Cameroun - Electricité: Les chutes des poteaux électriques créent la panique à Ndogpassi III

Par Marie Louise SIMO | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 06-Mar-2018   2143
Les habitants de ce quartier situé dans l’arrondissement de Douala 3ème, vivent sous la menace d’une électrocution après la chute de plusieurs poteaux abimés lors des grandes pluies qui inondent Douala.

En plus des inondations, les habitants du quartier Ndogpassi III, dans l’arrondissement de Douala 3e en ce début de la saison pluvieuse, craignent des accidents, que pourraient  provoquer  des poteaux électriques. En effet, à cause des grandes pluies qui se sont abattues sur   la capitale économique depuis  quelques jours  déjà, principalement celle de mercredi dernier, ils  ont assisté impuissamment à la chute de près de trois  poteaux électriques de moyenne tension, qui pour la plupart, étaient déjà défectueux, au lieudit « Premier danger ». « Nous demandons à Eneo, de nous sortir de cette situation, car, nous vivons  dans  la peur. A chaque coup de vent, nous sommes obligés de sortir, craignant que le poteau ne tombe sur la maison », s’insurge Sidonie, une riveraine.  

Selon ces victimes, cette situation pouvait être évitée,  si l’entreprise en charge de l’électricité, Energy of Cameroon (Eneo) SA, avait pris les dispositions après avoir été alertée par cette  population.  « On est en danger ! La première fois que le poteau  est tombé, il y a plus d’un an, la barrière l’a soutenu, et ils sont venus le renforcer avec deux chevrons qu’ils ont vissés dessus. Malheureusement, la pluie de mercredi dernier a de nouveau incliné le poteau. Et chaque fois qu’on les appelle, ils ne viennent jamais ».

Les trois poteaux dont il est question, sont implantés  l’un après l’autre et sont complètement abimés au niveau de la base, malgré le fait qu’ils avaient été renforcés par  les agents d’Eneo. Plus  d’un an après, ces mesures provisoires ne sont plus à la hauteur de ce  problème, qui touche une cinquantaine de victimes potentielles. Outre  ce cas, plusieurs autres quartiers de Douala ne sont pas à l’abri des accidents provoqués par les poteaux électriques. Il y a un mois, un enfant de 12 ans est décédé au quartier  « Bépanda Omnisport », dans l’arrondissement de Douala 5e,  des suites  d’une électrocution après la chute d’un poteau de moyenne tension. Ce n’est qu’après cet événement tragique que les poteaux abimés ont été remplacés. Comme dans la majorité des cas, l’entreprise en charge de l’électricité, qui mène depuis plusieurs mois, une campagne  de remplacement des poteaux défectueux,  promet de résoudre le problème dans un futur proche.

 

Marie Louise SIMO

 

 

Auteur:
Marie Louise SIMO
 @t_b_a
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez