Cameroun - Emploi: La ruée vers Kribi

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-May-2018   3894
Fonds National de l'Emploi Archives
Future ville industrielle, avec notamment la récente ouverture des activités du Port autonome, la capitale du département de l’Océan attire de plus en plus les chercheurs d’emploi.

Entre janvier 2017 et mars 2018, 1523 demandes d’emploi ont été déposées à l’agence du Fonds National de l’Emploi (FNE) de la localité. Pour Pierre Matekè Sellè, directeur de cette agence, c’est un véritable record. A ce jour, selon les chiffres relayés par Cameroon Tribune en kiosque le mardi 8 Mai 2018, 736 jeunes ont été insérés dans les différentes entreprises qui s’installent dans le département de l’Océan.

Quelques 65 jeunes camerounais seront recrutés, dans les prochains jours, au port autonome de Kribi (PAK). 20 cadres sur 21 dossiers présentés ont aussi été retenus à la centrale à gaz de Kribi.

Au cours de la semaine découverte-emploi, organisée par le FNE il y a quelques jours, plusieurs autres jeunes camerounais ont vu leurs dossiers retenus par les patrons d’entreprises. C’était grâce à une mini bourse de l’emploi qui a mis en contact ces chercheurs d’emploi et les chefs d’entreprises.

Les métiers prisés

L’évènement a permis aux uns et autres de maîtriser les profils recherchés dans le marché de l’emploi à Kribi, selon Cameroon Tribune. L’on apprendra alors qu’il faut surtout avoir des qualifications dans le domaine portuaire et maritime. Des connaissances en chaudronnerie industrielle sont aussi un atout.

Si le résultat est à apprécier, environ 1100 jeunes placés dans les déférentes sociétés, en l’espace de 14 mois, il est important de signaler que le marché du travail des grands projets de l’Océan enregistre aussi quelques difficultés. Des dossiers sont rejetés pour faute de formation des demandeurs aux nouveaux métiers porteurs.

Le FNE, le bras séculier de l’Etat dans la lutte contre le chômage, organise par ailleurs des formations. Ainsi, la structure a fait recruter des dockers, des pointeurs et des conducteurs d’engins modernes. «Nous demandons aux jeunes de se former aux nouveaux métiers. Le département de l’Océan regorge de très grands projets. Et chacun y trouvera son compte», a déclaré le directeur de l’agence FNE Kribi, Pierre MatekèSellè.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez