Cameroun - FECAFOOT/Dieudonné Happi: «Le Comité de normalisation n’a jamais sollicité la prorogation de son mandat»

Par Fred BIHINA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 04-Oct-2018   3214
Me Dieudonne Happi - Yaounde, 14/03/2018 CIN Screen Capture
Le président du Comité de normalisation souhaite en finir avec le processus électoral à la FECAFOOT.

Invité du 19h50 de Canal 2 international mercredi, Me Dieudonné Happi est aussi revenu sur la visite surprise du président de la CAF au Cameroun, tout comme ses rapports avec le ministre des Sports et de l’Education Physique. Cameroon-info.net vous propose l’intégralité de l’entretien. (Les questions sont de la rédaction).

Question : Après la visite président de la CAF à Yaoundé, les camerounais peuvent-ils désormais préparer sereinement la CAN 2019 ?

D. Happi: Certains ont estimé que le président Ahmad avait l’intention de retirer la CAN au Cameroun. Cela est absolument inexact, je peux l’affirmer de manière ferme. Ce qu’il y a c’est que le Cameroun est un pays à diplomatie discrète. Depuis longtemps, nous savons très bien comment les choses se passent, si vous avez remarqué le gouvernement camerounais travaille dans la sérénité, les chantiers avancent normalement. Et si je peux aller plus loin, c’’est que le président Ahmad, au-delà de ce qu’on peut penser, c’est quelqu’un qui a énormément d’admiration pour le Président Paul Biya. Il me l’a dit à mainte reprises aussi bien dans l’intimité que publiquement. Il ne faut pas occulter également que vous avez Samuel Eto’o dont le président Ahmad a également parlé. Il vous a dit qu’il a rarement vu des gens aussi patriote, qu’il ne se passe pas 15 jours sans que Samuel Eto’o puisse le relancer à propos du dossier du Cameroun. Simplement, il faut dire également dire une chose et c’est ce qui m’étonne le plus chez mes compatriotes, partout lorsque nous allons aux réunions de la FIFA ou de la CAF, les gens sont extrêmement étonnés de la manière avec laquelle les Camerounais disent un certain nombre de choses sur leur pays. Le président Ahmad a donné un exemple extrêmement pertinent : qu’on lui avait dit qu’entre l’aéroport et la ville de Yaoundé il y a des nids de poule partout. Nous sommes partis de l’aéroport de Yaoundé jusqu’en ville et il a été extrêmement surpris de constater qu’il n’y avait pas un nid de poule entre l’aéroport et la ville en dehors où il y a des travaux.

Question : La première sortie des Lions Indomptables sous l’ère Seedorf n’a pas été convaincante. Que fait le Comité de normalisation pour que l’équipe nationale présente un meilleur visage face au Malawi les 12 et 16 octobre prochains ?

D. Happi: Je vais d’abord vous que le match des Comores, on avait beaucoup de problèmes notamment sur l’état du stade. Ensuite, c’était la première sortie de Seedorf. Mais je peux vous dire que le Cameroun vient de bénéficier des entraîneurs extrêmement compétents, brillants et rigoureux. Notre équipe nationale avait besoin de quelqu’un comme Seedorf. Je n’ai aucun doute que les choses vont aller en s’améliorant. Pour la préparation du match contre le Malawi, chaque secteur de la fédération fait son travail…Vous savez, le ballon est rond et il peut aller dans n’importe quel sens. Ce qui importe pour nous, c’est qu’au résultat d’un match, que nous n’ayons jamais à regretter et à nous dire que si on avait telle ou telle chose ça aurait mieux marché.

Question : La presse vous dit en froid avec le ministre des Sports. Qu’en est-il exactement

D. Happi: Vous savez, la presse dit beaucoup de choses. J’ai d’excellentes relations avec le ministre des Sports et de l’Education physique qui nous apporte constamment le soutien nécessaire dans la réalisation de notre mission, ses collaborateurs sont régulièrement mis à notre disposition, sa porte est ouverte à tout moment et nous travaillons main dans la main. Ce qui importe pour le ministre et moi, c’est l’intérêt du Cameroun.

Question : Vous avez convoqué l’Assemblée générale extraordinaire d’adoption des nouveaux statuts de la FECAFOOT pour le 10 octobre prochain. Pouvez-vous garantir qu’au bout il y aura l’élection du président de la fédération et qu’il n’y aura plus une autre prorogation du mandat du Comité de normalisation ?

D. Happi: Le Comité de normalisation n’a jamais sollicité une seule fois depuis un an, la prorogation de son mandat. Le premier mandat du Comité de normalisation a été prorogé par une décision unilatérale de la FIFA qui souhaitait notamment la modification de la loi. Le 2è report qui a eu lieu au mois d’août dernier, c’est à la demande des autorités camerounaises à cause du chevauchement entre les élections à la FECAFOOT et l’élection présidentielle qui sont deux élections qui touchent l’ensemble du territoire. Récemment, l’Assemblée générale avait été projetée pour le 27 septembre et c’est également les autorités de mon pays qui ont souhaité que cette assemblée générale puisse avoir lieu après le 7 octobre. Effectivement, nous l’avons fixée au 10 octobre et j’espère que les acteurs du football du Cameroun apporteront du leu pour que nous puissions sortir de cet imbroglio avec une fédération solide et nouvelle.

Fred BIHINA

 

Auteur:
Fred BIHINA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez