Cameroun: Depuis 2001, le Cameroun n’a plus remporté le Prix découvertes RFI

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Nov-2017   2041
Prix découvertes RFI 2017 RFI
Le pays compte 16 bonnes années d’absence à la compétition qui a vu le jour en 1981.

De plus en plus les observateurs du monde culturel se demandent, pourquoi les camerounais peinent à remporter le Prix découvertes RFI ou tout simplement à être nominés. Le dernier succès qu’a connu le pays à cette compétition qui voit le jour en 1981, remonte à l’année 2001. C’est le groupe Macase après moult tentatives de camerounais à ramener au bercail le Prix découvertes RFI, qui réussit l’exploit cette année-là. 16 années plus tard, le Cameroun tient un nominé à cette grande compétition, en la personne de l’artiste Lab’l. Dans les couloirs de la musique, les doigts sont croisés pour que cette édition 2017 soit la bonne.

Notre confrère Mutations qui consacre tout un dossier à ce sujet dans son édition du 9 novembre 2017, rapporte que l’échec du Cameroun au Prix découvertes RFI est causé entre autres par l’abstention du public au vote en ligne. D’ailleurs l’artiste Lady Ponce au début du mois d’octobre 2017 dénonçait cette attitude après le lancement du vote. «Les camerounais ne votent pas en masse pour leurs compatriotes», déclare l’artiste Sanzy Viany dans les colonnes du quotidien. Outre cette cause, certains pensent que le problème serait aussi au niveau musical, partant du fait que le vote n’est qu’une partie de la notation. «Il manque à nos artistes un véritable entourage professionnel. Des gens capables de porter leur musique au-delà de la télévision. Certaines personnes pensent que nous ne gagnons pas parce que nous n’avons pas de bons textes. Mais la musique ce n’est pas que le texte, il faut aussi tenir compte du volet artistique. Un artiste doit pouvoir chanter en espagnol et produire des émotions aux téléspectateurs qui ne s’expriment qu’en français ou en anglais», déclare Tony Mefe.

Ce dernier évoque par ailleurs le problème de la notoriété des artistes camerounais. «Dans ce type de concours on discute sur qui connait cet artiste, qui l’a accueilli sur scène, pour quel festival ? Lorsqu’on constate qu’il n’est pas connu à l’international, ça réduit automatiquement ses chances», déclare-t-il. Aussi notre confrère Mutations affirme avoir pris, que dans le choix du gagnant du Prix découvertes RFI, on se rassure que le lauréat pourra rehausser l’aura du concours.  

      

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez