2 langues parce que leurs parents ont su tot les enoyer dans des ecoles ou on parle leur 2eme langue nationale, etc
      0
Wahsih Ike   22017-08-24 18:35
#144
Chesco02

« Francophones are becoming more and more anglophones and vice versa.”

Que l’on ne se fasse pas d’illusions! Dans le contexte camerounais, on ne peut guère être à la fois anglophone et francophone. Cela se sait lorsqu’on a affaire à une discussion académique ou de haut niveau. Je peux écrire le français au même titre qu’un bachelier francophone mais dans mon domaine de prédilection, je ne peux point me comparer à un(e) francophone pure souche. Suis-je francophone ? Je répondrais dans la négative. Nul ne doute le fait que tu te défends bien en anglais mais il est des choses dans tes écrits qui montrent sans ambages que tu n’es pas anglophone au même titre que FirstOctober1961 par exemple. Ce dernier s’exprime mieux que moi en anglais et pourtant je suis anglophone.

Sachons faire la part des choses car au niveau international, certaines vérités ne peuvent pas être cachées. Comme disent les Britanniques, « CREAM ALWAYS COMES TO THE TOP.« Parlons francs pour faire avancer notre beau pays au lieu de camper sur ses prises de positions initiales. Il m’a été donné de contredire le Dr Fouda-Essomba sur certains faits relatifs à l’histoire contemporaine du Cameroun tout en le félicitant pour le travail de fond qu’il a fait. Mon frère Fouda a dit des choses que beaucoup de Camerounais ignorent y compris certains professeurs d’histoire.
      0
Wahsih Ike   22017-08-24 18:12
#145
@ Oceane

« Les vrais Anglo-Saxons font parler d'eux aux USA. Comment vous sentez-vous ? »
Une fois de plus, tu fais preuve de mauvaise foi. Les traditions anglo-saxonnes ne s’appliquent pas seulement aux USA et aux Pays des peuplements anglo-saxons tels que l’Australie, la Nouvelle Zélande, le Canada et j’en passe. Autant que je le sache, la plus grande démocratie à l’occidentale au monde se trouve du côté de l’Inde. L’Afrique du Sud, le Nigéria, le Pakistan et beaucoup de pays du Commonwealth ont pour base de gouvernance, la tradition anglo-saxonne. Je voudrais juste te dire que la tradition anglo-saxonne peut être taillée sur mesure. Tu es passée à côté de la plaque comme dans la plupart de tes interventions sur ce forum-ci.

« Si fédéralisme il doit y avoir, il doit se faire sur la base de nos groupes ethniques. »
Quelle est cette façon rétrograde de concevoir l’unité nationale d’un quelconque pays. Avec ta proposition on court tout droit vers la marginalisation des petites ethnies au Cameroun. D’après le Dr Sosthène Fouda-Essomba, il y a plus de 250 ethnies au Cameroun. Que faire alors pour trouver le juste milieu, ne serait-ce que pour bâtir un Etat-nation acceptable à la grande majorité des Camerounais.

Je crois avoir fait une proposition sur la voie à suivre pour consolider l’union nationale du Cameroun. Je la reprends ici pour ceux qui n’ont pas lu ce que j’avais écrit en la matière
« Je suis partisan du principe sacro-saint d’un Cameroun indivisible mais sous fond du clivage anglophone – francophone et de 3 grandes aires culturelles, bantou du sud, bantu côtier / semi-bantu et soudanais avec pour langues de référence par groupement interposé l’ewondo, le pidgin et le fulfulde. »
      0
Chesco002   22017-08-24 18:05
#146
@FirstOctober1961
You wrote:
quote
What will you do if La Republique's civil law legal system is replaced by common law and English speaking common law judges appointed to your civil law courts?
What will you do if your educational system is replaced by an English speaking educational system.
What will you do if teachers who do not speak or understand french are sent to teach in your french speaking schools?
unquote

My dear friend, I will applaud if that hapens. Can you imagine how many english teachers I have had in my classes ? It helped me learn that language and better interact with my fellow countrymen. Our differences must be capitalized as advantages. Only silo thinking people take differences as pretexts to oppose each other
      0
Wahsih Ike   32017-08-24 17:44
#147
@ Rayman

Coup de chapeau, mon frère pour la franchise à laquelle tu fais preuve. Avec les gens comme toi et tous ceux qui sont bien intentionnés, nous allons sauver le Cameroun et léguer un pays où il fait bon vivre à nos enfants. Agissons vite sans quoi, certains politiciens malheureux nous amèneront à la dérive. L’heure est grave.

@ Toukari+[

Vous avez parfaitement raison de dire que le problème anglophone a pour origine le comportement insincère des dirigeants camerounais à l’aube des indépendances des deux Cameroun. Le seul responsable que je vais dédouaner parmi les 4 que vous aviez bien voulu cités c’est le Dr Bernard Nsokika Fonlon. Il était le seul parmi les dirigeants anglophones qui donna du fil à retordre au Grand Camarade et qui critiquait de façon virulente les inégalités criardes entre l’emploi du français et de l’anglais dans la fonction publique et beaucoup d’autres domaines d’application chez nous au Cameroun,

Chez les francophones et ce dans la sphère politico-politicienne celui qui mettait en cause la manière de faire du Grand Camarade fut Vincent de Paul Ahanda – un rescapé du Parti des Démocrates Camerounais qui trouva refuge au sein de l’Union Camerounaise de, Ahmadou Ahidjo.
      0
Wahsih Ike   52017-08-24 17:41
#148
C'est pourquoi les secessionistes n'ont aucune base legale. I RAISE MY CASE!
Pour le reste, en ce qui me concerne, il faut que l'on revienne au federalisme ou a la vraie decentralisation.dixit Done

Je suppose que tu veuilles dire « I rest my case ».

Quoiqu’on dise sur ce forum-ci, le Cardinal Tumi est un témoin privilégié de l’histoire du Cameroun. Je le dis en connaissance de cause. Aucun Camerounais (anglophone comme francophone) ne connaît les réalités politiques du Cameroun depuis 1950 autant que ce prélat. Il y a 5 super-fons dans la région du NO. Il s’agit du Fon of Mankon, Fon of Bali Nyongha, Fon of Bafut, Fon of Kom & Fon of Banso. Le dernier de ces fons-ci fut un fervent partisan du rattachement du SC à la Fédération nigériane. Qui avait-il pour adversaires ? Les Fonlon, Lafon et la presque-totalité des prélats catholiques Aller contre les dires d’un Fon dans la féodalité érigée en système de gouvernance par les Britanniques était inouï dans les Grassfields anglophones.

Il ne faut pas aussi perdre de vue qu’une frange importante des Banso se trouvent du côté des British Northern Cameroons. On les appelle dans l’Etat de Taraba, les Panso. Qui plus est, le père du Cardinal Tumi menait sa vie comme commerçant à Kaduna, la capitale politique du Nigéria du Nord. La grand-mère maternelle du Cardinal Tumi fut d’origine Bamoun. Ayant fait ses études au Nigéria notamment dans le grand séminaire d’Enugu, le Cardinal Tumi connaissait très bien le Nigéria colonial. Il s’exprime bien en Haoussa et en fulfulde. Véritable polyglotte, il sait aussi parler allemand et italien. N’en parlons pas de l’anglais et du français.
      0
FirstOctober1961   102017-08-24 17:13
#149
@Chesco002

"Francophones are becoming more and more anglophones and vice versa

Let our country become really bilingual so all this nightmare can disappear. How come some are blowing the sirens of division because of language ?"

You are missing the point.
What will you do if La Republique's civil law legal system is replaced by common law and English speaking common law judges appointed to your civil law courts?
What will you do if your educational system is replaced by an English speaking educational system.
What will you do if teachers who do not speak or understand french are sent to teach in your french speaking schools?

I guess you will simply fold your arms and sit down quietly.
      0
Oceane 10    42017-08-24 17:00
#150
Si fédéralisme il doit y avoir, il doit se faire sur la base de nos groupes ethniques.

FirstOctober,

Les vrais Anglo-Saxons font parler d'eux aux Us. Comment vous sentez-vous ?
      0
Read   42017-08-24 16:48
#151
Those calling themselves anglophones need to stop playing victim game and recognize that any cameroonian issue is considered internal matter and can only be resolved by cameroonian.
The group of people destroying this country is made of francophones and anglophones. Both insiders and outsides. Those burning bamenda will pay even after biya regime. Those reformists trying to rewrite our history need to stay where they are.
      0
FirstOctober196111    72017-08-24 16:38
#152
@Done

"@Nyambarindon
C'est pourquoi les secessionistes n'ont aucune base legale. I raise my case!
Pour le reste, en ce qui me concerne, il faut que l'on revienne au federalisme ou a la vraie decentralisation."

Do not listen to Nyambarindon. He is narrating revisionist history when he says the following:
"Avant 1916,le "cameroon anlophone" et le "cameroun francophone" ne forment qu'un seul et même pays,d'environ 750 000 km²
Ce cameroun est divise en 2,par les colons britanniques et français, en Mars 1916."

The real facts are that pre-1916 German Cameroon was 760 000 km² . After the German defeat in 1916 in Cameroon, Cameroon was divided into 6 parts. France transferred parts of German Cameroon to Gabon, Congo, Central African Republic and Chad.
Mr. Nyambarindon and francophones have a selective memory because they have never advocated for the return of these territories that Frances stole from Cameroon. Is it because francophones are french lackeys and are afraid of their french masters?

P.S: You said "I raise my case", but the correct expression is, "I rest my case".
      0
Chesco002   72017-08-24 15:59
#153
Francophones are becoming more and more anglophones and vice versa

Let our country become really bilingual so all this nightmare can disappear. How come some are blowing the sirens of division because of language ?
      0
Foncha11    52017-08-24 15:48
#154
Anglophone crisis statistic
5% anglophone want union with lrc,this are people who work with biya as slave with the few money biya give therm,the think only about thier self. e.g chief;cpdm members, fake stranger french mayor apointed to anglophone land

10% Anglophone want federation with lrc,this are people who got married to lrc men and women including those> who work in a campany with lrc. this federation, said that in the beging of the strike 85% of Anglphone want but federation but due to the hardway of biya government to handle the crisis this 85% has drop down to 10%.

85% Anglophone want the restoration of southern cameroon(Ambazonia) independent. this are people whom biya government has forget about thier existing, the feel the are strenger in thier own father land since from the day of OUI or YES referendom and also in foumban where the went to drink thier beer with no document of living together.in the beging of the strike this group was 10% that want seperation but today the group is now 85% due to bad handle of the strike,locking our leader to prison,cuting of internt for 3 months in the two english religion militaire our land with boko haram gendam etc
Francophon stop telling lies in facebook ,tv debat,that only few anglophone want seperation,but know today that 85%-----90% anglophone want seperation to know thier destining
Done at Bamenda economic capital of ambazonia @scacuf mezam.
shared as you read
      0
Lapiro De Mbarga   32017-08-24 15:46
#155
At a time when separatist tendencies are gaining momentum in Cameroon and where positions are becoming more radical, it is worth remembering that Cameroon's experience, however imperfect it may be, does not come from the joint supervision of Cameroon. France and Great Britain on this country. Strong links have united the Kamerunais before the installation of the Franco-British couple on this land of Central Africa, and local languages ​​preceded and transcended the colonial languages ​​that the early Kamerunais aspired to use as instruments of Reunification (or how to return the colon's weapon to his advantage).

There is no doubt, however, that the grievances of English-speaking Cameroonians are legitimate: the reunification of Cameroon was a trick, and the status of Anglophone Cameroonian citizens is indeed deplorable. But the regimes of Ahidjo and Biya, responsible for the bankruptcy of the "project Cameroon" carried Anglophone and French-speaking nationalists, do not incarnate Cameroon. They are only one moment in its history, and not the most glorious. From then on, to yield to the sirens of the credible division the position of the gravediggers of the "project Cameroon" and despises the effort and the sacrifice of glorious elders who incarnated another idea of ​​Cameroon, an idea that is on the contrary revive.
      0
Toukari+[   122017-08-24 15:03
#156
Le Cardinal Christian TUMI malgre tous les efforts qu'il fournira ne pourra ni detruire ni effacer le fait que la Republique Federale du Cameroun etait reconnue par l'ONU. Les Accords de Foumban de 1961 furent pietines par Ahmadou AHIDJO, John Ngu FONCHA, Salomon Tandeng MUNA et Bernard FONLON et la consequence directe c'est l'epineux probleme anglophone que connait le Cameroun aujourd'hui. C'est quand meme malheureux que le Prelat en soit arrive a raconter des fables aimables.
Le Cardinal Christian TUMI devrait etre conscient que, malgre le jeu dangereux auquel il se livre desormais, l'INTEGRITE TERRITORIALE DE L"ANCIENNE REPUBLIQUE FEDERALE DU CAMEROUN SERA RESPECTEE et ceci BY ANY MEANS NECESSARY pour reprendre les mots de Machiavel
      0
Moh Manyu   92017-08-24 13:44
#157
Mr Furax you need to begin going back to take English Language Classes!
      0
Done   82017-08-24 13:34
#158
@Nyambarindon
C'est pourquoi les secessionistes n'ont aucune base legale. I raise my case!
Pour le reste, en ce qui me concerne, il faut que l'on revienne au federalisme ou a la vraie decentralisation.
      0
Bueatown    92017-08-24 12:18
#159
Meme si je trouve certaines des revendications anglophones légitimes,je pense que beaucoup d entre eux préfèrent donner une version inexacte de l histoire.Merci pour ce post qui a le mérite de clarifier les choses.
      0
Nyambarindon13    112017-08-24 12:07
#160
Avant 1916,le "cameroon anlophone" et le "cameroun francophone" ne forment qu'un seul et même pays,d'environ 750 000 km²
Ce cameroun est divise en 2,par les colons britanniques et français, en Mars 1916.

C'est par REFERENDUM du 11 février 1961- sous l’égide de l'ONU- que fut consacré le retour de la partie "southern cameroon"(ex-britannique) au "cameroon francophone"(ex-francais),deja affranchie elle de la tutelle française au 1er janvier 1960.

La partie ""northern cameroon (ex-britannique) ayant choisi de devenir indépendante en se rattachant plutôt au Nigeria.

* La jonction entre le Nigeria et le "northern-cameroon"(rebaptisé sardaunia) se fit-elle par un "acte de mariage" connu,autre que les resultats du referendum du 11 fevrier 1961.?
On l'ignore.
Toujours est-il que le "northern-cameroon" acquiert son independance comme partie integrante du Nigeria,le 1er octobre 1961...
      0
Chesco00211    102017-08-24 12:07
#161
Its a terrible pity that Africans in 2017 continue to think that solutions to their problems must come from europe, from their imported languages, from their will, etc

A real pity

We are africans and must think african, do african. CAMEROON is ONE AND INDIVISIBLE

Ask biafra guys and they will tell you. Ask Casamance, Corse, Cabinda guys, etc, and they will tell you
      0
Mbongochobi   72017-08-24 11:41
#162
@ Engone

You dont have to write in bold letters for your message to pass

You and your toon partriots had ceased from using the word CAMERON IS ONE AND INDIVISIBLE. Just a little more effort and you will soon understand that two different Cameroons had independence and on two different years and months.

You people should start taking your mad SDO, DO, Gendarmes, Police and Military men off our towns and villages while there is still enough time left or else you people would be pushed into the forest of Dja et Lobo and Equatorial Guineau
      0
Educator   22017-08-24 11:33
#163
Some ranting on this link but...

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=979126988891719&id=100003832825473&refsrc=https://m.facebook.com/charles.facpong/videos/979126988891719/&_rdr
      0
Read   72017-08-24 11:28
#164
I think Tumi as well known figure is saying this so his retirement home don't get set in fire nothing more.
He supposed to know the history and tell the truth only.
Wen I see Tumi, I ask where it from ? Not from great Britain for sure. That means that he name reflect his culture, his origin.
You will never solve the problem in Cameroon based on European language. It's not your language and have never root.
      0
Educator   42017-08-24 11:21
#165
@Engone [my mistake!!]
The united republic of cameroon was decreed out in 1984!!!
All this shouting cant be any good for you.
You will still be able to visit all the dear friends you are so keen to keep.
And visa agreements could actually facilitate it!
On the positive side, imagine not having to put up with the constant whining now going on [from your point of view]. And the PM, sec gen ..., in fact all the posts will now be open to your regional appointees.
      0
Raymann   372017-08-24 11:21
#166
Le Cardinal Tumi a dit l'essentiel en une phrase.
Le problème du Cameroun c'est le partage du pouvoir.
Une seule personne depuis Yaoundé ne peut pas diriger le pays sans partage.
Paul Biya n'a aucune solution à la crise anglophone, puisse qu'il en est directement la cause.
      0
Done   92017-08-24 11:12
#167
@Intelo

My point is Cardinal Tumi is saying that only UK, not Foncha had the legal right to conduct any negociation with LRC.
And my question is: Why?
      0
Engone22    192017-08-24 11:06
#168
VIVE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN UNIE A JAMAIS A BAS L'AMBAZONIE DE MERDE
VIVE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN UNIE A JAMAIS A BAS L'AMBAZONIE DE MERDE
VIVE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN UNIE A JAMAIS A BAS L'AMBAZONIE DE MERDE
VIVE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN UNIE A JAMAIS A BAS L'AMBAZONIE DE MERDE
VIVE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN UNIE A JAMAIS A BAS L'AMBAZONIE DE MERDE
VIVE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN UNIE A JAMAIS A BAS L'AMBAZONIE DE MERDE
VIVE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN UNIE A JAMAIS A BAS L'AMBAZONIE DE MERDE
VIVE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN UNIE A JAMAIS A BAS L'AMBAZONIE DE MERDE
VIVE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN UNIE A JAMAIS A BAS L'AMBAZONIE DE MERDE
VIVE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN UNIE A JAMAIS A BAS L'AMBAZONIE DE MERDE
      0
Intelo   132017-08-24 11:05
#169
@done
so it has to be france or england to decide what to do.
Our problem (all cameroonians english speakin and french speaking) is taht regime who refuse to develop the country and prefer steal money and send their families abroad while we people are suffering.
      0
Moh Manyu11    162017-08-24 10:59
#170
Cardinal Tumi as an eye witness you are right!
      0
Furax   72017-08-24 10:53
#171
@Mbongochobi please begins by removing the name you wear....It's inapropriate for you...
      0
Done   72017-08-24 10:47
#172
Next inquiries...
How come then that, just to name few of them Dr Munzu and Barrister Ben Muna believe that SCs in a legal stand point has no strong case for secessionist claims?
      0
Done   132017-08-24 10:27
#173
Pardon me my ignorance but I thought SCs joined LRC through a referendum organized and validated by the UN. If that is the case, what would the UN had to be consulted "again" for any negociation post-referendum between SCs and LRC? I thought Ahidjo and Foncha as Legal representatives of both territories had de facto legal stances to conduct these negociations. Unless I am not aware, I believe neither France nor UK were represented in Foumban.
Could someone then please kindly provide me with clarifications? Thanks.
      0
Mbongochobi12    112017-08-24 10:25
#174
@ Read

Which Cameroun are you talking about, you block headed goat ?

The La République du Cameroun which had its independence on the 1st of January 1960 or the former British territories ( Southern Cameroons) which had theirs on the 1st of October 1961 ?
Remember that during the 50th anniversary celebration of what you call the Unitary day, Your president, Dictator KIM JONG BIYA was presented with two distinct maps of the two distinct Cameroons ( LRC & Southern Cameroons) by the representatives from the United Nations. If you know he history of your country, LRC, then you shall think of keeping your gapping mouth shut, instead of speaking of what you dont know.

There are two distinct Cameroons, you like it or not, and when the time comes, you people would be pushed right to Equatorial Guinnea, because it is believed that is where you are coming from.
      0
Pikin-for-quat   92017-08-24 10:20
#175
The only thing constant in live happens to be change.
      0
Read19    182017-08-24 10:09
#176
@mbongochobi
Sorry you're in a Cameroon territory and the only option you have is to move to Nigeria if you're not happy. Your ancestors was given the same choice either be Camerooninan or Nigerian. There will never be a state between both countries and biafras people can tell you that.
      0
Misterno32    142017-08-24 09:35
#177
Voici que les masques commencent à tomber seuls. Le diable personnifié, le suppôt de satan est "prêt à pardonner" aux siens pour un crime ignoble et inexplicable, pour "les remettre à une justice qui n'existe pas d'après eux". Un vrai serpent, ce type....
      0
FirstOctober196115    162017-08-24 09:33
#178
@Chesco002

"@FirstOctober1961 and Johnpatapata
What do you say about that ? A kid having her hand cut because she was fighting for her future "

And what do you say about the Southern Cameroonians who were murdered in Bamenda by francophone gendarmes?
What do you say about the University of Buea students who were brutalized and maimed by troops from Douala?

The best way to solve this problem is for La Republique to peacefully withdraw her colonial administration from Southern Cameroons. Southern Cameroonians will no longer subscribe to a fraudulent and therefore non-existent union.
Africans should not be colonizing other Africans.
      0
Mbongochobi27    242017-08-24 09:25
#179
@ Chesco007 et Engone

Nous on as déjà plus de 20 personnes mortes et identifiée. Tous assassinés par les militaires qui portaient votre fameux drapeaux vert rouge jaune . Il ya beaucoup des disparus et il ya presque une centaine qui son incarcéré actuellement dans les geôles de votre république bananière de mmerrde.

Donc voyez vous, les vrais terroristes et extremistes ne sont pas là oû vous croyiez.

La lutte pour notre libération totale seras très long et coûteuse, mais on est confiante. On en es consciente et nous ferons la compte à la fin.

Pas le moment de pleurer pour un bras ou main coupé. Il ya nos frères qui sont déjà enterrés
      0
Mbongochobi19    162017-08-24 08:57
#180
So what is LRC waiting to pack their luggages and leave Southern Cameroons peacefully ? In what language does the junta in Yaounde want us to explain to them they are no longer welcome in our territories ?

How do they say in boulou " bye bye La République du Cameroun "
      0
Chesco00216    242017-08-24 08:24
#181
""On a coupé la main à une fille qui allait composer. Aucune raison ne peut permettre cela. On peut leur pardonner mais ce n’est pas impunie pénalement "".......

@FirstOctober1961 and Johnpatapata
What do you say about that ? A kid having her hand cut because she was fighting for her future

The last sentence says : ``ce n`est pas impunie penalement``
      0
Engone30    262017-08-24 07:44
#182
""On a coupé la main à une fille qui allait composer. Aucune raison ne peut permettre cela. On peut leur pardonner mais ce n’est pas impunie pénalement "".......
ET QUAND ON LES METS EN PRISONS VOULS ALLEZ DIRE QU'IL FAUT VITE LES LIBERER
      0
Sergydukamer   342017-08-24 07:26
#183
C'est la voix de la vérité.

Et elle finira par triomphée.

Comme à la Fecafoot.
      0
From Quat37    292017-08-24 06:30
#184
Cher cardinal, "concubinage" ou "mariage", là n'est pas le pro car, mm en matière de mariage, il n'y a pas de garanti; tout peut prendre fin lorsque l'un des partenaires ne veut plus ou n'en peut plus, cela dit, nous ne pouvons pas concevoir que, dans un statut étatique comme celui du kmr, une partie du pays se soulève en utilisant la menace pour atteindre ses buts. Il y a un lieu de rencontre pour tous ceux qui font parti de cette entité qu'est l'Etat pour débattre et re- débattre et toujours débattre; il y a des lois. il y a un ordre...

Mr Abdouramane Hamadou Babba a montré l'exemple et le chemin, ne jamais lacher car, la voie des recours est longue mais, il faut avoir des arguments. La violence ou les menaces ne sont que des arguments des faibles. Mr Abdouramane Hamadou Babba a réussi à avoir un Comité de Normalisation, mm si tout n'est pas joué, c'est une victoire.

le travail et la persévérance paient

chers compatriotes, au lieu de paralyser un pays qui a besoin de tous ses enfants et de toute sa force pour essayer de faire au mieux, asseyons nous et discutons!

sooner or later, time will tell
      0
Goodman   412017-08-24 06:25
#185
La question aujourd'hui c'est que s'est-il passé pour qu'aujourd'hui on ressort les vieux archives ? C'est le résultat de l'inconscience le refus de se remettre en question et de foncer comme un mouton cornes pointés devant dans un mur grillagé... Voilà où mène l' excès de jouissance, pour l'instant rien n'est encore grave, mais que ceux qui ont créé cette fracture de réveillent enfin sinon le pire va finir par arriver, peut être c'est leur souhait, mais qu'ils sachent si ça brûle ce sera avec eux, jusqu'à présent c'est l'inconscience de PAUL Biya qui inquiète , est_il encore de ce monde ?
      0
Bih   322017-08-24 05:25
#186
We can't deny history, we can have fake intellectuals trying to rewrite but they will loose.
Did the French impose the CFA on their colonies? Yes
Can we now change history and say CFA was a creation of African colonies because they wanted to be one and indivisible with the French?
Foumban was and is a coup d'etat using French agenda with Cameroonian colonial governors to annex and Francophonize West Cameroon. There was never any good faith intention to create a Federal State with separation of powers between East and West Cameroon.
We can deny it all we want. Our children know the truth already. Truth crushed to Earth shall rise again.
      0
FirstOctober196117    402017-08-24 02:38
#187
" « Il n’y a jamais eu de mariage entre le Cameroun anglophone et le Cameroun francophone. Ils vivent en concubinage », a-t-il dit dans des propos rapportés le 21 août 2017."

"L’ancien archevêque de Douala soutient qu’aucun acte n’a été pris formellement en juillet 1961 à Foumban. «Ils n’ont rien signé à Foumban. Le premier ministre John Ngu Foncha (qui était enseignant catholique avant) n’avait pas le pouvoir de négocier, parce que la Cameroun était sous tutelle de la France et de l’Angleterre. Comme les Français soutenaient Ahidjo, ils étaient à la conférence. C’est l’Angleterre et les Nations Unies qui devaient valider l’acte. Mais ces deux n’étaient pas présents. Il n’y a jamais eu de document sur ce qui s’est passé à Foumban. Les gens sont allés boire du vin.»"

This is not news to Southern Cameroonians. The United Nations had already provided this information to the SCNC. A union treaty was never deposited at the United Nations and so the union between La Republique and Southern Cameroons was invalid.
      0
Cardinal Christian Tumi UCAC
Le prélat à la retraite dénonce cependant les actes de violence perpétrés contre une élève, des écoles et la destruction du drapeau camerounais.

Christian Tumi  déclare que la Réunification du Cameroun n’était que factice. Dans un entretien avec le site Internet camerounais lavoixdukoat.com associé pour l’occasion à l’Organisation de la société civile « Un Monde Avenir » il a déclaré qu’ « Il n’y a jamais eu de mariage entre le Cameroun anglophone et le Cameroun francophone. Ils vivent en concubinage », a-t-il dit dans des propos rapportés le 21 août 2017.

L’ancien archevêque de Douala soutient qu’aucun acte n’a été pris formellement en juillet 1961 à Foumban. «Ils n’ont rien signé à Foumban.  Le premier ministre John Ngu Foncha (qui était enseignant catholique avant) n’avait pas le pouvoir de négocier, parce que la Cameroun était sous tutelle de la France et de l’Angleterre. Comme les Français soutenaient Ahidjo, ils étaient à la conférence. C’est l’Angleterre et les Nations Unies qui devaient valider l’acte. Mais ces deux n’étaient pas présents. Il n’y a jamais eu de document sur ce qui s’est passé à Foumban. Les gens sont allés boire du vin

Le fédéralisme de fait ainsi consacré a laissé beaucoup de bons souvenirs au Cardinal Tumi. Il se rappelle que le pays bénéficiait d’une bonne gouvernance.  Pour lui le Cameroun était « bien géré, le développement était à la base. Il y avait un premier ministre dans chaque partie du pays. Paul Biya avait signé un texte sur le fédéralisme (Référence à la Constitution de 1996, Ndlr) qui précisait que les gouverneurs devaient être élus, il devrait avoir dix Etats fédérés. Paul Biya avait alors promis la décentralisation. Ça devait être bien. Mais j’ai l’impression qu’il dormait quand il signait le document et qu’il s’est réveillé après l’avoir fait, puisqu’il n’a rien mis en application. Le problème c’est que vous ne voulez pas partager le pouvoir », analyse-t-il.  

 Christian Tumi croit qu’il existe bel et bien problème anglophone. Il explique que même si les problèmes sont les mêmes partout dans le pays celui du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a ses spécificités. Selon lui le Cameroun anglophone était déjà considéré comme un pays et se gérait seul, avec son administration, un premier ministre avant le rattachement au Cameroun. Il pense qu’une implémentation effective de la décentralisation aurait gommé tout problème. Surtout ceux qu’il voit se dessiner dans d’autres régions du pays.

Revenant sur les actes de violence perpétrées ici et là Monseigneur Tumi condamne. «On peut pardonner la personne, c’est la passion mais c’est inacceptable. Toute violence est inacceptable. On a coupé la main à une fille qui allait composer. Aucune raison ne peut permettre cela. On peut leur pardonner mais ce n’est pas impunie pénalement ».

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez