Cameroun - Festivités du 20 mai: La marine nationale engage 4 de ses patrouilleurs dans une tournée dans le golfe de Guinée

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-May-2017   86 0
Username:
Password:
Un équipage de la marine camerounaise à bord du Dipikar Archives
Objectifs de l’opération: Participer «à sa façon» à la sécurisation du Golfe de Guinée, espace bi-régional Cedeao-Ceeac, qui va du nord du Sénégal au sud de l’Angola.

Selon Cameroon Tribune en kiosque ce vendredi, la campagne, lancée lundi dernier du port de Douala, implique en tout quatre navires de guerre camerounaise: outre «La Sanaga», qui séjourne depuis hier, 18 mai 2017, dans les eaux gabonaises et plus spécifiquement à Libreville, chef-lieu de la province de l’Estuaire et capitale du pays, il y a «Le Dipikar», qui a pris la destination de Pointe-Noire au Congo, «Le Ntem», parti pour Calabar au Nigeria, et le navire «Ebodje», qui a mis le cap sur Malabo en Guinée équatoriale.

La mission de chacun de ces patrouilleurs s’inscrit dans le cadre d’une tournée régionale de la flotte marine, et dans une campagne de promotion de l’architecture de sécurité et de sûreté maritimes dans le Golfe de Guinée.

«C’est une grande première. C’est la première fois que la Marine nationale déploie simultanément quatre navires dans quatre pays différents», a déclaré à la presse un officier supérieur de la Marine à Douala lundi dernier, en détaillant les objectifs de l’opération, rapporte le journal.

Selon cette source, Il s’agit, pour le Cameroun, de participer «à sa façon», à la sécurisation du Golfe de Guinée, espace bi-régional Cedeao-Ceeac, qui va du nord du Sénégal au sud de l’Angola. Soit une façade maritime de six mille kilomètres, une superficie totale d’environ 11,8 millions de km2 et une population de quelque 470 millions d’habitants.

Entre autres, les menaces générales dans le Golfe de Guinée sont: le terrorisme maritime, la piraterie et les vols à main armée, le trafic d’êtres humains, d’armes et de stupéfiants, la pêche illicite, non déclarée et non réglementée, le trafic et le siphonnage du pétrole brut en mer, les déversements de déchets toxiques en mer, etc.

«Nous voulons rassurer nos voisins et partenaires sur notre capacité navale», explique l’officier supérieur de la Marine susmentionné. Le choix de la période de ce déploiement, fixé pendant les festivités de la fête nationale du Cameroun, n’est pas fortuit. Il s’agira aussi de célébrer le 20 mai avec ces pays voisins, et avec les compatriotes qui y résident.

S’agissant du patrouilleur «La Sanaga», il devrait, selon des informations obtenues par CT, donner une réception à son bord ce vendredi 19 mai, avant que l’équipage ne prenne part à celle que donnera l’ambassade demain, jour-J.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez