Cameroun - Drame à l’hôtel La Falaise de Bafang (Ouest): Un créancier se donne la mort en chutant du toit de l’édifice 

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 07-Mar-2017   36841 3
Username:
Password:
Dibobe   02017-03-11 10:17
#1
Thanx Stoph, very wise
      0
Stoph   02017-03-10 10:04
#2
The proprietor's version of the story sounds probable, but anyone who has worked in the private sector for these powerful rich men hiding behind the government party will take your explanation with a pinch of salt

You are all disguting, big cheats and exploiters of your employees whom you decide to make remain poor as labourers. I would be the last to believe that this guy received the initial 550,00frs cfa and decided to creae the scene. As for raising the sum to 6 million, I believe this . He had now seen that the boss was dancing to his music (surely in fear of a scandal) so wanted to profit for once and for all. He too is a cheat, though
Cameroonian bosses, those people who work for you have aspirations, children, and families to take care of. There is no way everybody can be a boss. There will be no one to work if all became bosses.I have seen people working for real big Cameroonian companies in the Dla seaport taking home a package of 50.000 francs! home every month in a city like Douala. This is frustrasting and inversely a cause for poor services.
      0
Haut Lieu   12017-03-09 14:16
#3
il est en vie, plus de peur que de mal . Il est sorti du coma
      0
Le créancier sur le toit de l'hôtel La Falaise de Bafang avant sa chute mortelle D.R
Selon des sources concordantes, ce dernier réclamait la somme de 6,5 millions de FCFA pour services rendus au propriétaire de la chaine internationale des hôtels La Falaise.

C’est aux environs de 16h lundi 6 mars que monsieur Métayers Émile, présenté par nos sources comme un créancier de l’hôtel La Falaise de Bafang, chef-lieu du département du Haut-Nkam (Ouest), s’est donné la mort en chutant du haut des trois niveaux de l’édifice.

«Las de réclamer son argent (6.5 millions de FCFA) depuis bien longtemps, il est monté au toit de l'hôtel, l'a aspergé d'essence, menaçant d'y mettre le feu s'il n'était pas payé illico presto. Une pluie orageuse l'en a empêché in extremis.

Ayant mesuré l'ampleur de la menace, les responsables de l'hôtel ont préféré battre le rappel des forces de l’ordre, des sapeurs-pompiers et tout autre secours pouvant coûter au-delà du montant réclamé. Plutôt que de payer M. Métayers Émile, technicien de service, pour service rendu. Sous une action musclée des sapeurs-pompiers venus de Bafoussam, l'homme pris de peur va sauter du haut de l'édifice et perdre la vie!», rapporte notre source.

La scène s’est déroulée sous le regard médusé d’une population sortie nombreuse devant l’hôtel. Plusieurs observateurs se sont interrogés sur les motivations du PDG des Hôtels La Falaise, Monkam Pascal, pour justifier le non-règlement de cette dette minable pour lui, dans la mesure où «ce multimilliardaire venait de faire un don à plus de 30 millions de FCFA à la cathédrale de Bafang pour les carreaux», apprend-on. 

SUR LE MEME SUJET:



Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez