Cameroun - Crise anglophone: Les autorités traditionnelles du Cameroun adressent une motion de soutien à Paul Biya

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Jan-2017   44325 16
Username:
Password:
Sphere   22017-01-10 14:27
#1
Fun des fons ou fond des fons ou encore fonds des fons.
Who cares ?
      0
Segou   32017-01-09 20:33
#2
Voici venue la (longue) saison des "motioneurs". Les présidentielles 2018 sont ouvertes...
      0
Jeannot_Ekoundo   62017-01-09 19:42
#3
Je suis une autorité traditionnelle, mais je ne me sens nullement concerné.

Par contre, je me sens concerné par le manque d'eau potable, d'énergie électrique, de soins de santé, d'éducation de qualité...

Si c'est dans ce cadre, je suis partant.
      0
Gamob   62017-01-09 17:58
#4
he government intentionally creates a shortage of Magistrates, Teachers, Nurses, Doctors, Engineers, Administrators etc in the NW/SW in order to justify the sending of francophones to fill these positions.
Just recently, the results of the concours for entrance into CENAJES Bamenda were released. Only 2 anglophones were admitted out of 132 candidates. Now, they will tell us the reason why only francophones are sports education instructors in NW/SW is because there are not enough anglophones to fill these positions. They will soon start appointing francophones as traditional rulers in our villages and even as "chop-chairs" in our families. And it is already happening: the administrators sent our towns are calling themselves "chef de terre". Wanders shall never end!!
I hear they are planning to suspend teachers salaries. You do the and there will be no GCE for the year 2017. They will have to send student soldiers and gendarmes from Koutaba to supervise GCE and BIR to mark the exam papers.
      0
LENOIR   02017-01-09 17:25
#5
Quelques mois avant le Ve Congres Ordinaire du RENOUVEAU de l'UNC a Bamenda, lors du Comice Agro-Pastoral, les FONS de la Province du Nord-Ouest avaient fait de Paul BIYA FON de tous les FONS au Comice agropastoral a BAMENDA de 1984 par les Fons de la Province du Nord Ouest.

'"En tant que Chef de l'Etat et President National du Parti de l'Union Nationale Camerounaise, je vous souhaite donc a tous la BIENVENUE A BAMENDA. Mais c'est egalement un immense plaisir et un grand honneur pour moi de vous souhaiter a tous la bienvenue dans cette PROVINCE en ma NOUVELLE QUALITE de FON DE TOUS LES FONS du NORD-OUEST " dixit Paul BIYA a Bamenda le 21 Mars 1985.

Lors du Comice Agro-Pastoral de EBOLOWA, les soit disant "Chefs traditionnels" de la Region du Sud ont fait de Paul BIYA nnom ngui
      0
John Doe Walker   72017-01-09 16:27
#6
Traditional chiefs and Paul Biya should close their doors and thank Southern Cameroonians for taking the 1st step towards liberating Southern Cameroon as well as Eastern Cameroon and Biya.

If Biya has the correct advisers, he will be COVERTLY supporting these anglophones as the last opportunity to achieve freedom for himself and Cameroonians
      0
Ossas Nanga11    32017-01-09 16:24
#7
"Déjà ces gens là ne représentent que eux et leurs clan. Je vois des gens en habits traditionnels Fang déclarer qu'un monsieur est le Fon des Fons. Qu'ils laissent au Fon et à ceux qui ont cette culture là la prerogative de designer quelqu'un Fon. Ils sont vraiment hors de leurs éléments... ils ont fini avec Onambele Zibi?"

tu es un imbécile, Dlapikin. Ne prends pas ça mal, l'imbécile est celui qui n'a pas l'esprit solide.
Nous sommes dans un monde et à une époque où chacun de nous est responsable de ce qu'il veut comprendre.
Tu vas récolter seulement ce que ton intelligence te permet de comprendre.

En regardant même la photo, qu'est-ce qui te fait croire que c'est la photo de l'événement qui est traité dans cet article? La photo que tu vois est une photo qui existe sur le net depuis des années. Tu as bien lu? L'article dit que les gens là se sont réunis pour "adresser leur motion de soutien" à leur créateur. Parmi eux il y a un Fon au moins. Fon Chafah Isaac XI. Tu comprends un peu?

Ensuite, qu'est-ce qui te permet de dire que ce sont les "habits traditionnels Fang" que tu vois sur la photo?
Tu as entendu qui dire parmi ces "gens en habits traditionnels Fang déclarer qu'un monsieur est le Fon des Fons." ? Si j'ai bien compris, Fame Ndongo, même sur la photo ancienne que tu vois, est l'auteur de cette phrase. Il n'est pas en " habits traditionnels Fang". C'est un hybride grotesque et ridicule, qui est habillé en costume occidental.

Faites attention avec votre idiotie.
      0
Baadaye Mkali   52017-01-09 16:03
#8
@l'Acteur:Right on point,great spot!
      0
Dlapikin   102017-01-09 15:56
#9
Déjà ces gens là ne représentent que eux et leurs clan. Je vois des gens en habits traditionnels Fang déclarer qu'un monsieur est le Fon des Fons. Qu'ils laissent au Fon et à ceux qui ont cette culture là la prerogative de designer quelqu'un Fon. Ils sont vraiment hors de leurs éléments... ils ont fini avec Onambele Zibi?
      0
BAMS13    142017-01-09 15:42
#10
Le roi et sa cours de courtisans mendiants
Un point c'est tout
      0
Gamob   112017-01-09 15:42
#11
Ouff! Ouff! The thing wey my eye de see my mouth no fit talk!!
Keep trying my friends, maybe motion de soutien will work. And if it doesn't work, maybe some dimabola will do the trick or maybe Cameroonians of all walks of life should start issuing motions de condemnation against trade union leaders, or maybe their salaries should be suspended, or maybe we should get some of their leaders arrested and beaten up or teargassed or taken to Kondengui, or maybe we should say whichever student comes to school will be paid 5.000cfa daily, or maybe bribe the parents to force the kids to go to school, or why not arrest some students who dont want to go school and beat them up, roll them in mud-maybe the recalcitrants will learn a lesson, or maybe His Excellency Paul Biya should just sign a decree that schools must reopen tomorrow, or maybe-----
      0
L'Acteur    162017-01-09 15:07
#12
Je n'avais même pas au préalable attentivement regardé la photo , parmi les Chefs locaux j'ai pu reconnaître , Ndudumu l'ex DG de l'ARP , Belinga Ebutu de la présidence , Ekindi Jean-Jacques pseudo opposant , Jacques Fame Ndongo créature du créateur... C'est une véritable insulte aux esprits de nos traditions que d'appeler ces corrompus "autorisés traditionnelles" ... Une vraie rigolade quoi ...Ha ha ha
      0
Baadaye Mkali   172017-01-09 15:05
#13
07.01.07 (Period of completion): Perfect timing for a ‘’motion de soutien’’. Le pays va te plus en plus mal, mais pas pour vous apparemment. Il sera bientôt Fond des Fonds, personne ne reste au pouvoir ad vitam æternam.
      0
L'Acteur    122017-01-09 14:55
#14
@Haut lieu
Bien dit , "autorités du ventre" et non de nos traditions.
      0
Haut Lieu   292017-01-09 13:50
#15
mon frère il y'a autorité du ventre
      0
L'Acteur    242017-01-09 12:25
#16
Il faut faire attention avec certains termes. Aucun individu au Cameroun ne peut se prévaloir d'être une "autorité traditionnelle". Premièrement , les traditions Camerounaises sont très très très .... anciennes et disparates à travers les différentes composantes des groupes ethniques du pays .... Il est techniquement impossible pour quelque individu que ce soit de connaître et de maîtriser nos traditions au point de penser pouvoir en être une autorité. Ces personnes sont peut-être des Chefs locaux ou des héritiers de leurs pères . Mais pas des "autorités traditionnelles" , c'est un peu comme si à l'opposé , on appelait un président d'une République une "autorité moderne " , hors cela n'a pas de sens . Donc arrêter de faire croire aux gens que des groupes d'individus puissent avoir autorité sur nos traditions . Nos traditions relèvent du spirituel , elles relèvent du sacré quelque chose qu'on ne voit pas , qu'on ne maîtrise pas .... s'il n'y a pas d'autorités modernes , pourquoi diable voulez-vous qu'il y'ait des autorités traditionnelles ?
      0
Paul Biya au milieu des Chefs traditionnels du Cameroun Archives
Le Conseil national des chefs traditionnels du Cameroun a tenu un conseil exécutif national le 7 janvier dernier.

La position des autorités traditionnelles du Cameroun au sujet de la crise anglophone est claire. Ils sont tous derrière Paul Biya, le Chef de l’État. Réunis le 7 janvier dernier à l’hôtel Mont Febe de Yaoundé, ils ont solennellement adressé leur motion de soutien au Président de la République.

Le quotidien Le Jour édition du 9 janvier 2016 qui relaie aussi cette information raconte que «dans leurs atours traditionnels, ils ne pouvaient guère passés inaperçus. Un tel arborant une grande gandoura assortie d’une cape. Un autre vêtu d’une veste ou d’un boubou taillé dans l’obom, cette écorce d’arbre bien connue par les peuples de la forêt. Difficile de lister toutes les parues vues ici et là».

Du côté des membres du Gouvernement, on a noté la présence de Jacques Fame Ndongo, le Ministre de l’Enseignement Supérieur (MINESUP). Celui-ci a indiqué dans son discours de circonstance que Paul Biya est le «Fon des Fons». En d’autres termes, le roi des rois ou encore, précise le quotidien, «le patron des chefs traditionnels, sinon le premier d’entre eux».

Cependant rien de concret n’a été dit sur la crise anglophone qui secoue les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis déjà deux mois. Ce qui fait dire au quotidien que les chefs traditionnels du Cameroun «ignorent le problème anglophone».

Interrogé en marge du Conseil national sur le problème dit anglophone, Fon Chafah Isaac XI, secrétaire général dudit Conseil, a déclaré: «nous sommes ravis que le Président de la République ait reconnu qu’il y a un problème anglophone. Il est le bon père qui écoute les problèmes de ses enfants et cherche des solutions. Une plate-forme de dialogue a été créée. Laissons la travailler pour trouver des solutions au problème».

Il faut souligner que le Conseil national des chefs traditionnels du Cameroun est une instance qui regroupe plusieurs personnalités de la République, parmi lesquelles Alim Garga Hayatou Lamido de Garoua et Secrétaire d’État à la Santé publique. 

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez