Cameroun - Crise anglophone: Des activistes du «Southern Cameroons» au siège de l’ONU pour réclamer la partition du Cameroun

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 28-Jul-2017   8554 108
Username:
Password:
Fiston-russ   12017-08-12 21:11
#1
Arrivés comme des idiots, sont repartis comme des idiots. Si non dites moi qu'elle partie du gâteau Camerounais ils ont eu?
      0
Nyambarindon   72017-08-01 19:44
#2
Parce qu'une partie de l'histoire du Cameroun,fut écrite par des camerounais,en lettres de sang,il sera difficile a des groupuscules d'activistes d'obtenir une quelconque partition du Cameroun,1 siècle apres la partition de 1916 par les colons européens.

•Les martyrs pendus ou fusillés par les colons allemands,pour avoir résisté a la colonisation du cameroun(1914):

-MEBENGA M'EBONO plus connu sous le nom de PAUL MARTIN SAMBA, fusillé par les allemands
-HENRI MADOLA Chef supérieur de Kribi Grand Batanga) fusillé par les Allemands.
-NGOSSO ADOLPHE DIN, pendu par les Allemands
-RUDOLF DUALA MANGA BELL, pendu par les allemands

•Les martyrs camerounais fusillés,décapités ou empoisonnés par les colons français,pour avoir exige la réunification et l’indépendance des 2 Cameroun (britannique et français):

- RUBEN UM NYOBE , fusillé comme un fauve dans la forêt de Boumyebel par la soldatesque Française. Son cadavre fut coulé dans du béton. (1958)

Puis plus tard, après les indépendances:
- ERNEST OUANDIE fusillé sur la place publique de Bafoussam. (1971)
- FELIX MOUMIE , empoisonné à Genève par les service secrets Français. (1961)
- OSENDE AFANA, décapité : Sa tête fut exhibée en public à Mouloundou(1966)
      0
Wahsih Ike   32017-08-01 15:14
#3
@ Nyambaridon

Coup de chapeau à toi, mon frère ! Tu nous as faits part d’un cours d’histoire bref et magistral.

Mais là n’est pas le problème. Il s’agit dans le cas d’espèce de l’équité, de la fraternité et du vivre-ensemble entre les ressortissants des deux rives du Mungo sans que les uns ou les autres ne se sentent pas lésés à cause de deux langues d’emprunts venues de l’Occident.

Ce qu’il nous faut c’est un débat où toutes les opinions se valent. Utilisons le jacobinisme et l’Indirect rule à notre propre guise en lieu et place de se bagarrer sur les notions qui nous ont été imposées tout en sachant qu’avant l’arrivée des colons, le Kamerun ne fut pas un territoire homogène sous le joug d’une quelconque ethnie et ses alliés naturels.
      0
Nyambarindon   52017-08-01 14:24
#4
L'expression "partition du cameroun" remonte a 1916,de l’EPOQUE COLONIALE

Le Cameroun post-colonial ne laissera pas écrire son histoire à reculons.

En 1884 commençait l'histoire du cameroon dit "allemand"

Puis survient la première guerre mondiale,au cours de laquelle le "Cameroun allemand"sera partitionne en 2:
1- Eastern Cameroon,(territoire cameroon francais)
et
2-Western Cameroon.(territoire Cameroun Britannique)

La partie Eastern cameroon conquiert son indépendance de la France au 1er janvier 1960,devenant le Cameroun indépendant.

La partie "southern-cameroon",sous-ensemble du western cameroon, décide par referendum de se ré-unifier avec la partie cameroun independant, le 1er octobre 1961.

(La partie Northern cameroon, autre sous-ensemble du western cameroon ,ayant quant a elle décidé par referendum de s'affranchir de la tutelle britannique en joignant plutôt la république F. du Nigeria, y devenant l'etat du 'sardaunia'.)

Le 20 mai 1972,par referendum est consacré l’état unitaire du Cameroun.

C'est cette date qui est célébrée à ce jour comme fête nationale du Cameroun..

Les groupuscules d'activistes instrumentalisés auraient du le comprendre,que

L'HISTOIRE DU CAMEROUN POST-COLONIAL NE S'ECRIRA PAS A RECULONS...
      0
Wahsih Ike   12017-08-01 13:08
#5
Mais on peut bel et bien être camerounais d'expression anglaise.

Ah la censure aussi!
      0
Wahsih Ike   12017-08-01 12:57
#6
@ Vavava

Frérot, Nous sommes dans un forum. Je ne fais pas partie de ceux-là qui aiment qu’on se vouvoie. Je préfère qu’on se tutoie, mon cher.

Que t’as fait un travail de fourmis sur l’histoire du Cameroun ne fait aucun doute et je t’en félicite !

Mais je suis plutôt partisan de la qualité et non de la quantité d’informations qu’on me présente sur un quelconque sujet. C’est pour cette dernière raison que j’ai tenu à faire certaines précisions à tes écrits. J’ai eu le privilège de vivre, étudier et travailler dans cinq sur sept provinces que comptait le Cameroun avant 1985. J’ai des liens de parenté directe dans 4 des 10 Régions de notre beau pays et d’affiliations familiales dans 3 autres Régions y compris la Zone du Grand-Nord.

Etant anglophone j’ai vécu certains des faits que tu relates ici en direct. Par conséquent, je suis à même de te dire avec autorité en tant que Camerounais les faits saillants de notre histoire à nous. En passant, fais-moi la faveur de ne pas raconter des sottises telles que me demander de chanter l’hymne du Southern Cameroons. Celui du Soudan du Sud a été taillé sur mesure juste avant son indépendance. Je suis Camerounais, point barre. Mais on peut bel et bien être camerounais d’[removed]principale) anglaise.
      0
Vavava   72017-08-01 12:13
#7
Cher aîné,
Voyez-vous, c’est ce genre de situation que j’aurais souhaité vous éviter.
Mon frère Ossas qui a une grande connaissance de sa culture Ekang, du Cameroun,des concepts ne met pas souvent les gants et vous risquez d’en avoir pour votre compte.
Pour ma part, je préfère le « money time » au « garbage time. »
Je vous laisse donc balancer vos « air ball. »
Ah !J’oubliais que vous êtes plus football.
Malheureusement, en ndamba,on dirait qu’ on a affaire à un trou ;un mouilleur ;un maçon :problèmes techniques !Niveau etabé !
N’oubliez pas non plus de contacter Sallé John pour quelques cours d’ambass bey, le vrai ,ça vous ramènera sur la terre camerounaise.
Permettez-moi enfin de vous demander une faveur :chantez nous l’hymne de l’ex-Southern Cameroon, on apprendra au moins quelque chose de vous.
Trop de mimba cher aîné, à un âge où on devrait faire preuve de pondération et de sagesse.
C’est « La Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf. »
Comme vous aimez les fables historiques, j’espère que saurez apprécier Jean de la Fontaine,
Il peut vous délivrer de votre état de Jean-foutre.
      0
Wahsih Ike   12017-08-01 10:48
#8
@ Ossas Nanga

Souffres que je te dise que le métier que j’exerce à l’heure actuelle n’est pas du tout littéraire.

Si t’as eu l’occas de me lire, tu sauras que je suis ingénieur civil (domaine conception et construction de routes et planification des services de transports terrestres). Rien n’est éternel ici-bas. En Occident, on peut tout étudier et devenir ce que l’on veut à condition de savoir mouiller le maillot.

Est-ce que tu comprends maintenant pourquoi je prête beaucoup d’attention aux détails surtout si ces derniers peuvent nous brosser une image réelle de ce qui s’est passé (ou se passe) sur le terrain ?
Ne pas mentionner l’apport des femmes telles que Mme Gladys Diffang (Députée hors-pair), Mme Delphine Tsanga (Ministre Plénipotentiaire) Mme Josépha Mua (femme du siècle), Mme Gwendolyn Burnley (femme du siècle) ou Mme Anne-Marie Ndzie (femme du siècle) dans l’histoire du Cameroun quand la circonstance nous permet est inacceptable.

Pour ce qu’il y a de l’emploi de l’ordinateur, tu n’es sans savoir que c’est un concept-devenu-réalité avec l’expertise nippone, nigériane, syrienne et j’en passe, Souviens-toi de Steve Jobs ? De quelle nationalité furent ses parents ?

Souffres aussi que je te dise que le concept d’intelligences multiples permet à tout un chacun de pouvoir cerner un problème donné avant d’ébaucher des éléments de réponse propices. Certains mauvais esprits appellent cette approche globale ou systématique DIVAGUER alors que d’autres considèrent l’approche dite celle de tour d’horizon salutaire. Comme tu le sais toi-même on ne peut jamais faire l’unanimité. Telle est la vie et il faut savoir faire avec. Sur ce, je te dis bonne journée.
      0
Ossas Nanga   32017-08-01 08:11
#9
pareilles idées
      0
Ossas Nanga   42017-08-01 08:09
#10
Wahsih,

eh bien, tu t'arrêtes devant les détails, toi aussi alors. On va donc comprendre que tu ne fais pas mieux que les autres ici. Les détails sont importants si tu penses qu'ils peuvent servir ta cause.

Bien, un peu de fond maintenant.
"Penses-tu que les chercheurs occidentaux maîtrisent mieux nos réalités que nous-mêmes ?
Cela s’appelle complexe d’infériorité, Amote ! " Tu me dis tout ça en employant la langue des Occidentaux. Mais, c'est un détail que tu sauras éliminer de ta réflexion.

Ensuite, je me demande comment tu fais pour ne pas te prendre pour un génie quand tu sors de pareils idées de ton esprit, et que tu les traduis par un clavier, sans trembler. Il ne t'arrive pas un seul instant l'idée que ce genre d'argumentation est proprement humiliant à double titre: parce que tu fais un procès d'intention à celui à qui tu l'adresses, et parce que tu avances un argument qui n'a pas sa place ici, vu que tu te sers de la personne pour discréditer son avis. Ici, tu emploies la couleur de peau.

-"Hiérarchiquement parlant, nous avons affaire à la Constitution de 1972. Sinon, montre-moi là les juristes parlent de la Constitution de 1975" Le père, les instruits de ta génération me wanda toujours. J'ai remarqué cette prétention qu'ils ont toujours à parler de tout, juste parce qu'ils sont allés à l'université pour une spécialité. Surtout les littéraires. Ils sont d'une prétention. C'est ridicule.

Franchement...
      0
Wahsih Ike   22017-07-31 21:04
#11
Vavava

Tu écris « Jua was shown to have the support of 23 OF THE PARTY'S 30 Assemblymen »
Il y a deux fautes de détails dans la phrase ci-dessus. Le soutien dont jouissait Jua devant Muna fut de 27 vs 7. Deuxièmement, il y avait une Députée à l’Assemblée fédérale du Cameroun Occidentale en 1965. Elle s’appelait Mme Gladys Diffanget faisait partie du KNDP. Dans un pays comme le Cameroun où l’on attache beaucoup d’importance à l’égalité entre les hommes et les femmes, oublier des détails aussi pertinents relève de la foutaise pure et simple.

Je comprends maintenant pourquoi tu n’as pas pu répondre aux questions que je t’ai posées. Tu n’as de bonnes réponses là-dessus. C’est pas moi qui déforme l’histoire du Cameroun. A tel point que tu n’arrives pas à bien écrire le nom du 2e SG de l’OUA, en l’occurrence Nzo Ekhah-Nghaky. Voilà donc les effets de ne pas prêter attention aux détails. Il se doit à tout historien de vérifier les faits avant de les publier
      0
Wahsih Ike   42017-07-31 21:02
#12
@ Vavava

“Though Foncha opposed the amendment he now became FEAFUL for Muna's standing with the members of the Western House,so he PERSONNALY consulted with each member of the Assembly to discover which of the two candidates might command a majority;That man was Jua.Muna was informed of this,as was President Ahidjo,but Muna refused to ACCEPTED the consensus;because of their friendship and the obligations created by his previous support,Muna insisted that Foncha submit his name to Ahidjo,along with Jua's if need be. Flustered,Foncha convened a meeting on May 9,1965 of the joint parliamentary delegations(state and federal),AT (during which) an open vote in the Assembly was demanded. Jua was shown to have the support of 23 OF THE PARTY'S 30 ASSEMBLYMEN. .Foncha then asked Muna to "step down",but Muna pointed out that he was not standing;he was not standing for any office in this body.Foncha accused him of challenging the party;Muna accused Foncha of being the party's "number one devil" and EKHAH NAHKY (Nzo Ekhah-Nghaky) the number two devil.
He claimed the President would nominate him anyway.”

Ne t’ai-je pas dit de faire attention à ce que les chercheurs occidentaux racontent, frérot ? Même en faisant du copier-coller en anglais, tu fais des fautes élémentaires de grammaire, mon pote. N’en parlons pas de l’espacement des mots. Bref, ce n’est pas grave.
      0
Wahsih Ike   22017-07-31 16:38
#13
@ Ossas Nanga
Tu me fais parfois rire. Penses-tu que les chercheurs occidentaux maîtrisent mieux nos réalités que nous-mêmes ?
Cela s’appelle complexe d’infériorité, Amote !

En termes juridiques, on commencerait, pas Vu la Constitution de 1972, suivi de
Vu l’amendement à l’alinéa ………………………………………………………..
Arrête ……………………………………………………………………………………………….

Hiérarchiquement parlant, nous avons affaire à la Constitution de 1972. Sinon, montre-moi là les juristes parlent de la Constitution de 1975. Je suis écœuré quand je constate l’étroitesse d’esprit de certains intervenants ici à CIN. Ce qui m’importe c’est le fond et non la forme. Je ne cesse de le dire. A bon entendeur, salut ! Ah la voie unique et la simplicité qui va avec.
      0
Ossas Nanga   72017-07-31 15:50
#14
Vavava écrit: "Si vous ne savez pas qu'au Cameroun la constitution de 1972 instituant l'Etat unitaire abolissait le poste de Premier Ministre pour les deux états fédérés qui n'existaient plus,que voulez-vous que je vous dise d'autre?"

Wahsih Ike comprend ceci :"Quelle assomption ? Et pourtant le même Ahidjo nomma Paul Biya comme PM en 1975. N’’avait-il pas modifié la constitution de 1972 pour propulser son dauphin au poste de Chef de gouvernement ? En termes juridique de quelle constitution s’agit-il alors ? "

Le père...parfois, laisse tomber.
      0
Ossas Nanga   52017-07-31 15:43
#15
Vavava,

merci, je m'incline devant celui qui est sur son terrain et sait me renvoyer à mes études.

Ton avis est documenté. C'est une démarche redoutable d'efficacité. Elle permet à chacun d'aller lire les mêmes sources et de s'ouvrir à d'autres. Bien sûr avec des bases solides en droit des institutions publiques...

Merci!
      0
Wahsih Ike   12017-07-31 15:33
#16
Si vous ne savez pas qu'au Cameroun la constitution de 1972 instituant l'Etat unitaire abolissait le poste de Premier Ministre pour les deux états fédérés qui n'existaient plus,que voulez-vous que je vous dise d'autre? » dixit Vavava

Quelle assomption ? Et pourtant le même Ahidjo nomma Paul Biya comme PM en 1975. N’’avait-il pas modifié la constitution de 1972 pour propulser son dauphin au poste de Chef de gouvernement ? En termes juridique de quelle constitution s’agit-il alors ?

Je t’ai posé une série de questions auxquelles tu n’as pas donné des éléments de réponses adéquates. T’as commencé avec le soi-disant clivage ethnique entre les ressortissants du NO et du SO après la Réunification pour passer à autre chose.

Sans te manquer de respect, je te conseillerai de lire les ouvrages de, Emmanuel Konde, Anthony Ndi et surtout celui de Walter Gam Nkwi ayant pour titre – Elites, ethno-regional competition in the South-West Province (2006) pour une connaissance nuancée de l’histoire contemporaine de notre pays. Une série d’articles publiés par Paul Nwoji Nkwi et Francis Nyamnjoh te ferait aussi du bien car nous avons affaire aux Camerounais qui comprennent nos réalités mieux que les chercheurs occidentaux
      0
Wahsih Ike   22017-07-31 15:29
#17
@ Vavava

“He named Jua as prime minister and the House quickly confirmed the nomination.”

Le mot named n’a pas sa place ici. Il fallait plutôt dire « recommended » …………. Toujours est-il qu’il fallait l’aval de l’Assemblée fédérale du Cameroun Occidental pour entériner la proposition d’Ahidjo. Ton problème à toi c’est de croire que ce que les Blancs nous disent à travers leurs livres sont les paroles d’évangiles.
Laisse-moi te dire quelque chose, frérot. Lors du bulletin secret tenu à l’Assemblée Fédérale du Cameroun Occidental l’issu du vote fut ainsi : Jua- 27 voix et Muna – 7. Vouloir imposer Muna aurait eu des effets néfastes et montrer aux Camerounais d’expression anglaise que le PR Ahidjo se foutaient de leur quelle. En bon diplomate peulh que fut Ahidjo, il n’avait d’autre choix que de plier à la volonté des Elus du peuple camerounais Outre-Mungo.
      0
Vavava   62017-07-31 14:03
#18
C'est vraiment désolant qu'à un certain âge,on soit plus tourné sur des chicaneries infantilisantes qu'autre chose.
Je crois m'adresser à des adultes responsables,et croyez-moi,ça me fait la peine de devoir reprendre des personnes qui doivent être des boussoles dans des plateformes comme celle-ci.
C'est le cœur serré que je dois dire, qu'il est mieux de vous replonger dans l'Histoire du Cameroun,de peur de vous ridiculiser de plus en plus par votre méconnaissance flagrante de l'Histoire de ce pays.
Je crois que nous parlons entre autre sur ce fil des prérogatives du Président de la République Fédérale du Cameroun;on ne parle donc pas de la période avant la réunification.
Avec un peu de jugeotte, on peut s'épargner des enfantillages.
Vous êtes dans une confusion telle que pour le bénéfice des cinautes,je suis obligé de démonter vos âneries.
Si vous ne savez pas qu'au Cameroun la constitution de 1972 instituant l'Etat unitaire abolissait le poste de Premier Ministre pour les deux états fédérés qui n'existaient plus,que voulez-vous que je vous dise d'autre?
      0
Vavava   42017-07-31 14:02
#19
C'est d'ailleurs à la suite de ce changement que Salomon Tandeng Muna est devenu ministre d'Etat sans portefeuille en attendant l'année qui suit pour passer Président de l'Assemblée nationale.
Au lieu de vous lancer dans votre ego trip habituel,prenez du temps pour enfin apprendre l'Histoire de votre pays.
C'est vous- même qui citez ceci :"39.1. The Prime Minister of each Federated State shall be nominated by the President of the Federal Republic and invested by a simple majority of the Legislature Assembly of that State."
Donc pour vous ,Ahidjo avait bu du coca Aladji ,au point où il a nommé en même temps deux Premiers Ministres du Cameroun Méridional qui devaient se présenter devant l'Assemblée fédérée et non fédérale comme vous l'avez dit de cette partie du pays?
Que vous arrive-t-il?
Ressaisissez-vous cher aîné!
      0
Vavava   32017-07-31 14:01
#20
A présent , voilà ce qui s'est réellement passé.
Les accords de Foumban qui ont amené la Constitution d'octobre 1961, permettaient à titre transitoire au Vice-Président de la République Fédérale du Cameroun John Ngu Foncha, de cumuler cette fonction avec celle de Premier Ministre du Cameroun Occidental jusqu'aux prochaines élections,où la disposition ne serait plus de mise.
John Ngu Foncha devait donc choisir aux élections présidentielles de 1965, soit un ticket avec Ahidjo,soit le poste de Premier Ministre de l'état fédéré du West Cameroun.Ayant choisi la Vice-Présidence,le poste était donc à pourvoir.
Deux personnalités espéraient la nomination par Ahidjo à ce poste,puisque c'était sa prérogative constitutionnelle,l'Assemblée fédérée procédant à l'investiture du désigné.
      0
Vavava   12017-07-31 14:00
#21
Le Président pouvait du reste s'il n'était pas content de l'Assemblée législative, la dissoudre comme l'article 44 (c) deuxième alinea de la constitution de 1961 le lui permettait.
Philippe Gaillard dans" le Cameroun" Tome 2 à la page 45 écrit:"Aux élections présidentielles de mars 1965...Il s'ensuit une nouvelle perturbation du paysage politique au Cameroun occidental.Les dispositions transitoires de la Constitution devenant caduques,le vice-président fédéral ne peut plus cumuler cette fonction avec celle de Premier ministre dans son Etat.Entre Jua et Muna,Ahidjo à qui revient de désigtner le chef du gouvernement fédéré,hésite.Il consulte longuement.Muna,acquis à la collaboration,a sa préférence instinctive,mais, justement pour cela,il serait mal accueilli et risquerait même de ne pas être investi par l'Assemblée législative.Le 12 mai chef de l'Etat nomme Jua."
      0
Vavava   22017-07-31 13:59
#22
Evoquant cet épisode, Edwin Ardener écrit dans :"Kingdom on mount Cameroon:studies in the History of the Cameroon coast,1500-1970" aux pages 322 et 323:"The national Presidential and Vice-Presidentials elections of 20 March 1965 resulted in the unopposed return of President Ahidjo and Vice-President Foncha.It was now required that on 7 May Dr Foncha should occupy his post at Yaounde,and relinquish the Prime Ministership of West Cameroon.It was understood in West Cameroon,as we have seen,that A.N jua would succeed.It was,however,learned that Mr Muna has laid claim to the succession and might have powerful support.The ensuing period was one of considerable tension.President Ahidjo travelled to Buea to assess the situation for himself.His careful sounding of all shades of opinion resulted in his choice of Jua.Mr Jua's announcement of the news on 12 May was made before the West Cameroon House of Assembly,which was waited in sombre mood.The ensuing jubilation left no doubt that the President's choice had wide support,and his own prestige in the state rose to unprececedented heights."
      0
Vavava   22017-07-31 13:59
#23
Quant à Willard Johnson dans "The Cameroon Federation" de la page 272 à la 274 il écrit:"In an attempt to strenghten the principle of parliamentary and presidential responsibility in the naming of the new prime minister,Egbe convinced Muna to withdraw his candidacy for the party post at the tenth national convention held in November 1964 in Kumba.However,Muna continued to believe that the parlementarians would back him and perhaps that Ahidjo preferred him.Foncha felt pushed to keep the Muna bid open by his own anger during the aftermath of the Bamenda convention,when many simple villagers asked the reason why he remained in the state.....The Jua forces attempted to consolidate his second victory for the party's vice presidency,which was achieved at the 1964 Kumba convention,by amendind the party constitution to insure that the holder of that position,in the absence of the president from the House of Assembly,would automatically be the party's nominee for price minister.This action
      0
Vavava   22017-07-31 13:57
#24
nearly provoked violence between the factions at the convention.
Though Foncha opposed the amendment he now became feaful for Muna's standing with the members of the Western House,so he personnaly consulted with each member of the Assembly to discover which of the two candidates might command a majority;that man was Jua.Muna was informed of this,as was President Ahidjo,but Muna refused to accepted the consensus;because of their friendship and the obligations created by his previous support,Muna insisted that Foncha submit his name to Ahidjo,along with Jua's if need be.Flustered,Foncha convened a meeting on May 9,1965 of the joint parliamentary delegations(state and federal),at which an open vote in the Assembly was demanded.Jua was shown to have the support of 23 of the party's 30 Assemblymen.Foncha then asked Muna to "step down",but Muna pointed out that he was not standing;he was not standing for any office in this body.Foncha accused him of challenging the party;Muna accused Foncha of being the party's "number one devil" and Ekhah Nahky the number two devil.
He claimed the President would nominate him anyway.
      0
Vavava   22017-07-31 13:56
#25
The power of the federal president to affect the course of politics,or even determine the political fate of West Cameroon politicians and in doing so spur the federation toward greeter unity and integration or disruption or chaos,was never more real than at this juncture.Ahidjo could have nominated Muna despite the party’s decisions,and by challenging the dominant power in the state,incur its butter hostility.Perhaps such a move would has spurred some Assemblymen to change their votes,but more likely it would have produced an impasse,with the President nominating and the Assembly failing to elect the candidate.Under such circumstances,the president could then dissolve the Assembly and call for new elections.,which might or might not have been honest ones., or perhaps declare a state of emergency and establish a governement under his authority.In eitheir case,Cameroon would have reproduced conditions similar to those that were leading to such great tragedy in neighboring Nigeria.Rather than invite that,Ahidjo made his own reading of the political situation by consulting with not only every member of the House of Assembly but those of the House of Chiefs as well,all the Secretaries of State,the Federal Deputies,and Foncha.He named Jua as prime minister and the House quickly confirmed the nomination. »
Voyez-vous, ça change des histoires à dormir debout qui plaisent aux oreilles de profanes sécessionnistes qui veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
      0
Sphere   12017-07-31 11:37
#26
@Toukari+
@ vavava
@Wahsih Ike
C'est ce type de Cameroun(ais) qui me fait rever.
Echanges d'idees pertinentes, je m'enrichie intellectuellement à la lecture de vos posts et me reconcilie des fois avec l'histoire du Cameroun pre et post colonial, ayant pris des raccourcis avec celle ci etant sur les bancs! mieux tard que jamais.
      0
Toukari+[   12017-07-31 01:21
#27
Vavava
"...II n'y a jamais eu d'election pour le poste de premier ministre du Cameroun Occidental.."

John Ngu FONCHA devint Premier Ministre du Cameroun Occidental a la suite d'une election et non d'une nomination. II en etait de meme en ce qui concernait Augustin NGOM JUA. Pour les raisons evoquees votre declaration ci-dessus postee n'est pas pertinente. Ce ne serait pas mauvais de votre part si vous evitiez de falsifier l'Histoire.
      0
Wahsih Ike   32017-07-30 23:25
#28
@Vavava

« Ah quand des faussaires veulent nous voir de toutes les couleurs. La Constitution de la RFC de 1961 est claire sur la désignation du PM dans l’un comme dans l’autre de deux Etats fédérés.

Voici du reste ce qui est écrit noir sur blanc sur la Constitution fédérale du Cameroun :

Part IX THE FEDERATED STATES
38.
38.1. Any subject not listed in Articles 5 and 6, and whose regulation is not specifically entrusted by this Constitution to a federal law shall be of the exclusive jurisdiction of the Federated States, which within those limits, may adopt their own Constitutions.
38.2. The House of Chiefs of the Southern Cameroons shall be preserved.
39.
39.1. The Prime Minister of each Federated State shall be nominated by the President of the Federal Republic and invested by a simple majority of the Legislature Assembly of that State.
http://archivesoftyranny.org/wp-content/uploads/2017/02/Constitution-of-Federal-Rep-of-Cameroon-1971.pdf

Tu parles de la constitution de 1972 après l’avènement de l’Etat unitaire et non de celle de 1961.

Pour ta gouverne, Ngom Jua avait battu Tandeng Muna par un score fleuve lors du scrutin à bulletin secret dans l’Assemblée fédérale du Cameroun occidental pour le poste du PM. Il se dit que le Grand Camarade lui en voulait pour avoir formé un gouvernement d’union nationale avec le Dr Endeley en 1965 sans son aval.

Saches que tu n’as pas le monopole des connaissances sur ce site-ci.
      0
Vavava   22017-07-30 21:39
#29
Je ne pense pas que le respect dû aux aînés,doit faire en sorte qu'on accepte les mensonges les plus grossiers pour ne pas heurter.

Si à votre âge cher aîné,vous en arrivez à avoir des références comme Marc Beretta,pardon Bareta un faussaire de première,je me demande où vous allez très sincèrement.

II n' y a jamais eu, au grand jamais une Assemblée Générale de l'ONU pour l'histoire de quartier que vous nous servez sur le fil relatif à Chinje.

Si vous saviez un tant soit peu la configuration de cette Assemblée et son fonctionnement en 1961 vous auriez d'emblée décelé le faux;encore faudrait-il que vous ayez un minimum de notions de droit international, ou tout simplement de bon sens.

En 1961 , non seulement l'ONU comprenait 104 membres et non 61 pour participer à un vote à la quatrième Commission de l'Assemblée Générale, mais encore ce genre de séance s'achevait généralement par une Résolution.

Je signale en passant que la quinzième session de l'Assemblée Générale du 19 avril 1961 s'occupait de l'admission de la Mongolie de la Mauritanie comme Etats membres.

Peut-être que Beretta avait la berlue.
      0
Vavava   22017-07-30 21:38
#30
Je ne vois pas en quoi vouloir noyer le poisson par des digressions remet en cause les faits que j'ai relatés.

Je me demande franchement de quelle histoire vous parlez.

Il n'y a jamais eu d'élection pour le poste de premier ministre du Cameroun Occidental .

Je vous l'ai déjà dit sur un autre fil:la désignation se faisait de manière discrétionnaire par le Président de la fédération comme l'article 39 de la constitution de 1961 le disposait.

Ce dernier avait la latitude de virer le PM si bon lui semblait,ce qu'il n'a pas manqué de faire avec Jua.

Je ne comprends donc pas votre entêtement face à la limpidité de cette disposition de la constitution d'alors.

A quoi rime votre histoire,encore une, sur l'indépendance conditionnelle et non totale de la République du Cameroun?

Beaucoup sont contaminés par l'historiographie des activistes; plus basée sur les mythes que la réalité.

Voilà pourquoi concernant le Cameroun on parle d'aujoulatisme,sous-préfecture de la France,néocolonialisme....des notions vides,vagues qu'on ne peut étayer de manière réfléchie et structurée.
      0
Wahsih Ike   22017-07-30 16:56
#31
Les Bakossi sont du Département de Kupé-Manengouba!
      0
Wahsih Ike   22017-07-30 16:37
#32
Comment peux-tu justifier le fait que les partis politiques au Cameroun Occidental étaient à caractère tribal ?

Le Pasteur Kangsen (CPNC) et le Député Patrick Mua (KNDP) furent-ils parenté ou non ?

Le pasteur Ando Seh et l’ancien VP du Cameroun, en l’occurrence, Salomon Tandeng Muna furent-ils de la même ethnie ou pas ?

Et que dire de M. P M Kale (KNDP) et le Dr EML Endeley (Leader du CPNC) ? Ou de M Ajebe-Sone (CPNC) et William Ebongalame (KNDP) ?

Quand tu aurais fourni des éléments de réponse robustes aux questions que je viens de poser, on pourra poursuivre ce débat intéressant.
      0
Wahsih Ike   22017-07-30 16:35
#33
Vavava

Tu racontes des conneries. Le Nfon Victor Mukete ne détient pas à lui seul les 4 vérités sur l’histoire de l’ancien Cameroun Occidental.

Peux-tu me dire la composition de l’Administration Jua de 1965 à 1968 ?
Ce gouvernement-là était-il représentatif des populations de l’ex Cameroun Occidental ou non ?
Lors des élections tenues à l’Assemblée fédérale du Cameroun Occidental en 1965 pour le poste du PM, comment s’appelaient les deux candidats en lice ? Que les avait remportées et par quel score ?
Mfon Victor Mukete dont le biographe n’est autre que l’Eton anglophone le Dr Julius Ngoh, connu pour ses prises de position contre Foncha et Muna a-t-il reconnu le rôle important joués par les grassfields dans la Réunification du Cameroun ?

Les Anglophones savaient-ils que l’indépendance accordée à la RC par la France fut conditionnelle et non totale ?

Pourquoi l’Administration Ahidjo ne voudrait point signer le traité d’union avec l’alliance KNDP-CPNC quand Bobeh Jua fut PM et Mbella Lifafe Endeley, Chef du Gouvernement du Cameroun Occidental à tel point que l’un des juristes les plus éminents de l’Afrique de l’Ouest anglophone démissionna de son poste d’Attorney General pour regagna la patrie de son père le Ghana ? Et pourtant la mère de ce denier fut Bakwéri.

De sources très autorisées, il se dit que la famille royale des Bafaw a ses origines chez les Moghamo du Département de la Momo. Cela te dit quelque chose ? Et le fait que ses leaders décidèrent d’aller voir ailleurs pouvait-il influencer la manière de voir du Mfon Victor Mukete ?

Les Bali Bawok de la Règion du NO sont-ils originaires de Bazou et ont-ils pris une part active lors de la Réunification des deux Cameroun ? Et les Bakossi et les Bangwa du Lebialem ?
      0
Vavava   22017-07-30 15:00
#34
J’aurais souhaité ne plus intervenir sur ce sujet sensible concernant notre pays.
J’ai conscience que les séparatistes cachés ou assumés sur ce site ont déjà leurs marottes.
Ce qui me gêne,c’est que, des personnes, qui de par leur âge(quinquagénaires,sexagénaires…) devraient être des modérateurs sur un tel site,se lancent plus dans leur égo trip habituel avec des histoires sur le Cameroun, qui n’ont rien à voir avec l’Histoire du Cameroun.
Sur des précédents fils,j’ai eu à partager des faits historiques indiscutables avec même beaucoup de retenue,pour ne pas enflammer le forum.
Je n’ai pas la prétention d’être le watchdog de cin,mais il se trouve qu’il y a des éternels séparatistes qui ne connaissent même pas sommairement l’histoire de ces deux Régions du Cameroun(Sud-Ouest et Nord-Ouest) sinon des Tollis qui dépassent les bornes.
      0
Vavava   32017-07-30 14:59
#35
Bien que fervent fédéraliste,je n’ai pas à omettre que cette forme d’Etat a été une faillite institutionnelle,politique,économique … au Cameroun :ce ne sera donc jamais la panacée.
Vouloir faire croire que cela a été aboli par les « frogs » hégémoniques pour nuire aux gentils « anglos »,est une machination diabolique pour créer des problèmes.
Je vois du reste que bien de forumistes sont forts intéressés par la question,d’où ma décision de prendre une semaine de mon temps pour répondre avec des références historiques,juridiques,diplomatiques,journalistiques…. A cette question.
L’Etat unitaire n’est pas venu au hasard,loin de là.
Au-delà du fait que dans l’imaginaire des Camerounais des deux rives du Moungo,l’idée d’un pays uni a toujours existé ;on en veut pour preuve que la capitale du Cameroun Allemand a tour à tour été à Douala, Buea,Douala,Yaounde, d’où la puissance coloniale administrait le pays de manière unie.
Après la défaite Allemande à la Première Guerre Mondiale,vient l’injuste séparation du Cameroun par les vainqueurs durement ressentie par tous les camerounais :des familles ;des chefferies ;des ethnies ;des champs …..sont arbitrairement divisés.
Fon Mukete écrit d’ailleurs dans « My Odyssey » à la page 12 : « I,therefore,grew up in an environment in which the relationships between my father and his social,businnes and religious associates from across the Mungo River were most cordial,and I could sense the hardships and difficulties which were caused by the Milner /Simon line that was established after the First World War,splitting Kamerun into two.Those difficulties were widely experienced by Cameroonians on both sides of that line.
      0
Vavava   22017-07-30 14:58
#36
Those of us whose parents experienced the freedom of communication that existed before the introduction of the Milner /Simon line,and the mental and physical hardship that followed after the line was established were,naturally,subconsciously resentful of the splitting of Kamerun. »
Il existe donc dès lors un très fort courant qui milite non seulement pour la réunification du pays,mais encore pour qu’il ait une forme unitaire.
Cela concerne des nationalistes et autres patriotes Anglophones comme Francophones.
Dans son pamphlet intitulé « Kamerun :Being a discussion of a 7-point solution of the unification problem» écrit en 1956 ;qui a eu un grand retentissement au sein de l’intelligentsia Anglophone, le regretté Samson Adeboye George, de mère Mamfé et de père Nigérian intervenant a une proposition d’un autre patriote Duala suggère : « I invited on this question from Mr.S.J.Epale,who is a student of Economics in the University of Exeter,a French Kamerunian by birth who studied French and speaks and write both English and French,and who is General Secretary of the Cameroons Students Union of Great Britain and Ireland,and he made the following comments on the first four proposals : « I agree with you in moto on Point 1 which provides for the modification of the Trusteeship Agreements with a view to bringing the whole of Kamerun under a united administration…. ».My Odyssey page 551.
Il faut ici rappeler que lors de la Conférence de Foumban,dans la délégation Anglophone qui était de 25 membres contre 12 pour la Francophone,l’Etat unitaire est vivement proposé par Emmanuel Endeley .
      0
Vavava   22017-07-30 14:57
#37
Le 20 mai 1972 qui consacre l’unification du pays après sa réunification en 1961 trouve sa justification dans la question même du référendum.
« Approuvez-vous dans le but de consolider l’unité nationale et d’accélérer le développement économique, social et culturel de la nation, le projet de constitution soumis au peuple camerounais par le président de la République fédérale du Cameroun et instituant une République, une et indivisible, sous la dénomination de République unie du Cameroun ? ».
Sur le même bulletin,on a en Anglais : « Do you approve, with a view to consolidating national unity and accelerating the economic, social and cultural development of the Nation, the draft Constitution submitted to the People of Cameroon by the President of the Federal Republic of Cameroon and instituting a Republic one and indivisible to be styled the United Republic of Cameroon » .
L’arrêté N° 82/A/MINAT du 8 mai 1972 d’Ayissi Mvondo ,alors ministre de l’Administration Territoriale
dit dans son article 1er-(2) les couleurs des bulletins sont les suivantes :
-Pour le vote positif :bulletin blanc sur les deux faces,inscriptions en
caractères rouges sur la première face.
-Pour le vote négatif :bulletin gris sur les deux faces,inscriptions
En caractères noirs sur la première face.
Dans l’article 3-Le présent arrêté sera enregistré,publié en français et
En anglais au Journal Officiel de la République Fédérale du Cameroun et
Communiqué partout où besoin sera.
Voyez-vous monsieur 16 october 1959,pardon false FirstOctober,votre histoire de « Oui-Yes »,
is a joke,a pure joke.
      0
Vavava   22017-07-30 14:57
#38
En plus du fait qu’il y ait toujours eu sur le plan historique un fort courant unitaire,la pratique de la fédération a montré ses limites ; non seulement pour l’approfondissement de l’unité nationale dans la partie Anglophone qui se perdait dans des luttes tribales et régionales pour le contrôle de l’appareil de l’Etat fédéré du Cameroun méridional et de ses ressources ;avec notamment un fort clivage entre les ressortissants de ce qui est aujourd’hui les Régions du Nord- Ouest et du Sud-Ouest,mais encore sur le plan économique où, l’assistanat par l’Etat Fédéral était la règle,et la gestion du KNDP calamiteuse.
Avant d’entrevoir un Etat unitaire qu’Ahidjo appelait déjà de tous ses vœux à la Conférence de Foumban,il a lancée en 1961 l’idée d’un grand parti national, en discussion avec le KNDP de Foncha ils signent un accord,une alliance le 27 avril 1962 qui est la première étape vers le parti unifié.
L’opposition dans le « West Cameroon » d’alors n’est pas en reste.Endeley dans une lettre ouverte publiée dans le « Cameroon Times » du 28 mai 1962 telle que reproduite par Willard R.Johnson dans son livre « The Cameroon Federation » aux pages 263 et 264 écrit : « In an open letter to the KNDP,Dr.Endeley called for discussions of the merger of all parties in a single national party. »
      0
Vavava   32017-07-30 14:56
#39
« …it might have been possible to effect an agreement between our parties of the same nature as you have now done with Union Camerounaise and so prepare the way for the future all-country union…I am sincerely appealing to you to reconsider the possibility of initiating discussion for common understanding so that we could go forward together from here having resolved our domestic problems before we meet other parties in the East Cameroon to complete a National Party that will abolish once an for all the bane of multiple mushroom parties .»
Lors de sa visite à Buea encore dans le « Cameroon Champion » du 11 janvier 1963,l’opposition du CPNC d’Endeley appelle clairement Ahidjo à l’aide comme le relate Willard Johnson dans le livre déjà cité à la page 266 : « During Ahidjo’s visit the paper prominently displayed an editorial adressed directly to him : « Tribalism is at its peak here ;nepotism in the civil service is a creed of political party KNDP ;political warfare and rivalry is the order of the day ;malice,hatred,and enmety the pinnacle of sectional desires.Nationalism has been annihilated.But those anomalies are the things you have dedicated your life to eradicate …Please come to our aid…You have to issue directives as to the form our contribution will take .»
Toujours dans le même livre,Willard Johnson poursuit à la même page : « The CPNC then brought the issue to the floor of the House of Assembly with a surprise motion which commanded to the leaders of the principal political parties for their efforts during the previous year to assure peace and unity,and approve the appeal made in favour of the adoption of a single party for the whole of the Republic… »It (House of Chiefs)then requested that President Ahidjo intervene in order that all persons interested take immediately the proper measures to insure the realization of a single party through the absorption of all existing parties in one single one. »
      0
Vavava   22017-07-30 14:55
#40
Les résultats des élections à l’Assemblée Fédérale de 1964 sont contestés par le CPNC qui accuse le KNDP de fraudes. « Party leaders claimed that this may have resulted(24,7%) from the government tampering with the results,and alleged many violations of electoral rules during the campaign and balloting ;(In Bamenda polling stations no boxes were provided for pro-CPNC ballots,that a number of their campaigners were harassed by police and ,gendarmes,and some supporters or alleged supporters,were sacked from teaching and civil services jobs.)
Concernant ces discriminations,.Johnson poursuit à la page 270 : « Dissatisfaction of the latter sort came to be acute among members of the civil service.In part it resulted from perceptions of discrimination in the appointement and promotion of civil servants according to tribal or former party affiliation.It was widely believed among people in the forest areas that they were disavantaged during the Foncha Administration,particulary if they had any history of association with opposition party members,whether by political affiliation,friendship,or even marriage.Occasionnaly people were dismissed from their posts,seemingly arbitrarily,on the basis of rumors of support to the opposition party or its affiliates.(One notorious case concerned two Bakweri civil servants,Eric Quan and Peter M.Efange,both possessing University of London degrees,advanced studies,and many years of satisfactory service,who were summarily dismissed without hearing or appeal apparently because some one had accused them of having given aid and support to CPNC.The governement then tried to deny them passports to permit them to seek employement elsewhere and prohibitede the courts from considering a suit brought against itself in the matter.Ultimately one of them was taken into the bureau of Dr.Fonlon,a Foncha critic.)
      0
Vavava   32017-07-30 14:54
#41
Fon Mukete revient sur ce fait dans son autobiographie sus-citée à la page 421 : « But it must be admitted that the federal constitutionnal structure,as it stood,had become unpopular to some of the leaders and intelligentsia of the country,especially those of West Cameroon.It is on published record that there were many cases of victimisation in West Cameroon.There was the scandalous case of the university graduates-Eric D.Quan and Peter Effange.Prime Minister Jua was rash in some of his decisions.The celebrated case of his trying to prevent me from leaving the country on a visit to the United States as a guest of the U.S State Department on the nomination of the President of the Republic of Cameroon,H.E Amadou Ahidjo,was a most surprising affair.My memorandum on this issue has been published.(By Victor Ngoh).Needless to say,the Presidency ignored his decision and I made the visit.How he could ignore the advice of the General Manager of Cameroon Bank that my standing with the bank was perfectly satisfactory shows the extent to which he could go in his bent to humilate me.That I could abscond from Cameroon because of a bank overdraft was ludicrous,when many important people, including Ministers and himself,owed the Cameroon Bank.Little wonder,therefore,that President Ahidjo,after consulting opinion leaders in West Cameroon during a visit to Buea,replaced him with S.T Muna as Prime Minister of West Cameroon. »
      0
Vavava   62017-07-30 14:53
#42
Il y aurait tellement à dire concernant ces luttes qui menaçaient la stabilité du West Cameroon et partant du Cameroun entier que je citerai encore Johnson qui dit à la page 267,et à l’occasion d’autres auteurs ou acteurs : « The causes of division in the KNDP ranks were multiple-clashes of personalities and personal ambitions,resentment over the influence of tribal and regional loyalties in civil service and political appointment….. »
Il se trouve même que Walter Wilson Mbong lance le VIKUMA(Victoria Kumba Mamfe)pour se plaindre de la main- mise des ressortissants du Nord-Ouest sur ceux du Sud-Ouest marginalisés,ce qui lui vaut de croupir quelque temps dans une prison du West Cameroon.
En ce qui concerne le développement économique et social,l’économie du West Cameroon avait un retard affligeant sur le plan des infrastructures(route,écoles hôpitaux…)
Je l’ai souligné sur un autre fil.
http://www.cameroon-info.net/reactions/cameroun-opinion-le-probleme-anglophone-pourrait-devenir-le-nouveau-boko-haram-278841.html
C’est donc faire un mauvais procès à Timambusa, Ricky et d’autres,en voulant manipuler les réalités sociologiques.
J’en viendrai certainement après avoir un peu abordé le cas de la Cameroon Bank ,les détournements massifs ,la mauvaise gestion de cette structure,à Powercam,Camdev….
On ne pouvait pas se contenter de demander à Yaoundé le « cashflow »,alors que la faillite était totale à Buéa,et ne pas vouloir que Yaoundé reprenne la main face à ce chaos généralisé dans l’ex-West Cameroon.
S’il y a la solidarité par la péréquation dans un Etat fédéral,les Etats fédérés doivent être autosuffisants et non vivre au crochet de l’Etat central.
      0
Vavava   22017-07-30 14:52
#43
Fonlon était même encore plus dur face aux pontes du KNDP, dont il fustigeait la gestion calamiteuse.
Des personnes comme lui et autres Mukete appelaient de leurs vœux la fin de la fédération,l’Etat fédéré du West Cameroon étant au fil des années devenu un poids mort comme l’Etat unitaire aujourd’hui,tel qu’ilest vécu par beaucoup de Camerounais.
Il est temps de reprendre ses sens avant que le pire n’arrive à cause de mythomanes pyromanes, qui ne comprennent pas que ce pays aspire à une solution globale,avec des stratégies qui embrassent toutes les composantes du Mboa nu nord au sud de l’est à l’ouest.
Au fait qui a lu la proclamation d’indépendance de l’ex- Southern Cameroon ?
Quel jour ?
Quelle en était la constitution ?
La devise ?
Les armoiries ?
L’hymne national ?
Le drapeau ?
J’attends toujours mon frère Atem depuis six ans ,en vain.
Peut-être qu’il est en train de goupiller la renaissance de la Mamfé Improvement Union.
En attendant, relisez bien la Résolution 1352 XIV de l’ONU du 16 octobre 1959,votre pseudo pourra évoluer.
      0
Ricky   32017-07-30 09:29
#44
@ Moh Manyu,

Il ne suffit pas de brandir des chiffres et en tirer des conclusions hâtives et erronées. Il faut faire un petit travail intellectuel derrière les chiffres.
En 2016 le BIP pour la région du SW était de 88 milliards suprérieur de loin à celui de l'Est (44 milliards) et du nord (20 milliards) combinés. Ceci s'explique par les aménagements des stades en préparation de la CAN féminine. (le budget du ministère des sports à lui seul dans cette région était de 31 Md.
Si tu fais la même analyse avec le BIP du Sud en 2017 tu vas te rendre compte que les projets du port de Kribi et des barrages qui en fait sont des projets qui vont bénéficier à tout le pays (l'électricité consommée à Bamenda vient d'Edéa ) consomment déjà 50 Md des 125 Md alloués au Sud.
La route Sangmelima - Frontière du Congo qui est un projet inter-état prend quant à elle 22,5 Mds. C'est un peu un équivalent de la route Bamenda-Ekok qui a été bitumée bien avant.
Enfin sache que tous les fonds aloués à une région ne proviennent pas uniquement du BIP. La route Kumba-Mamfé est en cours de bitumage mais pas financée par le BIP pareil pour la route Ndop-Kumbo. Mais au final c'est l'état qui paiera.

Tu peux vérifier mes chiffres ici.

http://www.minsante.cm/site/?q=fr/content/journal-des-projets-du-bip-2016
http://cvuc.cm/national/index.php/fr/a-propos-des-cvuc/annonces-et-evenements/752-cameroun-bip-2017-le-journal-des-projets
      0
Wahsih Ike   22017-07-29 22:56
#45
Vois-tu donc que nous nous acheminons vers une société où la fin justifie les moyens. Et comme disait Benjamin Disraeli, un état-nation crédible n’a ni ennemis éternels, ni amis éternels mais des intérêts éternels. Je ne pense pas que de nos jours, le tribalisme à lui-seul est à même de jouer ses trois rôles-là. Le corporatisme peut le faire à court et à moyen termes. C’est à nous autres Camerounais de mettre en place un système taillé sur mesure pour nous sortir du marasme sociopolitique et économique auquel nous avons á faire face.
      0
Wahsih Ike   32017-07-29 22:53
#46
Le tribalisme tel que nous le connaissons Outre-Mungo est une invention du Renouveau. Et calque avec la politique de diviser pour mieux régner. Tout compte fait, les leaders du Consortium Anglophone pour les Droits Civiques ont fini par comprendre que le tribalisme mené de bout en bout par l’oligarchie de Yaoundé n’a pas sa place dans un monde cosmopolite.

« En fin de compte, les Camerounais vont toujours privilégiés leurs tribus. Regarde un peu ce qui se passe quand un ministre ou DG nomme ses gens ou même les partis politiques ! «
Commentaire : Parle pour toi-même. La politique de diviser pour mieux régner a fait son lit dans notre pays. Voilà pourquoi il faut en finir avec les nominations sous fond de jacobinisme. Passons aux élections transparentes et les meilleurs candidats seront élus en lieu et place des nominations basées sur le tribalisme, le favoritisme et le clientélisme.

« S’il vous plait, dites-nous pourquoi les fiefs du SDF sont le Nord-Ouest et l’Ouest et non le Sud-Ouest ? »

Commentaire : Les graffies dans une certaine mesure savent ce que veulent dire la souffrance, la persévérance et la ténacité. Et comme disait mon prof de Sociologie à l’université de Yaoundé dans les années 70, il faut souffrir avant d’être bien. C’est grâce à ce sens de sacrifice que les partisans de la Réunification Outre-Mungo ont fini par se rallier à leurs frères et sœurs de l’ex Cameroun Oriental.

Mais les alliances précoloniales ont leurs limites et sont par conséquent mutables. Elles ne peuvent résister au vent du changement et aux TIC. Je te cite ce qu’à dire la Princesse Marylise Duala Manga Bell lors d’une émission de Equinoxe TV sur le problème anglophone. Elle a constaté que sa sœur Bakwéri qui est Sawa comme elle se sent beaucoup plus à l’aise avec une graffie anglophone.
      0
Wahsih Ike   22017-07-29 22:51
#47
« Faut pas être malhonnête ! Dire que tous les Camerounais/Africains sont tribalistes c’est prêcher la haine ? La cohabitation entre les ressortissants des régions de l’Ouest et du Nord-Ouest ne date pas aussi de très longtemps ? Même, entre le Sud-Ouest et le Littoral (Duala, Bassa), etc ? Faut pas jouer au malhonnête ! « dixit Timanambusa

Commentaire de Wahsih :
Les Africains ne sont pas tribalistes en tant que tel. Je te donne un exemple qui va à l’encontre de tes dires. Les alliances politico-politiques se faisaient dans l’ex Cameroun Occidental sans qu’il y ait de tribalisme. Le KNDP de John Ngu Foncha, Paul Kale, Augustine Ngom Jua et William Ndip Effiom ne s’appuyait pas sur le tribalisme. Il en fut de même du CPNC avec des leaders comme EML Endeley, NN Mbile, les pasteurs Ando Seh et Jeremiah Kangsen. T’as pas raison, mon pote et il faut le reconnaître. Je te donne un autre exemple palpitant. Le KNDP rafla les urnes dans la Manyu (le plus grand Département Outre-Mungo qui de surcroît se trouve dans la Région du Sud-ouest). Et le CPNC gagna plus de 60% des suffrages dans le Département de Donga et Mantung durant le Plébiscite de février 1961. Tu n’es sans savoir que la Dame dont la voix lors du vote pour la Réunification du Cameroun / Intégration dans la Fédération du Nigéria au parlement du Cameroun Occidental déclencha le Plébiscite fut de Wum et qu’elle devait son poste comme Députée surtout aux femmes de Mamfe, Kumba et Victoria. Elle ne jouissait pas du même soutient dans 2 Départements sur 3 de l’actuelle Région du Nord-Ouest.
Femme très instruite, elle était très prisée par les femmes SAWA et Bayanghui. Et pourtant elle fut graffie !
      0
Moh Manyu   02017-07-29 20:41
#48
Mr Ricky le Cameroun investira combien dans les projets que vous citez? Nous vous apportons les chiffres et vous faites la politique de l' autruche!!! Que le Port en eau profonde de Kribi demarre ses activites est une bonne chose pour le Cameroun, que les barrages de Mekin et de Memve el'e soient operationnels ne sont point mes propos!!! Nous Anglophones avions demande que les Ports en eau profonde de Tiko et de Limbe soient operationnels? je vous rappelle que le Port en eau profonde de Limbe aurait du commence bien longtemps avant celui de Kribi et jamais la Region du Sud-Ouest n' eut un budget d' investissement superieur a celui des autres Regions du Cameroun!!! La Region du Sud n' est point abandonnee au contraire!!!
      0
Moh Manyu   02017-07-29 20:23
#49
Mr Timanambusa les statistiques de Wikipedia sont stables et ne changent que lorsque la personne qui les a introduites les modifient!! La CIA dise que le Cameroun a une superficie de 475 665 kilometres cares!! Ce qui est faux!! Notre probleme une fois de plus n' est point du petrole!!!
      0
Man Tara   42017-07-29 16:51
#50
Wow, ces zombizonians, bamendrous hatemongous, de leur etat, sont d'une malhonetete et d'une ignorance colossales.
Ils doivent tous posseder un PhD en histoire. Et rien de plus dans leur tete.
Une histoire qu'ils re-invennte chaque jour.
C'est effrayant.
Que de haine gratuite.
Hahahah.
Moh Manyu, le grand historien, nous affirme que si on trouve plus d'amour dans une autre partoe du monde que dans son zombizonia cela signifie qu'on est mort depuis longtemps et que son ame se trouve a des siecles-lumiere au-dela du paradis. Tous les lieutenants (gasp). Se marient aux filles des autes tribu.
Il nous dit que les balinkot ne songent jamais a egorger qui que se soit qui ne se soit deguiser au prealable en achu sanguinolant.
I want to be a balinkot. So much love, just brings teats to my eyes
      0
Timanambusa   62017-07-29 15:51
#51
@Wahsih Ike

« La haine contre les ressortissants (des zones à majorité) anglophones que vous êtes en train de prêcher dans CIN n’a pas sa place ou de raison d’être »

Faut pas être malhonnête ! Dire que tous les Camerounais/Africains sont tribalistes c’est prêcher la haine ?

La cohabitation entre les ressortissants des régions de l’Ouest et du Nord-Ouest ne date pas aussi de très longtemps ? Même, entre le Sud-Ouest et le Littoral (Duala, Bassa), etc ? Faut pas jouer au malhonnête !
En fin de compte, les Camerounais vont toujours privilégiés leurs tribus. Regarde un peu ce qui se passe quand un ministre ou DG nomme ses gens ou même les partis politiques !
S’il vous plait, dites-nous pourquoi les fiefs du SDF sont le Nord-Ouest et l’Ouest et non le Sud-Ouest ?
      0
Timanambusa   42017-07-29 15:38
#52
@Moh Manyu

C’est pourtant très facile de vérifier :

Simple Wikipedia :
Cameroon began off shore oil production in 1977. Annual production has gradually fallen since 1985, and the decline is expected to continue as existing reserves are depleted. Output amounted to 76,600 barrels per day (12,180 m3/d) in 2001, down from 100,000 barrels per day (16,000 m3/d) in 1999.

Field development and production began in the Kribi-Campo basin in the mid-1990s, and the Ebome field came online in 1996. As of 2002, the major operators were ExxonMobil, Royal Dutch Shell, and Total S.A.

Extractive Industry Transparency Initiative:

Types of Crude Oil in Cameroon:
Kole (Ndian Division) – 60,000 bbls per day
Lokele (Ndian) – 20,000 bbls per day
Ebome (Kribi) – 9,000 bbls per day
Moudi (Rio Del Ray Basin/Douala Basin) – 700 bbls per day
Cameroon Total: 89,700 bbls per day – this is very very negligible. Equatorial Guinea does 400,000 bbls per day, Angola does 1.7 million bbls per day; Nigeria does 2.4 million bbls per day.

LA FORCE DU CAMEROUN/CAMEROON
EITI :
- Cameroon holds arounds 0.6% of the world's natural gas reserves (Sanaga South field, Logbaba field, Douala, Kribi, and potentially Bakassi)
- Cameroon holds the world's sixth largest deposits of bauxite (Ngaoundal, Adamawa)
- Cameroon holds 24,125 metric tons of Uranium - these are potential reserves. The minimum content of the deposits is 0*.1%- (Batandje, North Region; Ekomedion/Mbanga, Littoral Region; Essong, South Region)

MERCI
      0
Ricky   62017-07-29 15:00
#53
@ Moh Manyu,

Je ne confonds pas l'inauguration du terminal du pipeline en 2004 et l'inauguration de la plateforme d'extraction en 1996. Si tu ne le savais pas tu ferais donc mieux de l'ajouter à tes connaissances sur le Cameroun. Du pétrole brut est bien extrait à Kribi par Perenco. Par ailleurs loin de moi l'idée de plaindre de la situation du Sud comparée aux autres régions du Cameroun comme vous autres anglophones n'arrêtez pas de le faire avec votre soi disant marginalisation. Le Sud est logé à la même enseigne que toutes les autres régions. Mais c'est vous qui voulez faire croire que le Sud est privilégié parce que région natale de Biya.
Et enfin le budget du Sud plus élevé que ceux du SW et NW c'est simplement dû à la construction des barrages de Mekin, de Memve'ele et du port de Kribi, des infrastructures qui vont bénéficier à l'ensemble du pays.
      0
Wahsih Ike   32017-07-29 14:55
#54
@ Timanambusa et consorts

Vous êtes donc très mal placés pour raconter l’histoire politique du Cameroun occidental depuis 1959 aux Anglophones que sont FirstOctober1961, Moh Manyu, Shey, Toby et j’en passe.

Ne faites donc pas comme certains journalistes de CIN et au bercail dont les connaissances du Cameroun profond laissent beaucoup à désirer. Mais qui persistent à étaler leurs insuffisances au grand jour sans se faire des soucis. Mais comme la honte ne tue pas au Cameroun, comment vouliez-vous qu’ils agissent autrement ? Nous avons affaire aux enfants du Renouveau chez qui le lavage des cerveaux et la vie facile sont chose courante.
      0
Wahsih Ike   42017-07-29 14:53
#55
@Timanambusa @ Ricky et @Stephano

Nous ne sommes pas sur Radio mille collines ici. La haine contre les ressortissants (des zones à majorité) anglophones que vous êtes en train de prêcher dans CIN n’a pas sa place ou de raison d’être. Sachez que la cohabitation entre les ressortissants de nos deux régions dites anglophone date de très longtemps. La CDC sous la houlette du Mfon Victor Mukete avait une main d’œuvre qui dépassait de loin celle du Gouvernement du Cameroun Occidental. Les travailleurs sur ses installations venaient de 4-5 Régions telles que nous les connaissons aujourd’hui. Il s’agit là de la Région du NO (en grande partie), suivie de celles du Sud-Ouest, du Littoral, du Centre / Sud et de l’Ouest.

Les gens qui venaient du NO furent accueillis chaleureusement partout où ils passaient tout en faisant le trajet Wum / Nkambe-Bamenda-Mamfe vers Victoria et Kumba. La tolérance et l’amitié furent de mise durant tous ces déplacements-là. En général, les Camerounais anglophones âgés de 60 ans et en deçà se connaissent et s’aiment. On le constate à travers les mariages inter-ethniques. La femme de feu Luke Ananga est de Bangem (Kupé-Manengouba), celle de M. Eloundou – grand propriétaire de surfaces dans le SO est du NO (Boyo) et j’en passe. M. Musonge en sait quelque chose. Il fut pris à partie en février 2017 par certains chefs traditionnels et Députés SDF et UNDP de la Région du Sud-Ouest pour son discours anti-grassfields.
      0
Moh Manyu   12017-07-29 14:21
#56
Mr Nyambarindon lire un texte vous coute si cher!! Mon propos etait de vous rappeler que du pterole est extrait dans le Ndian depuis 1976! L' Ile de Bakassi est une Ville dans le Departement du Ndian!! Dans le Cameroun Anglophone lorsqu'un fonctionnaire est affecte dans l' Ile de Bakassi la personne dit: I was transferred Overseas!!!
Moi je suis pour un Cameroun Federal car certains membres de ma famille ont vote pour la Reunification en 1961! Je suis pour un Cameroun moins Jabobin! Je suis pour un Cameroun avec des Regions ou Etats federes tout tourne vers le bien-etre social!!!Je suis pour un Cameroun dans lequel la corruption golopante de ces trois decenies serait un lointain souvenir!! Mr Nyambarindon le Cameroun actuel est la Reunion des Camerouns Anglophone et Francophone!! Alors dire nous les Anglophones est on ne peut plus correct!!!
      0
Moh Manyu   12017-07-29 14:11
#57
Grand Wahsik Ike merci d' avoir rappele a Mr Andem , Enseignant dans une Universite Anglosaxone son incapacite criarde d' ecrire une seule phrase en Langue Anglaise! Mr Andem vous etes le prototype d' Enseignants dont nous avions point besoin devant nos enfants!!!!!!
      0
Moh Manyu   02017-07-29 14:08
#58
Mr Ricky, confondez-vous le papeline Tchad- Cameroun au petrole du Kribi? Le Sud a eu de l' Etat du Cameroun dans son programme d' Invvestissement Public 2017 une envoloppe superieure a celles des Regions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest combinees !! La Region du Sud n' est point abandonnee, cessez cette ritournelle veule!! Nous voyageons dans le Cameroun et savons que le Sud a des routes, des hopitaux, des Cetics( equipes en materiels dictatiques)! La Region du Sud n' est point cet espace sans amenagements!!! Lorsque vous serez au Cameroun , allez ailleurs, regardez sans jugememts et vous aurez un autre regard des revendications des Camerounais!! Actuellement la Route Bamenda-Mamfe est coupee au niveau du Village Numba car il y eut eboulement!!!
      0
Wahsih Ike   12017-07-29 13:36
#59
Au lieu de "devront-nous vouer?"

Lire "devrons-nous vouer"
      0
Wahsih Ike   22017-07-29 13:28
#60
« you are funning , whivh graffis are running sdf? fru ndi runs his party with his bamenda brothers. » dixit Andem

En bon intermédiaire, je donne carrément le carton rouge à mon frére Andem. Si un prof d’université en zone anglophone n’arrive pas à construire deux phrases correctes en anglais, comment voulez-vous que je le prenne au sérieux. Voilà où nous en sommes dans un pays qu’on qualifie de bilingue anglais-français et français-anglais. Le concept de formation bilingue tant cher à Ahidjo et Fonlon a foutu le camp au Cameroun. Ne dit-on pas que la forme et le fond vont de pair ? En ce qui me concerne personnellement, le fond doit à tout moment devancer la forme.

Autant que je le sache, le SDF n’est pas géré uniquement par Fru Ndi et ses frères Bamenda. Que veut dire l’expression, les Bamenda ? La ville de Bamenda n’est pas une ethnie. Il y a au moins 30 ethnies dans la Région du Nord-Ouest. Ce qui est incontestable c’est que la plupart des ressortissants de la Région du NO font partie du grand groupe Tikar comme leurs frères et sœurs Bamiléké et les Bamoun de la Région de l’Ouest. Qui est le porte-parole du SDF à l’Assemblée nationale ? Est-il originaire de la Région du NO ? Franchement lorsque des soi-disant intellos simplifient les donnes ethniques d’un quelconque pays, je me demande à quel saint, nous autres Camerounais devront-nous vouer ?

Je salue en passant les dires de Moh Manyu, FirstOctober1961, Kaen20, Boubou et tout autre nationaliste camerounais digne de foi. Ils montrent si besoin en avait encore que nous avons des gens intègres au Cameroun. C’est à Cameroun-là que je m’identifie et non à celui du tribalisme à ciel ouvert.
      0
Nyambarindon   32017-07-29 12:00
#61
"Mr Nyambarindon vous ne connaissez point l' Histoire du Cameroun!"
dixit Moh Manyu,le très illuminé massa sabitou exclusif de l'histoire du cameroun.

Une fois écrit que le pétrole est produit dans le Ndian depuis 1976,on établit forcément que la presqu'ile de Bakassi n'est pas une zone pétrolifère. Forcément !..

" Nous les Anglophones ne sommes totalement attires par du pétrole produit dans nos Régions!!"

Si l’auteur de cette affirmation faisait partie des véritables commanditaires des actions séparatistes en cours,ou meme porte parole des populations sw/nw ,cela se saurait.
On pourrait alors évaluer de la pertinence du pronom « NOUS » précédant « les anglophones » et donner un quelconque sens à son affirmation peremptoire.
      0
Nyambarindon   22017-07-29 11:54
#62
@Timanambusa
« Il n’y a jusque-là pas de pétrole à Bakassi, seulement le gaz ! Bien lire le poste de Ricky ! »

Admettons.Je veux bien vous le concéder ainsi (quoiqu’en souriant un peu..)

Dans tous les cas,gaz-petrole,petrole –gaz,l’effet est toujours le même :ça aiguise des appétits.
La presqu’ile de Bakassi ne saurait être une exclusivité en la matière.
      0
Ricky   82017-07-29 08:46
#63
@ Moh Manyu

" vous vous emportez de telle manière que l'on sente vous avez tout à perdre si le Cameroun connaisse une forme de Gouvernement pire si Paul Biya quittait le Pouvoir!!!"

Bien au contraire je suis de ceux qui souhaitent le plus ardemment que Biya quitte le pouvoir et je suis pour la décentralistion la plus avancée possible voir le fédéralisme à 10 états.
Je suis du Sud et je n'ai jamais bénéficié d'aucun privilège du pouvoir de Biya, et c'est pareil pour 95% des sudistes. Ceux qui bénéficient du pouvoir de Biya c'est un clan restreint constitué des Mebe Ngo'o, Atanga Nji et même Fru Ndi.

Parce que dans vos têtes le Sud ne vit que par Biya. Tu vois que j'ai donc raison de te rappeler qu'avant Biya le Sud était l'une des régions les plus riches du Cameroun, riche de ses ressources naturelles, riche de la culture du cacao, et de son agriculture vivrières malgré l'environnement difficile de la forêt...et elle le restera même après Biya.

"Cessez Mr ou Madame Ricky de vous prendre pour la prunelle du Cameroun!!"

Je crois que tu as confondu de destinataire. C'est plutôt à tes compères ambazoniens que tu devrais le dire. Ceux- là qui intoxiquent les esprits en prétendant que 60% de la richesse du Cameroun provient du SW et NW et que c’est le NW et SW qui nourrissent le reste du Cameroun. Au point où j'ai même entendu le chroniqueur de RFI Jean Baptiste Placca reprendre de telles inepties sur un plateau de télévision. Il faut qu’on vous ramène à la réalité.
      0
Ricky   62017-07-29 08:43
#64
@ Moh Manyu,

D'abord je suis un homme. Et ensuite je ne vois pas la pertinence de me rappeler à chacun de tes posts que je ne vis pas au Cameroun. C'est vrai je suis actuellement installé à l'étranger à cause de mon travail mais je reviens au Cameroun au moins 3 fois par an. Par ailleurs, je suis prêt à parier que je connais mieux le Cameroun que toi qui y vis en permanence. Ceci dit

"vous nous aprenez des choses; depuis quand il y a du petrole a Kribi? "

Eh oui mon cher Moh, je vis hors du Cameroun et je t'apprends donc que Biya a inauguré en 1996 la plateforme pétrolière d'Ebomé au large de Kribi exploitée par Perenco et qui produit environ 10000 barils de pétrole brut par jour . A l'époque L'évènement avait même été diffusé en direct à la CRTV. C'est de la même plateforme qu'est produit le gaz qui alimente la centrale à gaz de Kribi.
      0
Moh Manyu   22017-07-29 02:28
#65
Mr Timanambusa la haine que vous dites exister entre les ressortissants des Regions Anglophones du Cameroun n' existe dans votre imaginaire!! Depuis que vous etes ne aviez-vous lu ou entendu qu' il eut chasse orgainsee a l' homme entre les Anglophones?Nous nous marions entre-nous: Le General James Tataw a pour seconde epouse une femme du Nord-Ouest, la premiere aujourd'hui decedee etait une Bayang et tante de Ndip Akem Victor et de Tabi Kassara, le Ministre Jerome Eta Obi a pour epouse une femme du Nord-Ouest,,,
      0
Moh Manyu   32017-07-29 02:17
#66
Mr Paix -Travail=Patrie alias Lenoir, quelle en est la superficie des Pays-Bas? Quelle en est la Superficie du Portugal? Du Luxembourg? de la Suisse?Andore a quelle Superficie? Malte? La Republique du Benin? la Republique du Togo? La Gambie? Le Lesotho? Le Zanzibar? oui le Zanzibar car la Republique Federale de la Tanzanie a accorde une autonomie a l Ile du Zanzibar, laquelle Ile du Zanzibar est devenue la 55ieme Federation Africaine de Football!!
      0
Moh Manyu   12017-07-29 02:07
#67
Mr Stephano you are the type of Teachers that we don' t need within our Schools in English Cameroon, Francophones Teachers unable to penn down a complete English Language sentence! your first sentence " we don't car about that here" and "It is CAMEROON -INFO, NOT AMBAZONIA -INFO. You will never see me.surfimg ambazonia web. For me it is like kkk- info." your second sentence!! Mr Stephano would accept your children to write down such sentences and expect to be successful at their exams?
      0
Moh Manyu   32017-07-29 01:59
#68
Mr Nyambarindon vous ne connaissez point l' Histoire du Cameroun! Du petrole est extrait du Departement du Ndian depuis 1976!!!! Nous les Anglophones ne sommes totalement attires par du petrole produit dans nos Regions!! Je vous rappelle que la CDC est une mastondonte agro-alimentaire et curieusement personne n' en parle or la CDC est le deuxieme employeur du Cameroun , l' Etat etant le premier!!!!
      0
Moh Manyu   42017-07-29 01:52
#69
Mr ou Madame Ricky comment pouvez-vous comparer votre Region le Sud a deux autres Regions que sont le Nord-Ouest et le Sud-Ouest? Ricky vous ne vivez point au Cameroun!! Ricky des qu'il s' agit d'une question Anglophone ici, vous vous emportez de telle maniere que l' on sente vous avez tout a perdre si le Cameroun connaisse une forme de Gouvernement pire si Paul Biya quittait le Pouvoir!!! Nous savons que tout le Cameroun est riche en produits agricoles, nous savons que les ressortissants du Nord-Ouest font leurs emplettes dans la Ville de Yaounde!! Cessez Mr ou Madame Ricky de vous prendre pour la prunelle du Cameroun!! Debarassez-vous de votre vision retrecie du Cameroun!! Sachez Mr ou Madame Ricky que le Southern Cameroons a deja depose une plainte contre la Republique du Cameroun a l' Union Africaine!
      0
Moh Manyu   42017-07-29 01:41
#70
Mr ou Madame Ricky vous nous aprenez des choses; depuis quand il y a du petrole a Kribi?
Notre probleme n' est point lie au petrole, notre probleme est celui du non respect de la Constitution du Cameroun: les deux Langues Officielles ne sont point d' application equitable dans notre Administration!! Nos enfants et petits-enfants sont enseignes dans les matieres scientifiques par des Enseignants Francophones n' ayant aucune maitrise de la Langue Anglaise!!Nous sommes juges dans la Langue Francaise alors que les Juges ne connaissent rien du Common Law! Le Cameroun a deux systemes aussi bien educatif que judiciaire!! Meme sur le plan administratif le Cameroun n' est point le meme!!!
      0
Andem   02017-07-29 00:57
#71
@Timanambusa
you are funning , whivh graffis are running sdf? fru ndi runs his party with his bamenda brothers
      0
Moussoungedi   62017-07-28 23:47
#72
Que tous ceux cri en pleine gorge que les anglophones posent mal leur probleme nous donnent l'exemple pratique de comment poser un probleme d'une façon qui plaise a tous, surtout a un gouvernement aphone et nombriliste

Que ceux qui estiment qu'il n'y a pas de probleme anglophone osent poser de façon claire et pratique les "vrais" problemes du Cameroun qui amenera gentiment un gouvernement de ministres-fonctionnaires a preter attention au bien etre du peuple

Il y a trois ans de cela suite a des delestages repetes en periode d'examen, un enseignant avait appeler les camerounais a une manifestation. Le de la manifestation, il s'est retrouve avec trois autres parents, et tous ensemble ils essuyerent la raillerie de l'escouade de gendarmes qui devait "encadrer" ladite manifestation. C'est juste un exemple parmi tant d'autres.

Il faut reconnaitre quand meme que le soulevement des anglophones a eu le merite de bousculer un tout petit nos ministres dans leurs habitudes.
      0
Timanambusa   42017-07-28 23:04
#73
@FirstOctober1961

STOP PRETENDING!!!!!

ALL Cameroonians and most Africans are tribalistic! Loyalty to the tribe comes first! Your Southern or West Cameroon(s) or whatever childish name is in vogue counts for nothing! When push comes to shove, every Cameroonian defends his/her tribe! Look at the political parties: those running the SDF are "graffis" - those running the CPDM are "betis" - those running UNDP (from the North), UDC - Foumban, etc. That is Cameroon and Africa! If you think the Sawa man will share his oil with the graffi man because of some British involvement 50 years ago, then you've lost your mind!! Why do you think SDF is stronger in the West province than in the South West province??? It is because they are "graffis". They will stick together when things get out of hand! Stop fooling yourself and your friends!
      0
Mengap   72017-07-28 22:49
#74
Normal que les certains anglophones manifestent à l'ONU, il y a beaucoup de personnes qui ont été arrêtés qui n'ont pas encore été jugés, et d'autres dont on a pas de nouvelles ?
De plus en droit internationale l'ONU prescrit la protection des minorités. Mais Il y a une cris au Cameroun depuis plus de six mois les gens sont en prison et jusqu'à présent l'ONU ne se manifeste pas? Raison pour laquelle ces gens ont raison de manifester pour que ça bouge enfin ? Il n'y a que sur le plan internationale que BBiya pourrait entendre raison de la voix d'un Macron, d'un Trump, ou d'un Merkel...
      0
Stephano   62017-07-28 22:43
#75
It is CAMEROON -INFO, NOT AMBAZONIA -INFO. You will never see me.surfimg ambazonia web. For me it is like kkk- info.
      0
FirstOctober1961   62017-07-28 22:13
#76
@Stephano


"Les Anglos sont vraiment terribles . Allez discuter de votre soit disant psrobleme dans vos milieu. Ii cest Cameroon-info, we don't car about that here!!"

If "Les Anglos sont vraiment terribles" then the frogs are even more terrible.

Where is it written that "Cameroon-Info.Net" belongs to francophones.

The last time I checked "Cameroon-Info.Net" in an English word.
      0
FirstOctober1961   62017-07-28 22:06
#77
@Timanambusa


"Ça sera la guerre civile ! Ils se détestent plus que tout, donc c’est vraiment irresponsable de songer à créer même un état fédéral avec ces deux régions ! Tu vois ce qui se passe au Soudan du Sud?"

You are an eloquent case of the pot calling the kettle black.

What is keeping La Republique citizens together is their collective fear of Southern Cameroons (Anglophones).
Their fear of Southern Cameroons separatists has made them to close ranks. La Republique citizens are more tribalistic than Southern Cameroonians. La republique is the only country in Africa that has strange and ridiculous concepts like "autochtones et allogènes " in their constitution.

Your fear has even made your president Paul the octogenarian Biya to ban the use of the word "FEDERALISM".
He will soon sign a decree declaring that the word federalism does not exist.
I have never seen a group of cowards like citizens of La Republique in my life.

Take away Southern Cameroons from the equation and La Republique will disintegrate. La Republique will become Central African Republic with warring tribes and factions.

You demonstrate your hatred on this forum on a daily and consistent basis.
      0
Stephano   32017-07-28 22:00
#78
Les Anglos sont vraiment terribles . Allez discuter de votre soit disant psrobleme dans vos milieu. Ii cest Cameroon-info, we don't car about that here!!
      0
ProundAnglophone12    52017-07-28 21:39
#79
SoutherCameroon shall prevail against all odds.

Pauvres francofolles. Macron vous a demandé de déguerpir du CFA et vous aimez tellement votre rôle de sangsue, de vautour et surtout de pick assiette. Pauvres froggies. Anglophones are soon leaving you in your rotten boat, Never forget it, we've never accepted your bassesse. You'll always stay behind and your non productivity is a real shame. Sheepy grogs.

We'll Win Against all odds.
      0
FirstOctober196111    52017-07-28 20:25
#80
Long Live Southern Cameroons. Long Live the Republic of Ambazonia.

The restoration of the independence of Southern Cameroons is a task that must be accomplished.

To Keep Southern Cameroons Free, Is Our Duty.

The colonial and oppressive administration of La Republique should and must be expelled from Southern Cameroons.
Uniform wearing colonial governors and "prefets" from La Republique must be banished from our territory.
      0
Ricky   102017-07-28 19:39
#81
Dans leurs forums ces rigolos ambazoniens prétendent même que c'est eux qui nourrissent le reste du cameroun par leur agriculture et que s'ils coupent les vivre les autres régions mourront de faim.
Nous du Sud en tout cas nous avons l'autosuffisance alimentaire. Nous ne consommons rien qui provienne du NW et SW. Et c'est pareil pour toutes les autres régions. Le achu et le njama njama qui remplissent les soutes de Amour Mezam et Vatican chaque soir c'est pour les anglos qui vivent à Yaoundé.
      0
Timanambusa   82017-07-28 18:46
#82
@Paix Travail Patrie
« Pardon quon leur donne meme le SW et le NW quesquon en a foutre de ces deux regions. »

Ça sera la guerre civile ! Ils se détestent plus que tout, donc c’est vraiment irresponsable de songer à créer même un état fédéral avec ces deux régions ! Tu vois ce qui se passe au Soudan du Sud?
      0
Timanambusa   32017-07-28 18:38
#83
@Kaen
«l argent de pétrole du sud ouest sert Biya a aller dormir a l inter continentale »

Et le problème de ceux qui ne sont pas du sud ouest c’est quoi ?

@Nyambarindon
« Question sans détours : Qui veut le petrole de Bakassi? »

Il n’y a jusque-là pas de pétrole a Bakassi, seulement le gaz ! Bien lire le poste de Ricky !

Et en passant, je pense que Adama Dieng leur a donné une conférence sur la Casamance et la réaction du gouvernement Sénégalais !
      0
Paix Travail Patrie   92017-07-28 18:37
#84
Pardon quon leur donne meme le SW et le NW quesquon en a foutre de ces deux regions. Et quel est ce pays avec 2 regions? Pour quelle superficie? Qui va assurer leur defense? Ou viendra les fonds pr leur budget de fonctionement? Pardon laissez les partir et ils vont manger le achu et le eru jusquaaaaa. Arrogant ces ambazombiens qui a la limite insulte le reste des camerounais.

Lorsq tous les grands pays essayent de proner lunion et lentente ces zombies viennent nous vomir leur betises.
      0
Manu   102017-07-28 16:53
#85
Demander au chat de venir faire la paix parmis les souris! Who do you think is keeping you slaves? Why don't you start by asking what Zintgraffe was truelly looking for in Bafut, and Bali. Gold??? Franchement, bravo!!
      0
Nyambarindon11    152017-07-28 16:38
#86
Durant toutes ces annees ou Bakassi fut sous occupation militaire nigeriane,QUI entendait parler de southern cameroon?

Il aura fallu qu'a l'issue de batailles militaro-juridico-diplomatiques,Le cameroun finisse par reconquerir Bakassi,pour que des "bouts de nez" instrumentalisés se mettent à pointer a l'horizon.

Ils seraient plus intelligents,eux,que les camerounais de toutes origines qui participerent,durant plus de 3 decennies aux batailles pour Bakassi..
      0
BOUBOU   92017-07-28 16:04
#87
@ Ricky
Un peu d'accord avec toi mon frère, inutile de fantasmer sur une richesse pétrolière. En passant, pour ceux qui ne savaient pas, il n'ya pas (ou plus) de pétrole à Bakassi, les principales nappes à l'heure actuelle dans le golfe de guinée se trouvent au niveau du bassin du lac Tchad, donc de la ceinture qui va du Nord-est du Nigeria au Sud du Tchad, donc il est plus probable d'avoir du pétrole au Nord Cameroun actuellement que dans votre Bakassi.
Aucun pays pétrolier en Afrique n'est riche et/ou stable. C'est de l'or noir dans tous les sens du terme. , pourquoi, parceque nous ne disposons pas de l'expertise nécessaire pour sonder, explorer, mesurer ou contrôler les flux de l'exploitation, du coût, les puissances industrielles gagnent à vous manipuler, vous distraire, vous opposer les uns contre les autres pour mieux voler, PCQ en fait, on n'exploite notre pétrole en Afrique, on nous le vole (Souvenez-vous quand le Tchad décida de revoir les règles de partage avec les Compagnies pétrolières, c'était le branle-bas total, les gars s'y sont pliés et ont concéder une augmentation de la part du pays, ...).
Mettons nos energies en commun pour mener les vrais combats, les occidentaux et autres médias et organisations impérialistes n'attendent de nous que l'installation du chaos, afin de venir accomplir leurs salles besogne
      0
BOUBOU   142017-07-28 15:53
#88
"Nous avons des situations où le gouvernement effectue à la fois des détentions massives, des détentions arbitraires, des tueries extrajudiciaires, des tueries de masses et des traitements inhumains..." Yeeeesssssss!!!!!!!!!
ça c'est du cru! mamamiaaaa, dans ce Cameroun ci? On aura tout vu et entendu des ambazoniens.
Dites-moi, peut-on revendiquer l'indépendance en se rapprochant des organisations impérialistes? Pourquoi la grande Bretagne elle-même ne se prononce pas? L'histoire politique du Cameroun commence en 1884 ou en 1918? N'est-ce pas les mêmes Nations Unis (ancienne SDN) qui a failli à son devoir de tutelle en partitionnant le Kamerun (je dis bien KAMERUN) au profit de ses deux enfants (France Grande-Bretagne)?
.... Dans la sorcellerie, il est plus facile de gâter que de réparer ou même de rétablir, en bon entendeur,....
      0
Ricky14    182017-07-28 15:48
#89
"Les ressources dont dispose le Cameroun en tant que Nation viennent du «Southern Cameroon"

Ces ambazoniens croient vraiment que c'est le maigre pétrole extrait en partie du SW qui fait vivre le Cameroun ?
Le PIB du Cameroun en 2016 selon la banque mondiale était de 25 milliards de dollars. Les revenus pétroliers de moins de 2 milliards de dollars. Donc moins de 10% de la richesse du pays. Et quand on sait qu'environ 10% de ce pétrole provient de Kribi au Sud ça donne une indication de la contribution du pétrole du SW.
Le supposé pétrole de Bakassi reste un mythe. Je ne vois pas Total, Exxon-Mobil et Shell quitter le Cameroun ces 5 dernières années alors qu'il y aurait tout ce pétrole à Bakassi.
Donc chers ambazoniens soyez un peu humble. c'est le NW et SW qui profitent de la richesse du Cameroun et non le contraire.
      0
Read12    102017-07-28 15:36
#90
@saudi
They are anglophone and will always contradict themselves. They don't even know their history or they are just to blind with billion proposed by ExxonMobil in case everything goes well.
      0
SAUDI   122017-07-28 15:19
#91
Nous sommes victime de genocide disent les activistes et plus loin... Nous n'avons aucun problem avec nos Frères et Soeurs francophone...... C'est un pays qui se bat pour etre reconnu Dans le concert des nations. Quelle contradiction?
      0
Indigene Le Vrai   32017-07-28 15:10
#92
hum!
      0
Man Tara17    32017-07-28 15:01
#93
Si Man Tara avait dit que les bamendrous hatemongous etaient ontraitables, ce netait ni un compliment ni une admiration.
Ils sont bete a vous demander comment en est-on arrive a partager un meme pays avec eux?
Le role de l'ONU n'est pas, n' jamaie ete et ne sera jamais d'aller autour de la terre et secessipner chaque village ou les paresseux s'estiment "maginalises" par un homme qu'ils ont designe mandiant-delegue dans leur coeur.
For a fee Man Tara will teach them how to get a seccessful secession.
You don't beg for it, or carry coffins around town.
That is sooo stupid
      0
Shey   192017-07-28 14:59
#94
we might comment, lambass the anglophones, call them dreamers, but guys these guys are making a case and are moving forward, while the other cameroon sleeps and wait for things to happen, there are active and fighting. All success start with a dream. keep fighting and the southern cameroons will one day be free
      0
Man Tara10    32017-07-28 14:44
#95
@Moussoungedi

Hahaha.

Je comprends tres peu le douala.

"A' te, A' yo.
Na senga buam, na senga buam. "

C'est tout ce qu'elles disaient, les petites filles de Bona Priso et de Bali.
Elles ne prenaient jamais le temps de vous apprendre quoi que ce soit.
Et pronto. C'etait le
"Kiele, 'eh".
Par contre j'ai epouse une bassa.
La j'ai un peu appris
      0
Africain 14    172017-07-28 14:39
#96
Deux induvidus Lamda assis dans un des Bureaux meublés des Nation Unies pour négocier la Division d'un Pays .
Cette diplomatie ne m'nspire pas .

En plus les raisons sont très moins fondées pour reclamer une Division .
      0
Man Tara14    42017-07-28 14:28
#97
@Kaen202

C'est sur ce petrole que salivent tous les paresseux camerounais.
Le petrole ne vous appartient pas, fainants. Pss plus que les geaviers concasses des collines de Mbaminkom ne m'appartiennent.
Le gravier appartient au chinois et Razel.
Le oetrole apparyient a Total or whatever.
Teavailler, prener de la peine. C'est le fond qui manque le moins.
Ne va pas sacrifier ton fils a l'autel de Exxon. N*gger. Tu vas mourrir pauvre.
      0
The Stratege14    82017-07-28 14:20
#98
Dans la vie, on a généralement ce que l'on mérite.
Vendre son pays de cette façon, il faut le faire.
:-(
      0
Nyambarindon13    192017-07-28 14:15
#99
ONU: Laboratoire des apprenti-sorciers de la partition,du southern-soudan au southern-cameroon?

Les yankees qui voulaient leur petrole au southern-soudan et actent leur instrument machin:l'ONU.9 ans apres,les sud soudanais abandonnés a eux-memes,sont des errants, fuyant la famine.

Question sans détours : Qui veut le petrole de Bakassi?
      0
Fiston-russ27    102017-07-28 14:00
#100
Voila, Bobo Larame qu'ils ont cree ne marche pas au nord comme ils avaient prevu avec LAmnisti International, maintenant c'est le tour des activistes du «Southern Cameroons» a encroire cet article. Aller travailler et cesser d'afficher votre paresse et idee diabilique a travers le monde. Merde!
      0
Moussoungedi10    42017-07-28 13:53
#101
A Man Tara we de weni? Ban bato b'epasa ingilisi be o wassa wa (MDR)

Ces "anglos" sont vraiment intraitable @ Man Tara
      0
Kaen20   182017-07-28 13:26
#102
Que les chefs tri-balis-tes continuent leur salle baisogne ils en recolteront les fruits
      0
Kaen2012    262017-07-28 13:25
#103
Bon deux activises ne peuvent pas decider du sort du Cameroon
      0
Kaen20   422017-07-28 13:22
#104
On a des gens du regime qui viennent ici demander aux autres Camerounais de rentrer chez eux et en meme temps radio mille colline(vision4) appelle a la deratisation des anglophones ,appelle aux autres camerounais d acheter et d eguiser leurs machettes contre leur propre citoyens,appelle les autes camerounais etrangers et lance meme les appels aux interpelations des autres citoyens comme eux ,avec tout ce climat la il y a de qoui les gars ne veulent plus vivre dans ce genre d environnement et c est le regime qui encourage cella puisqu ils sont silencieux ,dans un pays normal vous ne pouvez pas suivre des choses comme ca
      0
Misterno22    172017-07-28 13:19
#105
Du GRAND N'IMPORTE QUOI....
      0
Freud21   362017-07-28 13:19
#106
La véritable crise anglophone est constitutionnelle et non la partition du Cameroun comme laissent entendre certains activistes. Le Canada a le même problème, mais la mise en pratique stricte de la constitution règle tout. Au Cameroun les politiciens et les pontes du régime ne veulent pas la mise en pratique de cette constitution. Pire, ils divisent, tribalisent la société camerounaise pour les intérêts individuels. De peur que la crise ne se généralise, ils ont transformé la crise constitutionnelle en crise anglophone et voilà ou elle nous amène. Mais la partition du Cameroun reste un rêve et pourra se réalisé si l'ONU n'existe plus.
      0
Kaen20   342017-07-28 13:15
#107
""«Pendant que nous parlons, des atrocités de masse sont en train d'être commises. Nous avons des situations où le gouvernement effectue à la fois des détentions massives, des détentions arbitraires, des tueries extrajudiciaires, des tueries de masses et des traitements inhumains», a indiqué Kingsley Ashu.""
PURE MENSONGE,CA MONTRE COMBIEN DE FOIS CES GENS SONT MAL INTENTIONNEES
Mais je comprend leur frustration l argent de petrol du sud ouest sert Biya a aller dormir a l inter continentale pendant ce temps les populations n ont pas de route ,n ont pas d hopitaux les enseignants vacataires ne sont pas payes pire encore on a des gens du regime qui viennent ici traiter les autres tri-bus de tout les noms d oiseaux comme si certains sont plus Camerounais que d autres
      0
Jc1   252017-07-28 13:14
#108
Les pauvres donc ils toujours actif?
      0
Siège des Nations Unies à New York Archives
Le comité des affaires publiques du «Southern Cameroon», la région anglophone du Cameroun, a réclamé jeudi, au siège des Nations à New York, la partition du pays.

Selon la BBC, Kingsley Ashu et Calèche Bongo, deux activistes et membres du comité des affaires publiques de la partie anglophone du Cameroun étaient jeudi à New York au siège des Nations Unies pour se faire entendre. Ils étaient d'abord au bureau du conseiller spécial de l'ONU pour la prévention du génocide, Adama Dieng, avant la rencontre avec les médias.

À ces deux étapes, apprend-on, le message est le même: attirer l'attention de la communauté internationale sur les abus des droits de l'homme en cours dans la partie anglophone du Cameroun comme l'indique leur conseil, Chritina Hioureas.

Après son indépendance obtenue en octobre 1961 de la Grande-Bretagne, elle a formé une union avec le Cameroun francophone pour former un État fédéral. Plus d'une cinquantaine d'années plus tard, le «Southern Cameroon» réclame son autonomie pour mieux faire face aux défis de développement de la région qui, estime-t-il, ne sont souvent pas pris en compte par les autorités de Yaoundé.

«Pendant que nous parlons, des atrocités de masse sont en train d'être commises. Nous avons des situations où le gouvernement effectue à la fois des détentions massives, des détentions arbitraires, des tueries extrajudiciaires, des tueries de masses et des traitements inhumains», a indiqué Kingsley Ashu.

À l'en croire, cette partie du Cameroun est marginalisée. «Il n'y a pas d'aéroport dans le «Southern Cameroon», pas de port. Les ressources dont dispose le Cameroun en tant que Nation viennent du «Southern Cameroon» mais il n'y pas de développement dans cette région. Donc, nous croyons que seule l'indépendance nous permettra de résoudre les problèmes fondamentaux du «Southern Cameroon»», a-t-il ajouté.

Selon la radio britannique, ces activistes expliquent que ce qui se passe dans les régions anglophones n'est pas un conflit entre des anglophones et des francophones. «Nous n'avons aucun problème avec nos frères et soeurs francophones. C'est tout simplement un pays qui se bat pour avoir son indépendance».

Ils dénoncent «la colonisation des anglophones par les francophones», et la marginalisation dont ils sont victimes, tout en sollicitant l'intervention, des Nations Unies pour référendum en vue de se séparer du Cameroun francophone pour prendre leur destin en main.

La coupure d'internet dans la partie anglophone du Cameroun du 17 janvier au 21 avril 2017 était selon eux, l'une des conséquences de leurs revendications. Selon ces activistes, toutes les tentatives de négociations d'un bon voisinage avec les autorités camerounaises ayant visiblement échoué, ils veulent faire valoir leur indépendance acquise en octobre 1961 de l'occupation britannique.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez