Cameroun - Crise anglophone: Selon le quotidien Le Jour, les sécessionnistes détenus au Nigéria n’ont eu aucun contact avec l’extérieur, depuis le 5 janvier 2018

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jan-2018   16613
Sisiku Ayuk Tabe et son gouvernement Archives
Notre confrère dit avoir eu la confirmation que les sécessionnistes arrêtés dont il est question, sont bel et bien Sisiku Ayuk Tabe et ses compagnons. Ils sont détenus dans un lieu gardé secret et ne peuvent pas être vus ni par les avocats, ni par leurs proches.

Dans son édition du 10 janvier 2018, le quotidien Le Jour confirme que Sisiku Ayuk Tabe président autoproclamé de l’Ambazonie et ses compagnons sont bel et bien détenus au Nigéria, dans un lieu gardé secret. Notre confrère révèle de façon précise les identités des compagnons du leader des sécessionnistes. Il s’agit du Dr Nfor Ngala Nfor, le Dr Fidelis Nde Che, le Dr Henry Kimeng, le Prof Awasum, le Dr Cornelius Kwanga, Wilfried Tassang, Me Eyambe Elias et le Dr Ojong Okongo. Ces derniers à en croire le quotidien ne peuvent pas être vus ni par les avocats ni par les membres de leurs familles. «Ils n’ont eu aucun contact avec l’extérieur depuis le 5 janvier 2018. Date à laquelle ils ont été interpellés au Nera hotel à Abuja», écrit-il.   

La délicatesse de cette affaire explique donc le silence jusqu’ici gardé par les autorités nigérianes et camerounaises. «La sécurité de l’Etat est en jeu et nous travaillons avec discrétion pour être efficace», déclare un officiel proche de cette affaire dans les colonnes de notre confrère. Le Jour révèle que depuis le 5 janvier dernier, Yaoundé et Abuja sont en contact. Parlant des autres sécessionnistes encore en liberté, le quotidien écrit que «tous les activistes anglophones jadis très actifs dans différentes villes du Nigéria se sont mis à l’abri, en attendant de voir la suite des interpellations de vendredi».  

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez