Cameroun - Extrême-Nord: Soupçons de corruption autour des dons de Paul Biya aux élèves déplacés

Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 20-Apr-2017   22337 5
Username:
Password:
Muana Oli   02017-04-20 23:13
#1
Muana Oli c'est qui le serpent?//

La justice, téléguidée ou pas
      0
Haut Lieu   12017-04-20 14:43
#2
Muana Oli c'est qui le serpent?
      0
Muana Oli   12017-04-20 13:47
#3
"La chèvre broute là où elle est attachée, même si après le serpent vient la mordre"
      0
Africain   22017-04-20 12:10
#4
@ Seidou Haman

《 J'ai ete entendu , mais qui suis-je dans cette .... . . . . . . de detournements qui me voudraient 》

Quel voleur dans cette Republique a deja assume ses responsabilites ? Tous nient toujours les faits , et ca aurait ete une tres Grande surprise pour moi que vous acceptiez les faits .

Continuez de porter le sang des innocents sur vos Tetes , Un jour vous rendriez compte .
      0
Sergydukamer   22017-04-20 08:05
#5
Continuez à boire le sang des victimes inocentes.

ça vous callera au cou.
      0
Des sacs de riz destines aux eleves Archives
L’Œil du Sahel en kiosque le 18 avril 2017 soutient que les dons du Chef de l’Etat aux déplacés sont détournés par des autorités administratives et les chefs d’établissement.

 C’est un gros scandale que révèle notre confrère. Sans ambages, le journal écrit que « les dons du Chef de l’Etat destinés aux élèves déplacés à l’Extrême-Nord, sont détournés par certains responsables. Des sacs de maïs, des cartons de tomates en sachet, des sacs de riz, des livres et de l’argent en espèce ont souvent changé de destinataires pour se retrouver chez les autorités administratives et certains responsables d’établissement ».

Aussi, apprend-on, le commissariat spécial du Mayo-Tsanaga a ouvert une enquête afin de tirer la situation au clair. « C’est ainsi que les proviseurs du lycée bilingue de Mokolo, Vandi Joseph ; du lycée d’Ouzal, Kouma Jean de Dieu ; du lycée de Mozogo, Salli Gabriel ; du lycée de Tourou, Watchouri, et même le délégué départemental des Enseignements secondaires, Seidou Haman, ont défilé devant le commissaire spécial du Mayo-Tsanaga à Mokolo », renseigne notre confrère.

Il en ressort, écrit le trihebdomadaire que « ces responsables sont soupçonnés d’avoir établi une liste fictive des élèves déplacés devant bénéficier des donc du Chef de l’Etat, tandis que les autorités administratives, elles, sont soupçonnées d’avoir distrait les frais devant servir à la distribution dudit don ».

De son côté, le délégué départemental des Enseignements secondaires réfute l’idée de détournements. « J’ai été entendu, mais qui suis-je dans cette affaire qui défraie la chronique aujourd’hui dans le Mayo-Tsanaga ? Je ne comprends pas pourquoi on parle de détournements qui me viseraient », s’insurge Seidou Haman.

Auteur:
Jean-Marie NKOUSSA
 contact@cameroon-info.net
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez