Cameroun - Finances: Le Gouvernement négocie actuellement un accord avec le Fonds Monétaire International

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Feb-2017   8100 16
Username:
Password:
Douallaetingue   02017-02-19 13:33
#1
A moins que le pétrole camerounais soit en permanence de mauvaise qualité, et qu'il ne soit vendu qu'aux français, le prix du baril de pétrole a commencé à "grimper" il y a déjà quelque temps, un peu avant la fin de l'année dernière. Si bien que pour un pays comme la France, les usagers subissent déjà la hausse du prix du pétrole. Alors, une fois pour toutes il faudrait mettre la fluctuation du prix du baril du pétrole au centre de notre économie.
      0
Mengap   22017-02-18 14:02
#2
Le retour du FMI après près une décennie de répit !
C'est vrai avec la baisse du prix du pétrole le gouvernement a du mal a tenir ses engagements donc le FMI revient pour l'obliger à faire des coupes drastiques dans le budget avec une politique d'austérité. Les moments plus difficiles arrivent pour les populations et surtout les créanciers de l'Etat ?
      0
Pablopic   12017-02-18 03:47
#3
VRAIMENT?! Dites moi que ce sont des fake news svp!
      0
Muana Oli   32017-02-18 02:44
#4
Avec autant de prêts la génération à venir va devoir batailler pour rembourser ceux qui ne le seront pas encore hein...
      0
Le Patriot   72017-02-18 01:34
#5
@Goodman
En signant un decret non mon frere.C'est sur tres hautes instructions du president de la republique,iln y aura pas d'austérité,il l'a décreté.
      0
Djeli   102017-02-18 00:00
#6
"...[]..A peine sortis de leurs griffes on s'invite a y rentrer de nouveau...[]..."

"ON" est mis pour qui.
Pour les voleurs du rdpc et compagnie, je suppose.

Moi en tant que camerounais, je n'ai invité personne, car je ne me sens pas représenté par le voleur en chef qui est à Etoudi.
Je sais que j'aurais mieux géré la pays, ne serait ce qu'avec zero court séjour privé, ça nous aurait fait beaucoup d'économie.
      0
Atangal   122017-02-17 21:43
#7
Le FMI n'oblige personne à recourir à ses services!
Ce sont les mauvaises cigales qui implorent le FMI de venir à leur secours tout en les désignant à la vindicte populiste.
C'est le FMI qui oblige le Cameroun à entretenir des ONG appelées entreprises publiques, à acheter pléthore de voitures de luxe, à recruter en masse dans la fonction publique....??????
Faut pas être doué en économie pour savoir que si tu dépenses plus que tu ne gagnes, un jour tu vas avoir de gros problèmes!
      0
Vially   112017-02-17 21:34
#8
Fmi rime avec austerite, tu pretes alors tu dois serrer la ceinture, avec la guerre contre les islamistes quatari et saoudiens, la baisse du petrole, la baisse des recette fiscales du aux ape comment popol compte rembourser sans agresser le pauvre contribuable?? Ce sont les camerounais qui vont payer la facture donc il y aura austerite veut ou pas. Surtout si au lieu de faire la promotiin du prive cameroun on fait la promotiin du prive francais...
      0
Goodman   162017-02-17 18:55
#9
Tenez de l autre ministre de l économie ? Le chef de l'État a prescrit de faire en sorte que cet accord ne crée pas l austérité ??? En faisant comment? Ah la navigation à vue comme programme de gouvernement...
      0
Nyambarindon   62017-02-17 18:54
#10
«... pour mieux structurer les efforts d’ajustement de leurs États, les accompagner vers une sortie de crise ..».(sic)

des "ajustements structurels" a la "structuration des efforts d'ajustement".

admirez les nuances

A peine sortis de leurs griffes on s'invite a y rentrer de nouveau.Alors même que les séquelles des précédents ajustements elles sont toujours la:

Notamment dans l’EDUCATION et dans la SANTE, ou l'on avait mis a la porte des milliers de personnes.
L'une des rampes de lancement des initiateurs de la crise dite anglophone d'aujourd'hui découle justement des actions insensées implémentes par les prédateurs fmi/bm dans les années 90 en Afrique et plus particulièrement au Cameroun.
      0
Rounka   222017-02-17 18:11
#11
pauvre vieux sénile , si tu n'as pas les moyens de ta politique tu seras oblige de faire la politique de tes moyens Ahidjo t'a donne un pays ou tous les indicateurs économiques clignotaient VERT ; un pays a revenu moyen (emmergent) ; un taux de croissance qui oscillait entre 8%-10% ; un taux d'endettement très faible ; des institutions stables
tu as reuissi en ci peu de temps a classer 2 fois ce pays au premier rang des plus corrompus du monde ; tu as reuissi également a le rendre pays pauvre très endetté ; par tes décisions tribalistes tu es entrain de déstabiliser un pays ou les citoyens se sentaient unis
je ne sais pas ce que tu as a la place du coeur , il y'a quelques jours tu louais le patriotisme des jeunes footballeurs quint remporte la CAN ; par contre toi tu exhibes ton patriotisme par tes séjours prives dans des hôtels luxieux en EUROPE ; tu choisis le népotisme , le clientelisme comme le seul moyen de "gouverner"
      0
Bidi Bi Tan   132017-02-17 16:56
#12
Revez toujours! Bon sens avec des gens au pouvoir qui ne croient pas a la meritocratie? Ils veulent remplir l administration des freres de village qui ne foutent rien a longueur de journee, cela a bel et bien un coup. Juste pour rappel, le FMI ne vient jamais sans avoir ete invite, dans le cas du Cameroun, les annees de gabegies, de pillage systematique, et de tribalisme d etat se font deja ressentir. Mais est ce qu ils vont apprendre de leur navigation a vue? Bien sur que non, ne vous faites pas trop d illusion, comme dit un viel adage, chasse le naturel....
      0
Sergydukamer   92017-02-17 16:49
#13
Le Cameroun n'a besoin d'aucun accord avec le FMi.

Juste le bon sens dans la dépense publique, et les bonnes pratiques managériales et le tour est joué.

No FMI!!!
      0
Ndokoti    372017-02-17 15:52
#14
Ricky,
Le FMI est le bourreau des mauvais gestionnaires et le Cameroon est leader dans ce secteur. Le pays est béni avec tout. Il suffit d'avoir une équipe de bons gérants méritant issus de n'importe quelle tribu pour lancer ce pays. Ouvrir les portes a la concurrence économique, imagine si dans chaque région il yavait des compagnies d'eau, électricité privees? Octroyer des contracts a des privés pour des infrastructures publiques mais le pays serait loin.... mais comme l'esprit du colon français et ses sous préfets règne encore, on attendra la mort des biya etc pour adapter le projet. La France ne fait pas peur à cette nouvelle génération. Voyez comment les jeunes français d'immigrés brûlent ce vieux pays nuit et jour... une nouvelle vague de leaders coupera cette corde desclavage et récupéra le destin du pays. Le temps a sonné.....
      0
Ndokoti    372017-02-17 15:42
#15
Ce fainéant de Biya est foire. Il a mangé tout le budget. les revenus douaniers sont en baisse de 50%, le baril de pétrole est à terre et comme le konnarrd ne produit aucun produit fini à vendre sur le marché international, les promesses a cours de milliards de gauche à droite.....il cherche qui escroquer.
Le rythme de vie du Suisse et sa famille de fous, Les guerres déclarées contre boko haram, le massacre des frères et sœurs anglophones affectent ses ressources.
Que fait t il alors? Il s'endette pour payer le salaire de ses frères qui sont dans l'armée et autres postes administratifs.
Alors l'escroc se tourne vers la diaspora pour venir investir ( Hahahaha ), minalmi....... le FMI t'aura par les testticlle.. cette fois ci tu vas comprendre pourquoi tu as signe les accords des APE, pourquoi tu as refusé de faciliter le retour de la diaspora à investir.
Tara, man no run. He go bad for cameloon
      0
Ricky   122017-02-17 15:23
#16
Oh non pitié pas le FMI ! Le bourreau des pauvres.
      0
Christine Lagarde et Paul Biya Guetty
Selon le ministre de l’Économie, Louis Paul Motaze, le Chef de l’État, Paul Biya, a prescrit de faire en sorte que cet accord ne crée pas l’austérité.

En inaugurant le pavillon France, qui regroupe les entreprises françaises venues participer à la 6e édition du salon international de l’entreprise, de la PME et du partenariat (Promote 2017), le ministre de l’Économie, Louis Paul Motazé, a révélé que le Gouvernement camerounais négocie actuellement un accord avec le FMI.

Mais, l’orientation qui a été donnée par le Chef de l’État, a-t-il précisé, c’est de faire en sorte que cet accord ne crée pas l’austérité, rapporte Cameroon Tribune du 17 février 2017. «Nous, au ministère de l’Economie, nous pensons qu’il n’y a qu’une seule façon de le faire», a ajouté le ministre, expliquant que «quand bien même on aurait à réduire telle dépense ou tel investissement, qu’on continue de créer les richesses et la croissance. Le Gouvernement pense que la meilleure façon de créer la richesse, c’est la promotion du secteur privé».

Selon certains observateurs, ces négociations devraient aboutir à la mise en place d’un plan de redressement de l’économie camerounaise, qui n’échappe pas aux affres de la baisse des cours mondiaux des matières premières, notamment ceux du pétrole brut.

Lors du Sommet extraordinaire des chefs d’État d’Afrique centrale sur la situation économique et monétaire dans la zone CEMAC qui s’est tenu le 23 décembre 2016 à Yaoundé à l’initiative du président Paul Biya,  21 résolutions avaient été prises au terme des échanges. Les Chefs d’État avaient opté de solliciter l’appui du FMI.

Au treizième point des résolutions finales, les Chefs d’État avaient «décidé d’ouvrir et de conclure à brève échéance, des négociations bilatérales avec le FMI, pour mieux structurer les efforts d’ajustement de leurs États, les accompagner vers une sortie de crise et les aider à mettre en place les conditions d’une relance vertueuse et durable de leurs économies».

Selon Cameroon Tribune, la négociation en cours d’un accord entre le Cameroun et l’institution de Bretton Woods s’inscrit, par conséquent, dans le cadre de la mise en œuvre de cette résolution. C’est une suite logique des événements.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez