Cameroun - Douala: Un faux magistrat dans les cellules du commissariat de la gare de Bessengue

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 29-Oct-2017   8986
Cellule Archives
Accusé d’usurpation de titre et d’escroquerie d’une somme de 3 millions 500 mille FCFA, le nommé Manga se faisait passer pour un Magistrat de 4e grade auprès de ses victimes.

Selon Radio Balafon qui rapporte cette information ce dimanche 29 octobre 2017, sur ses fausses cartes de visite, ce dernier utilisait le nom de Mr Epallè pour faire valoir sa qualité de Magistrat. Ses dernières victimes, le couple Baba, lui réclament la somme de 3 millions 500 mille FCFA.

En effet, apprend-on, aidé par le conjoint du couple victime un jour au quartier Bali, cet usurpateur s’est présenté à lui en tant que Magistrat. Et c’est grâce à cette fausse identité que Mr Baba va lui exposer son problème de litige foncier au quartier Ndogpassi dans le 3e arrondissement de la ville de Douala.

Le faux magistrat va donc se constituer en conseil de justice pour les aider à résoudre ce problème de litige foncier dans les normes sans l’aide d’un avocat. Il va d’ailleurs produire 3 carnets de scellés et un ensemble de faux documents pour justifier ses démarches administratives.

«C’est ainsi qu’il va nous demander d’importantes sommes d’argent en plusieurs tranches et sans reçus de la justice camerounaise. Nous lui avons donné jusqu’à 3 millions 500 mille FCFA pour résoudre ce problème de litige foncier. Je faisais parfois l’usure pour pouvoir le payer. Je prenais des crédits dans mes réunions pour répondre à ses attentes», rapporte l’épouse de Mr Baba au micro de Radio Balafon.

Et ce n’est qu’après de nouveaux rebondissements dans cette affaire de litige foncier que le couple va découvrir le pot-eau-rose. Le couple va donc porter plainte et faire une déposition au commissariat de la gare du quartier Bessengue dans le 1er arrondissement de la ville de Douala.

Au bout de multiples stratégies, c’est l’épouse Baba qui va servir de sentinelle pour pouvoir mettre la main sur ce faux magistrat. Les éléments du commissariat de la gare de Bessengue vont réussir à mettre la main sur le faux Magistrat de 4e grade.

Sous les verrous de ce commissariat, le faux magistrat propose de rembourser par tranche. Il propose un versement de 800 000 FCFA comme première tranche le 7 novembre 2017. Seulement, il insiste à être déféré à la prison centrale de New-Bell. Pour l’heure le faux Magistrat séjourne toujours dans les cellules du commissariat de la gare de Bessengue et le couple réclame son argent.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez