Cameroun: Dix boutiques ravagées par un incendie au marché de la gare de New-Bell à Douala

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Apr-2018   2800
L'incendie Facebook
Un incendie survenu dimanche dernier a réduit en cendres dix commerces au marché de la gare de New-Bell, situé dans l’arrondissement de Douala 2e.

Selon les témoins, le feu s’est déclaré aux environs de 20h au lieu-dit «Secteur babouche». L’incendie a débuté dans une boutique de vente de chaussures. Les flammes se sont ensuite propagées vers les autres commerces. Les marchandises constituées de vêtements, sacs-à-main et chaussures ont été complètement réduits en cendres.

Un témoin présent au début de l’incendie raconte qu’il s’employait à ranger sa brouette dans le marché lorsqu’il a aperçu de la fumée qui s’élevait de la boutique GG-482. Il s’est précipité pour alerter les vigiles de l’espace marchand. Mais aucun ne se trouvait dans les parages.

Alertés, le commissaire du Commissariat de police du 6e arrondissement, le Commandant de la compagnie de Douala 1er et leurs hommes, se sont immédiatement rendu sur les lieux afin d’éviter tout pillage par des badauds.

Alertés également, les agents de l’entreprise en charge de la distribution électrique au Cameroun, Eneo, se rendront sur place, afin d’interrompre l’alimentation électrique dans la zone. C’est à 1h du matin, soit après 4h de travail acharné, que le feu sera enfin circonscrit par les sapeurs-pompiers.

Des sinistrés font savoir qu’après le départ des sapeurs-pompiers, le feu s’est à nouveau manifesté autour de 3h dans l’espace marchand. Les citernes d’eau des sapeurs-pompiers ont été remobilisées pour maîtriser les flammes. D’après des vendeurs du marché de la gare de New-Bell, l’action des forces du maintien de l’ordre a empêché aux badauds de perpétrer des coups de vol pendant la catastrophe.

L’origine du feu reste pour le l’heure inconnue. Les commerçants font savoir que le réseau électrique du marché est souvent perturbé par les courts-circuits en journée, mais la situation retourne vite à la normale. Le bilan se compte en centaines de millions de francs CFA, aucune perte en vie humaine heureusement.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez