Cameroun - Crise anglophone - Maurice Kamto (président du MRC): «Le seul moyen de résoudre la crise est de créer une commission composée des gens crédibles»

Par Frédéric NONOS | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Aug-2017   4619 14
Username:
Password:
Toukari+[   32017-08-14 18:39
#1
Wahsih Ike

Seriez-vous en train d'ecrire dans la precipitation? Dans votre intervention du 2017-08-14 09:57 vous eccrit : "l'ex Cameroun Occident" et un peu plus loin: " les habitants de l'ex Camerounais". Pourriez-vous s'il vous plait etre precis? Autant que je sache il n'y a jamais eu ni Cameroun Occident ni habitants de l'ex Camerounais.

Vous dites avez aussi affirme ce qui suit:" La Constitution fut claire sur l'intangibilite de la forme de l'Etat federal"

Votre declaration est pertinente mais la verite que personne ne peut detruire ni effacer c'est que les personnes qui n'ont pas respecte les Accords de Foumban de 1961 ont pour noms Ahmadou AHIDJO, John NGU FONCHA, Salomon TANDENG MUNA et Bernard FONLON.
      0
FirstOctober1961   32017-08-14 17:03
#2
@Wahsih Ike


"@ Tous
Je suis surpris qu’aucun internaute n’a pu constater le flagrant délit du journaliste Frédéric Nonos quant à la date de la Réunification du Cameroun. Cette dernière a eu lieu en 1961 et non pas en 1972."

I saw the misrepresentation yesterday but decided not to comment because these so-called journalists seem to be very incompetent. They propagate inaccuracies and falsehoods almost on a daily basis.
It is shocking that most of them do not even know the basic history of Cameroon.
      0
Iceman    42017-08-14 15:50
#3
Définissons d'abord pour mieux avancer ce que nous entendons par "hommes credibles" puis voyons si nous pouvons trouver un seul homme crédible au Cameroun.
C'est bien les solutions mais les plus réalistes sont mieux.
Qui définit, determine la crédibilité des hommes? Qui les choisis ? Comment les choisir C'est là toute la problématique de cette solution là.
Je reste persuader que nous n'arriverons JAMAIS à s'accorder sur un , je dis bien un seul homme pour dire qu'il est crédible; puis que l'opposition elle même n'y arrive pas.
      0
Dzu   172017-08-14 12:24
#4
@kamto

Toi au moins tu propose quelque chose et je pense que c'est un bon debut de solution

Toi au moins tu parles de la solution pas du probleme comme les autres ,Et pour moi c'est ca un leadeur .
      0
Alternative 17    42017-08-14 12:04
#5
KAMTO est très fort. Vive LAMTO. C'est un grand Professeur.
Bravo KAMTO
Tu es le plus fort. Le plus beau. Le plus intelligent. Le plus méritant. Le plus dynamique.
C'est toi seul qui mérite de diriger le Cameroun.
Avec KAMTO fini la misère.
Avec KAMTO fini la famine.
Avec KAMTO soins gratuits. École gratuite.
Avec KAMTO fini boko haram
Avec KAMTO fini crise anglophone
Avec KAMTO fini la dictature
Avec KAMTO fini la mort.
Il suffit d'avoir un code électoral consensuel et vive le bien-être.
Amen
      0
Goodman   122017-08-14 11:43
#6
NON MONSIEUR, ne pas profiter pour jeter le bébé avec l'eau de bain ou profiter du torrent pour chier dans l'eau KAMTO A UN PROGRAMME, il a plusieurs fois donner les détails de son programme allez le lire sur le site DE MRC, c'est un Monsieur qui est très conciliant sinon cette voie qu'il propose n'est pas si mauvaise, mais connaissant Le RDPC et sa roublardise, c'est une voie sans issue ...qui ne se souvient pas de la fameuse tripartite qui permit de mettre fin aux villes mortes des années 90? LE RDPC ne respecta aucun des accords pourtant signés par eux.Ils se croyaient sages mais ce sont toujours ces problèmes qui reviennent sous un autre angle,et qui seront bientôt plus violents si on ne résout pas
      0
Carambolage21    22017-08-14 11:17
#7
Vraiment, oppositions camerounaises, très faibles!
Quels sont donc ici, les programme(s) exceptionnels (qui sortent de l'ordinaire) a" travers lesquels Mr. Kamto espère battre Paul Biya aux élections?
Rien dit- sur la sécurité des camerounais, alors même que les camerounais ont tout frais a' l'esprit, l'assassinat d'un haut cadre religieux.

Très faible. Aucune détermination. Aucune flamboyance.
      0
Wahsih Ike   212017-08-14 09:57
#8
@ Tous

Je suis surpris qu’aucun internaute n’a pu constater le flagrant délit du journaliste Frédéric Nonos quant à la date de la Réunification du Cameroun. Cette dernière a eu lieu en 1961 et non pas en 1972.

Pour les habitants et ressortissants de l’ex Cameroun Occident, le referendum de 1972 ayant abouti à la RUC a été truqué pour permettre au Grand Camarade de diriger le Cameroun comme bon lui semblait. La Constitution de 1961 fut claire sur l’intangibilité de la forme de l’Etat fédéral. On ne devrait pas la changer coûte que vaille.
Mais l’intérêt national a primé au fil des jours sur les libertés individuelles et le multipartisme auxquels les habitants de l’ex Camerounais étaient habitués depuis des lustres. Le régime autoritaire de, Ahmadou Ahidjo a cependant eu le mérite de savoir gérer le vivre-ensemble et de miser sur la fibre patriotique des Camerounais de tous bords.

Le professeur Kamto est un pur produit de la politique de formation bilingue tant chère à Ahidjo et John Ngu Foncha. Quand la soldatesque Biyaiste a détruit la statue du Dr Foncha à Douala en novembre 2016 le bas peuple a fait savoir son ras de bol par interviews interposés.

Voyez-vous qu’il n’y a pas de problème de vivre-ensemble entre les francophones et les anglophones chez nous au Cameroun. Mais c’est la manipulation de tout un peuple par l’oligarchie de Yaoundé qui fait mal aux Camerounais de bonne foi. Celle-là s’en fout du lot quotidien de l’homme de la rue dans notre beau pays. C’est cette situation qu’il va falloir changer dans les plus brefs délais.
      0
Johnpapapapa   82017-08-14 03:58
#9
Yes, Mr Maurice Kamto. a commission has to be created with credible people but in la republique, there is no credible people so, we need the United Nations
      0
Man Tara   12017-08-14 00:10
#10
@BAMS

Le probleme avec toi, c'est que ta credibilite est morte depuis longtemps de ta main.
Tout ce qui peut detruire le Cameroun est bon.
-1)Seleka c'est bon
-2)Boko Haram, c'est bon
-3) les soldat tchadiens, c' est bon, meme s'ils vienent violer les nkwa.
Tu ne peux rien d'accetable au Cameroun
      0
Man Tara   42017-08-13 23:58
#11
@Goodman

"NON Kamto vous voulez soigner le mal sans le diagnostiquer, "
Fin de pledoyer.
Laisson a Kamto le soin de creer cette comission de gens credibles qui va diagnostique proprement leprobleme.
C'est la grande imposture qui se joue au Cameroun.
"Oui le probleme anglophone esiste, 4000 hommes ll'ont vu a Bafia, mais aucun de ces home ne se presente avec une definition, une photo un seul indice pour nous faire voir ce que les 4000 "temoins occulaires" ont vu.
Imposture d'impostures.
Bugie. Tutte bugie
      0
Goodman   262017-08-13 22:08
#12
NON Kamto vous voulez soigner le mal sans le diagnostiquer, c'est vrai c'etait une grossiere erreur d'avoir toujours presente Ahidjo comme le pere de la reunification tout seul, on n'a toujours fait comme si le Cameroun n'etait pas federal,avant de devenir uni qui sont les acteurs de l'unification? il faut redonner la place que John Ngu Foncha merite a lui, il est l'egal d'Ahidjo dans cette histoire, mais aujourd'hui qu'est ce qui cree le ressentiment de nos freres anglophones, c'est l'irresponsabilite, l'inconscience, la jouissance du pouvoir, on ne reflechit plus on dort on ronfle , la faineantise,alors qu un dirigeant ne dort jamais, il passe sa vie a reflechir...NONNN dans la foret equatoriale c'est pas ca...Les responsables de cette fracture doivent degager, car ils ont echoue, aujourd'hui en laissant les camerounais s'auto determiner a savoir choisir sans inteference leurs dirigeants a tous les niveaux resoudra a 70% le probleme anglophone, on va choisir les gens pour dialoguer sur quelle base les jeunes leaders anglophones emprisonnes en cas d'elections propres beaucoup seraient elus, et ce n'est que sur cette base de savoir vraiment qui represente quoi qu'on peut crever facilement l'abces ceux qui sont devant sont des usurpateurs ne representant personnes, seules les elections transparentes sans trucages resoudra le probleme...AVEC LE RDPC IL N'Y A AUCUN AVENIR, on ne peut pas dialoguer avec des gens peu sinceres pour qui la devise est faites tout pourvu qu'on soit au pouvoir...
      0
BAMS   172017-08-13 20:44
#13
Kamto fou le camps car le seul moyen de résoudre la crise anglophone c'est la vraie décentralisation pour les dix régions et pas que pour les anglophones
Soit tu comprends cela soit tu dégages
Un point c'est tout
      0
BAMS   152017-08-13 20:35
#14
L'alto, fou me camps car le seul moyen de résoudre la crise anglophone c'est la vraie décentralisation pour les dix régions et pas que pour les anglophones
Soit tu comprends cela soit tu dégages
Un point c'est tout
      0
Maurice Kamto, Président du MRC Archives
Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) s’est entretenu hier samedi à Douala avec les jeunes et la presse. Il a fait le tour de l’actualité, notamment la crise anglophone qu’il juge grave, non sans dérouler ses projets.

« Opération 11 millions d’électeurs », CAN 2019, crise anglophone…Autant de sujets débattus par Maurice Kamto hier à Douala lors de sa rencontre avec les jeunes et la presse. Au cours de cette conférence qu’il a tenue dans un hôtel de la place, le leader du MRC a donné son point de vue tout en réitérant ses positions sur ces sujets d’actualité. S’il s’est voulu clair en soutenant la campagne d’inscription sur les listes électorales, initiée par Cabral Libii et baptisée « Opération 11 millions d’électeurs », et toutes les initiatives allant dans ce sens, Maurice Kamto n’a pas manqué de souligner qu’il fallait aller au delà de ces opérations, en se penchant sur le code électoral qui ne garantit pas un jeu politique sincère et crédible.

Pas moins que celui de la Confédération africaine de football (CAF) et le Cameroun au sujet de l’organisation de la CAN 2019. Pour l’agrégé de droit, le Cameroun est à blâmer pour avoir pris du retard dans la réalisation des infrastructures relatives à cette compétition. Mais pour ce dernier, cela n’est point étonnant au vu de la gouvernance actuelle, marquée par l’inertie. Au sujet de la crise anglophone sur laquelle il a été suffisamment abondant, Maurice Kamto a regretté autant de temps perdu pour ne rien résoudre au final.

Il notamment fustigé les arrestations arbitraires et les condamnations qui en ont suivi. Non sans demander la libération des activistes pour décrisper la situation. Pour ce dernier, la crise s’est enlisée au fil du temps  et le gouvernement continue de trouver des mauvaises solutions aux vrais problèmes. Et seul moyen de résoudre cette crise, pense-t-il est de créer une commission composée de personnes crédibles aux yeux des populations.

Dans cet échange avec la presse et les jeunes, Maurice Kamto n’a pas manqué de décliner sa vision pour le Cameroun lors des prochaines échéances électorales. Il entend ainsi refondre totalement le système éducatif, qui, dit-il, ne s’arrime plus aux besoins de l’heure. Le pacte social et de solidarité greffé à la santé fait aussi partie de ses projets. Tout comme la redynamisation de l’agro-industrie pour booster la production, entre autres du café, cacao. Le leader du MRC n’exclut non plus de célébrer les martyrs et les icônes de la politique, à l’instar de John Ngu Foncha qui a œuvré lors de la conférence de Foumban pour la réunification des deux Cameroun en 1972.

Auteur:
Frédéric NONOS
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez