Cameroun - Douala: Malgré l’ouverture de la circulation sur le deuxième pont du Wouri, les embouteillages persistent

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-Oct-2017   4460 20
Username:
Password:
Kwih'-fon   12017-10-13 07:09
#1
Even if they build 10 bridges side to side all joining the same small two lane roads on the other side, there will still be congestion. The solution would be to make another road that will go to Bikoko by passing Bonaberi and going to the West, South West and North West Regions.
      0
Linternational   02017-10-12 21:28
#2
@Jeannot_Ekoundo

il faut bien comprendre que pour des raisons economiques, on ne pouvait pas aller faire un nouveau pont a Bonamoussadi et laisser la zone industrielle et le port avec un pont croulant. ce pont a cet endroit etait une necessite vu l'etat de l'ancien.

la question des entrees est entrain d'etre reglee.

et puis meme, ceux qui vont a Bonaberi venant de douala 5e c'est plus de 25% du flux? la plupart des gens vont a Bonandjo/Akwa, Marche Central, Ndokotti, ... tu les vois aller passer par Bonamoussadi pour aller a Bonaberi?
      0
Jeannot_Ekoundo   12017-10-12 13:38
#3
@Tontonfa,

C'est bel et bien marqué "2nd pont sur le wouri" dans le projet. L'ancien pont sera bel et bien là et sera toujours utilisé

@Linternational,

Le problème ne se trouve pas sur le pont, mais aux entrée du pont. Qu'on laisse une ou 2 voies aux camions ne change rien. En allant construire le pont à bonamoussadi (denver ou s'était prevu), diminue le flux de moitie (tous ceux qui vont à bonaberi venant de dla 5 et dla 3 iront passer par là)

@Nyambarindon,

Tu as beau expliqué, mais dans ton fort intérieur tu connais la vérité.
      0
Jeannot_Ekoundo   42017-10-12 13:24
#4
@CesarII,

Tu n'as pas compris le but du jeu. le but c'est faire celui-ci coller à l'autre tout en sachant que le problème ne sera pas résolu. Ainsi incité les gens à demandé un autre pont ( qui fera plus de vol-corruption-gombo)

Ils ne sont pas bêtes, ils savent très bien ce qu'ils font.

Ceux qui sont bêtes ce sont ceux qui applaudissaient en essayant de trouver des arguments pendant que certains tiraient la sonnette d'alarme
      0
Jeannot_Ekoundo   12017-10-12 13:19
#5
JE VOUS L'AVAIS DIT
      0
Unik Patriot   72017-10-12 13:02
#6
Il y a une dizaine d'années, un délégué du gouvernement avait croqué environ 50 milliards en disant que Douala n'avait pas besoin d'un second sur le Wouri.
Aujourd'hui on en a dépensé 140 milliards pour coller un pont sur l'ancien et on veut résoudre le problème d'un coup de baguette magique.

La solution aurait été de faire en sorte que ceux qui quittent Yaoundé ou EDEA contourne quelque part derrière Bonanjo pour rejoindre BONABERI ou bien ceux qui DOUALA 5ème aient un pont pour rejoindre le m^me BONABERI.
Tant qu'on ne pensera développement et se pencher le fourvoiement du peuple Camerounais, on avancera jamais.
      0
Nyambarindon   52017-10-12 11:57
#7
"Our SONARA money is doing wonders in la republique."(sic)

Donc comme ça,c'est la sonara qui aurait financé ce pont!

WAN-DA-FUL!..
      0
Nyambarindon   72017-10-12 11:53
#8
" ..certains observateurs en sont à se demander si l’ouverture de cet ouvrage n’était pas un stratagème.." (sic)

Ainsi,vos "observateurs" sabitou n'auront pu relever que des "stratagèmes".

Ils n'ont pas pu observer :
- Que seuls les véhicules allant de bonaberi vers deido passent actuellement par le nouveau pont.
- Que les véhicules allant de deido vers bonaberi eux passent exclusivement par l'ancien pont
-Que concomitamment:

.Les 2 entrées coté ouest et coté est,attenantes au nouveau pont, (dans le sens deido-bonaberi ) sont en cours de travaux de remblais/bitumage

.Des travaux de réaménagement sont en cours sur Le tablier de l'ancien pont .

Et que par conséquent,le 3 octobre dernier,le nouveau pont n'a été ouvert que PARTIELLEMENT à la circulation.

Un observateur...
      0
Alternative   32017-10-12 11:48
#9
"ces bouchons sont occasionnés par le fait que la chaussée a été rétrécie à la jonction des deux ponts, mais aussi parce que les travaux ne sont pas encore achevés au niveau de Deido"
      0
Linternational   82017-10-12 11:16
#10
pour reduire les embouteillages, on cree des transports en commun et on reduit l'acces des voitures a la ville.

allez meme construire des ponts qui connectent avec Bonamoussadi, tant qu vous ne regulez pas le flux, ca ne changera rien.

Los Angeles a des embouteillages foux. manque-t-on de routes a LA? Elon Musk veut meme construire un reseau de tunnels sous-terrains: https://www.youtube.com/watch?v=uI3oJqMBpPs
      0
Linternational   52017-10-12 11:09
#11
le probleme n'est pas qu'on a colle un pont a l'autre. le nouveau pont du Wouri a cet endroit est necessaire pour la zone industrielle. ce que les autorites doivent maintenant faire c'est laisser un des ponts (peut etre l'ancien) uniquement aux camions desservant la zone industrielle et allant au port.

ce qui est necessaire c'est la fluidite de l'activite du secteur industriel.
      0
Le Duc   102017-10-12 09:02
#12
Résolution du problème = Voies de contournement.
      0
Sergydukamer   182017-10-12 08:27
#13
Construisez même 50 ponts. S'ils débouchent tous à bonassama et au rond point deido ce sera de l'argent jeté dans le wouri.
      0
Kulikuli   372017-10-12 08:25
#14
Je pense qu´il faut construire un troisième pont à côté des deux autres :)
      0
CAMER82   262017-10-12 07:58
#15
Vous vous attendiez à quoi bande de bouffon on prend un pont sensé résoudre le problème de bouchon entre bonaberie et deido on le colle près de l'encien Pont pour déboucher au même endroit,au lieu de diriger le nouveau pont vers youpé pour permettre à des milliers de voitures qui viennent de l'ouest,du Sud ouest,du Nord ouest et qui vont à Yaoundé de passer directement par village pour éviter d'engorger inutilement le centre ville, le Cameroun c'est le Cameroun on fait n'importe quoi et réfléchi après.
      0
C@mer   202017-10-12 06:45
#16
C'est En français simplifié l'effet entonnoir!
      0
Afro Juvenis   342017-10-12 04:13
#17
Ce que les gens ont dit ici depuis qu'ils ont devoiles le plan de construction. Plusieurs fois on a dit ce nouveau pont a son emplacement actuel ne resoudra pas le probleme d'embouteillages. Quand les voitures arrivent par les meme Rond Point Deido et ressortent par la meme nouvelle/ancienne route Bonaberi nous sommes de retour au status quo ante, mais avec 120 milliards FCFA de moins!
      0
Johnpapapapa 35    142017-10-12 02:12
#18
Our SONARA money is doing wonders in la republique. But no problem, one day they pay back every single dime they have stolen from us.
      0
Tontonfa   372017-10-12 01:58
#19
Je ne sais pas combien de fois il faut dire aux gens que c’est le remplacement du pont sur le Wouri et non le deuxième pont sur le Wouri. On parlera de deuxième pont quand il enjambera le wouri pour ailleurs que le rond-point déido et bonaberi!
      0
CesarII    452017-10-12 01:42
#20
Vous me faite rire, on construit Un pont colle sur un autre ; même point du départ même point d arriver et on espère réduire l embouteillage, la honte d un système , l échec de vos ingénieurs, du jamais vue dans le monde.
Même ma grand mère réfléchirais mieux. Tant qu on vole tant pis pour les résultats
      0
Le nouveau pont sur le Wouri ouvert a la circulation ce Mardi 03 Octobre 2017 Facebook
Entre autres causes, la chaussée rétrécie à la jonction des deux ponts et le non achèvement des travaux au niveau du quartier Deido.

Depuis le 3 octobre dernier, la circulation est ouverte sur le deuxième pont du Wouri à Douala. Malheureusement, les usagers qui ont jubilé suite à l’inauguration de cette infrastructure ont vite fait de déchanté les jours suivants, au vu du calvaire des embouteillages, toujours aussi présents qu’auparavant. En effet, malgré l’ouverture de la circulation sur le deuxième pont du Wouri, les embouteillages persistent. D’après le quotidien Le Messager du mercredi 11 octobre 2017 qui fait ce constat, ces bouchons sont occasionnés par le fait que la chaussée a été rétrécie à la jonction des deux ponts, mais aussi parce que les travaux ne sont pas encore achevés au niveau de Deido.

Le journal rapporte qu’entre la mairie de Douala IV et le rond pont Deido, le temps mis en voiture varie entre 20 et 30 minutes. Les passagers à bord des véhicules, sont par conséquent sans cesse à l'épreuve des nerfs, qui ont tendance à s'échauffer et à créer des  dispute entre les conducteurs. En plus de cela, à côté du deuxième pont sur le Wouri, se trouve une cimenterie construite à l’ancienne base Elf qui se sert de l’espace d’en face comme parking de ses camions de ravitaillement. Et au même endroit se trouve la brigade de gendarmerie de Deido, au sein de laquelle les gendarmes se font de plus en plus rare. De quoi créer des fois des envahissements de la chaussée et même du petit trottoir aux abords du pont.

Au vu de ce qui précède,  certains observateurs en sont à se demander si l’ouverture de cet ouvrage n’était pas un stratagème pour atténuer les répercussions des malheureux évènements du 1er octobre dernier dans le Sud-ouest et le Nord-ouest, détournant par ce fait, cette brulante actualité, indique le journal. Quoiqu’il en soit, les embouteillages continuent d’être le quotidien des habitants qui sont obligés d’emprunter ce chemin pour vaquer à leurs multiples occupations. Eux qui à l’annonce de l’ouverture de la circulation sur ce pont,  avaient cru achevé le calvaire des bouchons, que non.

 

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez