Cameroun - Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre des Travaux publics: «Il faut reconstruire la route Yaoundé-Douala» (AUDIO)

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Oct-2017   3595
Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, face à la presse - 14/02/2017 MINTP
Selon le membre du Gouvernement, 18 buses sont actuellement en cours de remplacement sur l’axe routier Yaoundé-Douala par une des entreprises des travaux.

La nationale n°3, qui relie les deux grandes villes Yaoundé et Douala, préoccupe le Gouvernement. En effet, depuis quelques mois, cette route vieille de 30 ans voit ses buses s’effondrer à tour de rôle, perturbant ainsi la circulation et causant d’énormes dégâts matériels. Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, pense qu’il faut tout simplement reconstruire cette route.

Dans une interview accordée à nos confrères de la CRTV ce vendredi 13 octobre 2017, le membre du Gouvernement explique les mesures de maintenance entreprise pour garantir une circulation continue sur la nationale n°3. «La route nationale n°3 est vieille d’un peu plus de 30 ans. Il faut la reconstruire. Les études de faisabilité sont achevées. Il faut mobiliser sous cet axe routier qui a en dessous de lui 420 buses métalliques», explique-t-il.

Et de poursuivre: «Les averses sont plus nombreuses, plus denses, avec les dérèglements climatiques. Est-ce que nous devons recourir  encore aux buses métalliques, je dis oui dans certaines circonstances et non dans d’autres circonstances. Il faut reconstruire la route Yaoundé-Douala ou Douala-Yaoundé, selon les cas, la nationale n°3. Mais en attendant, des travaux de remises à niveau ont été entrepris récemment en 3 lots dont: Yaoundé-Ndouke, Ndouke-Pont de la Dibamba, Pont de la Dibamba-Bekoko et Bekoko-Limbé-Idenau».

Selon le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, «ces travaux de réhabilitation sont achevés aujourd’hui. Mais en même temps nous avons un certain nombre de buses sous la route qui se sont détériorées. Ces buses ont été classifiées. Il y a des buses de priorité zéro qu’il faut remplacer sur le champ parce qu’elles sont fortement endommagées, pour éviter qu’elles ne s’affaissent. Ces buses sont connues. 18 buses sont en cours de remplacement par une des entreprises des travaux. Présentement je connais qu’elles sont les buses qui peuvent à tout moment s’affaisser. Donc les mesures sont prises. Il suffit qu’il y ait une grande averse, alors la durée de vie de la buse sera très rapidement accomplie. C’est pourquoi le processus de remplacement de ces buses par des dalots est en marche».

L’intégralité de son interview dans l’audio ci-dessous:

Le ministre des Travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi parle de la réhabilitation de l'Axe Yaoundé-Douala CRTV
Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez