Cameroun - Énergie: 226 Mégawatts à injecter dans le réseau électrique en 2017

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jan-2017   42836 1
Username:
Password:
Nzalang_Kmer   02017-01-10 19:36
#1
Et Meyo-Centre - Ambam (43 km) et frontières Gabon et Guinée-Équatoriale? Ce n'est pourtant pas loin de Meyo.
      0
Ligne de transport de l'énergie électrique Archives
L’entrée en activité des barrages hydroélectriques de Memve’ele et Mekin cette année porterait la production à environ 1500 MW.

Dans le but de réduire la fracture énergétique et mettre fin aux délestages, d’autres grands chantiers comme les centrales de Bini à Warak, Menchum, Song Dong et Nachtigal, vont entrer en chantier certainement cette année, pour venir enrichir les infrastructures énergétiques du Cameroun. Cette information est contenue dans le discours à la nation du Président de la République, Paul Biya, le 31 décembre dernier.

Selon le bihebdomadaire Ecomatin du mardi 10 janvier 2016,  226 Mégawatts devraient être  injectés dans le réseau électrique en 2017. En effet,  dans un contexte d’incertitudes, il serait mieux pour les autorités publiques de rendre avant tout fonctionnels les barrages de Memve’ele (211 mW) et de Mekin (15 mW), dont les travaux sont officiellement terminés depuis quelques mois, mais qui ne sont toujours pas entrés en service. Ceci permettrait, pour cette seule année 2017, de porter le déficit énergétique d’environ 600 MW à moins de 400 mW. Et c’est possible au cours des 12 prochains mois.

Pour ce faire, les travaux de construction des lignes d’évacuation d’énergie Meyo-Centre-Ebolawa, Ebolowa-Kribi, et celle de 90 KV entre Mbalmayo et Mekin devraient être achevés.

Par ailleurs, un autre problème urgent à résoudre est celui du transport. Environ 30% de l’électricité produite au Cameroun est perdue sur les lignes de transport à cause de la vétusté des équipements. La Société nationale de transport d’électricité (SONATREL), une entreprise de patrimoine créée le 08 octobre 2015 par le Président de la République, sera chargée, pour le compte de l’État du Cameroun, de la gestion du réseau de transport de l’électricité, des flux électriques, de la gestion et la recherche des financements, etc.

Cette entreprise a d’ailleurs décroché, en septembre 2015, un financement de 190 milliards FCFA auprès de la Banque mondiale. L’institution de Bretton Woods va également accompagner la SONATREL afin qu’elle devienne pleinement opérationnelle et s’attachera à renforcer les capacités de cette structure au cours de ses premières années d’activité.    

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez