Cameroun: Depuis le septentrion où il est en campagne, Cabral Libii répond aux menaces du Recteur de l’Université de Yaoundé II et démontre à ses partisans qu’il n’est pas un déserteur

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Aug-2017   17763 28
Username:
Password:
Bama   12017-08-15 18:25
#1
Man Tara

J’espère que tu ne relèveras pas les nombreuses coquilles que je viens de découvrir dans ce post, je ne me suis pas relu.
      0
Bama   42017-08-15 18:19
#2
Man Tara

Mon cher frère, si yu le crois, je suis prêt à te croire, tu dérangeras quelqu'un d'autre, pas Bama.
"Comment as-tu fait pour capter les image de cet homme que tu appelles "messi* (le footbaleur peut-etre) il ya 2000 ans.? "
Non seulement tu ne m'as pas bien lu, mais tu ne t'ai certainement pas relu, si cela avait été le cas, alors tu aurais vu que dans mon post, pas une fois je n'écris ni "messi", ni "messie".
Par ailleurs sana rentrer dans des querrelles réligieuses, car estimant que la foi et la réligion relèvent de la liberté individuelle de chacun y compris toi.
Sauf si ta culture selimite à Cin, tu as certainement vu les images de la grotte de Lasco (des scène de vie de la préhistoire), ou plus proche de nous des dessins et des sculptures dans des tombeaux égyptiens, des representations des pharaons et des scèenes de vie égyptiennes.
L'humanité n'a pas attendu l'invention de la photographie pour s'illuster,
      0
Manu   02017-08-15 16:43
#3
@ Bernadint
Parlez seulement.
      0
Bernardint   32017-08-14 23:31
#4
"Qu'il soit élu! Oh elisez le! "
____________________________________________
C'est de la sorcellerie. Où avez-vous vu qu'il voulait se faire élire, et surtout, comment avez-vous pu en me lisant croire que j'étais prêt à élire quelqu'un ?
------------------------------------------------

"Si vous pensez que c'est Biya qui gère ce pays où qu'il existe quelque chose qu'on appelle la démocratie c'est que vous êtes très bien éduqué et donc pas très intelligent. "
_______________________________________
Au concours d'intelligence, j'ai toujours eu moins que zéro. Je ne m'en glorifie pas ; j'aurais aimé être vous. Il faut pourtant que je me contente de ce que j'ai. Cependant, je sais qui a emprisonné son médecin traitant pendant des décennies dans une cellule sans lumière, qui a fait tuer Bibi Ngota qui dévoilait un pan de ce mystère, qui a fait empoisonner son historien qui pourtant l'épargnais, qui loge sa fille dans des propriétés que même les plus grands milliardaires peinent à s'offrir. Je sais aussi qui a nommé Belinga Eboutou et consorts qui pillent et repillent le Cameroun. Je sais la voiture de qui tombe en panne en plein défilé et qui démontre ainsi son incapacité structurelle à diriger. Je sais qui dirige son pays à partir de l'étranger, qui s'est approprié l'argent et la richesse des camerounais. Je sais finalement bien peu de choses, mais ce que je sais, je le sais. Cet homme s'appelle Paul BIYA. Si vous avez un autre nom, donnez-le moi

Quant à l'illuminé de Betlehem, faites-en votre messie. Mais à ce rythme, l'Afrique n'est pas prête à décoller. Pour le Cameroun, oublions...
      0
Foxcmr   222017-08-14 13:41
#5
bienvenue à l ecole du pessimisme et de la mauvaise foie. Cette ecole ou chaque camerounais est au moins en niveau doctora.

Jusqu ici j essaie toujours de comprendre quel est le probleme du project de ce monsieur. Ce que je vois c est un camerounais lambda qui invite les camerounais en age de voter d aller s inscrire... Peut etre j ai raté un episode (priere de me le raconter), peut etre je suis simplement naif.

Priere de m' eclairer...
      0
Carambolage   242017-08-14 12:03
#6
« Hihihi cabral president sur un ane! Comme qulqun la di plus bas les photos sont tres particulieres » (fin)

Me souviens une photo du Président Biya assis sur un tracteur rouge, sapé jusqu'à la tête, costa- veste - cravate, tout y est.

Le symbolisme est clair: un laboureur camerounais assis sur un tracteur brésilien ou chinois ou indien entrain de labourer la terre, et, s’il vous plait, en costa-veste-cravate. Mais comme ça n’a pas trop de sens, le scénario n’a pas trop évolué aussi.

Quelques mois plus tard, le tracteur du Président et autres tracteurs avec celui-ci se sont retrouvés dans la nature noyés dans les broussailles d’Ebolowa.
      0
Rosmart   252017-08-14 11:36
#7
Bjr Cabral !

Je te souhaite beaucoup de courage ! En tout cas ! nous te suivrons partout où ce sera nécessaire !

Merci
      0
Furax10    22017-08-14 08:04
#8
Il fallait lire "'Ce n'est pas loin de la maltraitance animale"...
      0
Manu12    92017-08-14 07:22
#9
@Bernadint

Il a bien sauvé le monde et il arrive puis vous allez être étonné de qui il est. On vous l'a caché et aujourd'hui on vous donne un guignol assis sur un ane pour vous calmer puis vous venez parler. Vous vous croyez malin? Qu'il soit élu! Oh elisez le! On verra si ça va changer quelque chose. Si vous pensez que c'est Biya qui gère ce pays où qu'il existe quelque chose qu'on appelle la démocratie c'est que vous êtes très bien éduqué et donc pas très intelligent. Réveillez vous enfin!
      0
Bernardint   122017-08-14 04:38
#10
"se croyant menacé par une nouvelle aire,"

ÈRE EST PEUT ÊTRE DE MEILLEURE SURFACE ICI
      0
Akhenaton237   322017-08-14 04:19
#11
"Cabral serait le sauveur d'un Cameroun en perdition?"

Ce qu'il entreprend est deja louable et ca fait plaisir de voir un jeune leve la tete et tutoyer le systeme( en esperant qu'il ne va pas passe a la caisse.), quand a savoir s'il est le sauveur je dirais qu'apres 35ans de desillusion, d'abrutissement et misere chaque Kamerounais venant du bas peuple porte en lui le desir et les bases pour un meilleur Kameroun, le salut de ce pays viendra de chacun de nous et notre plus grand ennemi demeure le vieux satan d'etoudi, ses creatures et reseaux en occident.
      0
Man Tara15    82017-08-14 00:52
#12
@Bama

Daguerre a invente son premire appareil photo au 19eme siecle dans les anne 36

Comment as-tu fait pour capter les image de cet homme que tu appelles "messi* (le footbaleur peut-etre) il ya 2000 ans.?
Bon. On sait desormais que lerreur est humaine et que Man Tara drrange.
Mais meme avec une approximation grossiere, celui qui a ete presente comme "messie" a deja ete prouve etre une fabrication mythologique, concu par le melange.de tous les dieux de l'antiquite (entre autres Krishna)
Et d'autres legendes bibliques.
Si tu veux bien y croire a tes mythes, d'accord
Mais ne viens pas nous dire qu'il ressemblen a quelque chose d'aujourdhui
      0
Bernardint   162017-08-14 00:46
#13
Je ne sais quelle est la force de la symbolique, mais si l'illuminé de Jérusalem perché sur un âne avait sauvé le monde, nous n'aurions pas Biya pour chef.

Une chose est vraie : la jeunesse commence à bouger. Libii n'a déclaré nulle part qu'il allait être candidat. Cependant ce qu'il fait est énorme. Faire inscrire sur les listes électorales des gens qui avaient complètement renoncé n'est pas une mince affaire. Alors, l'autre, se croyant menacé par une nouvelle aire, sentant peut-être que la place qu'il occupe n'est que résultat de népotisme, l'autre, disais-je, tremble.

Et ici, ici plus bas, les plus vides des tonneaux fondent dans des critiques qu'ils seraient en peine d'étayer. Faut-il s'y attarder ?

Libii ose, il prend tous les risques. On sait ce que cela veut dire dans ce régime. La liste de ceux qui ont perdu la vie remplirait une bibliothèque. Dernier appelé, l'évêque de Bafia....

Excellent communiquant ce libi. Ses photos vous forcent à lire le contenu. C'est vrai que cela échappe à beaucoup ici, mais on ne refera pas le monde, le Cameroun déjà nous dépasse...
      0
Bernardint   132017-08-14 00:24
#14
Je ne sais quelle est la force de la symbolique, mais si l'illuminé de Jérusalem perché sur un âne avait sauvé le monde, nous n'aurions pas Biya pour chef.

Une chose est vraie : la jeunesse commence à bouger. Libii n'a déclaré nulle part qu'il allait être candidat. Cependant ce qu'il fait est énorme. Faire inscrire sur les listes électorales des gens qui avaient complètement renoncé n'est pas une mince affaire. Alors, l'autre, se croyant menacé par une nouvelle aire, sentant peut-être que la place qu'il occupe n'est que résultat de népotisme, l'autre, disais-je, tremble.

Et ici, ici plus bas, les plus vides des tonneaux fondent dans des critiques qu'ils seraient en peine d'étayer. Faut-il s'y attarder ?

Libii ose, il prend tous les risques. On sait ce que cela veut dire dans ce régime. La liste de ceux qui ont perdu la vie remplirait une bibliothèque. Dernier appelé, l'évêque de Bafia....

Excellent communiquant ce libi. Ses photos vous forcent à lire le contenu. C'est vrai que cela échappe à beaucoup ici, mais on ne refera pas le monde, le Cameroun déjà nous dépasse...
      0
Bernardint   212017-08-14 00:12
#15
Je ne sais quelle est la force de la symbolique, mais si l'illuminé de Jérusalem perché sur un âne avait sauvé le monde, nous n'aurions pas Biya pour chef.

Une chose est vraie : la jeunesse commence à bouger. Libii n'a déclaré nulle part qu'il allait être candidat. Cependant ce qu'il fait est énorme. Faire inscrire sur les listes électorales des gens qui avaient complètement renoncé n'est pas une mince affaire. Alors, l'autre, se croyant menacé par une nouvelle aire, sentant peut-être que la place qu'il occupe n'est que résultat de népotisme, l'autre, disais-je, tremble.

Et ici, ici plus bas, les plus vides des tonneaux fondent dans des critiques qu'ils seraient en peine d'étayer. Faut-il s'y attarder ?

Libii ose, il prend tous les risques. On sait ce que cela veut dire dans ce régime. La liste de ceux qui ont perdu la vie remplirait une bibliothèque. Dernier appelé, l'évêque de Bafia....

Excellent communiquant ce libi. Ses photos vous forcent à lire le contenu. C'est vrai que cela échappe à beaucoup ici, mais on ne refera pas le monde, le Cameroun déjà nous dépasse...
      0
Moh Manyu   342017-08-14 00:01
#16
Mr Andem do have anything to say after Mr Cabral Libii demonstrated the bad faith of your political party colleagues?
      0
Bama   262017-08-13 23:13
#17
C'est vrai que ses photos sont particulières, à celle-ci qui délivre un message tout particulier, souvenez-vous, il y a bientôt 2000 ans, un jeune homme âgé alors de 33 ans, approximativement le même âge que Cabral monta un âne pour Jerusalem.
Aujourd'hui nous savons que c'est le Christ, Sauveur d'une humanité en perdition.
Il y a des signes qui ne trompent pas, Cabral serait le sauveur d'un Cameroun en perdition?
      0
Furax41    42017-08-13 22:19
#18
Cabral cette pauvre bête est décharné pour porter un homme de ton gabarit... C'est pas loin de la maltraitance antimale
      0
Meleyaa   532017-08-13 21:20
#19
en tout cas ça démontre la légèreté de nos administrateurs qui en voulant sanctionner un collaborateur ne s'encombrent pas de certaines précautions liées à la véracité des accusations. Résultat un démenti quasiment moqueur du concerné. Sinon du courage Cabral! ils disent que les jeunes boivent seulement mais dès qu'un jeune se bouge on veut le tuer.
      0
Paix Travail Patrie37    42017-08-13 19:52
#20
Hihihi cabral president sur un ane! Comme qulqun la di plus bas les photos sont tres particulieres.
      0
Rounka   342017-08-13 18:03
#21
lire : demander a ceux qui ont l'age de voter
      0
Rounka   642017-08-13 18:01
#22
Pourquoi vous faites a Cabral un proces d'intention ? Pour le moment , il ne fait que véhiculer un message ; au lieu de chercher a savoir le contenu du message , vous voulez déjà tuer le messager parce qu ' il a eu le courage d'aller contre les idées établies par ce régime anachronique ; ou est donc le mal a demander a ceux qui ont l'amer de voter de s'inscrire pour exercer leur droit droit fondamental de choisir librement leurs dirigeants ? Nous devons dire NON a aux supporteurs du vieux sénile qui veulent laisser le doute et l'indifférence s'installer ; ils veulent qu'on laisse qu'on laisse la tache aux générations futures ; et c'est a cet état d'esprit que s'attaque Cabral car il a compris que c'est maintenant qu'il faut se lever pour semer les germes du futur
Le Cameroun est la propriete collective de tous les camerounais ; personne n'a le droit de se donner le pouvoir de décider du sort des autres d'une manière arbitraire ; en tant que citoyens de ce pays , nous ne devons pas assister , impassibles , au sabotage et a la destruction systematique de notre pays par cette bande de voleurs qui nous gouverne sans tomber sous le coup des sanctions du tribunal de l'histoire
      0
Raymann   642017-08-13 17:15
#23
Inscrivez-vous.
Le temps presse.
      0
Manu54    52017-08-13 14:10
#24
Comme quoi c'est lui le sauveur... Essaie encore M. LIbii, vous ne le savez pas encore mais celui la que vous imitez est bien vivant....
      0
Chikungunya-boy 36    162017-08-13 13:58
#25
Décidément les photos de ce monsieur sont très particulières
      0
L'Acteur11    1192017-08-13 13:23
#26
Hey Medan être président au Cameroun c'est d'abord quoi , peux tu me l'expliquer? Celui qui est président actuellement a passé quel examen pour devenir président ? Si Cabral est donc n'importe qui ou alors un vaut rien , pourquoi donc chercher à l'intimider et même le menacer ? Saches donc pour ta gouverne que n'importe quel Camerounais doit pouvoir prétendre devenir président du Cameroun , ce n'est pas un crime contrairement à ce qu'on essaye de vous faire croire...
      0
Medan97    142017-08-13 12:58
#27
Du n'importe quoi n'importe qui veut être président au Cameroun.
      0
Hexer   242017-08-13 12:39
#28
je me demande si c est pas Libii qui porte l âne
      0
Cabral Libii en campagne dans l'Extreme Nord Cabral Libii
Accusé d’absence irrégulière depuis le 1er aout 2017 de son poste de travail au Campus de l’Université de Yaoundé II par le Recteur Adolphe Minkoa She, Cabral Libii réfute cette accusation.

Selon les responsables de cette université localisée à Soa un arrondissement situé à environ 17 kilomètres du centre-ville de Yaoundé, Cabral Libii est porté disparu quatre jours après son limogeage du poste de Directeur adjoint de Radio-Campus, suivi de son affectation comme cadre d’appui au service du Conseiller technique.

Depuis le 05 août 2017, Cabral Libii est en campagne dans la partie septentrionale du pays. Le jeune juriste, leader d’opinion et cadre à l’Université de Yaoundé II n’est pas en campagne électorale.  Sa tournée dans les Régions de l’Adamaoua, Nord et Extrême-Nord, vise à encourager les populations en âge de voter d’aller s’inscrire massivement sur les listes électorales. « Les 11 millions d’inscrits, notre cap, nous irons les trouver là où ils sont » précise Cabral Libii pour marquer sa détermination à réussir son opération « 11 millions d’inscrits ».

Donc, pendant que le célèbre chroniqueur qui nourrit aussi une ambition politique à l’échelle nationale est en campagne dans le grand NORD, son parton, le Recteur de l’Université de Yaoundé II le Professeur Adolphe Minkoa She a fait publier un communique pour demander à Cabral Libii de rejoindre son poste de travail à Soa « Faute de quoi il sera considéré comme démissionnaire ».

Le communiqué qui est signé du Secrétaire général sur ordre du Recteur, indique que Monsieur Libii Li Ngue Ngue Cabral est absent de son poste de travail depuis le 1er août 2017. Cabral réfute cette affirmation en donnant les preuves de sa présence au Campus de Soa jusqu’ à vendredi 04 aout 2017.

Limogé le mercredi 27 juillet 2017 de son poste de Directeur adjoint de Radio-Campus par le nouveau Recteur Adolphe Minkoa She, Cabral Libii avait été affecté, les heures qui suivaient, au service du Conseiller technique comme cadre d’appui. Celui qui est pressenti comme futur candidat à l’une des prochaines consultations électorales au Cameroun, déclare avoir effectivement pris service auprès de son nouveau patron le lendemain de son affectation, à savoir le jeudi 28 juillet 2017.

Il le démontre et s’en explique dans le texte ci-dessous, publié depuis la Région de l’Extrême-Nord où il mène la campagne « 11 millions d’inscrits sur les listes électorales ».

« L'erreur est humaine.
Démis de ma fonction de Directeur Adjoint de Radio campus uy2 le mercredi 27 juillet 2017 et affecté comme cadre d'appui dans les services du Conseiller Technique, c'est avec empressement que j'ai effectivement pris service auprès de mon nouveau patron dès le lendemain, le jeudi 28 juillet 2017.

A l'occasion le Pr Medjo Eko Robert m'a accueilli en toute cordialité et a regretté de ne disposer d'espace de travail à offrir à son unique cadre d'appui (ses services ne disposant comme locaux que son bureau à lui et d’un petit espace faisant office de secrétariat). Néanmoins nous avons convenu, en attendant que le problème des locaux ne soit résolu, que nous travaillerions par mandat et que je n'avais qu'à venir "errer" au campus quotidiennement afin éventuellement de recevoir les instructions ou des dossiers. Dès le 27 juillet, les premières instructions que j'ai reçues portaient sur une collecte d'informations et des suggestions à formuler relativement aux JOAP. je devais rendre la copie une semaine plus tard. Le jeudi 3 août 2017 j'ai effectivement rendu compte au travers d'une note signée et transmise en bonne et due forme. Mon patron en ayant pris connaissance de la note, m'a convoqué pour une réunion de débriefing. Après quoi il m'a confié deux nouveaux mandats assortis de délais pour le compte rendu. Le vendredi 4 août 2017 j'ai joyeusement erré au campus devant témoins. J'ai sereinement entrepris le voyage du grand-nord le samedi 5 août 2017. Un communiqué faisant état de mon absentéisme depuis le 1er août 2017, est signé par Mme le Secrétaire Général le 10 août 2017, deux jours avant la "fermeture des portes" de l'université pour un congé annuel devant s'étendre du 12 août au 03 septembre 2017. L'erreur est humaine...
Chers compatriotes, restons concentrés sur l'objectif "au moins 11 millions d'inscrits" au 31 août 2017. A la faveur du congé annuel qui est institué dans mon lieu de travail, je ponctuerai les jours qui nous séparent du 31 août 2017 de plusieurs autres "descentes" dans plusieurs autres localités du pays. Ruez-vous vers les 360 antennes ELECAM du pays. Préparez-vous à prendre d'assaut le parlement et les mairies. La question présidentielle, je m'en occupe. Grâce à notre détermination et à notre tolérance, les rangs du sursaut citoyen ne cessent de grossir. Il y aura un avant et un après 2018 au Cameroun...”

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez