Cameroun - Fin du suspense: Le Conseil constitutionnel a rejeté le recours du candidat Maurice Kamto après environ deux jours de débats de haut vol

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Oct-2018   15786
Les membres du Conseil constitutionnel Archives
Si le verdict rendu par Clément Atangana, le président de la haute juridiction était prévisible, les plaidoiries des avocats du candidat Maurice Kamto ont captivé l’auditoire pendant de longues heures.

Le président du Conseil constitutionnel l’a avoué publiquement : l’unique requête du candidat Maurice Kamto en annulation partielle de la Présidentielle 2018, a été épuisante. Si le mardi 16 octobre 2018, il a facilement évacué en l’espace de quatre heures, 16 recours dont celui du candidat Cabral Libii, déclarés irrecevables dès la forme, le magistrat hors hiérarchie Clément Atangana a rendu ce jeudi 18 octobre 2018, son verdict sur le recours du candidat Maurice Kamto, après environs deux jours de débat de haut vol.

Dans la sentence prononcée ce jeudi à 19h 15 au sujet de la requête de Maurice Kamto, le président Clément Atangana a suivi les conclusions du rapporteur-conseiller qui avait déclaré mardi dernier au bout de son exposé, « le recours de Maurice Kamto recevable sur la forme mais rejeté sur le fond car non fondé ».

A la suite du conseiller rapporteur, les avocats du candidat Maurice Kamto, une dizaine, ont défilé à tour de rôle à la barre pour exposer toutes les preuves et les arguments afin de convaincre que le scrutin du 07 octobre 2018 a été émaillé d’une kyrielle d’irrégularités et d’incidents. Le conseil du candidat du MRC a profité de cette exposition internationale pour dénoncer en mondovision toutes les décisions du gouvernement et d’ELECAM (l’organe chargé de l’organisation des élections) qui, selon la défense, entrave une organisation juste, libre et transparente de la Présidentielle 2018.

Pendant les plaidoiries des avocats de Maurice Kamto et de temps en temps du président du MRC lui-même, les adversaires sont aussi intervenus pour battre en brèche la démonstration des plaignants. Par exemple, Maitre Gabriel Eyango, avocat du RDPC, parti politique au pouvoir, a demandé au Conseil constitutionnel de déclarer irrecevables les pièces produites séance tenante par le conseil du candidat Maurice Kamto « parce qu’elles sont versées hors délai ».

Après avoir rendu le verdict,  le Président Clément Atangana a rouvert le dossier du candidat Joshua Osih du SDF. C’est le dernier recours. Mais, les résultats du scrutin du 07 octobre 2018 ne seront pas publiés ce jeudi. Ils sont annoncés entre le samedi 20 octobre et lundi 22 octobre 2018.

En attendant, une majeure partie du peuple camerounais manifeste de diverses manières sa satisfaction au sujet de la prestation des différents avocats pendant l’audience de ce contentieux post-électoral.

« Cette audience à la Cour Constitutionnelle est d'autant plus instructive qu'elle ouvre une ère nouvelle pour la défense des droits légitimes et donne un galon à la démocratie camerounaise » estime enchanté, Estache Guidjio, qui suit depuis trois jours cette audience avec beaucoup de passion.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez