Cameroun - Est: Déjà 20 élèves du lycée scientifique de Bertoua exclus pour consommation de drogue

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Apr-2017   23829 2
Username:
Password:
Marabout   02017-04-22 11:58
#1
Je suis celui dont t-on parle dans toute l'Afrique par mes œuvres spirituelle. Le GRAND MAÎTRE MARABOUT HOUNON
Qu'il s'agisse d'argent, d'amour, de malchance, d'impuissance sexuelle ou autres, quels que soient vos problèmes les plus désespérés à résoudre et l'urgence,
Découvrez-moi votre MAITRE HOUNON, je suis prêt à me rendre utile et intervenue a vos souffrances. Je suis un grand guérisseur et voyant très reconnu et originaire du Bénin(Afrique de l'ouest)
Il faut que vos problèmes soient réels, que vos difficultés soient présentes, que vos ennuis soient tenaces, et si c'est votre cas, j'accepte de venir à votre aide avec la puissance de mon pouvoir.
Vous qui n'aviez pas trouvé d'enfants dans votre couple depuis longtemps, ou qui êtes dans la solitude; vous qui êtes rejetez par votre mari ou votre femme depuis longtemps,. Alors si vous avez réellement besoin d'avoir la chance, l'argent, le travail, la sérénité dans votre vie, le désenvoûtement, la protection, que votre société ou
entreprise fonctionne bien etc....
Contactez-moi et je me rendrez disponible merci.

tel: +22962214162

Mail: maraboutken@gmail.com
      0
Blizzard    102017-04-20 13:06
#2
Pour un établissement scolaire qui n'est scientifique que de nom, y a-t-il lieu de condamner ces élèves pour qui, trouver du cannabis est plus aisé qu'un sandwich?
      0
Des élèves dans une salle de classe Archives
Depuis le début de l’année scolaire en cours, les mauvais élèves donnent du fil à retordre à l’administration de cet établissement scolaire.

 Depuis le début de la rentrée scolaire 2016-2017, les élèves qui affichent des mauvais comportements au sein du lycée scientifique de Bertoua (région de l’Est), sont tout simplement exclus des effectifs, indique Le Messager du mercredi 19 avril 2017.

« Au premier trimestre nous avons enregistré 12 cas d’exclusion définitive et 8 cas au deuxième trimestre aux motifs de consommation de stupéfiants (Tramol) et d’alcool en milieu éducatif », explique Michel Albert Mbondo, le proviseur. Dans la croisade contre l’indiscipline engagée par le nouveau proviseur de cet établissement secondaire, plusieurs autres cas d’exclusions temporaire ont été infligés à certains élèves. Il s’agit notamment des sanctions allant de 3 à 9 jours, infligées selon la gravité des faits relevés par le conseil de discipline, peut-on lire dans le journal.

Le quotidien souligne que ces exclusions massives peuvent être dues au fait que les élèves recrutés au sein de cet établissement scolaire viennent de divers horizons et ils ne sont soumis à aucune enquête de moralité préalable. « Malgré le fait qu’un accent est mis sur la conduite lors des recrutements, il n’est pas exclu que certains mauvais élèves fabriquent de faux bulletins de notes pour passer entre les mailles du filet », avoue le proviseur.

Outre sa volonté de combattre l’indiscipline depuis qu’il est arrivé à la tête du lycée scientifique de Bertoua, Michel Albert Mbondo souhaite également relever la performance de ce lycée dans le classement national, souligne le journal. Pour ce faire, « durant la période des congés, nous avons continué sa dispenser les cours de remise à niveau aux élèves en classes d’examens ». À côté de cela, le lycée scientifique de Bertoua fait face au problème d’insécurité avec son voisinage. En dehors des salles de classes sécurisées par une barrière, les riverains ont transformé les aires de jeu externes en séchoirs. La construction d’une autre barrière est souhaitée par l’administration.

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez