Cameroun - Crise anglophone /Joseph Antoine Bell: «quand on dit que les anglophones sont marginalisés il faudrait qu’on nous dise en quoi»

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Mar-2017   75767 221
Username:
Password:
Marabout   02017-04-22 11:53
#1
Je suis celui dont t-on parle dans toute l'Afrique par mes œuvres spirituelle. Le GRAND MAÎTRE MARABOUT HOUNON
Qu'il s'agisse d'argent, d'amour, de malchance, d'impuissance sexuelle ou autres, quels que soient vos problèmes les plus désespérés à résoudre et l'urgence,
Découvrez-moi votre MAITRE HOUNON, je suis prêt à me rendre utile et intervenue a vos souffrances. Je suis un grand guérisseur et voyant très reconnu et originaire du Bénin(Afrique de l'ouest)
Il faut que vos problèmes soient réels, que vos difficultés soient présentes, que vos ennuis soient tenaces, et si c'est votre cas, j'accepte de venir à votre aide avec la puissance de mon pouvoir.
Vous qui n'aviez pas trouvé d'enfants dans votre couple depuis longtemps, ou qui êtes dans la solitude; vous qui êtes rejetez par votre mari ou votre femme depuis longtemps,. Alors si vous avez réellement besoin d'avoir la chance, l'argent, le travail, la sérénité dans votre vie, le désenvoûtement, la protection, que votre société ou
entreprise fonctionne bien etc....
Contactez-moi et je me rendrez disponible merci.

tel: +22962214162

Mail: maraboutken@gmail.com
      0
Fiston-russ   62017-03-29 20:24
#2
Bien parle Bell. Qui dit mieux? Je ne pense pas qu'il y a mieux a dire.
      0
Dzu   82017-03-25 12:18
#3
Les europeens francais et anglais nous ont laisser un heritage colonial lourd .

je veux posez cette autre question pour que certains comprenne mieux bell .

Pensez vous que si par un tour de maggie nos freres de la regions anglephones pouvaitent tout de suite parler le fancais ou meme l'inverse ,c'est a dire que nous parlons la meme langues ,le probleme anglephones serait resolus ???

Voici ma reponse .

Non il ne sera pas resolue entierement mais il sera diluer a 90 % au moins .et le probleme qui restera au anglephone sera le meme problemes donc les francophones se plaignet du regime neo colonial que nous avons a yaounde et qui nous pourri l'existance .
      0
AfricanConscience   42017-03-21 15:52
#4
Really, pathetic to see grown up "educated" African defining themselves culturally primarily through the legacy of the colonial heritage (notwithstanding the very short length of the humiliating period of our history).

Just an example: What do parents have really in mind when they inquire about the ethnic background of the potential spouse of their child?
Do you really think that their intuition aims at determining whether he/she is Anglophone or Francophone? How good they have mastered Voltaire or Shakespeare? Whether they believe in a central or federal system of government?

The answer to the parents' question might be out of place in the context of marriage (even though cultural compatibility is certainly a positive factor). Yet, it reveals the existence of a preference for certain social norms. In Cameroon (and Africa), the latter are still widely the results of our ethnic heritage (also disparaged through the colonial brainwash).

The social norms these hypothetical parents would like to identify through the ethnic origin test are primarily the results of our century-long ancestral culture, whose elements include (not structured as I am not a trained social scientist, sorry):
-household rules
-relationship with parents and family
-customs and beliefs (birth rituals, funerals, memorials)
-obligations towards society (including the very notion of shame)
-Social organization
-values
-sources of pride
-culinary habits and delicacies
-language (not English or French)
-religion (Christianity and Islam have displaced our religious beliefs to "traditional rites")
-arts
-clothes (the only medal of Cameroon at the Rio Olympics)
-economic and labor systems
-safety nets (Njangui, attic...)
      0
Oceane    32017-03-21 10:21
#5
"Par le prisme de la langue, "c'est alors une culture tout entière produite par un monde étranger " qui oblige le colonisé "à se considérer d'un point de vue extérieur à lui-même".
Voilà pourquoi au Canada par exemple, tu es incapable de voir que ce sont des Européens qui parlent leur langue maternelle dans un espace nouveau, ce qui n'est pas le cas en Afrique et au Cameroun en particulier. Par le prisme de la langue, tu t'identifie au colon et non à ceux qui ont la même civilisation que toi. Par le prisme de la langue toujours, tu t'identifie aux colons du territoire dénommé Canada et non aux autochtones comme toi. Mais tu parles de Fanon. Or c'est bien du côté des "Damnés de la terre " dont font partie les autochtones du Canada que se met Fanon.

Es-tu certain d'avoir lu Fanon ?
      0
Wahsih Ike   52017-03-19 15:18
#6
@ Nyambaridon

Parle pour toi-même car tu n’es pas à même de dire à n’importe quel individu sur ce site, qu’il ne peut pas faire passer son message par l’entremise de la langue de Voltaire. Cela s’appelle RAISINS AIGRES en bon français vu que je n’ai pas besoin de faire mes preuves par l’entremise de la langue française. N’en parlons de l’anglais que j’emploie dès le bas âge. Qu’est-ce que le forumiste, Furax a dit eu égard au niveau de français que j’écris ? Et les Français de souche avec lesquels il m’a été donné de travailler dans un milieu professionnel ont le même avis!

Ton cas est donc isolé et démontre sans ambages que tu es partisan du bilinguisme d’état qui fait reculer le Cameroun avec des gens qui se croient infaillibles
      0
Wahsih Ike   62017-03-19 15:16
#7
« Des chercheurs en médecine psychiatrique pourraient y dénicher des cas intéressants de narcissisme,des illustrations de reference en matière de surestimation de soi.. Mandatés spécialement pour designer,QUI doit exprimer ses opinions dans ce site en français,ou en anglais.Parce que parait-il,"de souche anglophone"(?) ou "de souche francophone"(?) Des "INTELLOS"(?) dit-on.. » dixit Nyambaridon

Prends le soin de laisser aux autres de te dire de quoi tu es capable. Notre frère, Ideefixe vient de nous dire que le verbiage auquel on a assisté sur ce fil n’avait pas sa place. Ce fut un jeu de ping-pong où certains forumistes voulaient marquer de points, ne serait-ce que pour se faire important.

Que tu le veuilles ou non, le concept anglophone – francophone aura toujours sa place dans un Etat-nation qui est la création des colons allemands. Si les Canadiens de sources diverses peuvent se targuer le label de »anglophone ou francophone », je ne vois pas pourquoi ces mots-clés là ne s’appliqueraient pas aux Camerounais de par leurs vécus !

Je t’ai dit à maintes reprises que le niveau de ton anglais écrit est approximatif. Et je peux te le prouver. Tu oses employer le mot titubant pour décrire le niveau de français de certains internautes ici.
      0
Nyambarindon   52017-03-19 13:17
#8
Édifiant de visiter parfois un fil de discussions.

Des chercheurs en médecine psychiatrique pourraient y dénicher des cas intéressants de narcissisme,des illustrations de reference en matière de surestimation de soi..

Pourtant,nous autres avions soif de bien comprendre nous,le sens donné à certains actes par leurs initiateurs :
Interdiction de l’école à de centaines de milliers d’enfants.incendies criminelles d’écoles,faculté de médecine et marchés,menaces et autres.

Le questionnement d’un ancien sportif bien connu qui ouvre une brèche :

«QUAND ON DIT QUE LES ANGLOPHONES SONT MARGINALISES IL FAUDRAIT QU’ON NOUS DISE EN QUOI».(sic)

Malheureusement,plus de 200 commentaires après,toujours aucune esquisse,sur ce en quoi véritablement les 20 pour cent de la population du Cameroun seraient marginalisée(sw+nw)

En revanche,la déviation s'est vite faite,sur des attaques personnelles en règle (et parfois en désordre..) contre l’auteur de l’opinion formulée en requête.

Dans un français titubant,tout va y passer,dans des amalgames bien ancrés dans le « hors sujet » :

De ses déboires de jeunesse à ses états de service comme LIC.Il fera même l’objet de menaces,s’il venait a ne pas accepter la camisole de la pensée unique que l’on veut le voir adopter,sur la problématique autour de la situation nw/sw.

Pathetique.On s’enlise dans la divagation.

On ne se surprendrait pas à piaffer,si certains ne se passaient pas pour être-de surcroit-.. des gardiens et censeurs autoproclamés de l'utilisation des langues héritées de la colonisation sur CIN.
Mandatés spécialement pour designer,QUI doit exprimer ses opinions dans ce site en français,ou en anglais.Parce que parait-il,"de souche anglophone"(?) ou "de souche francophone"(?)

Des "INTELLOS"(?) dit-on..

TSUIIIPPP!!!
      0
IdeeFixe   32017-03-18 20:42
#9
Là où quelques mots auraient suffi …
      0
Wahsih Ike   42017-03-18 19:40
#10
Je t’ai posé deux questions sur les dires de Benjamin Disraeli. Tu n’as pas pu me répondre. Peux-tu me dire pourquoi ? En bon intello, il fallait faire des recherches là-dessus avant de me répondre. Partisan du moindre effort, tu as choisi la voie de la facilité. Pour après me taxer de pseudo-intello ! Quand on n’a rien de valable à dire, mieux vaut se taire.

Comme on dit en bon crio, « if u wan waka, a go waka pass, khaki no be leder. »
      0
Wahsih Ike   32017-03-18 19:39
#11
@ Nanga Ossas
« Pour finir, Toukari[+ ne connaît pas seulement le cursus français mieux que toi. Il connaît aussi le football mieux que toi. Reconnais-le. Toukari[+ connaît aussi le cursus scolaire de Bell mieux que toi. Reconnais-le aussi. c'est toi qui dis qu'il faut reconnaître la valeur des autres, non? Reconnais clairement alors, ici, à partir de ce que Toukari t'a appris, que Toukari[+ te corrige très souvent, et que tu préfères reconnaître ça en cachant ta reconnaissance entre les lignes. »

Enfin t’as fini par accepter qu’on se tutoie au lieu de se vouvoyer.

Tu reconnais en fin de compte que j’avais dit que Toukari a raison en ce qui concerne le nom du gardien de buts du Nigéria qui disputa le match de football de demi-finale de la CAN 1984 entre son pays et l’Egypte. En grand intello francophone que tu sois, j’aurais attendu à ce que tu puisses lire entre les lignes. Cela t’a pris presque deux jours pour te rendre à l’évidence !

Dire que Toukari+[ me corrige le plus souvent sur ce forum-ci relève de tes imaginations. Lui-même te dirait qu’il m’est arrivé de le soutenir face aux forumistes qui ne connaissent pas le cursus anglophone dans des pays aussi variés que l’Australie, l’Inde, le Nigéria, l’Australie, La Nouvelle Zélande et j’en passe. Il y a eu des moments aussi que je lui sois venu en aide pour ce qu’il y a de l’histoire politique du Cameroun. Il ne faut pas l’amener dans une discussion à deux. Je suis le football africain et mondial depuis belle lurette. A telle enseigne qu’il m’a été amené à faire pièce aux grands journalistes par-ci par-là. Ces derniers ont fini par accepter que je savais de quoi je parlais.
      0
Ossas Nanga   32017-03-18 18:41
#12
Wahsih,

- "J’ai parlé de long en large sur cette fameuse histoire du soi-disant diplôme de BTP ou de génie civil de JAB à maintes reprises. "

Pour résumer, pour toi, Bell a fait quelles études alors? Tu avais envie d'informer tes compatriotes sur le cursus de Bell. Ils doivent donc comprendre de toi que Bell a fait quelles études, à la fin?

- "Notre sœur Oceane a dit à Betibenanga de la laisser tomber car j’avais reconnu que je me suis fait rouler dans la farine par un journaliste français" Océane en parlant à Betibenanga est celle qui peut nous montrer tes posts où tu reconnais que tu t'es fait rouler par un journaliste français, c'est ça? Pourquoi tu ne mets pas le post en question, comme tu as essayé de faire en enlevant "@Ossas" ?

- " et ce sur les conseils de Toukari+[ qui connaît mieux le cursus français que moi. " Très bien, enfin. Je vais te dire ce que je vois, moi, sans être intello. Je vois que Toukari[+ ne parle pas à tort et à travers, ce qui est ton cas. Je vois que tu ne reconnais pas que Toukari[+ est simplement plus méthodique que toi dans ses commentaires.

Tu pouvais en bon intello, savoir tout seul que tu ne connais pas bien le cursus français. Cela allait t'éviter de venir parler de choses en traitant les autres d'ignorants.

Pour finir, Toukari[+ ne connaît pas seulement le cursus français mieux que toi. Il connaît aussi le football mieux que toi. Reconnais-le. Toukari[+ connaît aussi le cursus scolaire de Bell mieux que toi. Reconnais-le aussi. c'est toi qui dis qu'il faut reconnaître la valeur des autres, non? Reconnais clairement alors, ici, à partir de ce que Toukari t'a appris, que Toukari[+ te corrige très souvent, et que tu préfères reconnaître ça en cachant ta reconnaissance entre les lignes.

-"Mais vous y persistez parce que vous n’avez pas grand-chose à dire à cet égard. " Maintenant que tu as un peu bien parlé, tu peux continuer ton show d'intello honnête dans t
      0
Wahsih Ike   52017-03-18 17:29
#13
@ Ossas Nanga

« quand tu auras fini de taper ta bouche sur ce que tu as bien reconnu devant Toukari[+ que tu t'es trompé, reviens répondre à mes questions que tu as laissées. »

J’ai l’impression qu’on tourne en rond pour ne rien dire.
Tout internaute de bonne foi vous dirait que mon post du 17 septembre 2017 à 21h34 (c- à -d 2017-03-17 21:34 selon le format américain qui est de mise dans le cas d’espèce) précède le vôtre du 18 mars 2017 à 09h06 (2017-03-18 09:06). Autrement dit, vous n’avez même pas pris la peine de lire mon….ième post avant d’y répondre.
J’ai parlé de long en large sur cette fameuse histoire du soi-disant diplôme de BTP ou de génie civil de JAB à maintes reprises. Notre sœur Oceane a dit à Betibenanga de la laisser tomber car j’avais reconnu que je me suis fait rouler dans la farine par un journaliste français et ce sur les conseils de Toukari+[ qui connaît mieux le cursus français que moi. Mais vous y persistez parce que vous n’avez pas grand-chose à dire à cet égard.

Je commence à avoir l’impression que j’ai affaire à un jeu d’enfants. Si vous n’avez pas autres choses à dire que de vous attelez sur les erreurs que j’ai reconnues, ne perdez plus le temps de tout un chacun ici sur CIN.

Qu’est-ce que Benjamin Disraeli disait à propos de l’ignorance et de l’arrogance ? Je vous laisse le soin d’y répondre.
      0
Ossas Nanga   32017-03-18 16:26
#14
Wahsih,

quand tu auras fini de taper ta bouche sur ce que tu as bien reconnu devant Toukari[+ que tu t'es trompé, reviens répondre à mes questions que tu as laissées.

En résumé, qu'est-ce que tu as dit de faux sur ce fil de commentaires, concernant Bell, concernant le football?

Est-ce que Bell est bien ingénieur des Ponts et Chaussées?
Est-ce que Bell est ingénieur des Travaux Publics?
Est-ce que Bell est ingénieur du génie civil?
Le lien que tu as mis dit qu'il a fini ses études, ça veut dire quoi, pour toi qui connais ces choses là, en tant que l'intello honnête de cin?

Bell a fait ses études d'ingénieur dont tu parles dans quel établissement?
      0
Ossas Nanga   32017-03-18 16:23
#15
Wahsih, laisse comme ça; Tu as raconté ton affaire après mon interpellation. Tu n'as pas honte? Beti qui a les moyens de te comprendre montre bien que tu es désordonné dans ta tête, tu n'as pas de méthodologie.

Regarde ce que tu écris:

"Dans un post qui précède le tien (2017-03-17 21:34), j’ai bel et bien écrit ce qui suit :
« Je n’ai pas dit que Toukari+[ n’a pas raison de rectifier l’erreur que j’ai faite en parlant de Patrick Okala comme gardien de buts du Nigéria lors de la demi-finale opposant l’Egypte à notre grand voisin aux pieds d’argile en 1984. Peter Rufai fut bel et bien le gardien du Nigéria durant la demi-finale dont il est question. » ».

Tu dis même que "
"Or votre post fut rédigé à 2017-03-18 09:06 bien après celui que j’avais mis en ligne ! "

Regarde ce que j'avais écrit le 2017-03-17 16:00. C'est-à-dire avant ton post qui répond à mon post.
"Avant de te proclamer intello honnête, dis-nous un peu: est-ce que tu t'es trompé en disant que Patrick Okala a joué la demi-finale de la CAN 1984? Si tu t'es trompé, pourquoi tu ne ne reconnais pas ton erreur avant de continuer? Un intello honnête, quelqu'un de bonne foi ne reconnaît pas qu'il a tapé sa bouche?"

Tu mens devant tout le monde comme un enfant. Ton post que tu cites, que tu as publié le 2017-03-17 21:34, ne précède pas mon post. Ton post de 2017-03-17 21:34 répond à mon post de 16:00. Il commence comme ça: "@ Ossas Nanga
Je n’ai pas dit que Toukari+[ n’a pas raison "

Wahsih, qu'Est-ce qui ne va pas avec toi? Mon post qui est après ton post que tu publies en enlevant "@Ossas Nanga" est là pour bien te demander ce que tu penses faire comme sorcellerie ici? Ce post là ne signifie pas que tu as reconnu ton erreur avant que je te parle de ta difficulté à écrire que tu t'es trompé.
      0
Wahsih Ike   22017-03-18 11:12
#16
Si vous autres pouvez faire foi à Wikipédia alors que toutes les informations qu’on y retrouve ne sont pas robustes, pourquoi ne ferais-je pas confiance à un journaliste d’un hebdomadaire renommé en Hexagone ? Mais dès que Toukari+[ m’a laissé entendre qu’il ne faut pas faire confiance aux dires du journaliste français en question, je lui ai dit qu’il a raison.

Tant que certains forumistes de mauvaise foi n’auront pas la décence de contrecarrer ce que j’écris chiffres et faits à l’appui, je ne saurais les prendre au sérieux. J’aimerais donc que vous en particulier me dites là où j’ai induit les internautes de CIN en erreur en ce qui concerne l’histoire du Cameroun et les nouvelles de notre beau pays surtout pour ce qu’il y a de l’ex Cameroun Occidental. Si vous n’êtes pas à même de le faire, je ne vous prendrais pas au sérieux.
      0
Wahsih Ike   12017-03-18 11:11
#17
Par conséquent, les déclarations qui suivent et qui sont de vous :

"Tu ne fais pas ça. Tu fais comme si tu n'as même pas lu ce qui est écrit. Tu continues sur des sujets voisins, à vouloir étaler un savoir toujours plus douteux, avec la conviction terrible que tu es un "intello". Ne va pas plus loin avec des détails que personne ne te demande. tu risques encore d'aller raconter quelque chose de faux. Tu as trop envie de montrer que tu sais. Pour quelqu'un de ton âge, ç'est inquiétant," NE SONT DONC PAS PERTINENTES.
      0
Wahsih Ike   02017-03-18 11:09
#18
« Wahsih, l'honnêteté s'apprend et on la reconnaît à des paroles simples. Par exemple, quand tu dis que Patrick Okala a joué la demi-finale de la CAN 1984, si quelqu'un de dit que c'est faux, parce que le gardien était Peter Rufai, tu dois clairement dire, merci Toukari[+, je me suis trompé. Tu ne dis pas simplement: "je me suis trompé." « dixit Ossas Nanga

Il n’y a rien de plus malhonnête que de ne pas reconnaître ou de ne pas savoir lire entre les lignes.

Dans un post qui précède le tien (2017-03-17 21:34), j’ai bel et bien écrit ce qui suit :
« Je n’ai pas dit que Toukari+[ n’a pas raison de rectifier l’erreur que j’ai faite en parlant de Patrick Okala comme gardien de buts du Nigéria lors de la demi-finale opposant l’Egypte à notre grand voisin aux pieds d’argile en 1984. Peter Rufai fut bel et bien le gardien du Nigéria durant la demi-finale dont il est question. » J’ai par la suite ajouté les deux phrases ci-après :
« C’était la 1ere fois qu’il vint comme gardien de buts titulaire de l’EN du Nigéria à la CAN. En 1980 et 1982, le gardien de buts nigérian s’appelait Best Ogedegbe – le portier de IICC Shooting Stars d’Ibadan d’antan ».

Or votre post fut rédigé à 2017-03-18 09:06 bien après celui que j’avais mis en ligne !

Je vous demande par simple courtoisie de me dire si je vous ai induit en erreur en vous présentant les quelques détails du parcours footballistique de Peter Rufai qui est devenu pasteur par la suite. Pourquoi vous ne vous en prenez pas à Betibenanga qui nous a dits en faisant foi à Wikipédia que l’araignée noire, en l’occurrence, Thomas Nkono fit partie des LIC de 1976 à 1994 alors que nous autres savons tous que les véritables chiffres y afférents sont de 1974 à 1994 ? N’appelle-t-on pas cela le traitement préférentiel ?
      0
Wahsih Ike   32017-03-18 11:04
#19
@ Betibenanga

« Wahsih Ike, mbut na sick! I di go me oo! »

« U saby wetty, mbombo ? When wata don pass garri, iy beta say make we lefam so. A don talk ma own oo. If u saby pass me, showam 4 person ooh, as mi Creole broda dem 4 Saha-Leone deh talkam »

Vu que vous voulez mettre fin à ce débat, sachez en passant que nous sommes dans un forum où les idées et pensées se valent et que je ne suis pas du tout rancunier
      0
Betibenanga   32017-03-18 10:27
#20
Le plafond de verre est là et bien solide.
      0
Betibenanga   52017-03-18 09:15
#21
Vous avez un plafond de verre que vous ne pouvez briser. Car pour le faire, il faut des acquis méthodologiques solidement éprouvés. Ils sont cruellement absents de votre façon de raisonner.

Vous fait-on proposition, qu'elle devient affirmation pour vous.

Vous fait-on affirmation, que votre tentative de contradiction vient pourtant la confirmer.

Vous confine-t-on à un point précis pour en tirer quintessence, que comme un singe qui saute de branche en branche, vous sautez sur un autre point, sans avoir éclairci le point de confinement.

C'est amusant quelques temps, mais cela devient très vite lassant quand par de surcroît, vos prétentions narcissiques que rien d'ailleurs ne vient justifier, vont grandissantes.

Vous ne faites pas exprès, et même pour vos prétentions sûrement pathologiques: le mur de verre est là et bien solide.

Wahsih Ike, mbut na sick! I di go me oo!
      0
Ossas Nanga   22017-03-18 09:08
#22
si quelqu'un te dit que c'est faux
      0
Ossas Nanga   32017-03-18 09:06
#23
Wahsih, l'honnêteté s'apprend et on la reconnaît à des paroles simples. Par exemple, quand tu dis que Patrick Okala a joué la demi-finale de la CAN 1984, si quelqu'un de dit que c'est faux, parce que le gardien était Peter Rufai, tu dois clairement dire, merci Toukari[+, je me suis trompé. Tu ne dis pas simplement: "je me suis trompé."

Tu ne fais pas ça. Tu fais comme si tu n'as même pas lu ce qui est écrit. Tu continues sur des sujets voisins, à vouloir étaler un savoir toujours plus douteux, avec la conviction terrible que tu es un "intello". Ne va pas plus loin avec des détails que personne ne te demande. tu risques encore d'aller raconter quelque chose de faux. Tu as trop envie de montrer que tu sais. Pour quelqu'un de ton âge, ç'est inquiétant.

En résumé, qu'est-ce que tu as dit de faux sur ce fil de commentaires, concernant Bell, concernant le football?

Est-ce que Bell est bien ingénieur des Ponts et Chaussées?
Est-ce que Bell est ingénieur des Travaux Publics?
Est-ce que Bell est ingénieur du génie civil?
Le lien que tu as mis dit qu'il a fini ses études, ça veut dire quoi, pour toi qui connais ces choses là, en tant que l'intello honnête de cin?

Bell a fait ses études d'ingénieur dont tu parles dans quel établissement?
      0
Wahsih Ike   12017-03-18 00:07
#24
@ Betibenanga
« Le factuel ne semble pas être maîtrisé par vous, la cohérence encore moins, alors je n'oserais parler de l'esprit de synthèse dans tous vos louvoiements. J'ai l'impression de parler à un enfant dont l'esprit est constamment distrait de manière à ne pouvoir se fixer sur un point particulier des sujets qu'il aborde. »

Regardez-moi celui qui parle ! L’expert de copier-coller qui de surcroît est partisan du moindre effort. Pour la question anglophone, vous avez dit que nous avons affaire à la lutte entre les élites du coin sans désigner clairement les camps auxquels on a affaire. N’en parlons pas de leurs leaders ! Où le factuel dans votre analyse ?
Lisez bien le commentaire de l’internaute Diboukimesse au sujet de l’article rédigé par Liliane J.Ndangue ici même sur CIN en la matière. Son article porte le titre «Cameroun – Bilinguisme- Voici ce qu’il faut savoir sur les membres de la commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme.

Diboukimesse dit en connaissance de cause que : « Donc le nkukuma ne veut pas comprendre que la fronde est née du fait que les anglophones nommés par lui ne sont justement pas reconnus par la Communauté anglophone. »
Pour ceux qui suivent la crise anglophone de près, les jeunes générations en ont marre du traitement inégal dont ils font l’objet depuis une cinquantaine d’années. Je pourrais multiplier des exemples de ce genre à l’infini. Mais à quoi sert-il de le faire pour un individu qui a tendance à faire la sourde oreille aux dires des uns et des autres ?
      0
Betibenanga   12017-03-17 22:38
#25
"Quand la facilité nous tient! Je vous ai dit Monsieur l’intelligence que la Wikipédia n’est pas une source robuste et qu’elle n’est point considérée comme une référence en tant que telle dans l’enseignement supérieur par-ci par-là sur l’échiquier mondial."

Etude supérieure? Ah l'éternel étudiant, je ne peux rien pour vous. Votre cas ressemble de plus en plus à une pathologie. Je n'éprouve aucun plaisir à vous répondre mais je me dois de le faire car j'ai la triste impression que le narcissisme qui ronge votre esprit vous trompe énormément.

Le factuel ne semble pas être maîtrisé par vous, la cohérence encore moins, alors je n'oserais parler de l'esprit de synthèse dans tous vos louvoiements. J'ai l'impression de parler à un enfant dont l'esprit est constamment distrait de manière à ne pouvoir se fixer sur un point particulier des sujets qu'il aborde..

Irrécupérable! Pa'apa Continuez sans moi!
      0
Wahsih Ike   02017-03-17 21:39
#26
Votre problème comme l’a laissé entendre un forumiste dont je préfère taire le nom, il y a de cela une quinzaine de jours, c’est de ne pas reconnaître les valeurs intrinsèques d’autrui. En ce qui concerne l’histoire et la géopolitique du Cameroun depuis 1960, vous n’êtes pas à même de me donner des leçons là-dessus parce que j’ai vécu (et je connais) une grande partie des faits y relatifs comme témoigne privilégié
      0
Wahsih Ike   12017-03-17 21:36
#27
@ Betibenanga

Quand la facilité nous tient! Je vous ai dit Monsieur l’intelligence que la Wikipédia n’est pas une source robuste et qu’elle n’est point considérée comme une référence en tant que telle dans l’enseignement supérieur par-ci par-là sur l’échiquier mondial.
J’aimerais que vous ne me dites pas de quoi Toukari+[ est capable. Nous sommes sur ce forum-ci depuis longtemps. Je respecte ses opinions et il respecte les miennes. A quelques exceptions près, nous sommes le plus souvent sur la même longueur d’onde. Je vous cite deux exemples en passant. Nous avons tous les deux soutenir ADO face à LG lors de la crise ivoirienne de 2011. Nous nous sommes dits aussi qu’en tant qu’entraîneur, feu Raymond Fobete était meilleur que Peter Schnittger.

On vous a aussi dit que Thomas Nkono a rejoint les LIC en 1974 et non 1976 comme laisse entendre Wikipédia. Lorsque j’ai regardé la même source, je me suis rendu compte que son palmarès international est incomplet. En 1979, les clubs camerounais (chose inédite jusqu’alors) ont fait le doublé au niveau continental– Union de Douala en Coupe des clubs champions et Canon de Yaoundé en Coupe des vainqueurs de Coupes. Wikipédia n’a pas cité le fait que Tommy gagna la Coupe des vainqueurs de Coupes cette année-là.
      0
Wahsih Ike   22017-03-17 21:34
#28
@ Ossas Nanga
Je n’ai pas dit que Toukari+[ n’a pas raison de rectifier l’erreur que j’ai faite en parlant de Patrick Okala comme gardien de buts du Nigéria lors de la demi-finale opposant l’Egypte à notre grand voisin aux pieds d’argile en 1984. Peter Rufai fut bel et bien le gardien du Nigéria durant la demi-finale dont il est question. C’était la 1ere fois qu’il vint comme gardien de buts titulaire de l’EN du Nigéria à la CAN. En 1980 et 1982, le gardien de buts nigérian s’appelait Best Ogedegbe – le portier de IICC Shooting Stars d’Ibadan d’antan.

Si j’en prends à l’authenticité de Wikipédia, c’est parce que celle-ci a cité Emmanuel Okala comme gardien de buts du Nigéria lors de la finale de la CAN en 1984. J’en parlerai dans un message destiné à Betibenanga dans un proche avenir.

Peter Rufai resta le 1er gardien de buts des Super Eagles jusqu’en 1998. Il gagna en passant la CAN de1994. Hormis son séjour aux Stationery Stores de Lagos, le pasteur Rufai a joué aux Pays-Bas avec Go Ahead Eagles et en Espagne avec le Deportivo la Coruna où notre compatriote fut gardien de buts titulaire. Il se dit que c’est grâce à Jacques Songo’o que le Galois John Toshack l’avais fait venir en Galice.
      0
Ossas Nanga   22017-03-17 16:00
#29
Wahsih,

tu dis : ".Autant que je le sache les buts du Nigéria tant en demi-finale qu’en finale furent gardé par Patrick Okala et non Emmanuel Okala. "

Toukari[+ dit que tu ne dis pas la vérité relative et tu ne dis pas la vérité absolue, quand tu dis ça.
"Le gardien de buts de l'equipe du Nigeria lors de cette demi-finale avait pour nom Peter RUFAI et non Patrick OKALA. "

Au lieu de venir au moins reconnaître que tu t'es encore trompé, tu essaies de faire comme s'il n'y avait rien, comme si Toukari[+ parlait de ce qu'une autre personne avait écrit. Pourtant c'est toi, Wahsih, qui a dit ça, en faisant tes grandes analyses d' 'intello honnête". Tu viens même essayer de mettre Toukari[+ dans le même paquet des gens qui disent des choses fausses en faisant comme s'ils ont raison. "J’ai l’impression que vous et moi tournons autour du pot. Parlons des choses sérieuses en l’occurrence la crise anglophone sur laquelle seuls les intellos honnêtes et les gens de bonne foi osent dire le moindre mot !"

Avant de te proclamer intello honnête, dis-nous un peu: est-ce que tu t'es trompé en disant que Patrick Okala a joué la demi-finale de la CAN 1984? Si tu t'es trompé, pourquoi tu ne ne reconnais pas ton erreur avant de continuer? Un intello honnête, quelqu'un de bonne foi ne reconnaît pas qu'il a tapé sa bouche?
      0
Betibenanga   02017-03-17 08:29
#30
ceux qui le veulent
      0
Betibenanga   42017-03-17 08:24
#31
Je vous ai dit de ne pas me ramener ici. Vous insistez et en plus tentez de vous comparer à moi. La crédibilité d'une source ne dépend pas de votre jugement Wahsih Ike, mais de ce qu'elle dit. Osez donc démontrer que dans ce cas précis, les informations sur le palmarès de Nkono sont fausses. Si cette source précise bien des dates, elle n'a jamais prétendu que Nkono avait débuté en équipe nationale aux dates y figurants. La précision de ses débuts en équipe nationale n'est donc pas déterminante dans l'évocation de son palmarès.

De, il n'est pas vainqueur de la can 1984 alors qu'il l'est; vous voici tentant de prendre pour bouée de sauvetage à vos pérégrinations hasardeuses, la précision du frère Toukari. Elle n'est pas déterminante dans la discussion que vous aviez avec Toukari.

Enfin mon cher monsieur, votre misère est désormais établie, sans aucun doute possible en ce qui me concerne. Débattez avec ce qui le veulent, moi j'ai laissé depuis. Certaines personnes et façons sont contagieuses.
      0
Wahsih Ike   22017-03-17 07:49
#32
@ Betibenanga

Vous me faites pitié ! Wikipédia n’est pas une source viable ou de renom dans la recherche scientifique car n’importe qui peut l’accéder et écrit ce qu’il veut. Comme Toukari+[ vous a dit, Tommy a été appelé pour la première fois en EN en 1974. L’année suivante ce fut le tour de Jojo après que ce dernier ait quitté Prisons de Buéa pour les Nassara de Douala.

Ce n’est pas moi qui étale ses connaissances insuffisances au vu et au su de tout le monde. Si vous voulez me contredire, allez chercher des sources robustes pour le faire. Certaines connaissances sont universelles. Ne prenez pas ce qui se passe dans le monde francophone comme paroles d’évangile. A bon entendeur, salut !
      0
Wahsih Ike   32017-03-17 07:46
#33
@ Bernandint

T’as raison mon frère. Je me suis laissé entraîner par le foot parce que nous avons affaire ici à un ancien footballeur. Il fallait dire que Jojo n’est pas n’importe qui en ce qui concerne le football camerounais. Mais pour ce qu’il y a de la politique, je doute bien ses capacités d’analyse neutre. Ses prises de position sont parfois aléatoires.

Toukari+[

Votre déclaration d’après laquelle Thomas NKONO etait parmi les 22 joueurs camerounais vainqueurs de la CAN 1984 est juste. En bon amateur de football, vous savez comme moi que Tommy ne faisait pas partie de 18 joueurs alignés pour la finale, Cameroun – Nigéria en 1984. Voilà pourquoi j’ai fait allusion aux concepts de vérité absolue et de vérité relative. Allez consulter la fiche dudit match et venez me dire si Thomas Nkono y figurait. Cela est aussi la vérité absolue. J’ai l’impression que vous et moi tournons autour du pot. Parlons des choses sérieuses en l’occurrence la crise anglophone sur laquelle seuls les intellos honnêtes et les gens de bonne foi osent dire le moindre mot !
      0
Toukari+[   42017-03-17 02:08
#34
Wahsih Ike
"..Autant que je sache les buts du Nigeria tant en demi-finale qu'en finale furent garde par Patrick Okala.."

Mon frere je me souviens tres bien de la demi-finale Nigeria contre Egypte a la CAN 1984 et qui se termina par les tirs aux buts. Le gardien de buts de l'equipe du Nigeria lors de cette demi-finale avait pour nom Peter RUFAI et non Patrick OKALA. C'est vrai que le dernier cite avait joue la finale contre le Cameroun mais ce n'est pas vrai qu'il joua la demi-finale contre l'Egypte.
      0
Toukari+[   42017-03-17 01:56
#35
Wahsih Ike
"..En termes de verite relative, l'homme courrier est medaille d'or 1984..."

Mon frere je ne vous ai jamais dit que Thomas NKONO avait recu une medaille d'or a la CAN 1984. Priere s'il vous plait de ne pas melanger les choses. J'ai dit que Thomas NKONO etait parmi les 22 joueurs camerounais vainqueurs de la CAN 1984. C'est une verite absolue que vous ne pouvez ni detruire ni effacer.
      0
Toukari+[   32017-03-17 01:44
#36
Betibenanga,

Thomas NKONO etait en equipe nationale du Cameroun depuis 1974. C'etait juste une precision.
      0
Bernardint   22017-03-17 01:40
#37
Wahsih Ike

Je ne comprends pas que tu te sois laissé entraîner sur le terrain plus léger du foot quand l'objet discuté ici est d'extrême importance.
      0
Betibenanga   22017-03-16 23:33
#38
En Équipe du Cameroun
"112 sélections entre 1976 et 1994
Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 1984
Finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations en 1986
Participation à la Coupe d'Afrique des Nations en 1982 (Premier Tour), 1984 (Vainqueur), 1986 (Finaliste) et en 1990 (Premier Tour)
Participation à la Coupe du Monde en 1982 (Premier Tour), 1990 (1/4 de finaliste) et en 1994 (Premier Tour)"

Voilà le palmarès de Nkono en équipe nationale du Cameroun, selon wikipédia.


Wahsih Ike, cessez de me ramener dans vos contorsions. C'est pas la peine de croire que vous pouvez m'apprendre à raisonner. Occupez-vous de vous même, vous en avez par contre, cruellement besoin.

Si jouer à l'anguille vous intéresse, continuez comme vous le faites déjà si bien. Mais par contre, vous n'étalez qu'une seule chose: une inaptitude notoire à la cohérence.
      0
Wahsih Ike   22017-03-16 22:44
#39
Ce manque cruel de détails fait souvent défaut chez certains journalistes sportifs tant en Afrique qu’ailleurs dans le monde. L’article qui fait allusion au sacre du Cameroun en terre ivoirienne ne reflète point la réalité car il est question d’une photo prise lors du Mundial espagnol de 1982. On y perçoit Kaham, Mbom, Kunde, Onana et Nkono. Or nous autres amateurs du ballon savons que Kaham et Mbom ne se sont pas rendus en CI en tant que joueurs que. Kunde fut remplacant et que Nkono se trouvait plutôt du côté de l’Espagne.
Voilà pourquoi j’avais demandé à Betibenanga de prêter attention aux détails pour ne pas tomber dans le piège des généralités.
https://fr.starafrica.com/football/articles/can-historique-1984-le-cameroun-entre-dans-lhistoire-de-la-can/
      0
Wahsih Ike   22017-03-16 22:43
#40
@ Toukari+[

Vous avez en partie raison de dire que Tommy faisait partie des 22 Camerounais sélectionnés pour la Can ivoirienne de 1984. Par conséquent, son nom est ancré dans les annales de l’âge doré du football camerounais. Ceci m’amène aux doubles concepts de la VERITE ABSOLUE et de la VERITE RELATIVE. En termes de vérité relative, l’homme courrier est médaillé d’or de la CAN 1984. Vu que son nom ne figurait pas sur la fiche des joueurs prenant part à ladite finale et ce soit comme titulaire soit comme remplaçant, Tommy n’est guère lauréat de la médaille d’or de la CAN Ivoirienne.

J’avais laissé entendre à Betibenanga que les détails sont très importants dans la présentation des faits et de toute analyse qui en découle. Et qu’il faut savoir lire entre les lignes. Tout amateur de ndamba qui lit le contenu de l’hyperlien ci-dessous se rendra compte que l’auteur dudit article a péché par l’imprécision. Autant que je le sache les buts du Nigéria tant en demi-finale qu’en finale furent gardé par Patrick Okala et non Emmanuel Okala.
http://www.wikivisually.com/wiki/1984_African_Cup_of_Nations_Final

Un regard attentif sur le onze entrant et les sept remplaçants de l’EN du Cameroun contre le Nigéria montre sans ambages que le nom de Thomas Nkono ne figurait guère sur la fiche de la finale de la CAN 1984. Allez dans l’hyperlien ci-dessous pour vous en rendre compte.
http://www.camfoot.com/que-sont-ils-devenus/18-mars-1984-les-lions-sont,10306.html
      0
Toukari+[   62017-03-16 03:44
#41
Wahsih Ike
"....En fait Tommy ne recut de medaille d'or ni pour la CAN 1984 ni pour celle de 1988..."

Mon frere je ne sais pas pourquoi vous faites allusion a la CAN 1988. Celle-ci ne fait pas partie de notre discussion. Votre argumentation ne tient pas parce qu'elle ne peut ni detruire ni effacer le fait que Thomas NKONO fut aussi l'un des 22 joueurs camerounais vainqueurs de la CAN 1984.
      0
Ossas Nanga   42017-03-15 23:27
#42
"En principe, vous avez raison de dire que Tommy faisait partie des 22 joueurs sélectionnés pour la CAN 1984. Il ne joua que deux matches comme vous venez de dire. Mais quel est son bilan lors de cette CAN-là ? Battu par le coup franc d’Abou Zeid, le Cameroun perdit le premier match face à l’Egypte. Il se rattrape après avec une victoire de 4 buts à 1 sur le Togo. "

Tara, quand tu tapes ta bouche, on peut savoir à peu près quand tu es né. Tu es de la génération des kmer qui respectaient l'école. La dérive de ce machin, c'est ton genre là. Il voit l'eau potable, il commence à te dire que c'est une chance, parce que si l'eau là n'était pas à la fois inodore, incolore et sans saveur, on n'allait pas dire que c'est une eau potable. Fin cinquante, première moitié soixante. Je préfère vraiment Toukari[+. Le bricolage là, où tu t'écoutes parler là...
      0
Ossas Nanga   32017-03-15 23:20
#43
-"Ce qui est curieux dans tout ce méli-mélo c’est la non-reconnaissance par vous de ce que les autres savent bien faire Monsieur le soi-disant intello intègre." Je t'ai dit que j'étais intello? Tu as besoin de reconnaissance, soulage-toi tout seul, tara. Le soi-disant intello c'est toi. Tu es de la génération des mangeurs de gros titres dans n'a rien de ce pays. Intello, intello, après ça se vautre dans la bassesse avec les " @ Betibenanga dit Ossas Nanga" Tssuuuiiipp!

-"Je comprends maintenant pourquoi un nombre croissant d’internautes ne vous prennent pas au sérieux. " le vieux père ci, à ton âge?
      0
Ossas Nanga   32017-03-15 23:20
#44
"Dans le cas échéant, il fallait écrire, “ Are you kidding me?” "

Tu n'as encore rien vu. J'attends toujours tes explications, j'ai envie d'apprendre Wahsih. Dans le cas échéant, tu es égal à toi-même, Ingénieur des Ponts et Chaussées de l'Université, locution et tout le baratin.

Oh, mon type, vraiment, je viens de voir que j'avais vraiment oublié le you. Alors, mon type, tu as raison, c'est un oubli. Mais vu ton état d'esprit, je préfère que tu prennes ça pour une faute. Cela te fera du bien, étant donné le fait que tu avais besoin de ne pas perdre la face, en bon intello que tu es. Moi je ne me considère pas intello, Wahsih.

Cet oubli là ne justifie pas le fait de dire que "dans le cas échéant" il faut dire... Moi j'oublie des mots, toi tu ajoutes des mots. Pour le cours d'anglais, laisse comme ça, il y a Angouto pour ça. Mais quand je veux vraiment apprendre, il y a un kmer sur cin qui sait parler anglais comme Milla avec la balle. Mais tu n'as pas les yeux pour le voir. Tu bricoles beaucoup et tu te regardes beaucoup.

-"Monsieur l’intello honnête ne se prononce pas lorsqu’il s’agit de la gamme d’activités que coiffe l’appellation, GENIE CIVIL." En système anglais anglais ou en français ? Parce que tu as parlé d'anglo-saxon plus bas. Tu as oublié que tu as parlé d'ingénieur d'abord, de Ponts et Chaussées, après tu as parlé de travaux publics... Apprends-moi la gamme d'activités que coiffent les Ponts et Chaussées, les travaux publics, le génie civil...
      0
Wahsih Ike   12017-03-15 22:55
#45
Toukari+[

En principe, vous avez raison de dire que Tommy faisait partie des 22 joueurs sélectionnés pour la CAN 1984. Il ne joua que deux matches comme vous venez de dire. Mais quel est son bilan lors de cette CAN-là ? Battu par le coup franc d’Abou Zeid, le Cameroun perdit le premier match face à l’Egypte. Il se rattrape après avec une victoire de 4 buts à 1 sur le Togo.

Jojo prend la relève avec trois victoires de suite. Et garde les buts du Cameroun du dernier match de la poule A jusqu’en finale. Le jour de la finale, c’est Jacques Songo’o qui est le gardien de buts remplaçant. Nkono se trouve loin de l’aire de jeu à Abidjan car il est avec son club en Espagne. Autant que je le sache, il n’avait pas reçu de médaille de la main de Yetchachew Tessema, le Président de la CAF d’antan. En fait, Tommy ne reçut de médaille d’or ni pour la CAN 1984 ni pour celle de 1988. Il fut cependant médaillé d’argent en 1986 où le Cameroun perdit la finale devant l’Egypte – pays hôte de la CAN cette année-là.
      0
Wahsih Ike   22017-03-15 22:37
#46
« Quite frankly Wahsih, who are kidding my dear? » au lieu de « Quite frankly Wahsih, who are YOU kidding my dear? dixit Ossas Nanga

Dans le cas échéant, il fallait écrire, “ Are you kidding me?” Mais nous n’avons guère affaire ici à un cours d’anglais. N’empêche que je vous dis que le concept d’intelligences multiples demande à tout un chacun d’être robuste dans ses dires.

Monsieur l’intello honnête ne se prononce pas lorsqu’il s’agit de la gamme d’activités que coiffe l’appellation, GENIE CIVIL. Si cela ne s’appelle pas la malhonnêteté intellectuelle, je ne sais à quel Saint me vouer, en supposant bien sûr que je suis chrétien ! Ossas Nanga va bientôt me dire que le christianisme n’est pas africain !
Continuez à trouver des failles dans les textes d’autrui.

Ce qui est curieux dans tout ce méli-mélo c’est la non-reconnaissance par vous de ce que les autres savent bien faire Monsieur le soi-disant intello intègre. Je comprends maintenant pourquoi un nombre croissant d’internautes ne vous prennent pas au sérieux. Il faut aller chez Kamdem pour avoir la conscience tranquille, étant donné que vous n’auriez pas affaire aux gens qui vont contrecarrer les arguments tant solides que vraisemblables. A bon entendeur, salut, si bon entendeur, il y a ?
      0
Toukari+[   42017-03-15 21:53
#47
Wahsih Ike

Thomas NKONO etait parmi les 22 joueurs camerounais selectionnes pour prendre part a la CAN 1984. II avait ete aligne a deux rencontres. Pour les raisons evoquees, Thomas NKONO a aussi bel et bien gagne la CAN 1984.
      0
Ossas Nanga   22017-03-15 21:21
#48
Tu n'as pas encore fini de reconnaître que tu es un escroc intellectuel.
c'est vraiment comme tes connaissances d'ingénieur des ponts et Chaussées à l'Université en France.
      0
Ossas Nanga   42017-03-15 21:18
#49
Wahsih, tu es un vieux père qui n'a pas honte.

Tu n'as pas encore fini de reconnaître que tu es un escroc intelectuel.

"Voilà où nous en sommes avec le bilinguisme d’état au bercail ! A vous lire, est-ce que je peux dire que vous ne valez rien parce que vous avec oublié de mettre un pronom dans la première de vos deux phrases ?" Tu fais comment pour savoir que j'ai oublié, Wahsih? Tu fais comme pour Bell, tu as "laissé entendre"? Je remarque en passant que tu passes du tutoiement au vouvoiement. Tu vas arriver, mon type? La prétention t'a fait quoi?

Tout ça parce que tu veux montrer que tu sais des choses concernant Bell, l'école, alors que ce n'est pas vrai?

Wahsih, si quelqu'un ne met pas un mot dans une phrase de manière volontaire, on appelle ça comment?

Avant de continuer, mets la phrase correcte et explique-moi tout lentement, pardon. Comme ça, on avancera.

-" j’ose croire que vous n’êtes pas partisan de la locution d’après laquelle, la valeur n’attend point le nombre des années d’un quelconque individu ! " Wahsih, ton affaire là, c'est vraiment comme tes connaissances d'ingénieur dse ponts et Chaussées à l'Université en France. Tu sais ce qu'on appelle locution en français, Wahsih? Ce n'est pas ce que tu montres là, hein! Quand tu viens ici te vanter, fais attention, tara.

- "Ce qui importe pour un forumiste comme moi c’est le fond" Ton fond est troué comme le fond des culottes des enfants est souvent troué.

-"Mes interventions sur l’ex Cameroun occidental ici à CIN sont plus fouillées que toutes autres choses." Mon frère, le cochon qui se dit gras que tu es, vraiment, je cherche toujours où il est.
      0
Ossas Nanga   02017-03-15 21:03
#50
Océane, ma soeur, wa ndegele bor a zeze ai mam moé me té. Tu déranges avec tes émotions là.

-"Écoute Mr. Hagège défendre sa langue contre l'anglais et trouver dans le même temps que sa langue est le moteur de la "diversité culturelle". Fais come lui alors avec la tienne. Je me demande si en imitant tu oublies que c'est aussi une sorte d'esclavage.

- "Pourquoi les arguments avancés par Mr. Hagège pour défendre sa langue contre l'hégémonie de l'anglais perdraient de leur pertinence dès qu'il s'agit des langues des autres ? " Commence ici, on voit, avec ta langue maternelle et ta langue paternelle, Océane. Le tigre ne proclame pas...

- "Savoir et reconnaître qu'on l'est est un premier pas vers la guérison. Par contre, le nier est un crime contre soi-même. " Comme beaucoup de donneurs de leçons, tu es très compréhensive envers tes limites et tes insuffisances, très intolérante envers celles des autres.

-"Laissez tranquille Wahsih Ike, il a reconnu s'être trompé et l'erreur est humaine." Wa dug ! Il n'a rien reconnu, il tape sa bouche.
      0
Wahsih Ike   22017-03-15 20:51
#51
Ce débat, à mon avis est clos car nous avons maintenant affaire à un dialogue de sourd.

Ce qui importe pour un forumiste comme moi c’est le fond. Mes interventions sur l’ex Cameroun occidental ici à CIN sont plus fouillées que toutes autres choses. Ayant vécu, étudié et travaillé pendant longtemps à Nkongsamba, Douala, Yaoundé et Bafoussam, je me défends à ma façon aussi sur les questions ayant trait au Cameroun francophone surtout que certains de mes beaux-frères et belles-sœurs sont originaires des localités de l’ex Cameroun oriental outre que celles que je viens de citer
      0
Wahsih Ike   22017-03-15 20:50
#52
Vous dites dans votre anglais approximatif « Quite frankly Wahsih, who are kidding my dear? How old are you exactly? »

Voilà où nous en sommes avec le bilinguisme d’état au bercail ! A vous lire, est-ce que je peux dire que vous ne valez rien parce que vous avec oublié de mettre un pronom dans la première de vos deux phrases ? Je répondrais par la négative car je sais dans le for intérieur que t’as voulu communiquer avec moi dans une langue qui n’est pas forcément la vôtre. Cela s’appelle la tolérance – chose qui semble vous échapper.

En ce qui concerne votre deuxième phrase en anglais, j’ose croire que vous n’êtes pas partisan de la locution d’après laquelle, la valeur n’attend point le nombre des années d’un quelconque individu !

Notre sœur Oceane nous a faits part de ses pensées à elle sur la négritude et pas mal de choses. C’est son droit le plus absolu de nous dire ce qu’elle en pense. Quitte à vous d’apprécier ce qu’elle dit ou de porter un jugement sain eu égard à ses propos. J’ai eu la décence de reconnaître le fait que je me suis trompé en disant qu’il faut savoir lire entre les lignes. Voilà pourquoi j’ai parlé de la supériorité de l’araignée noire face au félin de foot que fut Jojo entre 1979 et 1984. Mais Jojo a gagné la CAN en 1984 et en 988 alors que l’araignée noire n’a pas eu le sésame tant convoité par beaucoup de joueurs africains de football. Sachons reconnaître tout un chacun à sa juste valeur !
      0
Oceane    42017-03-15 19:18
#53
Ossas,

Savoir et reconnaître qu'on l'est est un premier pas vers la guérison. Par contre, le nier est un crime contre soi-même.

Je suis aliénée, mais je me soigne. Je me soigne en écoutant les "civilisateurs" en me demandant s'il y a quelque chose qui cloche. Et je me rends compte qu'il s'agit du "faites ce que je dis et pas ce que je fais". Écoute Mr. Hagège défendre sa langue contre l'anglais et trouver dans le même temps que sa langue est le moteur de la "diversité culturelle".
Pourquoi les arguments avancés par Mr. Hagège pour défendre sa langue contre l'hégémonie de l'anglais perdraient de leur pertinence dès qu'il s'agit des langues des autres ?

Laissez tranquille Wahsih Ike, il a reconnu s'être trompé et l'erreur est humaine.
      0
Ossas Nanga   52017-03-15 18:23
#54
C'est en anglais que tu vas montrer que le lien de ton journal dit que Bell est ingénieur des Ponts et Chaussées du système français? Quite frankly Wahsih, who are kidding, my dear? How old are you exactly? Tu n'arrives pas à être honnête avec toi-même, jusqu'à venir te placer ici comme un juge sérieux de mon état de kmer? Wa za, a Wahsih? Tu as fini de prouver à toi-même que tu es ridicule et puérile, avant de me demander de te prouver que je suis kmer, selon tes règles de l'université d'Aix-en-Provence qui forme les ingénieurs de Ponts et Chaussées? Pour toi être Camerounais avant d'être de son ethnie signifie parler Anglais et français avec toi, quand tu demandes, pour cacher tes pbs d'honnêteté intellectuelle? Tu es sérieux?

Troisième point: "nous autres Camerounais savons qu’avant 1982, il n’y avait pas photo entre Tommy et Jojo car celui-là le devançait de loin. Cela s’appelle lire entre les lignes. " donc en lisant entre les lignes, tu peux au moins douter de la première partie de ce que le journaliste dit, quand il parle des études de Bell, parce que s'il n'a pas cherché à vérifier la fin, il n'a peut-être pas vérifié aussi le début.

Beti dit que tu as dépassé le mur de la misère mentale. Il est méchant avec la misère mentale, vraiment.
      0
Ossas Nanga   52017-03-15 18:20
#55
Okoooo, wahsih, le pb avec certains porteurs de diplômes kmer, c'est qu'ils n'ont jamais honte.

Faisons un peu le résumé de ce que tu es en train de faire ici. Tu as dit que Bell est ingénieur. La preuve que tu donnes pour ça est un lien du journal L'humanité. En lisant le lien là, on ne voit pas que Bell est ingénieur. Toukari[+ t'a expliqué pourquoi, dans le système français, celui que tu nous as dit, toi-même, que Bell a fait ( université d'Aix-en-Provence pour toi), Bell footballeur professionnel en France ne peut pas être ingénieur de Ponts et Chaussées.

Premier point.

Deuxième point: quand tu parles ici, tu parles du système français. Tu dois donc employer les références de ce système pour que ce que tu dis soit clair.

Dans ce système, tu ne peux pas mélanger tout ce que tu dis là. Un point, un trait.
Au lieu de montrer alors que tu es honnête, tu tapes ta bouche: "Allez dans n’importe quelle université anglo-saxonne" Ton université d'Aix-en-Provence est anglo-saxonne? Akié! La honte vous a même fait quoi?

Maintenant, un père comme toi, qui jusque là, se prend au sérieux plus que le sérieux que les autres lui donnent, finit par montrer qu'il est vraiment ridicule, en se comportant comme le déchet Angouto, quand il est dépassé.
"j’aimerais que vous me le prouviez en écrivant ici même sur CIN moyennant l’autre langue officielle de notre pays à nous. "

Wahsih, c'est en anglais que tu vas donner la preuve que Bell est ingénieur des Ponts et Chaussées de l'Université d'Aix-en-Provence?
      0
Toukari+[   32017-03-15 18:02
#56
Wahsih Ike

Mon frere, concernant Joseph Antoine BELL et les etudes d'ingenieur en travaux public que ce dernier aurait termine en France, le journaliste sur lequel vous vous appuyez a raconte un tres gros mensonge. Je vous conseille la prudence parce que je sais exactement de quoi je parle.
      0
Wahsih Ike   22017-03-15 17:06
#57
@Ossas Nanga
« On ne voit pas l'endroit où tu parles d'études de génie civil, on voit où tu parles d'ingénieur des Ponts et chaussées. Pour toi, Ponts et chaussées, travaux publics et génie civil c'est la même chose exactement? Pour toi des études et des études d'ingénieur, c'est la même chose? »
Vous me faites rire ! Le génie civil couvre plusieurs domaines d’activités. Je vous parle en connaissance de cause. Allez dans n’importe quelle université anglo-saxonne et vous verriez que les BTP, la planification des transports, la conception et la construction de voies publiques, les ponts et chaussées et j’en passe font bel et bien partie du Département de génie civil.

Quant à ce que raconte le journaliste français en disant que « Ainsi, pendant qu'il termine en France ses études d'ingénieur en travaux publics, il manque un certain nombre de matches qualificatifs pour le Mundial de 1982 et doit laisser son éternel rival Thomas N'Kono briller sur les pelouses espagnoles », nous autres Camerounais savons qu’avant 1982, il n’y avait pas photo entre Tommy et Jojo car celui-là le devançait de loin. Cela s’appelle lire entre les lignes.

A chacun son interprétation de ce que dire un quelconque journaliste sur un sujet donné. Continuez à chercher les poux sur la tête d’un chauve. Ossas Nanga, comme vous dites que vous êtes Camerounais avant d’appartenir à votre ethnie, j’aimerais que vous me le prouviez en écrivant ici même sur CIN moyennant l’autre langue officielle de notre pays à nous. Ce n’est que ce faisant que je vous prendrais au sérieux. Ne dit-on pas en français que c’est en forgeant qu’on devient forgeron ? Et comme on dit en anglais, « I would like to see the proof of the pudding is in its eating. »
      0
Ossas Nanga   42017-03-15 16:37
#58
Wahsih, mon frère, tu n'es pas honnête. Prenons seulement ton dernier post

1: Tu écris le 2017-03-15 15:31: "J’avais laissé entendre dans l’un de mes post que Jojo avait fait des études de génie civil."

Génie civil, tu dis hein!

2: tu as écrit le 2017-03-14 20:30: "Je sais que Jojo est titulaire d’un diplôme de travaux publics et qu’il a obtenu en France."

Travaux publics hein!

3: Le 2017-03-14 14:24, tu as d'abord écrit : "Jojo est très intelligent et a fait les grandes études. Il est ingénieur des ponts et chaussées de l’Université d’Aix-en-Provence."

Mbon, tu vois que tu as commencé par ingénieur des Ponts et Chaussées, ensuite tu as continué dans le pays des travaux publics, sans savoir si c'est technicien ou ingénieur, et maintenant tu dis que tu as laissé entendre que Bell a fait " des études de génie civil". Là, tu ne sais plus si c'est ingénieur. On ne voit pas l'endroit où tu parles d'études de génie civil, on voit où tu parles d'ingénieur des Ponts et chaussées. Pour toi, Ponts et chaussées, travaux publics et génie civil c'est la même chose exactement? Pour toi des études et des études d'ingénieur, c'est la même chose? Le lien que tu montres là, ne prouve rien des deux premières choses que tu dis depuis.

Tu vois que tu n'as pas honnête.

En lisant le lien que tu montres, si tu as envie, tu comprends vite que le journaliste lui-même ne vérifie pas ses infos. Je te laisse la partie qui te permet d'essayer de nous fey, en disant que tu as "laissé entendre..."

" Ainsi, pendant qu'il termine en France ses études d'ingénieur en travaux publics, il manque un certain nombre de matches qualificatifs pour le Mundial de 1982 et doit laisser son éternel rival Thomas N'Kono briller sur les pelouses espagnoles."
      0
Ossas Nanga   52017-03-15 15:49
#59
- "Vous n'éprouvez donc aucune honte à revendiquer les langues de feux qui ont soumis ? "

Ma sœur, toi aussi, tu es trop braquée avec ces affaires. Essaie quand même d'avoir un peu de distance avec tes émotions. Les Africains n'ont pas attendu les Européens pour connaître la colonisation, la conquête et les conséquences de ces machins. Ils faisaient ça entre eux depuis. Est-ce que tu sais comment on dit "laisser" en éton? Tu sais que ce mot existe avec la même signification dans d'autres langues du coin? Tout ça te dit quoi?

- "Quelle valeur croyez-vous avoir à leurs yeux sinon le mépris envers tout esclave qui ne se bat pas pour sa dignité ?" Ne mets pas les gens dans le même paquet, ça c'est d'un. Si on te juge en tant que Fang ou Nanga pour conclure que les Fang ou les Nanga réfléchissent sans nuance, on a fait une erreur de jugement.

Et puis, ma sœur que j'aime beaucoup, le temps change aussi les choses. Tu parles français ici même pour proposer tes idées. Donne-moi les éléments pour que je ne te considère pas comme une esclave. Avec ta façon de voir les choses là, comment tu gardes toute ta dignité en sachant que tu as décidé un jour de prendre tes pieds, personne ne t'a arrêtée dans ton village, d'aller t'aligner devant une ambassade de propriétaires d'esclaves, de faire tout ce qu'ils demandent pour te donner le visa, d'arriver chez eux, les propriétaires d'esclaves, sans te sentir esclave automatiquement...de vivre chez eux sans te dire que tu es leur esclave...Cherche à être cohérente avec toi-même, ma sœur. Fais vite, ça va te faire du bien.
      0
Wahsih Ike   32017-03-15 15:31
#60
@ Ossas Nanga

Quand la malhonnêteté intellectuelle nous tient. J’avais laissé entendre dans l’un de mes post que Jojo avait fait des études de génie civil. Ce que je ne peux pas confirmer c’est le niveau d’études qu’il a avait fait. Je ne sais si ces études furent sanctionnées par un BTS ou tout autre diplôme. Pour vous prouver que je n’invente rien, je vous prie de lire l’article contenu dans l’hyperlien ci-dessous :
http://www.humanite.fr/node/81832 et de me taxer de falsificateur des faits. Quand on n’a pas grand-chose à dire on cherche les poux sur la tête d’un chauve.
      0
Wahsih Ike   22017-03-15 15:18
#61
@ Betibenanga
A chacun sa manière de voir ! Dire que je suis pauvre d’esprit montre ô combien enfantin vous êtes comme analyste.
Je présente les faits eu égard aux renseignements que je dispose. Ce qui est marrant là-dessus c’est ton approche simpliste lorsqu’on a affaire à une question complexe et compliquée. Vu que je vous ai fait pièce à maintes reprises, vous vous attaquez en ma personne. On ne peut descendre plus bas que cela.

Quant à moi, il ne sera nullement question de chercher à traîner qui que ce soit dans la boue. Je préfère rester pauvre en termes d’argent tout en demeurant au-dessus de tout soupçon. L’intégrité m’est plus utile que des conneries du quartier. Pour ta gouverne, ce sont les quelques amis maghrébins qui m’ont dit que Jojo maîtrise bien le français, ce qui fait de lui une cible facile pour les petits Français. J’en ai fait l’expérience dans deux pays anglo-saxons en Occident dont je préfère taire les noms, ne serait-ce que par modestie !
      0
Ossas Nanga   02017-03-15 15:14
#62
4: tu tombes dans le tchouki. Au lieu d'avouer que tu es en train de raconter des choses que tu ne peux pas prouver, tu fais comme si tu as dit la même chose que Toukari[+, alors que c'est faux.
      0
Ossas Nanga   42017-03-15 15:12
#63
Wahsih Ike,

mon frère, tu as envie de nous montrer la sorcellerie?

1: Tu dis: " Nul n’est infaillible, frérots. Je sais que Jojo est titulaire d’un diplôme de travaux publics et qu’il a obtenu en France. Je sais aussi qu’il a passé par l’Université d’Aix-en-Provence où il décrocha un DESS en gestion des affaires."

2: Toukari[+ te dit alors: "Mon frere, certaines personnes pretendent que Joseph Antoine Bell serait architecte, d'autres pretendent qu'il serait ingenieur en genie civil et maintenant vous affirmez que ce dernier aurait obtenu un DESS en gestion des affaires. "
Comme l'homme là est un vrai éton, il sait comment te donner l'occasion de montrer si tu es honnête ou pas.

3: Il pose alors le petit piège ci pour toi: " II est cependant peu plausible que ces dites etudes universitaires se soient deroulees entre 1979, annee pendant laquelle il remporta la coupe d'Afrique des Clubs Champions avec l'Union Sportive de Douala et 1994 "
4: tu tombes dans le tchouki. Au lieu d'avouer que tu es en train de raconter des choses qua tu ne peux pas prouver, tu fais comme si tu as dit la même chose que Toukari[+, alors que c'est faux.

"Vous avez parfaitement raison, mon frère. "

Si Toukari[+ a parfaitement raison, Wahsih, ça veut dire que tu as totalement tort de parler de Bell et de ses diplômes comme tu parles là. Dans ce cas, tu dois clairement reconnaître que tu parles de ce que tu ne sais pas de façon sûre.

Bell a réussi le diplôme d'entraîneur en France et il est bien sorti parmi les cinq premiers de sa promo. C'est ça qu'on peut prouver clairement. Le reste là, non.

Mainant, ton affaire où betibenanga et ossas nanga sont la même personne pour toi, tu vois que tout seul tu te classes tout seul dans le championnat d'Angouto et blizzard, les deux déchets de la culture et de l'éducation beti de cin.
      0
Betibenanga   22017-03-15 12:27
#64
"@ Betibenanga dit Ossas Nanga "

Wahsih Ike, je vous savais pauvre, vous voici devenu miséreux. Et dire que vous vous considérez éclairé et intellectuel, puis ancien de cin.

Vraiment! éh ah ooooh kprrrrrr!
      0
Toukari+[   12017-03-15 03:20
#65
wahsih Ike,

C'est bien possible que Joseph Antoine Bell ait fait une formation d'entraineur de football par contre il est peu plausible qu'il ait fait des etudes d'architecture ou d'ingenieur en genie civil etc..
      0
Wahsih Ike   22017-03-14 22:23
#66
@Toukari+[
« II est cependant peu plausible que ces dites etudes universitaires se soient deroulees entre 1979, annee pendant laquelle il remporta la coupe d'Afrique des Clubs Champions avec l'Union Sportive de Douala et 1994. »

Vous avez parfaitement raison, mon frère.

Je vois très mal un footballeur professionnel faire des études approfondies tout en exerçant l’un des métiers les plus exigeants dans le monde. Prenons l’exemple du Belge Company qui joue à Manchester City. Cela fait plus de 4 ans qu’il suit un cours de MBA par correspondance. Je connais des gens qui ont fait plus de 6 ans à faire un Mastère de comptabilité-matières et de gestion d’entreprises à mi-temps.

Pour ce qu’il y a de la formation d’entraîneur, il se dit que Jojo est allé subir le programme délivré par la FFF à Clairefontaine et qu’il a réussi les examens de fin d’études avec brio.
C’est toujours un plaisir pour moi de discuter avec vous sur ce forum-ci. Bonne journée et au plaisir de vous lire l’un de ces quatre jours.
      0
Oceane    42017-03-14 21:47
#67
Moh Manyu,

Il y a une distinction entre faire des emprunts d'une langue à une autre et remplacer une langue par une autre.
Les Espagnols, comme les autres Européens, ont fait des emprunts à la langue arabe tandis que les clones Africains des Européens programment cyniquement le remplacement de leurs langues par les langues de leurs vainqueurs, qui sont devenus leurs référents.
"Sondo", dimanche, dérive de l'anglais sunday. Voilà un emprunt d'une langue à une autre. Tu en as plein de ces emprunts faits aux langues européennes. Ceci pour dire que les langues africaines ont fait ce que toutes les langues font au contact d'autres langues.
"Kossam" du nord, - lait - est entrain de gagner en popularité à Yaoundé, au contact du fufulde. De même que le "foléré" - issang - dans ma langue, est emprunté un peu partout hors de sa zone d'origine. Tout le monde comprend et sait que "foléré" est cette boisson à base de "issang"/"essang".

Faire des emprunts, oui. Rempacer les langues africaines, NON.
Il faut cesser de se leurrer en croyant que les langues maternelles vont co.ha.bi.ter avec les langues européennes car c'est un mensonge, une escroquerie, une arnaque.
Vous n'éprouvez donc aucune honte à revendiquer les langues de feux qui ont soumis ? Quelle valeur croyez-vous avoir à leurs yeux sinon le mépris envers tout esclave qui ne se bat pas pour sa dignité ? Au nom de quoi les Africains pourraient-ils condamner l'esclavage et la colonisation si eux-mêmes reconnaissent les "bienfaits de la colonisation " à travers les langues coloniales ? Ces langues furent un moyen d'oppression des colons. Aujourd'hui, ce sont bien des Africains, sous de fallacieux prétextes, utilisent à leur tour cette arme d'oppression contre d'autres Africains.

Moh Manyu, les Espagnols parlent espagnol et non arabe !
      0
Toukari+[   42017-03-14 21:31
#68
Wahsih Ike

Mon frere, certaines personnes pretendent que Joseph Antoine Bell serait architecte, d'autres pretendent qu'il serait ingenieur en genie civil et maintenant vous affirmez que ce dernier aurait obtenu un DESS en gestion des affaires. II est cependant peu plausible que ces dites etudes universitaires se soient deroulees entre 1979, annee pendant laquelle il remporta la coupe d'Afrique des Clubs Champions avec l'Union Sportive de Douala et 1994 annee au cours de laquelle il mit fin a sa carriere de footballeur apres le fiasco avec les Lions Indomptables au Mondial qui se deroula la dite annee aux USA.
      0
Oceane    22017-03-14 21:08
#69
A ceux qui sont en France, Théma, sur l'expansion européenne.
      0
Wahsih Ike   22017-03-14 20:30
#70
@ Toukari+[ et @ Betibenanga dit Ossas Nanga

Nul n’est infaillible, frérots. Je sais que Jojo est titulaire d’un diplôme de travaux publics et qu’il a obtenu en France. Je sais aussi qu’il a passé par l’Université d’Aix-en-Provence où il décrocha un DESS en gestion des affaires. Si je me suis trompé de l’institut où Jojo obtint son diplôme de génie civil ce n’est que chose normale pour un novice qui suit certaines choses loin de là où elles se sont déroulées. Mais personne ne peut me taxer de falsificateur des faits surtout que je ne dispose toujours pas de tous les renseignements qui pourraient me permettre de me forger une opinion digne de ce mot.

Mon frère, Toukari+[, vous avez raison de dire que j’ai un penchant pour Jojo mais pas coûte que vaille, sinon je n’aurais pas remis en cause ses mauvaises habitudes. N’ai-je pas fait allusion au fait que Jojo passe sous silence certaines vérités ou tente de les déformer parce qu’il fait désormais partie de la mangeoire ?

Je me suis même permis le luxe de dire que je serais prêt à le prendre à partie dans un face-à-face, ne serait-ce qu’avec des chiffres tendancieux qu’il a balancés quant à la parité anglophone – francophone sur la place publique au Cameroun ? Comme je l’ai laissé entendre à mon frêre, Betibenanga, c’est au niveau des détails qu’une quelconque argumentation prendre de l’ampleur.
      0
Oceane    12017-03-14 20:20
#71
"Tu crois que les gens là nous colonisaient pourquoi ".

Voilà une question qui pourrait être posée à un examen au Cameroun et en Afrique en général.

Tiens, sur une radio à défaut d'un examen.

En attendant qu'un animateur radio impertinent ait le c.u.lot de la poser à ses auditeurs, les Cinautes pourraient s'essayer à y repondre.
      0
Ossas Nanga   02017-03-14 19:00
#72
Wahsih Ike,

-"Bien dit, mon frère! Beaucoup de forumistes ne savent pas que Jojo est très intelligent et a fait les grandes études. Il est ingénieur des ponts et chaussées de l’Université d’Aix-en-Provence" mon frère, c'est toi qui ne sais pas. Mais est-ce que tu sais que tu ne sais pas? Toukari[+ t'explique comment ça se passe. Les universités ne forment pas des ingénieurs de ponts et chaussées en France.

-"Nul ne doute et je suis parmi ceux qui le disent à haute voix que Jojo est tellement intelligent qu’il fait peur aux Français de souche de par sa maîtrise de leur langue maternelle."

Papa, toi aussi, laisse, ékié! Les commentaires du bar là. Tu crois que les gens là nous colonisaient pourquoi? Eugène Njoh Léa est un footballeur camerounais qui a beaucoup fait sur les terrains de foot, plus que Bell, et en dehors, parce qu'il était vraiment intelligent. Il avait compris le monde avec trente ans d'avance. Tu sais qui était parmi les petits esprits qui bavardaient pour détruire son projet pour le Cameroun? Je te laisse écrire son nom. Ton ingénieur des Fonds de Nausées de l'université d'Aix-en-Provence.
      0
Toukari+[   42017-03-14 15:57
#73
Wahsih Ike
"..II est ingenieur des ponts et chaussees de l'Universite d'Aix -en-Provence.."

Dans le systeme francais les etudes d'ingenieur se font dans les Grandes Ecoles et non a l'universite. L'entree dans ces Grandes Ecoles n'est pas facile parce ce qu'il faut etre recu a un concours et pour se presenter a celui-ci il faut faire une ou deux annees de classes preparatoires. Je comprends que vous ayez de la sympathie pour Joseph Antoine BELL mais priere d'eviter de raconter des contre-verites lorsque vous faites allusion a ce dernier.
      0
Wahsih Ike   12017-03-14 15:00
#74
Lire Chevronné en lieu et place de vergogne
      0
Wahsih Ike   12017-03-14 14:28
#75
Jojo n’est pas con. Il sait très bien faire le jeu des chiffres. Avec une population qui n’a pas la culture de l’autocritique son message va passer comme un couteau dans du beurre ! Tant que nous avons affaire à une gérance opaque, les opportunistes comme Jojo, Ekane et J J Ekindi vont dire ce qu’ils ne pensent pas dans leur for intérieur. C’est là où le bât blesse. Je pense de ma part qu’avec une déclaration aussi malsaine comme celle que Jojo vient de faire, il ne pourra plus compter sur les Anglos pour accéder au poste du Président de la FECAFOOT. Ce n’est pas la 1ere fois que Jojo fait un faux pas à l’endroit des Anglophones. Je me rappelle de l’une de ses déclarations d’après laquelle Stephen Tataw Eta aurait été désigné capitaine de l’EN senior de football du Cameroun parce qu’il était ressortissant de l’une des régions anglophones du Cameroun. Que Jojo ne se fasse pas d’illusions car il ne s’exprime pas aussi bien en anglais que Tataw. Ce dernier se défend bien en français mais son niveau d’expression dans la langue de Voltaire n’atteint guère celle de Jojo qui sait faire de belles phrases.

Nul ne doute et je suis parmi ceux qui le disent à haute voix que Jojo est tellement intelligent qu’il fait peur aux Français de souche de par sa maîtrise de leur langue maternelle. J’aurais souhaité que Jojo soit interviewé sur le sujet dont il est question sous forme de face-à-face avec le polyglotte Cardinal Christian Tumi ou un gros calibre comme Akere Muna ou je ne sais qui. Wahsih Ike l’aurait certainement pris à partie dans un débat bilingue où la condition sine qua non serait de répondre à l’interviewer dans sa langue de prédilection ! Mais hélas quand les journalistes eux-mêmes ne croient pas au concept de la transparence, nous sommes amenés de faire avec, quoi !
      0
Wahsih Ike   22017-03-14 14:24
#76
@ Furax

Bien dit, mon frère! Beaucoup de forumistes ne savent pas que Jojo est très intelligent et a fait les grandes études. Il est ingénieur des ponts et chaussées de l’Université d’Aix-en-Provence. A entendre ses commentaires en tant que consultant de RFI pour la CAN depuis 1998, l’on se rend compte qu’il a une culture générale hors-pair. Il ne fait aucun ombre de doute que Jojo est l’un des camerounais les plus bilingues de sa génération, mais le Jojo contestataire vergogne d’antan et qui fut le porte-parole du bas peuple fait partie de la mangeoire aujourd’hui, d’où son retournement de la veste. Popol l’a nommé Président de l’une des commissions du Comité local de l’organisation de la CAN 2019.

Il n’a d’autre choix que de plaire au régime en place. Ce que certains internautes oublient aussi c’est que l’argent parfois fait le bonheur. Tout Camerounais de bonne foi et partisan du concept dit celui de l’honnêteté intellectuelle ne soutiendrait guère un quote-part de 50 – 50 dans l’attribution des postes au bercail rien qu’en se basant sur le clivage anglophone – francophone. Un forumiste a laissé entendre que même les 20% auxquels les anglos peuvent réclamer de droit et ce, en fonction du pourcentage des ressortissants du NO et du SO sur l’ensemble de la population de notre beau pays ne sont jamais atteints.
      0
Furax   62017-03-14 11:22
#77
@District_attorney "...se croit plus intelligent que ceux qui ont été a l ecole..."

Mon ami tu viens de franchir le rubi.C.O.N avec une telle condition pour définir l'intelligence.

Tu vas certainement connaitre une célébrité non pas éphémère, mais forcément éternelle mais dans la bêtise...
Tu sais Jules Cesar qui avait franchi ce fameux fleuve n'avait jamais été à l'école (pourtant il maitrisait magistralement l'art de guerre), idem pour Léonard de Vinci et dans une certaine mesure Galilée...qui a tranquillement démontré que la terre tournait...


..
      0
Johnpapapapa   12017-03-14 10:28
#78
BELL IS A CAPITAL IDIOT. I DON'T EXPECT HIM TO UNDERSTAND COMPLEX ISSUES LIKE MARGINALIZATION
      0
Johnpapapapa   32017-03-14 10:27
#79
BELL IS A CAPITLA IDIOT. I DON'T EXPECT HIM TO UNDERSTAND COMPLEX ISSUE LIKE MARGINALIZATION
      0
District_attorney10    62017-03-13 22:05
#80
La bêtise voudrait qu a travers le monde ceux qui ont connu une celebrité( ephemere il faut bien le reconnaitre car jouer au ballon ne donne droit qu a une celebrité ephemere) se croit plus intelligent que ceux qui ont été a l ecole...
Bell a trop de choses a apprendre, qu il arrête de jouer au pedant....
Desolé Bell joseph tu ne connais pas l histoire de ton propre pays....Desolé de te le dire il existe un probleme anglophone au Cameroun
      0
Ossas Nanga   32017-03-13 13:28
#81
Où est mon frère, le brillant enfant de la Lékié qui a des oncles maternels du côté de Mamfé? Je sais que tu es touché par ce qui se passe. Je ne t'avais jamais vu perdre le contrôle des magnifiques moyens que ton travail t'a donnés. Le sujet qu'on a ici est pourtant un sujet qui peut faire en sorte qu'on discute un peu, tranquillement, avec tes outils. A ntomba man éton, ma sug wa. Bi'i nnem.

Beti, pas mal essayé.

"Des sujets comme ceux-ci n'ayant pas de critères scientifiquement circonscrits, donnent souvent l'occasion à ces-derniers de briller par une certaine forme d'entêtement à ne pas s'ouvrir aux autres nombreuses possibilité qui pourtant existent." Hélas...

Résultat: tu subis le déchet de la culture beti, technical writer autoproclamé, devenu à cin expert littéraire, de l'école de critique littéraire blizzard, le pseudo de cet autre déchet de la culture beti devenu génie au contact du visa pour les Etats-Unis. Il croit avoir compris ce que tu dis, le génie des W.C. "Tu corriges d'abord quoi? Qui a dit que tu passais un examen ici? C'est ta langue "souche" ? " Il a parlé, lui aussi. Pourtant, tu parles de l'idée et pas de son moyen d'expression. Passer l'examen de nos propres systèmes de pertinence...
      0
Nyambarindon   92017-03-13 11:08
#82
Joseph Antoine Bell: "Est-ce qu’on veut qu’il y ait 50% de présence des anglophones dans tout ce qui est fait au Cameroun ? Parce que, autrement, ce serait la marginalisation »,

C'est bien la question.

Si la France et l’Angleterre,2 pays de sabitous n'étaient pas venu se partager ce territoire du continent africain,comme le feraient des chasseurs pour un gibier,la question n'aurait pas existé.
La colonisation fut un crime contre l'humanité.
Et un jour faudra bien que les coupables en répondent.
      0
Oceane    22017-03-12 22:26
#83
Toukari,

"Décoloniser l'esprit ", p. 17. Je ne prête donc rien à Mr Wa Thiong'o.

Maintenant, si tu as une "pièce de théâtre", un "livre pour enfants" en anglais et non dans sa langue maternelle, alors il n'aura pas respecté sa parole.
      0
Oceane    42017-03-12 22:03
#84
Tout en reconnaissant la Négritude comme un élément historiquement et psychologiquement nécessaire Fanon s'en méfie. Pour lui, s'appuyer sur le passé n'a de sens qu'au contact de la réalité actuelle, faute de quoi la culture devient folklore : "Je ne veux pas chanter le passé aux dépens de mon présent et de mon avenir ". Pour Fanon, l'entreprise de désaliénation culturelle ne saurait s'arrêter à la seule revalorisation d'un passé ancestral, car la "situation coloniale arrête dans sa quasi-totalité la culture nationale. Il n'y a pas, il ne saurait y avoir de culture nationale, de vie culturelle nationale, d'inventions culturelles ou de transformation culturelle dans le cadre d'une domination coloniale " aussi longtemps qu'un pays n'est pas réellement indépendant. Il faut que toute activité culturelle ait un caractère militant car il s'agit avant tout de créer les bases d'une culture nationale : "La culture nationale négro-africaine, c'est autour de la lutte des peuples qu'elle se densifie et non autour des chants, des poèmes ou du folklore. Senghor qui est également membre de la Société Africaine de Culture. ..n'a pas craint lui non plus de donner l'ordre à sa délégation d'appuyer les thèses françaises sur l'Algérie. L'adhésion à la culture négro-africaine, à l'unité culturelle de l'Afrique, passe d'abord par un soutien inconditionnel à la lutte de libération des peuples. On ne peut pas vouloir le rayonnement de la culture africaine si on ne contribue pas concrètement à l'existence des conditions de cette culture, c'est-à-dire à la libération du continent. .. Se battre pour la culture nationale, c'est d'abord se battre pour la libération de la nation matrice materielle à partir de laquelle la culture devient possible ".
David Gakunzi. L'Afrique des Idées.
      0
Oceane    52017-03-12 21:36
#85
L'aliénation culturelle.
Dans un premier temps, "ayant assisté à la liquidation de ses systèmes de référence, à l'écroulement de ses schémas culturels, il ne lui reste plus qu'à reconnaître avec l'occupant que Dieu n'est pas de son côté ". En effet, l'oppresseur par le caractère global et effrayant de son autorité, arrive à imposer au colonisé de nouvelles façons de voir singulièrement péjoratives à l'égard de ses formes originelles. Ainsi le Noir, intériorisant le regard dépréciatif porté par le colon sur lui, en vient à souffrir de ne pas être Blanc et à vouloir se lactifier. C'est le phénomène de l'aliénation culturelle.
Les indices du comportement aliéné du colonisé se manifestent tout d'abord dans rapport avec sa propre culture et avec la société coloniale. Sur le plan culturel, l'aliénation se produit par l'inhibition, l'intériorisation des valeurs censées fonder la suprématie du colonisateur notamment la langue : "Parler une, c'est assumer une culture, un monde...le Noir sera d'autant plus Blanc, c'est-à-dire se rapprochera plus du véritable homme qu'il aura fait sienne la langue française ".

La libération culturelle.

Dans un second temps, sentant qu'il est entrain de se perdre, de s'enliser dans la culture du colon, le colonisé fait volte-face et revient vers ses racines. En effet, "pour assurer son salut, pour échapper à la suprématie culturelle blanche, le colonisé sent la nécessité de revenir vers ses racines ignorées. Parce qu'il se sent devenir aliéné, le colonisé s'arrache du marais où il risquait de s'enliser et, à corps perdu, il accepte, il décide d'assumer, il confirme sa culture, il revendique avec fierté son passé anté-colonial". Cette plongée dans le gouffre du passé - condition de liberté - peut être aussi source de liberté si le colonisé, après s'être écarté "de la grande erreur blanche ", n'est pas victime du "grand mirage noir", la négritude
      0
Oceane    52017-03-12 20:38
#86
2/ diminuer la volonté de résistance des colonisés en leur faisant voir la cause de leur oppression dans leur propre infériorité, c'est-à-dire en les aliénant culturellement. En effet, "quand on réfléchit aux efforts qui ont été déployés pour réaliser l'aliénation culturelle si caractéristique de l'époque coloniale, on comprend que rien n'a été laissé au hazard et que le résultat global recherché par la domination coloniale était bien de convaincre les indigènes que le colonisateur devait les arracher à la nuit. Le résultat consciemment recherché par le colonialisme était d'enfoncer dans la tête des indigènes que le départ du colon signifiait pour eux retour à la barbarie, encanaillement et animalisation. "
Pour atteindre cet objectif, les colons ne vont pas lésiner sur les moyens. : "L'expropriation, le dépouillement, la razzia, le meurtre objectif vont se doubler d'une mise à sac des schémas culturels" du colonisé. C'est ainsi qu'on va assister à la destruction des valeurs et des modalités d'existence du colonisé, à la dévalorisation de son langage, de son habillement, de ses techniques. Tout cela "pour l'amener à confesser l'infériorité de sa culture, à reconnaître l'irrationnalité de sa nation et, à l'extrême, le caractère inorganisé et non fini de sa ppropre structure biologique ", afin d'évacuer en lui toute velléité de rébellion. Mais devant cette agression culturelle, comment va réagir le colonisé ?
      0
Oceane    52017-03-12 20:13
#87
Peau noire masque blanc.

En 1952, Fanon publie un livre qui est une sorte de décryptage de l'aliénation. Le titre de son ouvrage Peau noire masque blanc exprime l'orientation de ses préoccupations : suivre le cheminement qui fait d'un Noir un "Nègre blanc ". A partir de ses propres expériences, Fanon veut mettre en évidence à l'intention du colonisé, les mécanismes psychosociaux qui lui masquent les causes de son oppression et l'aider ainsi à se libérer des complexes dont il est victime par le fait colonial : "Ce travail voudrait être un miroir à infrastructure progressive où pourrait se retrouver le Noir en voie de désaliénatio . "


LE CLICHÉ RACIAL

Loin d'être une entreprise civilisatrice, nous dit Fanon, la colonisation est avant tout une "gigantesque affaire commerciale ", un acte de pillage, donc d'asservissement. Mais "il n'est pas possible d'asservir des hommes sans logiquement les inférioriser de part en part". D'où la fabrication du racisme "quinn'est que l'explication émotionnelle affective, quelquefois intellectuelle de cette infériorisation ". Et ce racisme a une double fonction.

1/ Légitimer l'asservissement des peuples colonisés en présentant la colonisation comme une nécessité historique, morale même, découlant de la présupposée supériorité du Blanc et de la barbarie du Noir. Car dans cet Occident chrétien, il était difficile de justifier par la seule poursuite de l'intérêt et le seul droit du plus armé, l'oppression d'autres populations humaines, d'autres "créatures de Dieu ". Aussi fallut-il faire de l'Afrique "un repaire de sauvages, un pays infesté de superstitions et de fanatisme, voué au mépris lourd de la malédiction de Dieu, pays d'anthropophages, pays de nègres " qu'il fallait civiliser. Le cliché racial était né.
      0
Wahsih Ike   32017-03-12 20:01
#88
N’ayez pas pitié de moi, Amote ! Regardez-vous bien dans la glace avant de vouloir me donner des leçons car je n’en ai pas besoin. La différence entre votre approche et la mienne réside dans le niveau de détails que nous mettons à la disposition de l’audience qu’est notre forum de discussions. Voilà pourquoi il m’arrive parfois de vous dire qu’en bon intello il faut des arguments convaincants. Malgré le fait que je vous ai dit que je suis de Furu Awa dans le Département de la Menchum, vous vous entêtez à me parler des ethnies telles que Banso, Bakwéri et Bali. En passant il faut faire attention lorsque vous parlez de Bali car il y a plusieurs ethnies Bali dans les Régions du Nord-Ouest et de l’Ouest. Une fois de plus c’est ce maque de détails qui fait la différence entre mes interventions et les vôtres.

A bon entendeur, salut !
      0
Wahsih Ike   42017-03-12 20:00
#89
@ Betibenanga

Je ne sais combien de fois il va falloir que je te dise que dans un espace comme celui-ci, il ne sert à rien de vouvoyer les internautes ! Cela s’appelle être à la page car nous avons affaire ici aux CHATS dans le sens propre du terme. Vu que tu y persistes, ne serait-ce que par politesse, je vais désormais vous vouvoyer.

« Au fait en quoi un conflit entre élites d'une région différerait-il d'un conflit générationnel dans une région? »
Quand l’imprécision nous tient ! Dans le cas d’espèce, il faut être spécifique, Amote. Est-ce que vous pouvez par exemple, classer Paul Nji Atanga comme élite de la Région du Nord-Ouest ? Un inculte de la sorte ne saurait être qualifié d’élite. Lors d’un débat télévisé sur le problème anglophone sur la CRTV Sud-Ouest, , le Docteur George Nyamndi s’est moqué de lui. Le modérateur du débat n’a cessé de rire quand Atanga Nji défendait l’indéfendable ! J’ai seulement pitié du Chef du gouvernement car il est de bonne foi mais ses mains sont liées. Il va rentrer bredouille de tous les pourparlers qu’il compte entamer avec les soi-disant élites du NO et du SO. Les seuls gens crédibles aux yeux des populations des régions du NO et du SO sont les membres du Consortium. Quand M. Musonge a voulu fait appel à haine envers les ressortissants du NO par celles du SO, les jeunes lui ont dit de la fermer. Le Député Mbile a été obligé de clarifier sa position au vu des textes menaçants qui fusaient de partout après ledit conclave. Or à ce que je sache, ce dernier Député est de bonne foi et a tissé de bons rapports avec les ressortissants de la Région du NO. Dans le NO graffie, les chefs traditionnels et les Fons ont été menacés par les jeunes loups aux dents très longues. Ce ne fut donc pas une surprise pour moi quand les Sénateurs et Députés du RDPC ont posé des conditions pour la tenue des pourparlers.
      0
Betibenanga   32017-03-12 16:33
#90
La contradiction n'est utile que quand elle apporte aux deux qui s'opposent. Je commence à rire de vous. Ce qui ne me rend pas du tout gentil or j'aime être gentil. J'affirme que :

« D'ailleurs ce qui se passe dans cette zone est une lutte entre élites du coin, pour qui sait décrypter et analyser le jeu politique camerounais. »

Et vous de me répondre par:

"Loin s’en faut ! Nous avons affaire à un conflit générationnel. Ce que nous de l’ancienne garde acceptaient volontiers il y a de cela 40 ans n’est point du goût des jeunes anglophones des Régions du NO et du SO."


Soi vous faites exprès et ça passe, soit vous ne le faites pas exprès, ce que je crois plus et par conséquent, il va falloir vous remettre les idées en place.

Au fait en quoi un conflit entre élites d'une région différerait-il d'un conflit générationnel dans une région?

Vraiment!
      0
Wahsih Ike   62017-03-12 15:41
#91
@ Nyambaridon

Excepté les affaires relatives à la gestion du football camerounais, toi et moi ne sommes pas sur la même longueur d’onde. Mais cela ne veut point dire que tes idées et pensées sont farfelues. Nos projets ou perspectives d’avenir ne s’accordent pas vu que je suis de l’orientation politique dite démocratie-sociale sous fond d’africanisme.

Etant partisan du juste milieu, il m’‘incombe de dire les choses telles qu’elles sont avec finesse bien sûr. Si cela ne te convient pas, peu importe pour moi. Seuls les amovibles ne changent pas d’avis. Un forumiste anglophone m’avait dit qu’il préfère lire mes interventions sur ce forum -cien français et ce parce qu’elles sont à la portée de tout le monde. Je n’avais pas voulu discuter avec lui car il avait en quelque sorte raison. Et pourtant quand j’écris ailleurs par l’entremise de la langue de Shakespeare, le lectorat n’éprouve aucune difficulté à me comprendre.
Je pense dans mon for intérieur qu’il faut mettre un terme à ce phénomène de manque d’autocritique qui sévit au bercail et que les gens par politesse ne veulent point contrecarrer. Pour contourner la mise en œuvre d’une véritable politique de bilinguisme certains politiciens paresseux parlent de plus en plus de l’importance des aires culturelles précoloniales dans un Etat-nation qui regroupe plus de 200 ethnies. Pour ces politiciens-là, le bilinguisme d’état qui a montré ses limites est largement suffisant pour les besoins de notre beau pays. Pour qu’il y ait tabula rasa (ou A LEVEL PLAYING FIELD comme disent les Anglos), commençons par une parité de nos deux langues officielles sans lésiner sur les acquis et les moyens devant renforcer nos traditions respectives.
      0
Wahsih Ike   62017-03-12 15:40
#92
Au moment où je faisais mes études universitaires au bercail, en termes de pourcentage, les anglos furent plus bilingues que leurs compatriotes francos dans le sens des langues imposées à nous autres Camerounais par les Français et les Britanniques. Mais de nos jours, ce sont les francophones qui apprennent de plus en plus l’anglais. Il convient de rappeler aux Camerounais qui ne le savent pas que les Britanniques se faisaient rares lors de leur mandat au Cameroun et géraient tant les Southern Cameroons que le Northern Cameroons par Nigérians interposés. Je suis de près ce qui se passe en zone anglophone vu que le terroir de mes ancêtres se trouve dans ladite zone. Tes idées reçues de lutte d’influence entre les élites du coin ne tiennent pas la route avec un connaisseur de la chose politique outre-Mungo comme moi.
      0
Wahsih Ike   52017-03-12 15:39
#93
« D'ailleurs ce qui se passe dans cette zone est une lutte entre élites du coin, pour qui sait décrypter et analyser le jeu politique camerounais. » dixit Betibenanga

Loin s’en faut ! Nous avons affaire à un conflit générationnel. Ce que nous de l’ancienne garde acceptaient volontiers il y a de cela 40 ans n’est point du goût des jeunes anglophones des Régions du NO et du SO. Ces jeunes loups aux dents très longues ne veulent point accepter les seconds rôles qui sont les leurs, mêmes si leurs compétences devancent de loin celles de certains de leurs supérieurs hiérarchiques francophones.

Tu n’as qu’à voir la composition du Consortium. La presque-totalité des membres influents dudit consortium ont moins de 55 ans. Les activistes tels que Kah Wallah, Agbor Balla, Neba Fontem, Tassang et j’en passe sont tous plus jeunes que moi. Ils comprennent tous le français et s’expriment assez bien dans la langue de Voltaire mais disent haut et fort qu’il faut en finir avec la mal-gouvernance au Cameroun. Et ont mis la main sur la puce en démontrant que la situation déplorable dans laquelle se trouve le Cameroun est due en grande partie à la gérontocratie francophone aidés dans ce sale besogne par les quelques collaborateurs anglophones à la mangeoire depuis belle lurette. La preuve c’est que les solutions proposées par les Musonge, Yang et consorts ne trouvent plus d’audience chez les jeunes du NO et du SO.
      0
Betibenanga   22017-03-12 10:48
#94
Ceci pour Wahsih Ike
      0
Betibenanga   42017-03-12 10:45
#95
Votre compréhension de ce que vous lisez de moi n'est pas la hauteur des prétentions qui sont les vôtres. Le sujet qui nous a opposé n'est pas de savoir s'il y a des anglophones et des francophones au Cameroun. C'est une réalité politique que nul ne peut nier. C'est une réalité politique savamment entretenue qui ne contribue aucunement à l'émancipation du peuple, tout au contraire. D'ailleurs ce qui se passe dans cette zone est une lutte entre élites du coin, pour qui sait décrypter et analyser le jeu politique camerounais.

Ce qui nous a opposé, c'est le fait que vous vous soyez défini comme anglophone de souche au détriment de Banso par exemple ou Bakweri ou Bali. Anglophone de souche étant un terme qui ne veut rien dire. Voilà tout!

Cessez de parler de jacobinisme et autre. Des notions venues du prêt-à-penser occidental, en direction de personnes en manque de mots sonnants, dont ils vont abreuver le bas peuple pour se rendre intéressantes et paraître intelligentes (intellectuelles). C'est manifestement votre cas.

Ce pain-là est rassi pour moi. Même pour un plat de pain perdu, je ne l'utiliserais pas. Vous êtes tellement accroché à ce prêt-à-penser que cela vous tuerait presque, si l'on tentait seulement de vous faire comprendre qu'il y a une possibilité de penser autre que cela. La preuve ce sujet.
      0
Nyambarindon   42017-03-12 10:31
#96
Wahsih Ike

De manière obsessionnelle,tu crois devoir me donner des directives quant au choix de ma langue d'expression dans ce site.Alors j’espère que tu parviennes un jour à garder ceci bien enfoncé dans ton crane,en bis repetita:

-Je rédigerai TOUJOURS mes commentaires ici en langue anglaise,chaque fois que l'article produit sera en langue anglaise.
-Je rédigerai TOUJOURS mes commentaires ici en langue française,chaque fois que l'article produit sera en langue française.

Je sais à quel point cela peut te heurter et te scandaliser,mais je n'y peux rien.

Tout juste puis-je te faire une suggestion?:

Écris donc une lettre de protestation que tu vas adresser à Londres et à Paris.Car c'est de ces 2 capitales européennes que les décisions furent prises,de venir IMPOSER la langue anglaise et la langue française à mes ancêtres bantous.C’était il y a 101 ans,ici dans cette portion de territoire africain que les portugais avaient désigné 'camaroes'.

Dans ta lettre,n'oublie pas de bien mentionner que moi,Nyambarindon,je n’écris pas les 2 langues prescrites par le colonisateur avec toutes les compétences requises,comme un "anglophone de souche"ou comme un "francophone de souche".

Une fois de plus,Bonne chance!
      0
Wahsih Ike   12017-03-12 03:57
#97
Au lieu de : Et quelles sont les langues officielles de toutes ses associations ?

Lire : Et quelles sont les langues officielles de toutes ces associations ?
      0
Wahsih Ike   52017-03-11 22:57
#98
Suite et fin

Acceptons qu’il y a deux manières de concevoir l’appartenance à un quelconque Etat-nation. Avec le centralisme inhérent au jacobinisme, on est Camerounais avant d’appartenir à telle ou telle autre ethnie. Dans le monde anglophone avec ses modèles de BOTTOM-UP, on est d’abord membre d’une localité précise avant de faire partie d’un Etat-nation donné. Cela se sait, AMOTE. Va en France ou aux Etats-Unis où il y a de grandes colonies des Camerounais. Il est courant d’entendre parler des regroupements tels que l’Association des Baneng de France, Manyu Students’ Association, etc. etc. Et quelles sont les langues officielles de toutes ses associations ? Chez les Baneng c’est bel et bien le français alors que chez nos frères et sœurs du plus grand Département Outre-Mungo l’anglais est de mise.

Acceptons le fait que et les Français et les Britanniques ont façonné notre manière de voir et de faire et qu’aucun diktat ou décret présidentiel ne saurait remettre en cause cette situation de fait. On a affaire à un fait accompli qu’on le veuille ou pas. Pour ne plus prendre part à un dialogue des sourds, je ne répondrais plus à tes missives sur ce fil-ci.
      0
Wahsih Ike   42017-03-11 22:55
#99
« Je tiens juste à rappeler qu'être anglophone ou francophone ne saurait être supérieur à être citoyen camerounais. Ensuite, il faudrait que certains se disent qu'il n'y a pas que des enfants anglophones qui ont choisi la filière d'études en anglais. Il n'y a pas que des anglophones qui vivent en zone dite anglophone. » dixit Betibenanga

Tu me fais mort des rires, AMOTE. T’as donc fini par accepter que tout camerounais peut se définir en termes du clivage anglophone / francophone. On ne peut être Camerounais tout court dans la mesure où les détails portés sur la CNI de tout un chacun précisent pas mal des choses. Je cite en passant les plus importants détails y afférents – sexe ; taille ; lieu de naissance ; signes particuliers, date et lieu de délivrance de la CNI, etc. etc. Que dire la législation camerounaise pour ce qu’il a du clivage anglophone / francophone ? Nous sommes tous unanimes que les critères retenus jusqu’ici sont subjectifs et qu’il va falloir les élargir vu la mobilité géographique à laquelle on assiste dans notre beau pays.

Je crois savoir que t’es partisan du principe dit celui de la règle majoritaire et des droits des minorités, En faisant appel au concept des statistiques appliquées, il va de soi que plus de 85% des élèves dans les écoles publiques en zone dite anglophone sont issus des Régions du NO et du SO. Faut-il qu’ils fassent l’objet d’un enseignement au rabais vu qu’un quotient significatif des professeurs qui se disent bilingues ne l’est pas en réalité ? Si tu réponds par l’affirmative à ladite question, disons tout simplement que tu prônes la politique de deux poids et de deux mesures. C’est un secret de polichinelle que les enfants des barons du régime dont les parents vivent Outre-Mungo mais qui étudient en zone anglophone font leurs études dans les collèges privés non-laïcs. C’est là le nœud du problème du point de vue des anglophones éclairés et de b
      0
Betibenanga   42017-03-11 21:46
#100
Je tiens juste à rappeler qu'être anglophone ou francophone ne saurait être supérieur à être citoyen camerounais. Ensuite, il faudrait que certains se disent qu'il n'y a pas que des enfants anglophones qui on choisi la filière d'études en anglais. Il n'y a pas que des anglophones qui vivent en zone dite anglophone. Soit tout Camerounais peut s'installer où il le souhaite au Cameroun, soit certaines parties du Cameroun n'appartiennent qu'aux autochtones. Il va bien falloir choisir à ce niveau.

Ce sujet, qu'on aborde facilement sans en regarder, tous les contours et, surtout, les conséquences futures, avec notamment un effet de contagion, susceptible de réveiller certains nationalismes profonds que l'histoire aura endormis, mérite un peu plus que la facilité que je vois se répandre ici.

Bon week end!
      0
Betibenanga   22017-03-11 21:46
#101
Nyambaridon, c'est vous qui me ramenez sur ce fil. Dès lors que ça tourne en langage de sourds, je préfère m'éclipser.

Il y a des moments où cela ne sert plus à rien de discuter. En particulier, lorsque l'entêtement à défendre une position que tout démontre être fragile, l'emporte sur la possibilité d'un échange constructif. On erre alors de thème en thème, sans plus savoir ce qui, à moment, a opposé les différentes interventions.

Un africain ne peut se définir que sur les bases intrinsèques. Etre francophone ou anglophone ne définit cette africanité que très partiellement, définition fondée en réalité que sur les stigmates de l'histoire. Le constater ne dépend que du bon sens.

Il y a donc forcément d'autres critères qui du seul fait de leur évocation, établissent sans aucun doute possible, et cela pleinement, cette africanité. L'Ethnie, la nationalité sont certains de ces critères.

Dire donc à un frère africain, que le fait qu'il se définisse comme anglophone de souche est étonnant, ne devrait en principe pas soulever cet échange surréaliste auquel on assiste. Mais je suppose que l'enjeu politique l'emporte ici. Il faut bien défendre ce qui nous divise à ce qui nous unit.
      0
Wahsih Ike   62017-03-11 13:37
#102
Suite et fin

Il ne sert donc à rien de discuter dans l’intérêt de discuter, monsieur sabitout ! Voilà pourquoi il m’est arrivé de prendre à partie tes sorties sur ce forum-ci en anglais. A te lire, on sait après avoir lu à peine deux lignes que tu n’es pas anglophone. Je pouvais me passer pour un francophone mais je sais dans le for intérieur que je ne le suis pas – d’où la décence de me désigner comme anglophone.

Si cette réalité te dérange, c’est ton problème à toi. Il faut en finir avec les pseudo-intellos que l’on retrouve sur les places publiques. As-tu déjà entendu parler de l’expression francophone « être au-dessus de tout soupçon ? » Je m’efforce d’y adhérer mais je sais aussi que chaque individu est libre de penser et /ou d’agir comme bon lui semble.
      0
Wahsih Ike   62017-03-11 13:36
#103
@ Nyambaridon

"Si l'on devait parler de leur origine, ils sont Ntumu. Ntumu est donc la souche. Le français ou l'espagnol sont des additifs et ne doivent pas être ici considérés comme souche ou origine car ils n'en sont pas. "(sic)
A chacun d’interpréter le mot-clé francophone comme bon lui semble. Pour en savoir plus, ouvre l’hyperlien ci-dessous:
http://www.frontenac-ameriques.org/la-francophonie-en-amerique/article/qu-est-ce-que-la-francophonie et lis les articles y relatifs.

Dans le monde où nous vivons, un enfant appartient tant à son père qu’à sa mère. Je me réclame de l’ethnie Tikar mais le terroir que je connais le plus, c’est Furu Awa par rapport à Babadjou. Mes origines sont tant dans les Régions de l’Ouest, du Nord-Ouest, du Littoral et du Sud-Ouest. Pour tirer le parallèle, on peut bien être à la fois d’origine Ntumu et avoir pour seconde langue, le français. D’ailleurs tous les experts linguistiques sont unanimes sur le fait que qui dit francophone dit un individu qui parle le français comme sa 1ere ou sa 2e langue.
      0
Nyambarindon   22017-03-11 12:18
#104
@betibenanga

"Si l'on devait parler de leur origine, ils sont Ntumu. Ntumu est donc la souche. Le français ou l'espagnol sont des additifs et ne doivent pas être ici considérés comme souche ou origine car ils n'en sont pas. "(sic)

En effet,Il est des Ntumu comme il en est des BANSO installés aujourd'hui dans le nord-ouest.Des bantous de souche,des "mandjara", qui partagent un ancêtre commun avec les BAMOUN dans le noun, et les TIKAR dans le Mbam.

* Aujourd'hui,les BANSO qui préfèrent se définir avant tout comme "anglophone",plutôt que "mandjara". Au motif qu'entre 1916 et 1961,les colons anglais sont venus imposer à leurs ancêtres communs- bantous- la langue anglaise.(!)

*Aujourd'hui,et parallèlement,LES BAMOUN ET LES TIKAR qui se définiraient avant tout comme étant de "souche francophone".Au motif que pendant 44 ans (de 1916 a 1960),des colons français étaient venus imposer à leurs ancêtres bantou la langue française.(!)

Les peuples BANTOUS ont pourtant des siècles d'histoire derrière eux.
Mais Il aura fallu juste 45 ans de clonage forcé des européens, pour parvenir à faire ignorer à la plupart d'entre eux,quelles sont leurs véritables SOUCHES...
      0
Bobolofiang   02017-03-10 23:53
#105
Le nain ci se sent vraiment obligé de devoir ouvrir sa fosse buccale tous les jours? Voir ce qui le dépasse et passer en douce est aussi difficile que ça?
      0
Toukari+[   42017-03-10 23:49
#106
Oceane
"..Qu'est-ce que tu n'as pas compris au juste? II n'y a pourtant pas de contradiction.."

Ce que je ne comprends pas c'est que vous persistiez dans l'erreur. Je vous invite a relire la declaration que vous avez postee le 2017-03-09 04:57. J'ai dit que j'avais l'impression que la traduction de cette declaration de l'Anglais au Francais etait tres approximative pour ne pas dire incorrecte. Je ne sais pas si cette tradution est de vous ou de quelqu'un d'autre. Revenons maintenant sur cette declaration du 2017-03-09 04:57.

"Ce livre, Decoloniser l'esprit, acheve en 1986 est un adieu a l'anglais pour quelqu'ecrit que ce soit."

C'est vrai que ce livre fut acheve en 1986 mais les faits montrent que c'est completement faux que celui-ci etait un adieu a l'anglais pour quelqu'ecrit que ce soit.

"A partir de maintenant , plus rien que le kikuyu et le kiswahili. "

Cette declaration que vous pretez a Ngugi Wa Thiongo est fausse et les faits le montrent aussi. Ma soeur, pour l'instant j'evite de resserrer, priere de ne pas me pousser a le faire.
      0
Wahsih Ike   72017-03-10 23:27
#107
« La langue de base" de Etame Mayer serait l'espagnol et celle de Choupo Monting et Joël Matip l'allemand puisqu'ils seraient "d'abord germanophones".
Etame Mayer né au Cameroun de parents équato-guinéens seraient "anglophone" dans le contexte camerounais. » dixit Oceane

J’ai l’impression que tu n’es pas un amateur du ballon rond. Les trois joueurs que Tinamambusa avait cités dans son post sont des binationaux. Ils n’ont pas grandi au Cameroun, ce qui fait qu’ils tous titulaires des passeports étrangers. C’est pour leur permettre de jouer pour notre beau pays que la FECAFORT leur a faits délivrer le passeport camerounais. Pour ta gouverne, ils ont tous joué dans les U_20 de leur pays de naissance / d’adoption avant d’adorner la tunique vert-rouge-jaune. Je parle donc en connaissance de cause et ce faits et chiffres à l’appui.
      0
Wahsih Ike   82017-03-10 23:18
#108
Une fois ne fait pas coutume. Je suis tout à fait d’accord avec toi que beaucoup de jeunes Sénégalais de nos jours ne maîtrisent pas le français au même titre que la génération de Senghor, Abdoulaye Wade et Abdou Diouf. Ils sont plutôt à l’aise avec le wolof. Il y en a même qui s’expriment au travers des langues telles que le SERERE, le mandingue et j’en passe.

Me taxer de peau noire et mentalité blanche, ou d’aliéné culturel c’est mal me connaître. Tu n’es pas plus africaine que moi. Malgré le fait que je vis en Occident depuis belle lurette, je n’ai jamais changé de nationalité. Je détiens toujours le passeport camerounais. La terre de mes ancêtres m’est très chère. Chaque fois que je me rends au bercail, je ne tarde pas à regagner Furu Awa (malgré le mauvais état des routes au Cameroun) et de parler le Fru kang kang avec les miens.
      0
Wahsih Ike   62017-03-10 23:17
#109
Oceane
« Si on peut encore excuser Michaelle Jean QUI A PERDU LA LANGUE DANS LAQUELLE S'EXPRIMAIENT SES ANCETRES, Abdou Diouf n'a par contre aucune excuse. Heureusement que le Sénégal dont Mr Diouf est le citoyen est aussi le pays où le français est sérieusement menacé, au point qu'un article s'est demandé si le Sénégal pouvait encore être considéré comme "francophone". »

A sita ! Tu me fais mort de rires (MDR) avec certaines de tes affirmations gratuites. Michaëlle Jean est polyglotte. Elle sait parler anglais, français, espagnol et italien. Et couramment d’ailleurs. Autant que je le sache, elle parle bien le créole haïtien. Dire donc qu’elle a perdu la langue dans laquelle s’exprimaient ses ancêtres est une illusion. Il ne fait aucun ombre de doute que la plupart des Haïtiens sont de souche africaine. Mais il y a aussi des Haïtiens dont les origines ne sont pas forcément africaines. A ton avis qui dit créole haïtien veut dire français alors ! Lors du tremblement de la terre en Haïti au début des années 2000, les Français qui vinrent en aide à la population haïtienne ne pouvaient pas se faire comprendre par le bas peuple. Ils pensaient à tort que tous les Haïtiens parlent et comprennent le français standard. Je pense de ma part que le créole haïtien est une langue à part entière comme l’Ewondo, le Duala, le fulfulde ou le mungaka
      0
Oceane    22017-03-10 22:10
#110
"La langue de base" de Etame Mayer serait l'espagnol et celle de Choupo Monting et Joël Matip l'allemand puisqu'ils seraient "d'abord germanophones".
Etame Mayer né au Cameroun de parents équato-guinéens seraient "anglophone" dans le contexte camerounais".

Résumé : l'Africain en lui-même n'existe pas. C'est un objet, une matière première que le Blanc, "heureusement", transforme, modéliste à son goût. L'Arabe fabrique des "Arabes -Noirs" tandis que les Européens fabriquent de leur côté des "Afrropéens" - jolie, mon invention ! Je vais maintenant vous appeler Afropéens - version française, anglaise, spagnole, portugaise, hollandaise.

Franchement, vous vous rendez seulement compte de votre degré d'aliénation ?
Michaelle Jean dit, Abdou Diouf dit... et pourquoi ce que Mveng, Diop, Wa Thiong'o, Fanon ou Biko vous importe si peu ?

Au passage Wahsih Ike, tu aurais été un cas clinique très intéressant pour Fanon.
      0
Oceane    22017-03-10 21:47
#111
Wahsih Ike,

"Comme l'ont si bien démontré Michaelle Jean et Abdou Diouf, est pays francophone, tou pays utilisant partiellement ou entièrement la langue française comme langue officielle ou de travail" par les clones des Français et excluant la majorité que ceux-ci dirigent dans une langue qu'elle ne comprends et qui l'exclu de fait des affaires du pays. D'ailleurs, ces clones sont plus en relation avec les propriétaires de la langue qu'ils parlent qu'avec le peuple qu'ils dirigent à la place de leurs maîtres. Le plus dramatique est que cette bourgeoisie de clones fait des petits.
Que pouvaient dire au juste deux clones appointés comme ces deux-là à part défendre l'indéfendable ? Si on peut encore excuser Michaelle Jean qui a perdu la langue dans laquelle s'exprimaient ses ancêtres, Abdou Diouf n'a par contre aucune excuse. Heureusement que le Sénégal dont Mr Diouf est le citoyen est aussi le pays où le français est sérieusement menacé, au point qu'un article s'est demandé si le Sénégal pouvait encore être considéré comme "francophone".
      0
Bernardint   62017-03-10 21:42
#112
Furax

Il n'y a pas de débat anglophone contre francophone. Tu dis comprendre les deux points que j'ai soulevés. Oublions les anglophones un instant. Supposons que dans certain autre département, disons le Wouri, on envoie pour enseigner les moins qualifiés, que dirais tu. Le sud ouest et le nord ouest subissent une grande brimade. Il serait honnête de le reconnaître.
      0
Bernardint   72017-03-10 21:36
#113
Wahsih Ike

Je n'enlèverai pas une virgule à ce que tu as écrit.
Tu es sur ce forum depuis assez longtemps pour savoir, par exemple, que lorsque certains bamiléké se plaignent ici d'être maltraités, on leur sort une liste longue comme le bras de personnes de leur communauté nommés aux postes importants de la république, et eux de répondre en publiant une liste aussi longue censée démontrer le contraire. C'est ce que je récusais lorsque tu as mentionné les "ambassadeurs."

Par contre, est-il normal que tes enfants, parce que grandissant dans la zone anglophone soient moins bien formés que les miens qui gravitent en zone francophone ?... Non ! Les injustices sont visibles à l'oeil nu. Quand pour aller plus loin dans la discussion on s'intéresse aux détails, alors les différences sont abyssales. Ceux qui ici ou ailleurs prétendent ne rien voir devraient être à plaindre dans le meilleur des cas.

Je soutiens totalement le mouvement de révolte de nos frères anglophones. Je suis contre la sécession. Mais si par malheur ils décidaient quand même d'y souscrire, je m'y opposerais de toute mon âme, mais qu'on ne compte pas sur moi pour lever le moindre pouce contre eux ; car nous savons qui les aura poussés à cette extrémité. Quant au fédéralisme il ne me fait pas peur. Je préfère cependant une large autonomie et d'ailleurs pour toutes les régions. Le gouvernement central ne sera qu'un coordinateur, chacun gérant ses affaires selon sa convenance dans un cadre commun pour que le droit des peuples à disposer d'eux mêmes ne reste pas un voeu pieux. En sommes-nous capables ? Kant il y a quelques siècles le récusait.

Cette misère, nous savons à qui nous la devons.
      0
Oceane    22017-03-10 20:22
#114
Toukari,

Qu'est-ce que tu n'as pas compris au juste ? Il n'y a pourtant pas de contradiction.

Il enseigne certes en anglais, vivant dans un pays anglo-saxon. Mais il a décidé que "Décoloniser l'esprit " sera son dernier livre en anglais et que désormais il écrirait dans la langue de son peuple : ses pièces de théâtre, les livres pour enfants. Et si l'universalisme proclamé par les uns et les autres est réel, alors il sera traduit dans d'autres langues. Certains de ses livres ont été traduits du kikuyu à l'anglais - au moins un.
      0
Toukari+[   42017-03-10 20:18
#115
"A quelque chose malheur est bon". On peut remercier les Allemands d'avoir force plusieurs ethnies dont les traditions etaient parfois contradictoires les unes des autres, a vivre ensemble dans un territoire a qui ils donnerent le nom Kamerun. Un autre moyen assez simple de regler cet epineux probleme entre Francophones et Anglophones au Cameroun serait d'adopter la langue allemande comme langue officielle a la place du Francais et de l'Anglais.
      0
Wahsih Ike   52017-03-10 19:26
#116
« Ce débat Anglophone/Francophone, n’a pas de sens, nous avons des milliers d’années de cohabitation qui ne peuvent se réduire à cette incompréhensible division. » dixit Furax

Le débat est bel et bien de l’actualité pour les raisons que je viens d’évoquer. Là où le bât blesse c’est l’enseignement au rabais que certains profs francophones offrent aux élèves dans les deux régions dites anglophones. Qui plus est, l’on procède petit à petit à l’anéantissement de l’héritage anglo-saxon au Cameroun alors que le jacobinisme s’y porte bien. Comme je l’ai laissé entendre à maintes reprises, le 0237 est une création du colon allemand. Il y a eu certes cohabitation entre certaines ethnies au Cameroun avant l’arrivée des colons mais pas à l’échelle que nous la connaissons aujourd’hui. Tu es en train de soulever là un faux problème. Les alliances précoloniales sur l’ensemble du triangle national furent faibles, voire inexistantes car le kanuri de l’Extrême –Nord ne fut pas géré par le même administrateur que le Batanga du Sud-Cameroun. Disons les choses telles qu’elles le sont. Ne nous laissons pas emporter par une fausse nostalgie qui n’a pas lieu de l’être.
      0
Wahsih Ike   62017-03-10 19:25
#117
Oui j’ai des liens de parenté dans 7 des 10 Régions du Cameroun. En commençant par ma propre personne, mon grand-père paternel fut de Babadjou (Bamboutos). Il avait pour femme, la fille du chef de village de Fru Kang-Kang (Menchum). C’est lors d’un voyage que mon feu grand-père paternel a effectué à Babadjou qu’on a donné ma grand-mère comme cadeau à la chefferie de Babadjou. Ma grand-mère a eu des problèmes à Babadjou. Elle retourna donc avec son fils (c-à-d mon père) chez elle à Furu Awah. Pour aller à l’ècole on a envoyé mon père chez son oncle dans l’une des plantations de la CDC près d’Ekona dans le Département de la Fako. Quant à ma mère ses parents furent de Loum (Mungo) et de (Manyu). Deux de mes sœurs ont pour époux un Bassa (Nyong et So’o) et un Kirdi (Mayo Danay). Quant à deux de mes cousins, leurs femmes sont respectivement des Régions du Centre et de l’Ouest. Ma femme est bulu. Je l’ai rencontré sous le Vieux Continent où son 1er mari l’avait délaissée avec deux jeunes enfants. C’est de par mon vécu comme Etudiant à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’université de Yaoundé que j’ai parfait mes connaissances de la langue française. Autrement dit, je m’exprime nettement mieux en anglais qu’en français. Je suis donc l’œuvre réussie de la francophonisation des anglophones du Cameroun. Il y a mieux que moi. Citons deux exemples en passant – Me Akere Muna et Willy Neba, chef de Service de la langue anglaise à RFI. Ce qui se passe au Cameroun au moment actuel c’est que les jeunes des deux régions que sont le NO et le SO n’acceptent guère les seconds rôles qui sont les leurs que nous ne contestions point par le passé.
      0
Wahsih Ike   62017-03-10 19:24
#118
« @Wahsih Ike, dans un de tes posts, tu disais être l’amalgame des 7 régions du Cameroun, alors pourquoi cette insistance à te considérer avant tout comme Anglophone, alors que tu es tout simplement Camerounais ??
Encore une fois, ta qualité de français m'invite à croire que c'est par snobisme que tu te déclares Anglophone, ton attitude n’est pas isolée on peut la retrouver dans cette vidéo sur Youtube d'une jeune compatriote Médecin, qui au cours d'un meeting de soutien aux Anglo, s’exprimant dans un français parfait, force son accent pour désigner sa spécificité Anglophone... » dixit Furax

J’ai l’impression que tu es nouveau ici à CIN. Les Bernandint, Moh Manyu, Toukari+[ et Messassi te diraient volontiers que je suis anglophone dans le sens propre du terme. Il m’arrive rarement d’écrire en anglais sur Cameroon-Info net. Si j’ai bonne mémoire, la dernière fois que j’ai écrite sur ce forum-ci en anglais était en 2010. Je me suis dit que le Cameroun est un et indivisible et qu’il fallait prendre en partie, l’Anglofou atypique. Je suis toujours convaincu que nous autres Camerounais sommes des frères et sœurs mais qu’il faut revoir certaines manières de faire, ne serait-ce que pour les raisons d’équité et de justice sociale. Mais la gérontocratie à majorité francophone s’entête à préserver le statu quo ante. Les temps ont révolu et il faut s’adapter aux nouvelles donnes de l’âge digital.
      0
Furax   42017-03-10 11:19
#119
@Bernardint sur les deux points soulignés, je crois que tu ne trouveras personne sur ce site qui soit contre une évolution des choses dans le sens revendiqué par les grévistes. Bell ne dit pas autre chose.
Mais reconnait tout de même qu'il y a une forme d'intégrisme de la part de certains à vouloir maintenir leur spécificité au détriment de l'unité de notre pays.

@Wahsih Ike, dans un de tes posts, tu disais être l’amalgame des 7 régions du Cameroun, alors pourquoi cette insistance à te considérer avant tout comme Anglophone, alors que tu es tout simplement Camerounais ??
Encore une fois, ta qualité de français m'invite à croire que c'est par snobisme que tu te déclares Anglophone, ton attitude n’est pas isolée on peut la retrouver dans cette vidéo sur Youtube d'une jeune compatriote Médecin, qui au cours d'un meeting de soutien aux Anglo, s’exprimant dans un français parfait, force son accent pour désigner sa spécificité Anglophone...

L’identité anglophone si elle existe, n’est pas immuable, est anglophone ou francophone, toute personne qui a pour usage respectif l’anglais ou le français.

Ce débat Anglophone/Francophone, n’a pas de sens, nous avons des milliers d’années de cohabitation qui ne peuvent se réduire à cette incompréhensible division.

Par paresse, à 60 ans à peine, nous courons vers un suicide culturel qui fait que notre identité linguiste vieille des milliers d’années s’effacent devant des langues étrangères imposées il y’a à peine 100 ans.
      0
Oceane    22017-03-10 09:04
#120
Enfants de ma mère, vous en êtes encore à "origine ", "souche" coloniale ? N'est-ce pas un reniement de soi, une insulte à soi-même et à ceux sans lesquels vous n'existeriez pas ?
      0
Stoph   52017-03-10 08:58
#121
You all deviate from the issue at stake . People try to be simplistic, some sophisticated in twisting the wherefor of the Social discontent in S. Cameroons. I will never deviate. When it comes to Anglophone/francophone, this is what it is till the day we decide otherwise:
- Cameroon has two official languages arising from colonialsm.
-These languages are imprinted in our Constitution for all to see with all the attributes etc.
He who wants to refuse that we are not for now Francophones and Anglophones is either living a "wish" or justifying the dominance of one group over the other or doing so just to be heard. On official school documents in most schools even in Yaounde, we have
- Censeur Section Anglophone
- Censeur Section Anglophone and with also the Wardens (discipline masters) or Surveillants Generaux. The trouble is not who is Francophone here but that we have up till now, only these two as official languages. The day we will decide take take one/two other national lanhguages and make them official, we can then start talking of something else.
The cry of the Anglophone is the francophonization of their own part of the triangle and the OFFICIOUS retrogradation of the other language. Where in a small locality cut off from the main divisional H/Q e.g Furawa
- Le Sous prefet ne s'exprime pas en anglais
- Le commissaire de police est francophone
- Le procureur (state counsel) est francophone. Reverse this into a francophone village and tell me whether you can boast of a positive output in services to the local population. All these simple things, we want to twist by employing big "grammaire", theories, semantics, synonyms and definitions which further complicate the cry of the one feeling the pinch. If we can not see this in a very glaring example like language, how then will we attack other areas like
-appointments
-Professional schools
-Grands Projets which are more omplicated and can easily be twisted ( confidence, professional know-how etc) ???
      0
Wahsih Ike   42017-03-10 04:21
#122
J’ai travaillé à Douala comme l’Adjoint au Délégué provincial du Littoral et du Sud-Ouest d’un service public. La plupart des gens qui venaient dans mon service utilisateur me parlaient plutôt en pidgin qu’en français. C’est un pidgin à la camerounaise avec un mélange de créole sierra léonais, le duala et le pidgin de Kumba. A DI GO NAYO NAYO !

Par contre, il y avait des gens qui ne s’exprimaient qu’en français standard. Ces derniers sont des francophones car ils maîtrisent la langue de Molière à telle enseigne qu’ils n’ont rien à envier aux Français de souche. Leur souche en ce qui concerne une deuxième langue c’est le français. Il en est de même de certains Camerounais qui sont nés, ont grandi et/ou ont étudié sur la rive gauche du Mungo. Leur emploi de l’anglais est effectif dans la mesure où ils s’expriment comme il le faut moyennant la langue de Shakespeare. A cela, il faut ajouter le mode de vie qui a pour essence les institutions du legs colonial. Doit-on les abolir ou les effacer pour que le Cameroun devienne un et indivisible ? A mon humble avis, le vivre-ensemble camerounais a pour base, la pluralité des cultures sous fond de tolérance. Autrement dit il faudrait une société où la règle majoritaire et les droits de minorités sont de mise. Mais entre ce qui souhaitable et ce qui est possible, il existe une grande distance.
      0
Wahsih Ike   12017-03-10 04:18
#123
@ Bernandint
« Je voudrais cependant dire à mon frère @Wahsih Ike que je ne le suivrai pas dans sa quête de nominations à tel ou tel poste... Ne prenons pas la nomination comme mesure. Là n’est pas l’essentiel. Aucun pygmée n’a jamais été nommé nulle part... Cher frère, bien que je comprenne ce que tu dis, en plaçant le débat sous cet angle, tu te saisis de la lorgnette par le petit bout et donne à des Bell, Ekindi et consorts la possibilité d'éructer qui sa haine, qui des âneries par des calculs de boutiquier ; et à ce jeu de chiffres contre chiffres, tu perdras toujours. «

Tout à fait, mais à une exception près ! T’as parfaitement raison de poser la problématique des nominations aux postes de responsabilités dans le secteur public. C’est un sujet à sensation qui n’obéit à aucune logique. Disons tout simplement que je me basais uniquement sur le principe sacrosaint d’équilibre régional d’antan pour faire valoir cette fâcheuse question de représentativité ! Là où je ne suis pas d’accord avec toi, mon frère c’est au jeu des chiffres surtout si ceux-ci nous démontrent qu’il y a un problème criard à résoudre. Dans un message sur ce fil-ci, j’ai fait appel aux chiffres pour faire valoir l’emploi des tests de statistiques, ne serait-ce que pour le concept de bilinguisme. Ce que beaucoup d’intellos camerounais ne veulent pas qu’on leur dise c’est que le bilinguisme (français – anglais) n’est pas à la portée de tout le monde.

Nous n’avons pas affaire à la tabula rasa. Certains Camerounais partent favoris d’avance. Je te cite un exemple patent – Me Akere Muna qui suscite de la haine chez certains politiciens dont je préfère taire les noms. Ces derniers nous parlent maintenant de l’importance des aires culturelles précoloniales devant remplacer la nature bicéphale de nos institutions héritées de l’époque coloniale.
      0
Bernardint   52017-03-10 02:21
#124
2 – La Justice
Alors qu'ils ont été formés régulièrement selon les méthodes en cours dans leur région, on oblige les avocats de ces régions à plaider dans une autre langue selon des méthodes qu'ils ne maîtrisent pas et donc ils sont loin de comprendre les arcanes. Ils sont obligés, dans leur zone d’exercice de plaider devant des magistrats ne maîtrisant pas la langue locale et doivent eux-mêmes, à peine de rejet de leurs conclusions, traduire leurs plaidoiries dans une langue et des méthodes qu’ils ne maîtrisent pas. Leurs clients en pâtissent, leur travail est dévalorisé.

Si quelqu'un veut continuer la réflexion…
      0
Bernardint   42017-03-10 02:20
#125
"Anglophone" (terme que je récuse sur un plan purement ethnique) doit d'abord être compris comme une facilité de langage pour désigner des population occupant une partie bien identifiée au Cameroun et qui ont évolué, se sont développées, formées et éduquées sous un selon les méthodes anglaises. Cette explication peut être complétée, sauf pour les simples d’esprit qui y verrons je ne sais quelle apostasie ethnique.

Je voudrais cependant dire à mon frère @Wahsih Ike que je ne le suivrai pas dans sa quête de nominations à tel ou tel poste... Ne prenons pas la nomination comme mesure. Là n’est pas l’essentiel. Aucun pygmée n’a jamais été nommé nulle part... Cher frère, bien que je comprenne ce que tu dis, en plaçant le débat sous cet angle, tu te saisis de la lorgnette par le petit bout et donne à des Bell, Ekindi et consorts la possibilité d'éructer qui sa haine, qui des âneries par des calculs de boutiquier ; et à ce jeu de chiffres contre chiffres, tu perdras toujours. Je voudrais rester dans l'objet tel que défini par les grévistes. Mais puisque le terme "anglophone dérange tant, posons donc la problématique autrement :

1 – L’Education
Les ressortissants du Sud Ouest Nord Ouest se désolent que leurs enfants soient éduqués par des enseignants qui ne maîtrisent pas la langue de l'enseignement régional. Ils craignent avec raison que leurs enfants, formés au rabais, ne puissent pas rivaliser avec les autres enfants qui auront étudié dans les autres régions du Cameroun. Est-ce un crime ? Est-il meilleure raison que celle là pour un parent : vouloir voir ses enfants réussir de la meilleure façon ?
      0
Messassi   92017-03-09 22:56
#126
"Il ne faut pas appuyer sur déranger comme cela. Mes écrits m'appartiennent et je les contrôle. Je ne me relis qu'après avoir publié et ai décidé de ne plus corriger. Je ne passe aucun examen ici!"

Tu corriges d'abord quoi? Qui a dit que tu passais un examen ici? C'est ta langue "souche" ? Regarde-moi son nez aplati de gros chimpanzé! Écris aussi en ntumu ici on voit!

Bikeuk anoung!
      0
Betibenanga   32017-03-09 22:04
#127
Que dire donc des muets dans ce cas-là; ils sont sans doute de souche muetophone nessa? La langue n'établit pas une origine. Elle peut tout au plus en être une présomption. C'est à cela que je veux vous amener.

La langue vient après l'origine puisqu'elle s'acquiert au cours du temps.

Pour en finir, dire je suis anglophone de souche n'a pas de sens. Anglophone signifie personne qui parle anglais ou pays dont la langue officielle ou une des langues officielles est l'anglais. Souche veut dire origine.

Etre anglophone de souche voudrait donc selon vous dire quoi?

Des personnes qui parlent anglais peuvent être de différentes origines. Les chinois parlent anglais mai sont-ils d'origine anglophones?

Les indiens parlent anglais, sont-ils d'origine anglophones? Les français parlent anglais sont-ils d'origine anglophones?

Pourquoi un Bakweri ou descendant de Tikar qui parle anglais serait d'origine anglophone, si tant est-il que cela signifie quelque chose?

Il ne faut pas appuyer sur déranger comme cela. Mes écrits m'appartiennent et je les contrôle. Je ne me relis qu'après avoir publié et ai décidé de ne plus corriger. Je ne passe aucun examen ici!
      0
Moh Manyu   52017-03-09 22:01
#128
L' Administration Camerounaise donne la definition de qui est Anglophone ou Francophone! Tout fonctionnaire camerounais declare lors de son recrutement dans la Fonction Publique le Village de son Pere et ce Village devient le sien, car au Cameroun la filiation est patrilineaire! Lors de mon inscription a l' Universite de Yaounde je remplis une telle fiche! Moi je suis ne dans la Ville de Douala( Republique Federale) et je mis le nom du Village de mon pere( Tali One, Mamfe Central Subdivision, Manyu Division, South West Province) comme lieu de provenance!!! Est Anglophone tout Camerounais dont le Pere est ne dans les Regions du Nord et du Sud Ouest!
      0
Moh Manyu   32017-03-09 21:47
#129
@ Miss Oceane, I am very sure that you are a mixed race person!! You are lorgning for your roots, but you use very poor methods!! Grand Toukari+ told you few weeks ago that to be Bantuphone means that you are not a Bantu!
You took the arab colonization of the Kingdom of Spain as example to tell us that Spaniards have wiped away 8 centuries of Arabic dominination! Miss Oceane you are wrong! The Spanish Language carries a lot of Arabic words and till today one can still feel the arabic influence in Spain!
You call us colonial clones, what you forget for you never steped your legs in Cameroon or an African country is that we accepted colonial Languages but maintained our Native Languages!! Anytime you can head to Berlin Museum you will see Bibles in Duala, Ewondo, Kenyan, Hausa Languages!!
      0
Wahsih Ike   52017-03-09 21:45
#130
« Un Ntumu du Cameroun et un Ntumu de guinée équatorial qui ont un ancêtre commun qui s'appelait Ntumu. Selon vous le Ntumu du Cameroun, va donc se définir comme étant de souche francophone. Celui de Guinée, de souche hispanophone. Si l'on s'en tenait qu'à cette définition, ne seriez-vous pas choqué? Moi si. «

Commençons par le commencement ! Hormis les quelque internautes qui sont de l’ancien ordre et qui tiennent à la politesse, je ne vois pas pourquoi tu me vouvoies dans un espace public à caractère informel.

A chacun sa manière de voir alors! Sans te manquer de respect, il faut te relire de temps en temps avant de poster un quelconque message sur notre forum de discussions.

Je ne sais si le mot SOUCHE n’a qu’une seule définition. Dans le sens large du terme, quelqu’un qui se dit francophone est soit français sang et os soit une tierce partie ayant appris le français comme sa deuxième langue. Donc un Ntumu du Cameroun est à la fois Ntumuphone et francophone. Son frère ou sa sœur de la Guinée Equatoriale continentale est aussi Ntumuphone et hispanophone s’il un tel individu a fait ses études en espagnol et travaille dans un environnement où l’espagnol est de mise. Que tu le veuilles ou pas la vérité est têtue et est souvent basée sur les faits avérés qui ne souffrent d’aucune contestation de la part de la presque-totalité des personnes bien intentionnées. Il te revient donc d’accepter les deux définitions du nom commun, SOUCHE, que j’ai suggérée ou de les rejeter. Quitte à toi d’agir en fonction de tes connaissances ou comme un faucon qui n’accepte jamais qu’il a tort.
      0
Toukari+[   32017-03-09 20:25
#131
Timnabusa
"...COMME LANGUE DE SES PIECES DE THEATRE ET DE SES ROMANS ET DE SES NOUVELLES.."

Pourquoi omettez-vous "ET DE SES NOUVELLES"?

La deuxieme partie de la declaration est d'ailleurs la plus interessante. "...Ce livre , Decoloniser l'esprit acheve en 1986, est mon adieu a l'anglais pour quelque ecrit que ce soit.."

Les faits montrent bien que monsieur Ngugi Wa Thiongo n'a pas "dit adieu a l'anglais pour quelque ecrit que ce soit". Je me demande bien celui d'entre nous deux qui ne serait pas bien dans son assiette aujourd'hui. Je ne vois pas ce que vous me reprochez dans mon intervention du 2017-03-09 13:57. J'attends votre reponse que je lirai lorsque le temps me le permettra et en fonction de celle-ci je resserrerai.
      0
Betibenanga   32017-03-09 19:24
#132
Je vais parler le plus simplement possible. Affaire intello dérange beaucoup de gens ici. Un Ntumu du Cameroun et un Ntumu de guinée équatorial qui ont un ancêtre commun qui s'appelait Ntumu.

Selon vous le Ntumu du Cameroun, va donc se définir comme étant de souche francophone. Celui de Guinée, de souche hispanophone.

Si l'on s'en tenait qu'à cette définition, ne seriez-vous pas choqué? Moi si. Car ils ont le même ancêtre. L'ajout ou l'apprentissage de langues étrangères voire de cultures étrangères ne saurait altérer le lien indélébile qui les unit.

Si l'on devait parler de leur origine, ils sont Ntumu. Ntumu est donc la souche. Le français ou l'espagnol sont des additifs et ne doivent pas être ici considérés comme souche ou origine car ils n'en sont pas.

Monsieur l'intello, il y a comme un archaïsme indécrottable dans votre vision des choses. Descendez un peu de ce piédestal où vous êtes juché en juge mal outillé.
      0
Wahsih Ike   32017-03-09 19:10
#133
La honte et la malhonnêteté ont fait leur lit au bercail. Cela se voit ici même sur CIN. A te lire en anglais (et il m’a été de le faire à maintes reprises), je n’ai aucun doute que tu maîtrises ton sujet. Mais peut-on dire autant pour certains forumistes ici qui crient haut et fort qu’ils sont bilingues ?
      0
Wahsih Ike   72017-03-09 19:10
#134
Je dis et je le répète à haute voix que le Cameroun est une création de la colonisation allemande. Que ton ami, Nyambaridon de Nyasoso et toi ne voudriez rien entendre parler de l’influence des langues occidentales chez nous au bercail ne n’est point important. Il faut hurler avec les loups. Nous sommes dans l’ère de la mondialisation. En passant, le lauréat du Prix Nobel de littérature en 1987, en l’occurrence, Wole Soyinka, se dit-il Yoruba phone ? Je ne le pense pas. Il se dit anglophone dont les origines sont dans le sud-ouest du Nigéria – le terroir des Yoruba. Et votre championne Calixte Beyala qui avait posé sa candidature pour le poste de SG de la Francophonie, se dit-elle Bantouphone?

Si ton ami et toi êtes à court d’arguments véridiques, il faut avoir l’honnêteté intellectuelle de rendre le tablier plutôt que d’évoquer des hypothèses que vous ne pourriez pas faire valoir moyennant un quelconque test de statistiques au seuil de probabilité de 0,05. En passant saches que le français moyenâgeux que tu aimes employer ne m’impressionne pas.

@ Tinamambusa
En principe, nous sommes dans la même longueur d’onde. Tout Camerounais malgré ses origines initiales peut être qualifié d’anglophone ou de francophone. Soyons honnêtes, quel pourcentage des Camerounais sont bilingues (dans le sens français-anglais et vice versa) ? Je dirais sans trop me faire des soucis, que nous avons affaire à un chiffre qui varie entre 10 et 12,00%. Toujours est-il que pour le reste de la population, disons entre 88,00 et 90,00%, la plupart des habitants de nos 10 Régions sont soit anglophone soit francophone. Cela ne sert à rien de faire la politique d’autruche dans une question aussi sensible que la maîtrise de nos deux langues officielles.
      0
Wahsih Ike   22017-03-09 18:53
#135
« Souche anglophone ou francophone pour un africain est un abus de langage ou une inconnaissance assumée. Même les noirs Américains se disent Africains américains. Leur viendrait-il à l'idée de se dire de souche anglophone? » dixt Betibenanga

Les Africains Américains des USA s’expriment avant tout en quelle langue ? Quand la frivolité nous tient !

Au revoir la réflexion et l’ouverture d’esprit ! Bienvenue l’ère de la pensée unique et de la science infuse à la Betibenanga. Nous sommes sur un forum d’intellos, Amote. Et moi, je suis au-dessus de tout soupçon pour ce qu’il y a de la définition du nom commun, SOUCHE. Autant que je le sache, ce dernier mot veut dire SOURCE ou ORIGINE. Dire qu’une partie de mes origines n’a rien à voir avec la langue anglaise serait réfuter le fait que j’ai passé une bonne partie de ma vie en m’exprimant dans la langue de Shakespeare. Je ne peux point me qualifier de bantouphone dans la mesure où il n’y a pas de culture bantu universelle dans le sens classique du terme.

Prenons le cas du Cameroun. Qui est bantou et qui ne l’est pas ? Tout ce que je sais c’est que la langue fru-kang kang n’est pas une langue bantu en tant que telle. C’est une langue Tikar dont l’origine est (de l’ancienne Egypte, disons) nubienne. S’il m’arrive par hasard, de dire à un ressortissant du Sud de l’Egypte que je suis nubien, ne se moquerait-il pas de moi de par le fait que je ne peux guère m’exprimer comme il le faut dans cette langue-là ?
      0
Timanambusa   22017-03-09 18:34
#136
Toukari n’est forcément pas dans son assiette aujourd’hui.

@Toukari : « Ngugi Wa Thiongo ne peut pas avoir dit adieu a la langue anglaise et etre actuellement professeur d'Universite ici aux USA et principalement dans un Departement d'Anglais comme c'est son cas a l'UC Irvine. Je vous garantis que cela n'est pas possible.

C’est possible par ce que Ngui Wa Thingo’o a dit adieu à l'anglais comme langue de ses pieces de theatre et de ses romans. COMME LANGUE DE SES PIECES DE THEATRE ET DE SES ROMANS !!!!!!!!!!! Entiendo ?
      0
Toukari+[   12017-03-09 18:12
#137
Timanambusa

Qu'est-ce que vous racontez au juste?
      0
Timanambusa   22017-03-09 17:58
#138
@Wasih Suh
Confusion, quand tu nous tiens ! Suivant votre analyse, Bell a raison. Il y a plutot un problème de bilinguisme ! Si Matip est anglophone dans le contexte camerounais et Chuopo est francophone et Etame Mayer (né d’une Maman Béti) est anglophone, alors tout Camerounais peut être francophone ou anglophone ! C’est aussi ma position, je ne sais pas si c’était votre intention.

@Stoph
Paul Bamela Engo ran for Nigeria because at the time (1956), British Cameroons were part of Nigeria. The British administered that part as Nigeria.

@Toukari
Ngui Wa Thingo’o a « dit adieu a l'anglais comme langue de mes pieces de theatre, de mes romans » COMME LANGUE DE ME PIECES DE THEATRE ET DE MES ROMANS !!!!!!!!!!!
      0
Nyambarindon   42017-03-09 16:53
#139
"Souche anglophone ou francophone pour un africain est un abus de langage ou une inconnaissance assumée" (sic)

Des nègres d’Afrique.
Parce que des colons europeens sont venus imposer leurs langues,le français et l'anglais à leurs ancêtres,aujourd'hui ils se définissent désormais comme étant "de souche francophone" ou "de souche anglophone". (!!!)

Savent-ils seulement que la colonisation est répertoriée comme "crime contre l'humanité"!

Comme Ils sont formidables, les nègres d’Afrique!
      0
Barbara   12017-03-09 16:00
#140
Lire" ....certains d entre nous qui nous exprimons..."
      0
Toukari+[   32017-03-09 15:57
#141
Oceane
" Declaration
En 1977, j'ai publie pedales de sang et dit adieu a l'anglais comme langue de mes pieces de theatre de mes romans et de mes nouvelles........"
Ce livre Decoloniser l'esprit acheve en 1986, est mon adieu a l'anglais pour quelque ecrit que ce soit....."

Ma soeur, j'ai l'impression que la traduction de l'anglais au francais des propos de Ngugi Wa Thiongo est tres approximative pour ne pas dire incorrect. Ngugi Wa Thiongo ne peut pas avoir dit adieu a la langue anglaise et etre actuellement professeur d'Universite ici aux USA et principalement dans un Departement d'Anglais comme c'est son cas a l'UC Irvine. Je vous garantis que cela n'est pas possible.
      0
Barbara   72017-03-09 15:57
#142
Je ne vois pas pourquoi certains d entre nous qui s exprimons en francais rejettons le fait qu il y ait bel et bien un probleme anglophone. C est clair que nos systemes educatif, politique, juridique et meme économique sont calques et influences par les modeles du colon francais. De meme cote anglophone, ces systemes ont aussi ete influences et construits sur les modeles coloniaux britanniques. Le pb anglophone vient du fait que l application du fonctionnement de ces systemes de leur cote se trouve etre assuree par des gens qui ne leur maitrisent pas. L etat a echoue dans sa " dualite unitaire" et ds ce sens oui les anglophones st marginalises! Ils demandent que ce soit ceux qui maitrisent l anglais et le systeme educatif anglophone, que ce soit ceux qui comprennent et qui ont ete formes ds le common law qui soient affectes ds leur region. Je crois que meme si on envoyait un francophone avocat forme ds le systeme anglophone judicaire, le probleme ne se poserait pas; de meme que si c etait des administrateurs civils bilingues qui leur etaient alloues.
Vous ne pouvez pas etre entrain d utiliser une langue COLONIALE ds votre quotidien et leur reprocher de demander la bonne application de leur heritage colonial!
Le jour ou il y aura une ou des langues nationales " made in Cameroon" et des systemes educatif, adminidtratif, judiciaire, monnaie economique etc specifiquement adaptes a la camerounaise en ressortant notre richesse culturelle ( les pays d afrique orientale st deja sur la bonne voie) alors il n y aura plus de pb anglophone.

Suite....
      0
Betibenanga   42017-03-09 15:07
#143
Mon frère Toukari, ce message est adressé à celui qui pour argument, nous sert du "le grand Toukari vous a dit".

Même pas vous a démontré, mais vous a dit. C'est nous prendre pour des gens à qui il suffirait de dire pour qu'il gobent. Non mais franchement, n'est-ce pas un peu exagéré?

Passe encore qu'on se fasse traité de rêveurs ou que l'on pousse l'outrecuidance à ajouter plaisantins. Mais delà à nous prendre pour des gobe-tout, il y a un pas que je ne laisse pas franchir.

Souche anglophone ou francophone pour un africain est un abus de langage ou une inconnaissance assumée. Même les noirs Américains se disent Africains américains. Leur viendrait-il à l'idée de se dire de souche anglophone?

Vraiment!
      0
Toukari+[   52017-03-09 14:43
#144
Betibenanga
"..mon frere Toukai n'a pas la science infuse pour que ses dires soient consideres comme des verites etablies.."

Mon frere, je n'ai jamais pretendu que j'avais la science infuse pour que mes dires soient consideres comme des verites etablies. Ce qui est vrai c'est que lorsque je discute je mentionne toujours des faits que vous ne pouvez ni detruire ni effacer. Je sais que cela derange plusieurs ici sur CIN
      0
Betibenanga   42017-03-09 14:08
#145
"3@ Oceane et @ Betibenanga

Mon frère, le grand Toukari+[ vous a montrés faits à l’appui que le mot anglophone ou francophone s’applique bien aux Noirs toutes origines confondues. 3"

Mon cher, mon frère Toukari n'a pas la science infuse pour que ses dires soient considérés comme vérité établie. Comme nous tous ici, il défend son point de vue.

Par ailleurs, il suffirait de se référer à la définition du mot souche pour se rendre compte de l'utilisation abusive que vous en faites.

Je suis Ekan de souche devenu Camerounais de souche. Je suis Africain de souche. Je suis Bantu de souche. Je parle les langues française et anglaise parce que le cours de l'histoire les ont imposées dans une partie de mon continent.

Je ne suis pas de culture francophone ou anglophone, trop étroits pour me définir. Je suis de culture africaine. Je suis de culture camerounaise.

La culture camerounaise ne se réduit pas à la dualité des langues officielles qu'elle affiche. Elle est vaste. Elle a des artistes qui ne sont pas forcément francophones ou anglophones dans l'expression de leur art. Elle a une cuisine atypique. Elle a une histoire qui ne se résume pas à la dualité francophone anglophone, qui n'en sont que stigmates. Elle a un mode de vie atypique qui, s'il s'occidentalise, n'en est pas moins différent. Elle a une littérature vaste et diverse. Elle a des croyances vastes et diverses. Elle a des us et coutumes vastes et divers.

Je pourrais continuer mais je m'arrête-là. Les plaisantins sont parfois ceux qui se croient oints ou élus par la vérité, mais qui hélas, en sont souvent bien éloignés. Des sujets comme ceux-ci n'ayant pas de critères scientifiquement circonscrits, donnent souvent l'occasion à ces-derniers de briller par une certaine forme d'entêtement à ne pas s'ouvrir aux autres nombreuses possibilité qui pourtant existent.
      0
Mettaboy   52017-03-09 13:43
#146
I think Bell Joseph Antoine just got it all wrong. Marginalization is not limited to outcomes. It begins with and more so is about the process. In fact, what are the chances that an Anglophone and Francophone on equal merits will have the same possibility of succeeding in a concours to Enam, in an appointment of minister, becoming a president talkless of those positions that are strategic like defense, finance and etc.
The best an anglophone can hope for in the public service is to be an assistant to a francophone even if he is more qualified than the former.
The art of inclusive nation building requires that every citizen has equal chances to succeed. If the process does not ensure equality, governments go as far as to influence or change outcomes in the interest of equality. That is why, you even have regional balance in all concours. If we do have regional balance, why not linguistic balance in the chances of representation or correct for it in a more inclusive manner?
This is what fairness looks and feels like BJA. Every cameroonian whether born in west cameroon or east cameroon should have an equal chance to be a president, minister etc. Marginalization is when people are excluded by virtue of their linguistic heritage from the starting point, to compete for certain positions.

It is when the majority exercises influence on the basis of tyrany rather than persuasion. It is when competence is secondary to patronage and heritage. It is when what is french is what is right for cameroon.
      0
Stoph   42017-03-09 12:49
#147
Can you do the same calculation up North as the valiant soldiers battle it out there with the Forces of darkness called Boko Haram, Mr. wheyface? Can you at one moment talk Cameroon (you pretend to love Cameroon), tribal town crier?? When we thought we were one, we fought together but saw that our participation was just like our forefathers who fought to help the imperialists beat Germany, and the gains would be shared only by you. What can we show for Bakassi?
-The roads to Ndian are the worst though the booty comes from there
-Petroleum products are cheaper in Douala than in Limbe
-Sonara pays taxes to the Douala City Council and not Limbe
Money is ferried from Beac Limbe every evening to Douala, same as from Bamenda to Bafoussam.
What else do you want to hear bloodsucker???
      0
Nyambarindon   42017-03-09 10:20
#148
"On a sorti le mot « marginalisation »." (sic)
"Est-ce qu’on veut qu’il y ait 50pour.cent de présence des anglophones dans tout ce qui est fait au Cameroun ? Parce que, autrement, ce serait la marginalisation »(JAB ex LIC)

En mai 1981,le Nigeria attaque le cameroun dans la peninsule de Bakassi.

Tout le cameroun et les camerounais vont se focaliser sur Bakassi.
Combien de camerounais y perdront la vie pour défendre ce pan de territoire national?

Les sabitous nous diront ici :

-Que la nature faisant bien les choses,50pour cent des morts à Bakassi étaient .. "francophones",et que les 50 autres pour cent étaient.. "anglophones".
-Que si des camerounais venant de l'est,de l'ouest du nord et du sud du Cameroun se sont retrouvé à verser leur sang du coté de Bakassi,c’était parce que cette partie du pays était ..."marginalisée"

ZUT!
      0
Stoph   32017-03-09 08:39
#149
@ timambusa
....Avant 1960, Paul Bamela Engo, né à Ebolowa, a participé aux JO de 1956 sous les couleurs Nigérianes. Il avait la nationalité Nigériane jusqu’en 1961 (plébiscite). Il était de quelle « souche »....
Paul Bamela Engo, a distinguished lawyer in in Sea and water Law is truly someone one with roots from the grand Centre, but his story is not yet told why his parents migrated to Ndian Division where he lived grew up and is now an elite. This man for reasons unknown to me was the brain behind the Bakassi wahala, but where you hear Prof. Kamto mentioned, his name is not there. He was the only Cameroonian on the Panel of cameroonian Lawyers with expertise in Laws relating to the seas. If he ran for Nigeria, I am not surprised because the English ruled Southern Cameroons from Lagos, and all secondary education for these people before 1939 (when Sasse College was opened in Tole Buea) was done in Nigeria esp. in the Govt College Umuahia. ( Its long I have heard of the prominent gentleman, excuse me ifI may be using the wrong tense to talk about him). All
      0
Sennouj   52017-03-09 07:52
#150
Ce francais de Jseph Antoine BELL ose parler de nos problèmes camerounais.

Et quelle ignorance de sa part? En temps normal il devrait être traduit devant un tribunal. N´importe quoi.
      0
Jeannot_Ekoundo   52017-03-09 06:51
#151
@Furax,

- Aucune insulte dans mes propos ( ce n'est pas dans mon éducation)
- Pour résumer pour que tu comprenne bien, Bell dit qu'il n'y a pas de problème, ensuite dit qu'ils ont un problème de bilinguisme. Il dit aussi qu'ils veulent 50% de représentativité, je ne sais pas si c'est ça le fédéralisme.
      0
Wahsih Ike   72017-03-09 06:39
#152
@ Oceane
A sita ! Tu es bien intelligente mais tu t’entêtes parfois à faire valoir un point de vue obsolète.

Notre frère Toukari+[ te parle de la situation professionnelle de Ngugi Wa'Thongo, Ce dernier enseigne aux USA par l’entremise de l’anglais standard. Comme tu le sais toi-même, qui dire professeur émérite dire actualiser ses œuvres au fil des temps, ne serait-ce que par polycopies interposées. Rien n’est figé dans le temps et dans l’espace.

Tu ne peux te permettre le luxe de nous citer ce que Ngugi Wa 'Thiongo a laissé entendre en 1987. Vingt ans après la date buttoir, la situation que l’intéressé décrivait peut bel et bien changer. Ce n’est pas par l’entremise du Swahili ou de la langue Kikuyu que le professeur Ngugi donne tous ses cours aux Etats-Unis d’Amérique. Sois réaliste, ma sœur et ne discute pas dans l’intérêt de discuter.
      0
Wahsih Ike   82017-03-09 06:20
#153
@ Oceane et @ Betibenanga

Mon frère, le grand Toukari+[ vous a montrés faits à l’appui que le mot anglophone ou francophone s’applique bien aux Noirs toutes origines confondues.

Comme les langues étrangères ne vous disent pas grand-chose, écrivez désormais dans n’importe quelle langue nationale de notre beau pays. Et venez me dire le lectorat de la langue dont il est question et ce, chiffres à l’appui.
Vous savez tous les deux que vous êtes en train de soulever un faux problème. Supposons que nous autres Camerounais décidons de choisir 3 à 4 langues nationales, quelles seront les langues que nous retiendrons et sur quelles bases devrait-on les choisir parmi tant d’autres langues ? Je ne reviendrais plus sur cette fâcheuse affaire de langues nationales versus langues officielles car comme nous le savons tous, le Cameroun de nos jours est une création de la colonisation allemande. Pour nous rappeler de nos sources lointaines, choisissons l’allemand comme langue nationale devant les langues locales que sont l’Ewondo, le Duala, le pidgin et le fulfulde.

Peut-on dire dans le sens strict du terme que les 4 langues camerounaises que je viens de citer sont uniquement de notre aire culturelle ? Question à deux balles à laquelle il faudrait répondre avec franchise! Que les plaisantins ne nous emmerdent pas avec leurs idées farfelues qui ne font pas l’unanimité chez les Camerounais éclairés !
      0
Wahsih Ike   82017-03-09 05:57
#154
@Timanambusa,

Le Cameroun fait-il partie de la Francophonie et du Commonwealth ? Que signifie la francophonie en fait ? Comme l’a si bien démontré Michaelle Jean et Abdou Diouf, est pays francophone, tout pays utilisant partiellement ou entièrement la langue française comme sa langue officielle ou sa langue de travail.

Les cas que tu viens de citer ne tiennent pas la route dans la mesure où la langue de base de Etame Mayer est espagnol. Quant à Choupo Moting et à Joël Matip, ils sont d’abord germanophones. Mais dans le contexte camerounais, Choupo Moting est francophone car il maîtrise le français plus que l’anglais. C’est pour cette dernière raison qu’il jouait le rôle d’interprète en EN pour faire passer certains messages à Joël Matip. Ce dernier est anglophone dans le contexte camerounais. Qui était son Co chambrier chaque fois qu’il venait jouer en EN. Autant que je le sache, ce fut Enoh Eyong avec lequel il parlait en anglais. Laurent Etame Mayer qui est né au Cameroun des parents Equato-guinéens est anglophone dans le contexte camerounais. Il l’avait laissé entendre après la CAN 2000. Va jouer ton jeu de cache-cache ailleurs. Ne te rappelles-tu de la définition du mot anglophone que j’avais donnée lors de l’un de nos nombreux échanges en la matière ? Réponse que t’avais fini par accepter ? Il faut être conséquent et consistent avec soi-même, mon frère.
      0
Oceane    32017-03-09 04:57
#155
Pour Toukari,

"Déclaration :
En 1977, j'ai publié Pétales de sang et dit adieu à l'anglais comme langue de mes pièces de théâtre, de mes romans et de mes nouvelles. Tou mon travail de création, depuis, est directement écrit en kikuyu : mes romans, mes pièces de théâtre et mes livres pour enfants. J'ai toutefois continué à écrire des essais en anglais, notamment Detained : A Writer's Prison Diary, Writers in Polotics et Barrel of A Pen.

Ce livre, Décoloniser l'esprit, achevé en 1986, est mon adieu à l'anglais pour quelque écrit que ce soit. A partir de maintenant, plus rien que le kikuyu et le kiswahili. J'espère malgré tout, par le vieil intermédiaire des traductions, pouvoir continuer le dialogue avec tous." Cf : Décoloniser l'esprit. P.17.

Ngugi Wa Thiong'o.
      0
Timanambusa   22017-03-09 03:53
#156
@Wasih Suh
Chuopo-Moting, Etame Mayer et Matip sont-ils anglophones ou francophones ?


@Toukari

Avant 1960, Paul Bamela Engo, né à Ebolowa, a participé aux JO de 1956 sous les couleurs Nigérianes. Il avait la nationalité Nigériane jusqu’en 1961 (plébiscite). Il était de quelle « souche »?
      0
Toukari+[   92017-03-08 23:32
#157
Oceane
"..Ngugi Wa Thiongo 100% de souche anglo-saxonne a dit "adieu" a l'ecriture dans la langue du meme colon que le tien, Wahsih Ike pour ecrire desormais pour les siens dans la langue de ses ancetres, celle d'avant les britanniques..."

Ma soeur, Comment se fait-il que Ngugi Wa Thiongo qui selon vous aurait dit adieu a l'ecriture dans la langue du meme colon que Wahsih Ike vit aux USA plus precisement ici en Californie ou il est actuellement "Distinguished Professor, Comparative Literature, School of Humanities et en meme temps Distinguished Professor, English School of Humanities" a l'Universite de Californie, Campus d'Irvine? N'est-ce pas tres curieux?
      0
Moh Manyu   32017-03-08 22:51
#158
Paix Travail Pattie alias @Lenoir be courageous enough to stick to your name!Your written style is the same because you are using the same vocabulary although taking different names!
      0
Betibenanga   82017-03-08 21:38
#159
Wahsih Ike je n'ai rien contre votre personne, pour la simple raison que je ne vous connais pas. Je lis ce que vous écrivez et certaines expressions comme celle que j'ai relevée me font bondir, surtout venant d'un africain.

Vous vous définissez comme anglophone de souche alors qu'il y a bien d'autres souches plus anciennes qui peuvent vous définir. C'est-ce qui est choquant dans votre écrit.

Alors je sais bien que vous avez la liberté de vous définir comme vous le désirez. Mais tout de même?

Dites-moi pas qu'en rencontrant un autre africain ou même un européen, vous vous définiriez ainsi? Voilà tout simplement ce qui m'interpelle. Take it easy!
      0
Oceane    52017-03-08 21:22
#160
1916-1961 = 45. 45 ans ont fait des Africains des "souchiens" anglo-saxons. Quant je pense aux Espagnols qui ont vécu pendant 8 siècles sous domination arabe, je me dis que ces "souchiens " anglo-saxons du Cameroun auraient effacé de leur mémoire jusqu'au souvenir même de l'existence de leurs ancêtres. Sauf bien entendu la couleur de leur épiderme qui trahira toujours leur origine raciale.

Comparez donc 45 petites années à 8 siècles et constatez vous-mêmes le ridicule de ces identités coloniales qui seraient plus importantes, plus profondes que vos identités ancestrales ! Au point de tuer et se faire tuer pour elles.

Pauvre Bantu Biko et cette "Conscience Noire " pour laquelle il a été tué !
Ngugi Wa Thiong'o, 100% de "souche" anglo-saxonne a dit "adieu" à l'écriture dans la langue du même colon que le tien, Wahsih Ike, pour écrire désormais pour les siens dans la langue de ses ancêtres, celle d'avant les Britanniques.
Serait-il différent de vous autres qui vous réclamez d'un "héritage anglo-saxon" ou " latin" ?
Est-ce que vous reflechissez seulement à ce que vous ou alors "ça sort comme ça sort" ?
      0
Chesuh9810    32017-03-08 20:43
#161
Voleur de grand chemin!! Anglophones fed you in Buea prison, permitted you to play in Prisons Buea and made you
what you are today. Armed robber and traitor. The blood of the betrayers of Um Nyobe flows in your veins.
      0
Toukari+[   52017-03-08 19:52
#162
Betibenanga,

Wahsih Ike est ne au Cameroun britannique de parents qui sont nes dans le meme territoire. Pour les raisons evoquees, ce dernier a bien raison de dire qu'il est de souche anglophone.
      0
Wahsih Ike   62017-03-08 19:43
#163
Nous sommes devenus les champions de feymaniat. La qualité de textes traduits du français en anglais au bercail va se dégradant. A quoi cela est-il est dû ? A l’affairisme et au clientélisme qui sévissent au Cameroun. Au lieu de chercher la compétence et l’assiduité pour un quelconque post, on préfère nommer son frère ou sa sœur de village. Tout ce que je m’efforce à faire sur CIN c’est de recadrer le débat chiffres et faits à l’appui. Si tu trouves ma manière de faire inacceptable, il serait mieux qu’on cesse de chercher midi à 14h ou de tourner autour du pot.
      0
Wahsih Ike   62017-03-08 19:42
#164
@ Betibenanga

« C'est quoi être de souche anglophone Wahsih Ike? Je ne saurais dire que je suis de souche francophone. Y a-t-il seulement une souche dérivée d'une langue parlée? «
Tu ne cesses de me surprendre avec ton étroitesse d’esprit. L’anglophonie ne se limite pas à la langue anglaise et ses variantes par-ci par-là, à travers le monde. C’est l’ensemble de l’héritage anglo-saxon qui de nos jours est façonné surtout par ce qui se passe aux Etats-Unis d’Amérique et dans une moindre mesure en GB, en Australie, en Nouvelle Zélande, au Canada et j’en passe. On peut le qualifier de l’espace culturel et linguistique de tout un peuple et ses assimilés. Mes amis ivoiriens, maliens, Togolais, Congolais et consorts me disent souvent que nous autres francophones avons notre manière de voir. Je n’ose pas leur dire que je m’exprime nettement mieux en anglais qu’en français. Le fait que je sais parler et écrire français ne fait pas de moi un francophone de souche. J’entends par anglophone de souche le fait saillant que l’anglais soit la 1er langue étrangère qu’il m’a été donnée d’apprendre de façon structurée et structurale.

AMOTE, peux-tu me dire la main sur le cœur que tes compétences linguistiques en Ewondo devancent celles de la langue française ? Je n’en suis pas sûr car à l’heure où nous parlons la langue Ewondo ne fait pas partie du cursus de sous-système francophone au Cameroun. Je ne saurais dire aussi que je peux écrire le fru-kang-kang ou le CRIO sierra léonais aussi bien que l’anglais. Sachons faire la part des choses. Et mettons-nous à la page, ne serait-ce que pour nous adapter aux donnes de la mondialisation.
      0
Goodman   92017-03-08 18:50
#165
Mais concernant le federalisme, pour l'instant trop de flou autour,d'aucuns nous demandent carrement de retourner dans les annees 60 en 2017 pour appliquer les accords de Fouban?et comment est-ce possible?certains parlent d'un fedralisme a plusieurs etats, d'autres un federalisme sur la base linguistique,mais jusqu'a present a part le mot federalisme sur lequel les gens divaguent,personne ne nous a montre un shemat pour expliquer clairement comment le federalisme va fonctionner, pour moi l'etat unitaire n'a pas echoue, nous avons une poignee d'individus qui depuis l'independance gouvernent comme ils veulent, quand nos freres anglophones parlent de francophones il faut bien clarifier les choses car la majorite des camerounais n'a jamais vote ceux qui gouvernent depuis l'independance...
      0
Betibenanga   112017-03-08 18:40
#166
C'est quoi être de souche anglophone Wahsih Ike? Je ne saurais dire que je suis de souche francophone. Y a-t-il seulement une souche dérivée d'une langue parlée?

Pour ce qui est de Bell. Qu'a-t-il dit de mauvais? Faut-il que les langues parlées au Cameroun soient une source de division pour les Camerounais, des langues étrangères de surcroît?

Si j'ai bien lu et compris Bell, il propose plutôt une sortie par le haut. A savoir que c'est tout Camerounais qui doit s'efforcer de parler ces deux langues. Où est le mal dans cela?

Je commence à croire que les Camerounais sont chacun à son niveau adepte d'une dictature qui ne dit pas son nom. Comment était-il possible qu'on veuille à ce point imposer un point de vue?

A lire les différentes interventions, seul le point de vue des revendications devrait prévaloir.

Apprenez qu'à chaque sujet, c'est de la contradiction que surgit la lumière.
      0
Oceane    102017-03-08 17:01
#167
Je me souviens d'un article relatant le sort des enfants allant se faire transformer en clones des Latins et qui avaient pour bancs des troncs d'arbres. Les provinces du nord devraient elles aussi casser tout et exiger elles le "fédéralisme"/sécession. Et l'est alors, la province la plus pauvre du pays !

Rien ne devrait justifier en Afrique des revendications au nom du colonialisme.

Au fait, je n'ai jamais vu un billet avec la moindre trace d'une langue du pays.
J'aurais voulu que Paul Biya s'adresse à ses compatriotes ne serait-ce que dans sa propre langue. Il aurait suscité l'interprétariat.
      0
Wahsih Ike10    102017-03-08 16:19
#168
Nul n’a contesté les chiffres avancés par les internautes tels que Chesuh98, Ebere Christmas, Maître Akere Muna, le Dr Simon Munzu et j’en passe. Ce que j’ai voulu attirer à l’attention de tous les Camerounais de bonne foi c’est la politique d’autruche que mène Jojo Bell vis-â-vis du problème dit anglophone.

Prends n’importe quel domaine d’activité dans le secteur public et fais une analyse froide de faits et tu finiras par donner raison aux contestataires anglophones. Quand je travaillais au Cameroun mon supérieur hiérarchique qui fut francophone de la Province du Centre-Sud d’alors était bachelier alors que j’avais la licence. Je m’exprimais mieux que lui tant en français qu’en anglais, mais je ne lui manquais pas de respect. Loin s’en faut ! J’ai fait un saut au Cameroun en décembre 2015. Au vu de ce dont j’ai fait l’objet rien de fond n’avait changé dans l’attribution des postes au bercail. Je n’ai pas eu de tracasseries quand je me déplaçais au 0236 parce que je m’exprime bien en français mais j’avais pitié des miens qui éprouvent des difficultés à se faire comprendre en français. Cesses donc de jouer au petit malin.
      0
Wahsih Ike   82017-03-08 16:16
#169
VOULOIR LE DENIGRER, par ailleurs ton intervention va dans le sens de l'idée de Bell, car il a vécu dans les deux régions (Anglo/Franco), il en a tiré un bénéficie linguistique,,sportif et juridique puisque le common Law a pu casser la juridiction Francophone.. ». dixit Furax
Pur produit de la formation bilingue telle que prônés par les pères fondateurs de la nation camerounaise après nos indépendances nominales de la France et du Royaume-Uni, je ne saurais dénigrer JAB. Ce que j’ai voulu soulever c’est qu’il y a justice et justice et que l’habeas corpus avec sa présomption d’innocence est une très bonne chose surtout dans un pays à parti unique.

Penses-tu que JAB est plus Camerounais que moi ? Je suis de souche anglophone mais j’ai des liens de parenté dans 7 des 10 Régions du Cameroun. Qui plus est, je n’ai jamais travaillé en tant que cadre au Cameroun dit anglophone. Mais comme le mensonge fait partie des mœurs de la génération des choses faciles au Cameroun, il y a des gens qui sont prêts à tout, ne serait-ce que pour de la récupération politique et le gain facile. S’il t’arrive de lire les commentaires de tout un chacun sur ce forum-ci, tu sauras l’étendue de la marginalisation des Anglos au Cameroun. Peux-tu par exemple me citer un Département Outre-Noun où tous les responsables sont originaires de la zone anglophone et qui de surcroît communiquent avec leurs subalternes par l’entremise de l’anglais ? Cette situation de fait est chose courante dans la presque-totalité des Départements du Nord-Ouest et du Sud-Ouest au Cameroun
      0
Read   32017-03-08 14:52
#170
@Seanblair fussed declaration. Les anglophone n ont jamais vecu avec les nigerian mais ont ete plutot administer comme au nigeria puisqu il n ya jamais eu de deplacement aller et retour vers les deux pays. La preuve bamenda a toujour ete bamenda depuis des siecle. Et les 475 442km De superficie que porte le territoire cameroonais aujoudhui ont ete definie par les allemand en 1911. Cesser De falsifier l histoire
      0
Seanblair15    112017-03-08 14:28
#171
les Anglophones ont vécu avec les Nigérians avant de choisir de former un Etat Fédéral avec le Cameroun. Cela dit ils peuvent comparer leur vécu avec les Nigérians, ensuite sous le fédéralisme et aujourd'hui sous l'Etat Unitaire.

Le gouvernement de Biya ne fait que confirmer la marginalisation. comment peut on couper internet rien que dans la région anglophone?

dans les années 80 on avait les billets dans les deux langues. Si ce n'est pas une marginalisation systématique comment peut on expliquer ce retour aux billets en français uniquement?

l'annonce du report du jugement des leaders Anglophones était uniquement en Français alors que tous sont Anglophones, est ce que cela voudrait dire qu'il n'y a personne dans ce tribunal militaire pouvant écrire en Anglais ?

Le président du Cameroun fait ses discours toujours en Français alors qu'il pouvait aussi le faire en Anglais comment vous expliquer cela?

Mr Bell il faut regarder un peu comment les choses se font ailleurs. Il y a quelques semaines le premier ministre du Canada a demande des excuses pour avoir répondu à une question en Anglais alors que la question avait été pose en français. En plus il était dans une zone Anglophone.

Si Mr Biya était null en Anglais on pouvait encore l'excuser mais ce n'est pas le car il est plutôt dans la logique de marginaliser les Anglophones et c'est pour cela qu'il ne s’adresse jamais au Anglophones en Anglais

Mr Biya a envoyé son PM en Décembre chez les Anglophones et cela n'a pas résolu le problème des Anglophones. Cette fois ci il dépense encore l'argent des camerounais en envoyant de nouveau ce même PM. Si ce Monsieur avait de la considération pour les Anglophones il devrait se rendre dans cette zone en personne.
      0
Ebango   72017-03-08 14:07
#172
Dans la république fédérale, les anglophones ont été lésés, ils l'ont aussi été dans la république unie et la république du Cameroun tout court. On peut et on doit aussi en débattre librement, sans couteaux, mais pour aboutir à une solution pacifique.
      0
Ebango   92017-03-08 14:05
#173
Que certains y croient ou non, le Cameroun approche un point d'inflection historique dans sa trajectoire politique et sociale. Notre pays change et il s'apprète à connaître ces moments de changements douloureux qui peuvent survenir dans la vie d'une nation. Qu'elle direction prendra le Cameroun après ? On peut monter ou descendre. Mais l'histoire nous apprend que dans ces transitions violentes, on descend d'abord et on remonte après.

Les camerounais son-ils prets ? Ce n'est pas sur. D'où la nécessité de débattre, car le débat est une puissante thérapie sociale. L'absence de débat est remplacée par la bagarre au couteau.
      0
Oceane    122017-03-08 13:59
#174
Adama,


Les clones ont la effectivement la mémoire courte : ces langues pour lesquelles ils se battent ont servi de bâton pour les fouetter. Aujourd'hui, c'est eux-mêmes qui utilisent ce bâton pour se fouetter entre eux.
      0
Ebango   182017-03-08 13:40
#175
Reprenons le problème que ne voit pas Jojo. En philosophie, nier l'exitence d'un problème revient à l'admettre. Par exemple, quelqu'un dit : "Dieu n'existe pas." C'est un classique. Il nie l'existence de Dieu, mais il parle de Dieu. Comme pensent les juifs, le néant n'a pas de contenu et on ne peut en parler. En fait, nier l'existence de Dieu est une manière détournée de poser la question de l'ordre religieux dans la société. Donc, l'athéisme devient une prise de position par rapport à la question de Dieu.

Ainsi, en rejettant le problème anglophone, Bell ne le nie pas, il le minimise et blame ceux qui le portent. Il s'agit donc d'une posture de débat. Dans ce cas, il faut répondre avec des contre-arguments et non avec des insultes. Qu'elle est donc la forme du problème anglophone au Cameroun, puisqu'il existe bel et bien ? Cette question reste ouverte et très profonde. Il ne s'agit pas de triviales disputes de proportions, de partage. La partie anglophone du Cameroun s'estime lésée dans le modèle post-fédéral de la république unie du Cameroun. Il y a des faits pour le prouver. Faites le donc. Mais au delà des mots, il faut changer le Cameroun.

Que certains y croient ou non, le Cameroun approche un point d'inflection historique dans sa trajectoire politique et sociale. Notre pays change et il s'apprète à connaître ces moments de changements douloureux qui peuvent survenir dans la vie d'une nation. Qu'elle direction prendra le Cameroun après ? On peut monter ou descendre. Mais l'histoire nous apprend que dans ces transitions violentes, on descend d'abord et on remonte après.

Les camerounais son-ils prets ? Ce n'est pas sur. D'où la nécessité de débattre, car le débat est une puissante thérapie sociale. L'absence de débat est remplacée par la bagarre au couteau.
      0
ELITE DU MFOUNDI   232017-03-08 13:24
#176
Étiqueter un problème comme étant " anglophone" ou " francophone" est en soit ambiguë. Ces adjectifs renvoient à une communauté linguistique et non à un peuple. On peut être " anglophone" et pas camerounais, de même qu'on peut être " francophone" et pas camerounais. Il faut présenter cette situation comme un problème camerounais et nous auront un début de solution. Si la variable " anglophone" est l'objet de la revendication, alors cela implique que les "pseudo camerounais" d'expression anglaise sont plus proche et s'identifient à un anglais de Londres ou Sud Africain de Pretoria et non pas à Bamiliké de grassfield pourtant ils ont les mêmes origines Tikars.
Que revendiquent-ils ces camerounais-là que ne vivent pas les autres camerounais? Quelle partie du Cameroun peut se prévaloir d'être gâter par le régime actuelle? Tous les régions du Camerounais sont victimes de la pauvreté. Le fédéralisme, pire la sécession des personnes et des peuples liés par le sang, par la culture, sur la base de la différence anglophone et francophone ne fait pas le jeux d'un pays 50 ans après indépendance. Car c'est affirmer la culture de l'autre au détriment de ce qui nous lie. conclusio,n ce problème est artificiel et mal posé.
      0
Chesco002   132017-03-08 13:01
#177
Le probleme anglophone est reel, mais aussi celui de tous les camerounais. La crise actuelle reflete un reflexe identitaire avec tant de derives qui devoilent de plus en plus des agendas caches.
      0
Ebango   152017-03-08 12:47
#178
Mes chers, frères rien qu'à lire vos commentaires et sentir l'émotion qui en ressort, il y a bien un problème anglophone au Cameroun. Toutefois, ce n'est qu'un aspect de la crise de gouvernance beaucoup plus profonde que traverse notre pays. L'attitude égoïste serait de tirer la couverture vers les provinces anglophones. On voit bien qu'il y a des opportunistes partout dans l"atmosphère de fin de règne qui se développe au Cameroun. L'attitude gagnante serait que tout le Cameroun demande à Biya de partir afin que nous puissions tous vivre en pays, unis et prospérer dans notre beau pays.

Pardon ne m'insultez pas.
      0
Djasso   182017-03-08 12:10
#179
Pas de fédéralisme!

Pas la peine de l'insulter non plus.Il faut apporter des contre arguments....

Les anglos ont des problèmes comme tous les camerounais d'ailleurs.Et nous dirigeants doivent s'y pencher, pour désamorcer la situation,dans le dialogue,le respect et la considération de chacun.
      0
Makanaky18    122017-03-08 11:55
#180
Not surprising at all coming from Joseph Antoine Bell. It just confirms the depths of his reasoning and his appreciation of the Anglophone reality. Off course for those of us who followed 'Italia 90' closely, his obvious disdain and contempt for the Captainship of Stephen Tataw was just the prologue. I will prefer to attribute his position to ignorance than credit him with some form of intellectual dishonesty.
      0
Read10    182017-03-08 11:50
#181
Bell is right. Just don't put all anglophone in the same basket. There are thief hidden behind anglophone word to operate. He is saying that there is no specific problem to anglophone region. All Cameroon regions are suffering from the same lack of infrastructure. He also recognize the lack of English version of a lot of documents. It shouldn't be today that people are asking for that because it is their right as cameroonian.
      0
Paolo Escoba24    162017-03-08 11:15
#182
Msr JAB IL faut ke tu te concentre sur ton ballon rond car tu viens de demontrer comment tu es limité en ce ki concerne ce probleme. tu fais preuve de mauvaise foi. Ki revendique 50%:50%? personne au contraire meme les 20% ne sont meme pas respectés en tous. C une honte pour toi ki a tjr fait semblant d ammener un combat contre l'injustice au niveau de la fecaFOOLS et là je comprends KE MEME TOI NE FERA PAS MIEUX.
Pkoi les francophones ont peur du federalisme? les 80% ne vous suffisent pas? si vous avez peur c parce ke vous etes conscient du fait ke vous allez suffrir car le secteur anglo fournit minimum 50% du gateau national. Ne venez pas me parler ici du bilingualisme parce ke l'anglais importe peu aux francophones.
      0
Nyambarindon   302017-03-08 11:12
#183
"On a sorti le mot « marginalisation »." (sic)

* Le 8 décembre 2010,le cœur du Cameroun bat du coté de BAMENDA.

C'est tout le Cameroun administratif,politique,militaire et populaire se retrouve en communion dans ce chef-lieu de la région du nord-ouest,pour y célébrer le cinquantenaire des armées du Cameroun.

* Le 20 février 2014,le cœur du Cameroun bat du coté de BUEA.

c'est tout le Cameroun administratif,politique,militaire et populaire se retrouve en communion dans ce chef-lieu de la région du sud-ouest,pour y célébrer le cinquantenaire de la réunification du Cameroun.

Mais le 8 décembre 2016 a bamenda,les 'bamendas' sortent une cartouche cachée,:

les "anglophones" qui se sentent "marginalisés!"..

Ceci devant le premier ministre de la république du Cameroun,qui se trouve être un natif de Bamenda.

Et tout ceci,l'ex gardien de buts des LIC l'aura bien vu,DU FOND DE SA CAGE..
      0
Chesco002   202017-03-08 11:07
#184
Juste en passant, sachons que les francophones s`anglophonisent au cameroun a un vitesse grand V. Il n`y a qu`a voir leurs enfants se ruer dans le systeme anglophone
      0
Sphere19    152017-03-08 10:59
#185
En passant où avez vous lu, la revendication de 50 % de postes ?
ce qui est revendiqué et cela releve du bon sens, est d'envoyer dans les zones à majorites anglophones des personnes comprenant et s'exprimants en anglais ( qu'elles soient du nord sud est ou oeust) Logiquement le cameroun dans sa totalité en tire une meilleure qualité de service à la population, on eviterai ainsi des frictions inutiles dues à des incomprehensions liées à la langue ou la culture locale.
Alors les contorsions, les postures adoptées ou la lecture biaisée des partisans de l'inertie ne sont pas pour resoudre le probleme de fond qui se pose.
      0
Stoph12    242017-03-08 10:44
#186
I would like Bell to tell me why the only inland and permanent custom control posts are found only at the main entrances to the Anglophone areas.
-At Mudeka, main entrance to the South-West from the Littoral
-At Matezem,Mbouda/Santa the main entrance into the North West. And yet we are one and indivisble. Before anyone comments, he should research well and tell us which other provinces are separated inland by 24/24h, 7/7 days Custom control.
      0
Michel Mezo'o30    192017-03-08 10:40
#187
Merci Bcp Bello pr cette analyse ça devient n'importe quoi la!!!! la seule chose qu'on devraient les remettre c'est internet RIEN DE + car c'est leur priver de leur liberté
      0
Michel Mezo'o31    172017-03-08 10:29
#188
Merci Bcp Bello pr cette analyse ça devient n'importe quoi la!!!! la seule chose qu'on devraient les remettre c'est internet RIEN DE + car c'est leur priver de leur liberté
      0
Furax20    112017-03-08 10:29
#189
@Wahsih Ike
Je ne vois pas bien l'intérêt de raconter l'anecdote concernant l'incarcération de BELL sauf à vouloir le dénigrer, par ailleurs ton intervention va dans le sens de l'idée de Bell, car il a vécu dans les deux régions (Anglo/Franco), il en a tiré un bénéficie linguistique,sportif et juridique puisque le common Law a pu casser la juridiction Francophone...
      0
Furax24    182017-03-08 10:23
#190
@Jeannot_Ekoundo

Trop prompt à débiter des injures, Tu n'as pas lu l'article pourtant très court, ou alors tu n'as rien compris...Voici ce que dis Bell

"Bell pense que le seul domaine où les francophones et anglophones peuvent être mis sur le même pied d’égalité est la pratique du bilinguisme. « C’est l’anglais et le français qui sont à parts égales. C’est-à-dire que, officiellement quand on sort un texte, il faut qu’il soit sorti en français et en anglais. En revanche pour les individus, on ne peut pas dire qu’il faut qu’il y ait 50 % de francophones et 50 % d’anglophones. »

T
      0
Furax45    122017-03-08 10:09
#191
@Adama, "Les griots ont la memoire courte et pensent beaucoup plus à leur intérêt égoiste qu´à celui des autres Camerounais"

Tu as raison mon frère...

Les fédéralistes ont la memoire courte et pensent beaucoup plus à leur intérêt égoiste qu´à celui des autres Camerounais
      0
Jeannot_Ekoundo   282017-03-08 10:09
#192
@JAB,

Un homme publique pour qui on a de l'estime et qui ne veut pas faire de la politique devrait s'exprimer ainsi (c'est un conseil à samuel eto'o et aux autres s'il veut absolument s'exprimer sur la question):

" Je trouve regrettable la situation qui prévaut dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest. Je demande l'arrêt des violences (dans les deux camps) et la reprise du dialogue."
      0
Raymann   402017-03-08 10:08
#193
Bell!
Il ne s'agit pas de 50%. Le véritable problème se trouve dans les 20% qui ne sont même pas respectés .
Si tu étais passé par l'université de Yaoundé avant de quitter le pays à l'époque, tu comprendrais mieux la frustration des anglophones. Là bas t'appeler "anglos" était péjoratif.
En Europe où tu aurais fait presque toute ta carrière le gâteau est bien partagé entre les régions.
Imagines toi qu'en France à ton époque l'unique stade soit à Paris et rien ailleurs. Les marseillais pouvaient avec raison crier à la marginalisation.
Imagine le President nommant le maire de Marseille ou le relever de ses fonctions sans l'avis des marseillais. Personne n'accepterait ça là bas.
Il y a un problème. Il faut le résoudre!
Paul Biya n'est pas celui qui a la réponse. C'est pourquoi il faut quelqu'un d'autre.
      0
Michel Mezo'o33    82017-03-08 10:05
#194
Merci Bcp Bello pr cette analyse ça devient n'importe quoi la!!!! la seule chose qu'on devraient les remettre c'est internet RIEN DE + car c'est leur priver de leur liberté
      0
Jeannot_Ekoundo   152017-03-08 09:54
#195
@Africain,

"Suivez bien l'intervention de Bell avant de le traiter de tous les mots .
Les anglos représentent seulement 02 régions sur 10 régions au Cameroun et ils voudraient qu'on fasse la parité quand il faudrait être représenté dans toutes les Affaires administratives du Pays . C'est ça la marginalisation qu'ils disent subir ? "

Problème pris en l'envers : Dans le 1er article de la constitution on dit : " La République du Cameroun adopte l'anglais et le français comme langues officielles d'égale valeur". Penses-tu que c'est le cas ?

Il y'a plein d'éléments qui leurs donnent raison.
      0
Jeannot_Ekoundo   252017-03-08 09:54
#196
@Africain,

"Suivez bien l'intervention de Bell avant de le traiter de tous les mots .
Les anglos représentent seulement 02 régions sur 10 régions au Cameroun et ils voudraient qu'on fasse la parité quand il faudrait être représenté dans toutes les Affaires administratives du Pays . C'est ça la marginalisation qu'ils disent subir ? "

Problème pris en l'envers : Dans le 1er article de la constitution on dit : " La République du Cameroun adopte l'anglais et le français comme langues officielles d'égale valeur". Penses-tu que c'est le cas ?

Il y'a plein d'éléments qui leurs donnet raison.
      0
Jeannot_Ekoundo   302017-03-08 09:44
#197
@JAB,

Tu me fait me poser beaucoup de questions. Mais je te pose une seule question : Sur les billets de banque que tu possède, sont-ils en anglais, en français ou alors les deux?

Les gens se tordent de douleurs et toi tu dis qu'ils n'ont pas de problème?

Tu te plains depuis ( tu te tort même) de la gestion de la fecafoot, personne ne réagit, est-ce à dire que le football n'a pas de problème?

Tu es très léger dans tes propos.
Tu aurais mieux fait de te taire.
Tu n'es pas obligé de t'exprimer.
Tu viens là de donner raison à ceux qui te combattent à la fecafoot (même si tu as raison dans le fond)
      0
Adama25    502017-03-08 08:40
#198
Nos frères Anglophones crient leur douleur, mais certains francofrogs (Bell et cie) de mauvaise fois disent vous n´avez aucune douleur.

Pourquoi les griots du RDPC et leur roi fainéant ont-ils tant peur du fédéralisme ?

Ils ont changé la forme de l´état par décret en 1984 (faisant passé Republique Unie du Cameroun à République du Cameroun). Aujourd´hui, ils disent à nos frères Anglophones que le roi fainéant n´a pas le droit de changer la forme de l´état par décret; mais que cela demande un référendum.

Les griots ont la memoire courte et pensent beaucoup plus à leur intérêt égoiste qu´à celui des autres Camerounais.
      0
Fool38    352017-03-08 08:27
#199
The budget allocated to the South Region alone is bigger than the budget allocated to the two Anglophone regions of the NW and SW combined together.How do you explain this?
Can J A Bell answer this question?
      0
Paix Travail Patrie25    312017-03-08 08:24
#200
Well said Mr Bell. All these people saying there is a problem should give us clear solutions. But they are just barking all sorts. Federalism, secession, ghost cities, No schools etc...

Le chien aboie, la caravane passe.

Red thumbs. Allez au travail.
      0
Fool24    222017-03-08 08:14
#201
This is outright provocation and insults to anglophones.Does he even know the history of Cameroun? Or is he just being dishonest like the majority of francophones are with regards to the Anglophone problem?One thing is clear,it is never easy to let go your slaves.Why are francophones scared of Federalism?
      0
Garoua11    442017-03-08 07:38
#202
Encore une analyse ratée ... un peu comme pour la CAN17 !
Le Cameroun est bilingue mais seul le français est prédominant, et l'anglais parfois oublié.
Un exemple simple, prends un billet de franc CFA et dis nous si tu y vois un mot en anglais ?
      0
Berka20    322017-03-08 07:36
#203
On peut repondre a Bell dans le meme style:

"Old Niggah,

Vous avez un probleme de credibilite, arretez de donner votre opinion sur des sujets qui vous depassent et donnez nous des previsions valables sur le foot de temps en temps (C'est quand meme ca qui vous fait bouffer apres tout)

Mais je voudrais que vous nous disiez par exemple quelles qualifications vous avez pour bavocher sans arret sur des trucs que vous ne maitrisez pas. Est ce le fait d’avoir tape dans un ballon il y a une vingtaine d’annees? Votre carriere de footballeur fait t elle de vous un expert de la question Anglophone? Au fait, est ce que vous parlez meme l’Anglais? Oh, my bad, vous avez joue pour Arab Contractors en Egypte…………LOL. "


Man, ce vieux negre doit vraiment aller en maison de retraite. Il etait deja insupportable dans le temps avec des phrases qui n’en finissaient pas et n’avaient absolument aucun sens. Mais la, mon Dieu, avec la connerie en plus, c’est vraiment plus possible.
      0
Sergydukamer18    482017-03-08 07:05
#204
Il faut arrêter de manipuler l'opinion.

Nul part les camerounais "anglophone" n'ont demandé le 50/50 dans leur révendication.

Il faut que les camerounais évitent de tomber dans cet autre piège que vient de tendre le "célèbre" Bell Joseph Antoine.

Il vient de ratter une autre occasion de se taire.
      0
Wahsih Ike   132017-03-08 06:57
#205
Au lieu de aussi également lire AUSSI
      0
Wahsih Ike18    322017-03-08 06:55
#206
Que Jojo fasse attention à ce qu’il raconte car il court le risque de s’aliéner avec beaucoup de Camerounais de bonne foi - en commençant par le VP de sa liste à lui quand il postulait pour la Présidence à la FECAFOOT.

@ l’Africain

Quand l’ignorance nous tient ! Peux-tu me dire les Camerounais qui sont originaires du Nigéria ?
Avec les flux migratoires de 200 dernieres années, il est difficile de dire avec exactitude de là où viennent la plupart des Camerounais de nos jours. Cela ne sert donc à rien de mettre de l’huile sur le feu. Si t’as pas grand-chose à dire, mieux vaut te taire !

Qui dit Africain dit rassembleur ! Ton pseudonyme ne calque pas avec le panafricanisme tel que prônés par Kwame Nkrumah, Franz Fanon, Julius Nyerere, Ahmed Sékou Touré et j’en passe !
      0
Mbalmayo36    652017-03-08 06:53
#207
Les gens qui commentent sur ce site sont graves !!! Dès que tu es contre le fédéralisme, ils t'insultent seulement... Moi qui pensais que ce sont des démocrates!
      0
Wahsih Ike12    492017-03-08 06:45
#208
Tout récemment, un Camerounais anglophone résidant au Nigéria a fait part de l’effectif du Haut-Commissariat du Cameroun dans le pays de Mohammed Buhari. Sur 22 personnes recensées, un seul fut originaire de la Zone anglophone de notre beau pays. Depuis l’indépendance aucun ressortissant de la zone anglophone n’a été nommé ambassadeur du Cameroun au Nigéria, en France ou aux Etats-Unis. Trouves-tu normal que l’on se comporte de la sorte au vu et au su de tout le monde ? N’en parlons pas des profs de lycées et CES en zone anglophone où la grande majorité des profs de sciences issus du Cameroun dit francophone n’arrivent pas à enseigner par le truchement de la langue anglaise ! Si on n’appelle pas cela de la marginalisation, je ne sais plus à quel saint me vouer !

Jojo lui-même a bénéficié du système bi-juridique du Cameroun. Enfermé pour un délit fictif à la prison de New-Bell à Douala au début des années 70, il a pu s’échapper de la justice partisane grâce à l’administrateur pénitencier, en l’occurrence, M. Ngwa qui l’a fait transférer de Douala à Buéa. Arrivé dans cette dernière localité, il a retrouvé sa liberté car on ne pouvait pas le juger moyennant le Droit Civil dans une partie du pays où le Common Law est de mise. C’est à Buéa que Bell a renforcé ses connaissances en anglais comme élève au Baptist Teachers’ College – collège où Charlie N’tamark et Stephen Tataw ont aussi également fait leurs études.
      0
Wahsih Ike18    402017-03-08 06:42
#209
@ Iceman (Melen)

A chacun sa manière de voir et d’apprécier une quelconque situation ! Quand le bilinguisme d’état nous tient. Tu n’es pas obligé d’écrire en anglais sur CIN. Ce n’est pas te manquer de respect, mais ce que t’as écrit en anglais n’atteint pas le niveau d’un élève anglophone de la classe de 5e. Mais passons car nous avons affaire ici au fond et non à la forme. Il faut cependant dire que les deux moyens de présenter son point de vue vont de pair.
M. Joseph-Antoine Bell pour qui j’ai beaucoup d’estime m’a déçu cette fois-ci. Il fait semblant de ne pas reconnaître qu’il existe un problème anglophone au Cameroun. Lors d’un débat sur RFI mené de manière magistrale par Alain Foka en février 2017, M. Paul Ghogomu, SP du PM avec rang de ministre a avoué que la marginalisation des Anglophones est relative. Dans le camp opposé, Maître Akere Muna, l’un des Camerounais les plus bilingues que je connais a démontré chiffres à l’appui que les Anglophones sont marginalisés. Il a cité les cas de Préfets francophones au Cameroun anglophones et ils en sont à 95% qui ne maîtrisent point l’anglais.

En tant que consultant de football de RFI, je parie fort que Jojo a écouté l’émission dont allusion est faite plus haut. Soit il a fermé les oreilles soit il veut laisser entendre qu’il n’écoute pas les émissions qui n’ont rien à voir avec le football. Or je sais que Jojo est un homme politique très cultivé. Il y en a sur ce forum-ci qui vont se moquer de moi car j’ai toujours soutenu les dires de Jojo dans pas mal de choses
      0
Messassi39    292017-03-08 06:11
#210
Ééhhh, mon frère Ndokoti, dieu va foudroyer où et quand? Tu l' as vu où? Il a pris quelle direction? Moi sercé dieu là depuis, moi pas Le trouver.

Pour le reste, totalement d'accord avec toi, JJE est un petit oportuniste qui ne pense qu'à sa petite personne. Je me rappellerai toujours la longue marche que nous fîmes en 1992 pour attraper le lion à Etoudi avec Jean Jacques Ekindi aka le chasseur du Lion (Biya), de Ngoa-Ekelle au carrefour Jamot. Les gars de la GP nous avaient stoppé net au carrefour Jamot, ensuite nous avons supplié en vain cet Ekindi et d'autres leaders des partis d'opposition (Bello, Le Mathématiciens de Bordeaux (Hog whatever, etc ) pour une candidature unique, les gars nous ont dit nada.

Je crois depuis lors que tous ces so-called opposants chez nous aujourd'hui ne sont là que pour de la figuration, sont bien traités par la dictature de Biya et ne sont appelés opposants que pour donner l'impression qu'il existe une opposition au régime dictatorial de Biya et sycophants. Ça pourrait toujours aider quand les bailleurs de fonds octroient leurs enveloppent.
      0
Africain83    592017-03-08 06:04
#211
Suivez bien l'intervention de Bell avant de le traiter de tous les mots .

Les anglos representent seulement 02 regions sur 10 regions au Cameroun et ils voudraient qu'on fasse la parite quand il faudrait etre represente dans toutes les Affaires administratives du Pays . C'est ca la marginalisation qu'ils disent subir ?

Moi non plus je ne vois aucune marginalisation , la preuve toutes leurs reclamations ont etees excecuter . Maintenant ils veulent du federalisme , ce qui ne marchera jamais dans ce pays .
Que ceux des Anglos qui voudraient etre federalise se replient au Nigeria , c'est de la meme que bon nombre d'entre eux provienent .
      0
Contryman19    422017-03-08 06:02
#212
Most of these footballers are school dropouts. Won't really blame him or maybe he wants favor from Etoudi.
      0
Goodman16    612017-03-08 05:54
#213
Bell donc selon toi il n'y a aucun probleme? les anglophones sont simplement devenus fous? Oui il n'y a pas de probleme et que fait l'armee la-bas? Bell de fois tu manques de discernement il ne faut pas soutenir un individu aveuglement, nous tous avons soutenu defendu Biya, pendant les villes mortes mes propres freres ont failli me bruler vif a cause de Monsieur, je l'appelle monsieur, il a trop decu les gens...Honnetement en 1992 tu fais parti de ceux qui ont appele a voter Biya peux-tu nous dire qui a gagne les elections de 1992, pourquoi sa victoire a-t-elle ete volee? Parce que c'est un anglophone???? IL Y A AUSSI CE CONTENCIEUX ELECTORAL, aucun crime n'est jamais parfait , quand on batit une nation solide, la ou on a commis des erreurs tant qu'on ne retourne corriger en reconnaissant les torts faits aux et aux autres ca ne tiendra jamais...IL Y A EU TROP DE FAUX dans ce pays continuer toujours comme si de rien n'etait est un suiccide
      0
Ndokoti 30    312017-03-08 05:14
#214
Bell, Ekindi, lech Q des FrancsMassons. Dieu va vous foudroyer comme dit Banda Kani
      0
Iceman 48    582017-03-08 03:20
#215
Après l'avoir insulté je vous prie aussi d'attaquer son argumentaire car la force doit être celle des idees et non celle de l'invective.
@Moh manyu
If that's all yours needs is that sufficient going on asking for independance ? Raising another flag ? Even i would agree with your that there is no space for citizens to express theirs needs to rulers, is that sufficient to look for independance, holding kids in hostage, burning what took several years to be set up? I'm not saying your wrong brother, i'm seriously wondering... please don't blamed me if you found i'm wrong.
      0
Akhenaton23731    592017-03-08 02:57
#216
Hum... Ca devient vraiment interessant apres ekindi c'est maintenant au tour de l'autre pathetique looser de bell de l'ouvrir 2 pietres individus qui meme dans leur propre village n'ont jamais reussi a convaincre les chi.ens et chats du coin. Connaissant la "magnanimite financiere" du vieux quand son pouvoir est menace on peut dire que cette crise est une aubaine pour ces "has been".


"When Injustice becomes law, resistance becomes duty"
      0
Ndokoti36    552017-03-08 02:43
#217
Voila un descendant de Mahi Matip le traitre qui a vendu Um Nyobe
Ce sallopart parle de la question anglophone? Sorcier
      0
Moh Manyu20    932017-03-08 01:32
#218
I'm one of the biggest fan of Joseph Antoine Bell for I'm a Nassara supporter! Joseph Antoine Bell ,the Anglophones are not asking for a 50% share on any thing in Cameroon! What we are asking is for our children to be taught by Teachers and Lecturers that speak fluent English in specific subjects(Sciences,Mathematics,Chemistry,Biology,mechanics,physics...) and than the Judges and Magistrates sent to English Cameroon be those who have studied Common Law! That Administrators transferred to English Cameroon must speak to us in the English Language! As a football player then in Prisons of Buea you were interacting with your team colleagues in the English Language !
      0
Atangal39    962017-03-08 01:17
#219
On dirait que les anglos ont donné l'occasion aux taupes du RDPC de se rappeler aux bons souvenirs de Kim Jong Paul BIYA. Owona Eric, Ekindi, Bell... ça vole dans tous les sens pour accabler les anglos!
Bell est qui pour demander aux anglos de se taire? Il a joué au foot et puis?
Personne de ces courtisans ne remarque que la crise est parti de faits anodins, faciles à désamorcer par des dirigeants proches des populations et ouverts au dialogue.
Mais, comme le pouvoir de Yaoundé se veut colonial et musclé, ils ont voulu procéder comme d'hab par les intimidations, la brutalité, l'ostracisme, la corruption, la désinformation.... qui ont envenimé les choses.
Paul BIYA et son gang doivent comprendre que le Cameroun ne se limite pas à Yaoundé et au Sud. C'est le message que charrie cette fronde anglo, mais qui peut faire tâche dans d'autres régions du Cameroun! à bon entendeur...
      0
Chesuh9843    802017-03-08 00:56
#220
Ca devient de plus en plus interresant! Qui sera le prochain? Roger Milla? Manu Dibango? Mbombo Njoya? Yannick Noah? Qui vivra verra.
"Il faudrait qu'il nous dise en quoi" . La Strategie a evoluee. Comme les anglos refusent l'argent, we can give the money to francophone "opinion leaders" and let them do the talking. Now is a battle for the souls, more and more francophones are accepting the idea of a federation. So, we fight back with people like JA Bell, Ekindi etc etc Quelle stratege!! Vous ne dormez pas les gars!!
      0
Kongo Libong28    682017-03-08 00:55
#221
Ignoramus!
      0
Joseph Antoine Bell Archives
L’ancien footballeur soutient que les personnes originaires du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ne sont pas sous-représentées dans tout ce qui est fait au Cameroun.

Joseph Antoine Bell n’approuve pas certaines revendications des anglophones du Cameroun.

L’ancien gardien de buts de l’équipe nationale de football s’est exprimé dimanche sur la crise qui a cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. L’invité de la station régionale CRTV-Littoral a soutenu que les revendications qui émanent de ces régions n’ont pas lieu d’être. « Vous avez un problème anglophone, arrêtez de l’appeler problème anglophone et dites-nous ce qu’il y a dans problème anglophone et à ce moment-là on va pouvoir régler quelque chose. On a sorti le mot « marginalisation ».

Pour Joseph Antoine Bell, il n’est pas possible que les anglophones soient représentés autant que les francophones dans tous les domaines de la vie du pays. «Je voudrais qu’on nous dise par exemple pour ceux qui ne sont pas satisfaits que le Cameroun soit un, veulent-ils nous dire que comme on a deux régions anglophones sur dix au Cameroun, il faudrait que, comme l’anglais et le français se valent, que les deux régions valent les huit autres ? Est-ce que c’est de ça qu’on parle ? Est-ce qu’on veut qu’il y ait 50% de présence des anglophones dans tout ce qui est fait au Cameroun ? Parce que, autrement, ce serait la marginalisation », affirme le footballeur retraité.

« C’est ça leur problème ! Il faudrait qu’ils le disent. Quand on dit que les anglophones sont marginalisés il faudrait qu’on nous dise en quoi. Sont-ils sous-représentés ? Sous-représentés voudrait dire qu’il y en a moins de 2/10. Il faudrait que quelqu’un nous sorte ce chiffre-là ! », défie l‘ancien champion d’Afrique.

Bell pense que le seul domaine où les francophones et anglophones peuvent être mis sur le même pied d’égalité est la pratique du bilinguisme. « C’est l’anglais et le français qui sont à parts égales. C’est-à-dire que, officiellement quand on sort un texte, il faut qu’il soit sorti en français et en anglais. En revanche pour les individus, on ne peut pas dire qu’il faut qu’il y ait 50 % de francophones et 50 % d’anglophones. »

Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez