Cameroun - Crise anglophone - Félix Agbor Balla, le leader de la contestation anglophone: "Libérez tous les détenus. Non à la violence"

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Sep-2017   4850 19
Username:
Password:
Stoph   02017-09-21 16:18
#1
Le Gar d'Emana, thanks for standing up to be counted. Let me school you a bit. As of now, we have 2 official languages. French which you write and the english I am now writing. Has it ever occurred to you that no anglophone is fighting to be british but that the english used in his own territory which is clearly enshrined in the constitution be respected as per the constitution? Why must anglophones be frenchified??? You always go for shortcuts to portray your haughtiness and arrogance which you pour with disdain on anglophones that you call part of a one and indivisible Cameroon. Re-read Alternative, Ricky, Nyambarindon, Ozazip, the other Mad Taras and show more in which way any of you do actually support the Cameroon project of one and indivisibility
      0
Alternative    12017-09-21 10:28
#2
BAMILEKAL
Si vous estimez que rester chez vous est la meilleure option, je ne vois pas pourquoi on discute. Si vivre à l'étranger ne vous arrange pas, rentrez chez vous. Jusqu'à présent nous vous observons en silence. Parce que nous avons peur que si vous partez nos champs ne produiront plus de manioc.
      0
Alternative    32017-09-21 10:24
#3
ATANGAL
La fourberie c'est vôtre fort. Commence par t'appeler BAMILEKAL, pour t'assumer.
Là nous pourrons discuter.
Si dans ton village il se dit que c'est ta banane malaxée qui nourrit les peuples betis, detrompe toi. C'est la nourriture de cochons. Il n'y a que des écervelés comme toi pour imaginer faire vivre les autres quand vous tirer vous mêmes le diable par la queue.
      0
Atangal   82017-09-21 03:52
#4
@ Alternative,
Tu es une gestapette qui radote la peur au ventre, tétanisé à l'idée de perdre quelques menus avantages que vous procure Kim Jong Paul BIYA.
Mais un jour, il vous faudra bien manger à la sueur de votre front et bonjour les larmes!
Vos obsessions hitlériennes vous poussent à décrypter les posts, les pseudos... pour conforter vos grilles de lecture ethnique. Si chacun déclinait sa vraie identité sur CIN, je crois que tu tomberais dans le coma!
C'est vrai que votre monde est manichéen mais souffrez que tout ne soit ni blanc, ni noir. C'est encore ce qui sauve ce Cameroun qu'un médiocrate suprémaciste veut saboter avant de mourir.
Il n'est pas interdit de rêver mais, même si le Cameroun se divise en plusieurs États, ce n'est pas pour autant que les gens vont vous laissez le fruit de leur labeur en usufruit.
C'est encore plus marrant quand on sait que des zouaves comme toi tiennent ces rodomontades vivant à l'étranger où ils déploient des trésors d'imagination pour s'incruster.
D'ailleurs je constate que votre guide Paul BIYA délaisse ce paradis de Yaoundé pour aller souvent s'incruster en Suisse, petit pays enclavé, densément peuplé, mais riche du travail de ses habitants. Vous avez dit bizarre?
      0
Alternative    12017-09-21 03:14
#5
@Meleyaa
Si ça vous chante brulez tout.
À la fin on a l'impression que vous n'êtes pas déterminés. Depuis là? Que vous manque-t-il pour tout brûler?
@ATANGAL
Vous devriez commencer par rentrer chez vous. Vous voulez la sécession mais vous envahissez les autres.
Il faut d'abord commencer par prendre BAMILEKAL comme pseudo. On ne peut détester des gens et rester chez eux où faire comme si on était des leurs.
Allez donc chez vous faire commerce là-bas. On verra comment les gens vont mourrir de faim parce que vous ne vendrez plus la bière ou l'arrachide où les bananes.
Et puis ça vous permettra de vite vous développer. Car vous aurez beaucoup de choses à vendre chez vous.
Qui vous a dit que les gens ont besoin de vous dans leurs territoires? En fait qui est présent dans les territoires des autres?
      0
Meleyaa   92017-09-20 19:52
#6
je vais supposer que sieur OZAZIP qui parle des terroristes s'y connait. son champion et sa team ne font que ça nous terroriser!
Alternative nous parle de pacte avec le diable, sans doute en connaissance de cause. le diable est celui là que vous défendez inlassablement au gré de l'immense majorité des populations camerounaises.
sous Mobutu l'obséquiosité dépassait largement vos imaginations. demandez donc à Sakombi Inongo. comme lui vous viendrez demander pardon aux camerounais. pour ma part vous méritez juste la corde.
N'oubliez pas messieurs les lèches cul que les étudiantes violées par vos bidasses ont des familles qui ne sont pas amnésiques.
      0
Chikungunya-boy   132017-09-20 19:47
#7
Pa Ayah AbinePaul dit chez equinoxe tv que Biya a libéré uniquement les anglos du SW et laissé ceux du NW au cachot, question de semer la zizanie entre eux....
Plausible non?
      0
Unik Patriot13    62017-09-20 19:10
#8
J'ai dit cette affaire que c'était une grosse erreur de laisser ces gens libres sans avoir toutes les garanties du retour à la sérénité.
Voilà.
Le SW et NW se sont vidés de tous leurs enfants scolarisés. Et le peu qui y reste ne peuvent même pas chercher leur avenir parce qu'on sème le terreur à l'école.
Qu'est ce qu'il en dit? Non à la violence et c'est tout.
Qu'on arrête de se moquer des autres.
      0
Colonelsapt   132017-09-20 18:30
#9
Il n'a pas condamner la violence
Il refuse de demander que les enfants aillent a l'ecole.
Weeeeee.
So now you want Agbor Balla to ask children to go to school.
I thought that the ministers said they were all powerful, n schools will resume.
Even last school year we were told, despite all contrary evidence, that schools had resume.
Now, you realise that the minister is not as powerful as he thought, right.
Don't solve the crisis, stay in Yaounde n be lecturing us about education. All of a sudden, you love them more than we do.
They will go to school, then your real colors will reappear, then "biafrais", "anglofous" "on me Parle pas votre Anglais ici eh"
Love wantinti, for our children.
Pssst
      0
Atangal   202017-09-20 17:39
#10
Les miliciens sont de sortie! Même Ozazip est sorti de sa léthargie pour enfiler le treillis des tortionnaires.
Cameroun un et indivisible qu'ils nous chantent!
Mais, ce sont les mêmes qui n'hésitent pas à chanter le «rentrez chez vous» à maintes occasions. Pour une fois que les ambazoniens les prennent au mot, volteface!
En tout cas, après 34 ans de ganstérisme d'État, je crois que pleins de camerounais vont devenir à force des sécessionnistes, voire des anarchistes.
Car, pendant que Kim Jong Paul dilapide des milliards, ses neveux, amis, griots... volent l'argent public et narguent les camerounais, avec l'arrogance en plus.
Rester ensemble pour travailler et entretenir une clique de gangsters parasites, non merci! Beta chacun crée sa part de Bantoustan
      0
Le Gars D'Emana   202017-09-20 17:30
#11
@Stoph
Toi tu nous aimes a ce que je vois. Kengue! Tu crois que les francophones dans leur misere de Nlongkak, New Bell et autres ne souffrent pas aussi? Tu crois que tu souffres plus que les habitants de Fotokol qui s'en contrebalancent de tes histoires de anglo/francophones quand Boko Haram les egorgent? Tu crois que tu es trop anglophone ? Kengue! Les anglais s'en fichent de vous a leurs yeux vous n'etes pas differents des autres Africains. Bref nous sommes tous dans le meme trou! On parle juste la langue que le colon a laisse. On aurait tous pu parler Allemand. Le Nigeria est anglophone ca n'empeche pas que leur pays soit bien corrompu!
      0
Stoph   192017-09-20 17:17
#12
Thats all frogs can do. Talk, talk talk. criticise everyone except your empty selves. What do you propose to bring Cameroun ou of the doldrums?? Talk, croak and croak. Better die trying than with your tail between your legs pretending to lecture those who venture.
It is not new. your hatred for anglofous is drawn out by every single article that mentions one of them. Thats why you should lt us alone, you intelligent, patriotic and biyaiste froggies. I ache reading you people. Let us alone. Your hatred is palpable
      0
Alternative18    142017-09-20 16:56
#13
Ces gens ont signé le pacte avec le diable. Ils ont la trouille quand il faut parler contre leur commanditaires.
Remarquez que la plupart d'entre eux se refusent à demander qu'on laisse les enfants aller à l'école. Ils disent que ce n'est pas leur devoir, mais c'était leur devoir de demander l'arrêt des cours et les villes mortes.
Curieux, non?
      0
Ricky28    242017-09-20 14:30
#14
On vous a libéré, qu'est-ce que ç'a changé ? vos amis du SCNC ont continué à incendier, à intimider, à empêcher les enfants d'aller à l'école. Aucune libération de détenus n'arrêtera le SCNC. Il n'y a que la fermeté qui fonctionnera avec les sécessionistes.
      0
OZAZIP36    162017-09-20 14:19
#15
La place de Agbor Balla Nkongho est en prison, au couloir de la mort !!!
On ne négocie pas avec les terroristes !!!
      0
Done19    262017-09-20 14:12
#16
Message tres ambigu sur la violence.

De quelle violence parle-t-il? De celle de la Police ou de celle des pyromanes qui empechent d'autres citoyens fussent-ils du "SC" d'exprimer clairement leurs vues? Je comprends bien qu'il est lui-meme pris au piege de ses revendications mais ce Monsieur en tant qu'acteur majeur de cette crise doit CLAIREMENT prendre position contre la violence.

-Doit-on liberer les 3 pyromanes arretes hier a Bamenda?
-Doit-on liberer les 5 prevenus criminels arretes a MBengwi le mois dernier avec des armes de guerre et qui s'appretaient nous dit-on a commettre des actes illegaux?
-Doit-on liberer ceux qui ont mis le feu a sacred heart of Mankong ce matin si on venait a les arreter?
-le fameux Mancho Bibixi n'est-il pas celui qu'on a vu a la tele se promenant dans les rues de Bamenda avec un cerceuil tout en encourageant les enfants a bruler tout sur leur passage? Pourquoi faut-il le liberer?

Arretons de nous moquer des autres.

Ou serait la justice pour leurs nombreuses victimes si on les liberait sans conditions? je prends ainsi au mot Justice Albine qui disait hier que le pays etait au bord du precipice a cause de l'injustice generale regnante, ce que je partage tout a fait.

Please, lets all be consistent. La justice doit s'appliquer a tous sans condition.

C'est mon coup de gueule de ce matin.
      0
Engone25    202017-09-20 14:06
#17
Nkolsasse,
Merci beaucoup en deux trois mots tu as tout dit ....... Mr Félix Agbor Balla jusqu'à present ne donne pas sa position sur le mouvement secessioniste et l"ambazonie...........quel hypocrite.
      0
Seanblair15    82017-09-20 13:57
#18
Bien dit
      0
Nkolsasse38    272017-09-20 13:09
#19
Que faisons nous des :
-Hopitaux brulés!
-Ecoles brulées!
-Collèges brulés!
.........
-Des écoliers,collégiens,...etc,molestés!
-De la policière tuée!

Le gouvernement dit passé il n'y a rien à voir tout ce ci au nom du
chantage sur l'apaisement!
Drôle de conception de la JUSTICE!
      0
Me Agbor Balla Nkongho Archives
Dans un message publié sur Internet le 19 septembre 2017 le dirigeant du défunt Consortium de la société civile anglophone parle de ses récentes activités. Il appelle à libérer tous les détenus emprisonnés à cause de la crise au Nord-Ouest et au Sud-Ouest.

Félix Nkongho Agbor Balla s’est exprimé pour la première fois depuis sa sortie de prison. Le leader du défunt Consortium de la Société civile anglophone a fait le 19 septembre 2017 un message dans lequel il relate ses récentes actions. « Aujourd'hui, mardi 19 septembre 2017, j'ai visité la prison centrale de Buea où j'ai rencontré le «Régisseur» (administrateur de la prison). J’ai pu obtenir l’autorisation de rencontrer les détenus avec lesquels j'ai tenu une réunion de deux heures. Ils sont 20 personnes détenues dans le cadre des développements en cours dans notre Pays », a indiqué dans un texte en français et en anglais et diffusé sur le réseau social Facebook,   le juriste de profession. Il rapporte qu’au cours de l’entretien avec les détenus il a écouté leurs préoccupations, leur a donné des conseils et les a encouragés « à rester solides dans l'esprit ». Me Nkhongo Agbor Balla ajoute qu’il les a aussi  assuré de son « soutien inconditionnel jusqu'à ce qu'ils soient tous libérés ».

Félix Nkongho Agbor Balla s’est aussi rendu au tribunal militaire de Buea. Là-bas il a été  reçu par le commissaire du gouvernement et le président du tribunal militaire. « Nous avons discuté ensemble des conditions de détention. Je leur ai par ailleurs donné les raisons pour lesquelles une libération inconditionnelle de toutes les personnes arrêtées renforcerait la justice », déclare-t-il. Il souhaite que « des efforts collectifs » soient faits pour libérer tous les détenus. « Libérez tous les détenus. Non à la violence », sont les derniers mots du texte d’Agbor Balla.

 

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez