Cameroun - Douala: Un prisonnier réussit à duper la justice

Par Géraldine IVAHA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 04-Jan-2017   11328 6
Username:
Password:
Djeli   62017-01-04 15:50
#1
"....Ok, expliquez moi alors comment les bam's sont TRES prospèrent dans un pays mal géré et confisqué par les betis. ...

Vous m'apprenez des choses à tel point que je me demande si je vis même dans le pays que vous décrivez.
Car je n'étais pas au courant que les Betis avaient confisqué le pouvoir. (Au fait de quel type de pouvoir parlez-vous ?)
Et Je n’étais pas non plus au courant que les Bamilekes étaient très prospères (De quel type de prospérité parlez-vous)

En attendant plus d'explications de votre part sur ces assertions issus de la propagande des voleurs et b.andits rdpcistes, j'essayerais de me renseigner auprès de mes voisins.
      0
Africain2   82017-01-04 15:22
#2
@Djeli et consorts,

Ok, expliquez moi alors comment les bam's sont TRES prospèrent dans un pays mal géré et confisqué par les betis.

J'attends surtout la réponse de BAM'S, il est là ??
      0
Djeli   242017-01-04 09:09
#3
On parle d'une affaire de justice, les nkégués parlent de tribu.
Au moins deux choses que le rassemblement des pilleurs a réussi à transmettre à ses membres:
le vol et la bêtise.
      0
Ndokoti   92017-01-04 08:51
#4
fochive a ouvert 2M comment?
un illettre
      0
Africain220    112017-01-04 08:10
#5
un système en ruine comme le système camerounais, est aussi celui là qui favorise l'essor du bamileke,

essayez de rendre tout claire et transparent au Cameroun, et vous verrez que le bam's s'y sentira immédiatement mal à l'aise.
      0
Misterno20    152017-01-04 06:51
#6
la corruption et le gangstérisme caractérisés ! et on viendra me dire que c'est parcequ'ils sont les plus intelligents, les plus forts, les plus beaux....
      0
Justice Camerounaise Archives
Condamné à 10 ans d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt à l’audience, Kamga Nenkam n’avait pas rejoint la prison.

 

Jean Paul Kamga Nenkam  a été finalement coincé par ses poursuivants pour la première fois qu’il se présente au tribunal. Selon La Nouvelle Expression qui rapporte les faits, le 21 décembre 2016, l’ancien Administrateur Directeur Général de Marine Magistrale (2M), court après une liberté provisoire depuis sa condamnation à 10 ans de prison  par la Chambre Criminelle du Tribunal de Grande Instance du Wouri.

Au moment où il se présente pour la première fois à la Cour d’appel du Littoral le 21 décembre 2016, il est «escorté par des  gardiens de prison comme s’il venait d’être extrait de la prison centrale de Douala, où il était supposé se trouver depuis six mois, après sa condamnation dans l’affaire l’opposant à 2M d’Edouard Fochivé», explique le journal.

Selon le quotidien, il était manifestement sur le point d’obtenir cette liberté provisoire, quand Edouard Fochivé, le DG de 2M, a attiré l’attention du tribunal sur le fait que le prévenu, depuis sa condamnation, n’avait jamais séjourné en prison. Plus grave, soutient-il, «il est parti d’Europe pour venir tenter d’avoir sa liberté provisoire et repartir, peut-être, pour de bon. Les juges de la collégialité ont renvoyé l’affaire au 21 janvier 2017. La grande première à l’issue de cette audience, c’est que le condamné qui n’avait jamais séjourné en prison d’après des sources à la prison de New-Bell et d’après l’accusation, devait y aller cette fois, puisqu’il était entre les mains des gardiens de prison», peut-on lire.

Selon l’expédition du 7 juin 2016 du Tribunal de Grande Instance (TGI) du Wouri, siégeant en matière criminelle, Jean Paul Kamga Nenkam et sa fille Aurelie Distelle Kamga Nenkam, avaient respectivement été condamnés à 10 ans et 5 ans d’emprisonnement avec «mandats d’arrêt à l’audience» pour une affaire de détournement présumée de 3 milliards de FCFA au préjudice de 2M. Les deux étaient absents le jour de leur condamnation.

Leur conseil a fait appel de la décision en introduisant une demande de mise en liberté provisoire. «Les avocats de 2M vont révéler avoir aperçu Kamga Nenka dans un avion qui le ramenait de Paris pour Douala le 16 novembre 2016 alors qu’une audience dans cette cause était prévue le 17 novembre. Mais il ne s’était pas présenté à cette audience, comme d’ailleurs toutes les autres audiences antérieures». Les mêmes avocats disent aussi avoir la preuve qu’il a voyagé de Paris pour Douala le 19 décembre 2016 pour assister, pour la première fois, à l’audience du 21 décembre 2016.

Auteur:
Géraldine IVAHA
 contact@cameroon-info.net
 @givahaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez