Cameroun - Crise anglophone: Des sécessionnistes kidnappent un ex-policier à son domicile et menacent de brûler sa maison et sa famille.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Jul-2018   18354
La Police camerounaise a Buea le 1er Octobre 2017 AFP
La scène s’est déroulée dans la nuit d’hier samedi 07 juillet 2018 vers 21 heures au quartier Fiango à Kumba, chef-lieu du département de la Meme, Région du Sud-Ouest.

Des inconnus armés ont fait irruption dans la nuit d’hier samedi 07 juillet 2018 au domicile de Christophe Yankep, sis à Fiango, un quartier de Kumba, chef-lieu du département de la Meme, Région du Sud-Ouest.

Sous la menace des armes à feu, le chef de famille, un policier à la retraite a été emmené sous le regard impuissant de son épouse et de ses enfants.

« Papa a été jeté dans une voiture par des gens qui sont venus l’arrêter. Ils ont laissé un numéro en indiquant qu’on peut les joindre par ce numéro. Ils nous ont aussi interdit de le communiquer avec la police. Ils ont menacé de nous brûler et incendier la maison si on tente de coopérer avec les forces de l’ordre » raconte un membre de la famille Yankep. Ce dernier a été conduit par ses ravisseurs vers une destination inconnue.

Le kidnapping est l’un des modes opératoires des terroristes qui opèrent au Sud-Ouest et au Nord-Ouest, les deux Régions en proie depuis deux ans à une crise socio-sécuritaire.

Certains otages sont libérés après paiement de rançons, d’autres sont assassinés sans demande de rançons. C’est le cas pour l’inspecteur de police principal Patrice Diguengue. Enlevé le 05 juin 2018 près de Bolo, une localité de la Région du Nord-Ouest, son corps sans vie a été retrouvé le 26 juin 2018 avec des parties génitales amputées.

La famille de Christophe Yanjep craint pour sa vie.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez