Cameroun - Faits divers: Un Camerounais défèque dans l'avion pour s’opposer à son rapatriement (Vidéo)

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 30-Jun-2017   11081
Il défèque dans l'avion pour s’opposer à son rapatriement Capture d'écran
Alors que ce dernier avait été menotté et mis dans l’avion pour retourner de force dans son pays, il a eu la petite idée de déféquer sur son siège, question de faire annuler le vol et de contraindre les responsables de la compagnie à faire descendre les passagers de l’avion.

Selon Afrik Mag qui relaie cette information, les faits se sont produits, il y a quelques semaines dans une compagnie française de transport aérien. Les autorités françaises avaient pris la décision de rapatrier un jeune Camerounais dans son pays.

Dès l’instant où le jeune homme a déféqué, apprend-on, l’odeur insoutenable des déchets s’est répandue dans l’avion, ce qui a conduit les passagers à descendre immédiatement.

Visiblement, le coup de ce dernier a marché. Dans la vidéo, l’on peut entendre le jeune Camerounais crier «j’ai gagné… Ah oui oui». Une façon pour ce dernier de dire qu’il a réussi à faire annuler le vol, et par conséquent, son rapatriement a échoué.

Le jeune homme a par ailleurs fait savoir aux responsables de ladite compagnie et aux agents de police qu’il recommencera au cas où l’on tenterait encore de le rapatrier. D’ailleurs il a indiqué qu’il est «un guerrier, un enfant du quartier «New-Bell», un quartier réputé être parmi les quartiers les plus difficiles de la ville de Douala.

Les responsables de la compagnie lui ont fait savoir qu’il ira en prison pour l’acte qu’il venait de commettre. Ce dernier a indiqué qu’il n’avait pas peur de la prison, et d’ailleurs, il y a déjà séjourné pendant 7 mois.

Aux dernières nouvelles, rapporte Afrik Mag, le jeune homme a été rapatrié. Le service sanitaire en collaboration avec les agents de la police lui a administré une injection qui l’a fait dormir jusqu’à son arrivée au Cameroun. Dans l’une des poches de son pantalon, les policiers auraient introduit 250 euros pour qu’il puisse facilement rejoindre sa famille.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez