Cameroun - Crise anglophone: Selon le Pr Messanga Nyamding, la crise anglophone perdure à cause de «l’incompétence de certains dirigeants et de leur méchanceté»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Aug-2017   9157 16
Username:
Password:
Zehmedang   02017-09-10 10:52
#1
(...) La meilleure manière de gagner la guerre d’après lui, c’est de vaincre sans combattre, mais de procéder par la dissuasion et la persuasion.(...)

En voilà un qui a lu le Sun Tsu et le nous restitue tout à fai d'accord avec vous Messanga !
      0
IcanSeeU   12017-08-31 04:44
#2
Man Tara, alias Chraime of the francofools.

jc1, alias Nkoto Alain the francofool

Just keep barking as we, the anglophones advance. Keep dreaming. We are watching !
      0
JIBOFAT   82017-08-30 20:36
#3
Ce MESSANGA est lui-même celui qui fait au mieux de la comédie.
Venir fomenter ici que les conseillers nommés par Messieurs MARAFAT et ATANGANA MEBARA sont ceux-là mêmes qui attisent les braises sur le pourrissement du pays me semble être une maladresse cognitive de sa part.

Son sénile leader est parmi les plus vieux hommes que le monde regorge actuellement. Toujours vouloir claironner que ce sont les autres qui l'induisent en erreur est une lâcheté langagière de ce genre de laudateurs déçus dans leur attente de positionnement.

C'est le même qui parle de se lancer dans les Présidentielles si ce vieillard venait à se déclarer "non partant et c'est toujours lui qui l'encourage à briguer un huitième septennat. C'est de la lâcheté, petit Professeur du Tiers-Monde.
      0
Cobre   22017-08-30 20:03
#4
C'est quoi "CRISE BAMENDA"??????
      0
Cobre   12017-08-30 19:56
#5
C'est quoi "CRISE BAMENDA"??????
      0
Man Tara   32017-08-30 19:45
#6
@Johnpapapapa

"you are not better than those you are condemning. RDPC is a criminal gang and must be disbanded"

Well you my have had your wish alresdy.
But who cares about the RDPC.?
With the preident acquiescence, you may have succeded in you incompetence to trigger without one shot in destroying Cameroon.
Oeuvres de tant de jours en un jour efacees...
But do not rejoyce too fast.
      0
Johnpapapapa   72017-08-30 18:17
#7
you are not better than those you are condemning. RDPC is a criminal gang and must be disbanded
      0
John2011   102017-08-30 17:11
#8
le gouvernement est fait d'incapables à part faire leurs dictatures et opprimés ceux qui leurs dénonce ou menace leurs pouvoir ce monsieur a raison
      0
Peuple   42017-08-30 17:05
#9
Excusez-moi, je sais que je suis hors sujet. Quels sont les derniers developements de l' Histoire de Mekulu NVondo Assam avec Jean Bruno Tagne a Canal 2? je m attendais a ce que ce Camerooninfo.net fasse echo aujourd hui, mais rien. Pardon dites moi si le debat la a eu lieu et qu est ce qui s est passe'
      0
Le Duc   132017-08-30 16:51
#10
Je ne savais pas que Tchiroma était dans le RDPC!!!! Pour le reste c'est la même chose venant de Mr Messanga: Le créateur est innocent. Il ne sait jamais rien. Ce sont d'ailleurs ses créatures qui l'ont crée.
Dans la culture africaine quand une maison va mal, on interpelle le chef de famille.
      0
Ricky15    112017-08-30 16:47
#11
Moi je pense que le problème n'est pas de libérer les leaders ou pas. Le problème est que c'est le SCNC qui agit en arrière plan. Le SCNC a piraté la grève initiale. Pendant les négociations Ils ont exigé la libération des vandales arrêtés en décembre. Le gouvernement les a libéré et qu'est-ce qu'ils ont fait ? Ils ont continué à brûler, intimider, empêcher les enfants d'aller à l'école suivant les recommandations du SCNC. Donc même si on libère ces leaders aujourd'hui la crise ne sera pas résolue puisque le SCNC ne s'arrêtera pas tant qu'ils n'auront pas réalisé leur objectif de sécession.
      0
Goodman   152017-08-30 16:40
#12
Pourquoi rejeter l'aveugle dont les yeux par miracle christique ? se sont ouverts ? Quel miracle. Mais Biya est tellement fainéant qu'il n'est au courant de rien vivant sur sa planète à lui... Depuis le début de la crise tout le monde demande la libération des jeunes leaders.... Cette histoire serait finie depuis ... À qui profite le pourrissent de la situation ? Qui vivra verra
      0
Seanblair   322017-08-30 16:34
#13
Le chef bandit est bon mais ses elements sont tous mauvais. C'est ce que je crois comprendre ici
      0
Jc117    92017-08-30 16:31
#14
Le problème avec les anglophones c'est qu'ils aiment jouer à la victime. Être en prison au Cameroun ne veut rien dire si tu défend une cause public. Si John fru ndi à pu vendre son idéologie au Camerounais dans les années 90 et beaucoup de francophones sont mort pour cela, pour quoi doivent t ils se cache derrière le mot anglophone? Fru ndi n'était il pas anglophone? Si tu n'est comptent de la gestion de ton pays engages toi vent au peuple ce que tu as. C'est la seule façon de changer les choses sinon les mêmes gens feront les mêmes choses. Refuser de manger d'aller à l'école ne change rien. Voilà un autre obstacles au développement qui critique son propre parti alors que c'est le tchirouma du rdpc
      0
Engone21    22017-08-30 16:21
#15
Messanga , stp va te soigner d'abord les yeux avant de venir les lecon au Cameroun, opportunity
      0
FirstOctober1961   152017-08-30 16:06
#16
" Il estime d’ailleurs que «si ceux qu’on a qualifié de Putchistes ont pu être libérés et ont dirigé le Cameroun, comme Niat Njifenji, Marafa Ahmidou Yaya, Dakole Daissala et bien d’autres, les leaders anglophones devraient également être libérés»."

Anglophones are third class citizens so how do you expect them to receive the same treatment and rights as francophones?
      0
Pr Pascal Messanga Nyamnding su le plateau de Canal Press Capture d'écran
En direct sur Radio Balafon ce mercredi dans le cadre de l’émission «Sacré Matin», l’Universitaire a fait savoir que «c’est la résilience mystique qui est à l’origine de la crise anglophone».

Le Pr Messanga Nyamding indexe «les collaborateurs du Chef de l’État» comme auteurs de la crise dite anglophone. Selon lui, «les collaborateurs du Chef de l’État sont divisés en deux clans, les collaborateurs administratifs qu’il qualifie de bureaucratie lourde et sans valeur et des collaborateurs qui ont enfermé le Cameroun dans une guerre de réseaux formant une résilience mystique».

Le Pr Messanga Nyamding précise que c’est la résilience mystique qui est à l’origine de la crise anglophone. Pour lui, «il faut libérer les leaders de la crise anglophone». Il estime d’ailleurs que «si ceux qu’on a qualifié de Putchistes ont pu être libérés et ont dirigé le Cameroun, comme Niat Njifenji, Marafa Ahmidou Yaya, Dakole Daissala et bien d’autres, les leaders anglophones devraient également être libérés».

Sur les antennes de Radio Balafon émettant depuis Douala, le Pr Messanga Nyamding précise que les collaborateurs du Chef de l’État font de la comédie. «Ils goudronnent les routes, réfectionnent les ponts, font la peinture des bâtiments à l’annonce du passage du chef de l’État dans certaines régions, pourtant la réalité est toute autre».

«Une comédie qui empire les tensions au sein de ces régions», selon lui. Si dans sa posture d’homme politique, il condamne le terrorisme et les exactions perpétrées dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, il prône le dialogue entre les différents protagonistes et l’État. La meilleure manière de gagner la guerre d’après lui, c’est de vaincre sans combattre, mais de procéder par la dissuasion et la persuasion.

Malheureusement, le Pr Messanga Nyamding affirme que 90% des collaborateurs proches du Chef de l’État ont été nommés par ses opposants. Il poursuit que «Marafa Ahmidou Yaya, Edzoa Titus et Atangana Mebara ont nommé 90% des conseillers techniques, des chargés de mission et des attachés à la présidence». Ces derniers sont donc autour du Président pour attiser l’implosion et éloigner l’apaisement. Pour lui, ces collaborateurs ne veulent pas résoudre la crise Bamenda.

Pr Pascal Charlemagne Messanga Nyamding, universitaire et militant très dynamique du Rdpc, le parti politique au pouvoir, se présente depuis quelque temps comme le dauphin de Paul Biya, le Président de la République. Il ne cache plus ses ambitions politiques. Membre du Comité central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC, au pouvoir), l’homme rêve de plus en plus du fauteuil présidentiel.

«Ma candidature à l'élection présidentielle n'est certaine et sûrement inéluctable que si et seulement si mon guide politique que je soutiens depuis l'âge de 19 ans, le président Paul Biya, advient à ne plus se représenter en 2018 ou plus tard. En ce moment j'ai signé l'appel à candidature en faveur du président Paul Biya en 2018. J'ai  sorti à mes frais 10 000 tricots baptisés "Paul Biya mon candidat pour 2018"», indiquait-il dans une émission télévisée en avril dernier.

«Les personnalités politiques à l'instar de Jean Nkueté, Martin Belinga Eboutou, René Emmanuel Sadi, Laurent Esso, Issa Tchiroma Bakary, Grégoire Owona, Jacques Fame Ndongo, Yao Aissatou, Titi Pierre, Narcisse Mouelle Kombi, Paul Célestin Ndembiyembe, Thomas Tobbo Eyoum, Genevieve Tjoues… et tous les membres du secrétariat général du Comité central ont reçu  depuis un an mes tee-shirts de campagne en faveur du président Paul Biya. En guise de précision, personne ne m'a donné un centime pour les confectionner. C'est un acte de loyauté biyaïste et de militantisme que j'ai posé», ajoutait-il.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez