Cameroun - Education/Youssouf Hadidja Alim, ministre de l’Education de base: «La rentrée scolaire est effective sur toute l'étendue du territoire national»

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 14-Sep-2017   992 2
Username:
Password:
Moussoungedi   12017-09-15 16:15
#1
C'est tout simplement incroyable! Elle est atteinte de Tchiromanie.

"Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge." Jean 8:44
      0
FirstOctober1961   62017-09-14 15:35
#2
A minister of Primary Education who cannot speak a single word of English.
How are you going to communicate with your students and teachers.
      0
Youssouf Hadjidja Alim Archives
Selon le membre du Gouvernement, la rentrée scolaire s’effectue avec des fortunes diverses, selon les situations spécifiques de chaque région, ou en fonction du contexte socio-politique.

La ministre de l’Éducation de base, Youssouf Hadidja Alim, était invitée de l’émission «Dimanche Midi» dimanche dernier sur le Poste National de la CRTV pour faire le Bilan de la première semaine de classes de l’année scolaire 2017-2018.

Selon cette dernière, le taux de reprise du chemin de l’école est particulièrement élevé dans les zones urbaines des régions francophones, tandis qu’il est relativement moyen dans les zones rurales, où les enfants sont malheureusement encore retenus à la maison par les parents pour des raisons diverses.

Concernant la reprise des cours dans les régions anglophones

La reprise des classes est effective dans ces deux régions [Nord-Ouest et Sud-Ouest, NDLR]. Certes, les effectifs ne sont pas encore au niveau souhaité, mais nous nous y attendions en raison de la longue perturbation dont ont souffert les activités scolaires dans ces régions. Nous sommes convaincus que les automatismes y reviendront progressivement.

Bilan de l’année écoulé

Les résultats aux examens ont connu une baisse relative en raison de ce que les apprenants n’ont pas eu tout le temps nécessaire pour s’y préparer. Le bilan de l’année scolaire écoulée a révélé un faible taux de couverture des programmes d’enseignement, ce qui a déteint sur l’acquisition des connaissances. C’est ce qui justifie les mesures pédagogiques évoquées plus haut.

Des mesures pour une année scolaire meilleure

Nous avons par ailleurs prescrit la fermeture des établissements clandestins, le redéploiement des enseignants en sureffectifs dans certains établissements vers des écoles dans le besoin, le respect de l’âge d’inscription dans les écoles maternelles qui est de 4ans révolus ; l’enseignement de notre diversité culturelle, la promotion du bilinguisme et de la paix, le renforcement des mesures de sécurité et de sécurisation des enceintes scolaires.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez