Cameroun - Football: Qui est Me Dieudonné HAPPI, président du Comité de normalisation de la FECAFOOT ?

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 08-Sep-2017   18746 26
Username:
Password:
John Doe Walker   22017-09-10 13:32
#1
Rules and regulations can only go so far. Do not expect miracles. Nothing in Lycee Bilingue de Molyko makes any of us to have a high moral value. We are all Cameroonians and our individual devotion will determine the impact of any future rules and regulations.
      0
EdyBlack   12017-09-10 02:20
#2
Et de 2002 à 2017, plus rien ou a-t-il carrément fait le mort ? Très occupé entre le barreau et la politique, autant dire que ce messie ignore le monde qu'il doit sauver !!
      0
Ebango   22017-09-09 13:16
#3
Le Cameroun qui ne change pas.
      0
Ebango   32017-09-09 13:15
#4
Le Cameroun qui ne chance pas.

Le choix de Happi est à l'évidence un compromis entre FIFA, la CAF et les autorités camerounaises. Classique au 237. On sauve la face, on se la joue nayoh nayooh avec quelqu'un qui ne va pas secouer le cocotier. Un autre tour de passe passe.

Ce n'est qu'un répis. Ça n'augure rien de bon. Le Cameroun est tellement corrompu qu'une révolution est désormais la voie de sortie. Mais bon, observons la suite.
      0
Nyambarindon   32017-09-09 11:57
#5
On attend de voir ce qui sortira de ce CN2 comme statuts,qui soient en conformité,autant avec les prescriptions fifa qu'avec les lois du cameroun.Dans la forme et dans le fond.

@Lenoir
En colportant un mensonge,tu auras souillé ta crédibilité.
Pour cela,toi-même tu sais ce qu’il y a à faire,pour le « rituel de lavage »..
      0
Lokito   22017-09-09 09:56
#6
au moins un nouveau visage, en effet ce "copier coller" de @otric ngon est bon mais il serait mieux qu'il investisse personnellement pour savoir ce que me happi aurait fait de 2003 jusqu'au 08.09.2017.

notre frère @lenoir s'est excusé pour nous avoir fait de bell le nouveau homme fort du commité de normalisation. mais ici une fois de plus bell a montré qu'il est très intelligent. ce serait pour lui un cadeau empoisonné.

j'espère que me happi ne va pas se lancer aussi dans la margouille avec les a roko et cie pour nous ramener les mêmes voleurs et les mêmes incompétents à la fécafoot.

je propose à me happi d'exclure tous ceux qui de prêt ou de loin ont eu une responsabilité à la fécafoot comme evtl. candidant.
      0
Gadjere   22017-09-09 08:27
#7
Le fait qu'il ne soit pas un cacique du parti au pouvoir me rassure. J'espère pour lui qu'il mettra la transparence au centre de son séjour à Tsinga. Que lui et son équipe se mettent au travail, nous informent sur leur feuille de route, et nous fassent un compte rendu régulier de leurs activités et de l'avancement de la normalisation de cette maison. Si des bâtons sont mis sur leur route, nous le saurons.
Pas de chasse aux sorcières ! Personne ne doit être banni du processus électoral à la fin de cette normalisation, hormis toutes les personnes travaillant de près avec le comité de normalisation.
      0
Adama10    32017-09-09 01:21
#8
Je suis satisfait car Me Dieudonné HAPPI est un proche et tchinda de Samuel Etoo fils.

Il vient aider Bell ou Abdou a atteindre enfin la presidence de la Fecafoot afin que les lions ne perdent plus jamais et qu'il n y ait plus jamais d'interference de la Presidence de la republique dans le football.

Dans tout autre cas de figure, Abdou ira au TAS deposer un autre 30 millions pour sa enieme plainte.
      0
Dibobe   102017-09-09 01:01
#9
Mengap:
" @Goodman
Va regler tes problèmes avec Bello Bouba tout seul et laisse nous parler de foot ?"
Bien parlé frerot.

En fait à ceux qui apprecit l'article, je suis plutôt tès décu par Otric Ngon. Il nous fait du copier-coller sur une description erronnée:
- La description date d'au moins 10 ans (puisqu'il ya le vide 2002 à nos jours) CATASTROPHIQUE!!
- La description laisse une grande place à la politique alors qu'on est ici sur un terrain qui se veut apolitique.

Quelques infos sur Me Happi:
- Son cabinet est maintenant à Douala
- Il est bien illustré lors de ses defenses pour les victimes d' Epervier comme Col Ethondé
- Il est bien connu dans le milieu du foot: en 2014, il fustige la gestion des Lions après leur débacle , il est conseil d' Etoo et je crois même de Kanouté ou Adebayor....
      0
Lamontagne   92017-09-08 23:46
#10
Maître Happy congratulation et bonne chance, les mécontents seront toujours mécontents..
      0
Bernardint   142017-09-08 22:46
#11
@Edson m'a bien fait rire avec sa maxime : "Les Bams sont trop forts: On finit toujours par leur donner ce qu'ils n'ont pas demandé."
------------------------------------------------------
@Mandouka

"Très belle plume"

Êtes-vous sérieux ? Vous parlez de plume ! Elle semble bien penchée. Examinez cette introduction.
_______________________________________________________________________
"Nommé vendredi 8 septembre 2017 par la mission conjointe FIFA/CAF, Me Dieudonné HAPPI devra sortir le football de l’anarchie dans lequel il est actuellement plongé, en rédigeant de nouveaux statuts qui soient en conformité avec les statuts et standards de la FIFA ainsi qu’avec la législation nationale obligatoire en vigueur."
-----------------------------------------------------------------------------
"C’est un avocat qui correspond trait pour trait à la représentation que l’on se fait de cette profession auréolée de prestige. Où le paraître l’emporte sur l’être."
---------------------------------------------------------------
Y comprenez-vous quelque chose ? Pas moi. Pouvez-vous me dire l'importance du ‘’point’’ après le mot "prestige". Etait-ce pour faire deux phrases quand une seule suffisait ? Le reste est de la même veine : un style ampoulé, une ponctuation hasardeuse... N'en rajoutons pas ! Là n'est pas l'objet débattu ici. Espérons que Me Happi réussira enfin ce que les camerounais espèrent de leur organisation footballistique : la FECAFOOT. Il faut avouer qu’après la catastrophe Owona, un bourricot ferait l’affaire.

En tout cas, je lui adresse tous les voeux de réussite du Jardinier.
      0
Misterno   42017-09-08 22:29
#12
"l'oiseau rare"...
      0
Misterno   82017-09-08 22:27
#13
La FIFA a donc trouver "l'oiseu rare".... seulement avec toutes ces acrobaties teintées de politique, je crains plutôt un mélange de genres. Any way, wait and see, et Bonne chance.
      0
LENOIR   122017-09-08 21:12
#14
@Moh Manyu

Oui Mister, my Brother, j'en suis depuis gene surtout que mon Nyamoro @Toukari [+ m'avait remercie, un remerciement tres appuye.

L'erreur etant humaine j'ASSUME. Ce n'etait volontaire sinon que ANIME dans le seul SOURCIS DE PARTAGER avec vous autres l'INFORMATION ATTENTUE dont malheureusement etait fausse.

Toi et les autres ne me tenez pas rigueur!
      0
Mengap14    102017-09-08 21:04
#15
@Goodman

Va regler tes problèmes avec Bello Bouba tout seul et laisse nous parler de foot ?
      0
Edson10    172017-09-08 20:45
#16
Les Bams sont trop forts: On finit toujours par leur donner ce qu'ils n'ont pas demandé.
      0
Goodman16    122017-09-08 20:19
#17
D'où sort il? Sur quelle base l'a t on choisi ? Et qui l'a proposé ? Un ami de Bello Bouba tribaliste devant l'éternel et les hommes, il pense qu'il est l'héritier d'Ahidjo cet homme qui trahi la coordination des partis d'opposition en évinçant Samuel Eboua de la tête de l'UNDP , attendons pour voir mais un homme sérieux ne peut pas marcher avec Bello Bouba.
      0
Mengap   82017-09-08 19:54
#18
Lire "Ce qui est un bon présage"
      0
Mengap   212017-09-08 19:51
#19
Enfin une bouffée d'Air frais dans ce pays, où nous sommes habitués aux même corrompu qui ratissent tous les postes depuis des décennies. Ce qui un bon prémisse de l'Après RDPC-Biya. Le Cameroun ne manque pas de compétences!
      0
Moh Manyu   152017-09-08 19:19
#20
Me Lenoir vous fîtes de la sorte que Grand Toukari tomba dans votre empressement ! Vos excuses sont acceptées !
      0
Mandouka   72017-09-08 18:56
#21
M. Moh Manyu
Vous m'avez retiré les mots de la bouche.
Je m'apprêtais à écrire que c'est de loin le plus beau texte de M. Otric depuis que je lis les articles de CIN. Mais j'ai eu le réflexe de relire avant de commenter. Et hélas, le texte n'est pas de lui.
La belle description a été faite par les soins d'un journaliste de la crtv.
En tout cas j'ai apprécié. Très belle plume.
      0
Mandouka   182017-09-08 18:56
#22
M. Moh Manyu
Vous m'avez retiré les mots de la bouche.
Je m'apprêtais à écrire que c'est de loin le plus beau texte de M. Otric depuis que je lis les articles de CIN. Mais j'ai eu le réflexe de relire avant de commenter. Et hélas, le texte n'est pas de lui.
La belle description a été faite par les soins d'un journaliste de la crtv.
En tout cas j'ai apprécié. Très belle plume.
      0
Maguida   132017-09-08 18:34
#23
Donc c'est un qui mange à tous les râteliers
      0
LENOIR   312017-09-08 18:16
#24
@Moh Manyu

Mister Moh, my brother! Tu m'as taquine sur un autre lien. hier j'ai partage une information puisee ailleurs, j'y ai joint la source. Je ne l'ai pas fait expressementm je croyais partager une bonne information. Je m'en excuse si l'information s'est averee eronee vu que c'est une autre personne qui apparait nommee en la personne de Me Dieudonne HAPPI ala place de Joseph Antoine BELL dont l'article avait fait president dudit Comite.

Toutes mes excuses pour cela!
      0
Yoyo514    152017-09-08 18:02
#25
Qu est ce qu il devient depuis 2002 pour réapparaître en 2017.
Le journaliste de Crtv n est pas sérieux dans sont travail . Il chute sans éclairer ses lecteurs.
Voila une des raisons je ne regarde plus cette TV dont les journalistes sont parfois médiocres malgré le gros budget.
      0
Moh Manyu11    132017-09-08 17:52
#26
Mr Otric Ngon,ici,pour moi est votre meilleur papier ! Un vrai style journalistique !
      0
Me Dieudonné HAPPI Archives
Nommé vendredi 8 septembre 2017 par la mission conjointe FIFA/CAF, Me Dieudonné HAPPI devra sortir le football de l’anarchie dans lequel il est actuellement plongé, en rédigeant de nouveaux statuts qui soient en conformité avec les statuts et standards de la FIFA ainsi qu’avec la législation nationale obligatoire en vigueur.

Sur cette base, il devra conduire de nouvelles élections d’un bureau exécutif à la Fédération camerounaise de football. Ci-dessous, un portrait du désormais homme fort de Tsinga, dressé il y a quelques années par nos confrères de la CRTV.

C’est un avocat qui correspond trait pour trait à la représentation que l’on se fait de cette profession auréolée de prestige. Où le paraître l’emporte sur l’être. Où le chic et le clinquant sont la règle. Où l’on cultive l’art de la rhétorique et des tournures de phrases à n’en plus finir. Il ne faut donc surtout pas être un homme pressé lorsqu’on aborde Maître Happi. Car son visage ferme s’illumine instantanément et il devient intarissable avec de grands gestes expressifs. Pourrait-il en être autrement pour cet homme né le 26 novembre 1951 qui a réalisé son rêve d’enfance, celui d’être avocat. C’est cette ambition tenace qui a guidé sa scolarité tel un fil d’Ariane.

Après des études secondaires aux lycées de Buéa et de Manengouba, il passe finalement son bac dans un lycée français. Dès lors, le jeune Dieudonné se voit déjà. Il se plonge résolument dans des études de droit aux universités de Rouen et d’Angers. Un DEUG, une licence et une maîtrise en droit sont au bout de son cursus. L’étudiant se rapproche ainsi de son rêve. Parti du Cameroun en 1977, il prend l’avion du retour en 1981 où il a rendez-vous avec son destin.

Admis en stage d’avocat en 1983, il peut en 1985 enfiler la tant désirée robe noire qui lui permet de siéger au sein de l’ordre national des avocats. Fuyant la saturation qui guette les grandes cités Douala et Yaoundé, il se met dans la peau de pionnier en allant ouvrir son cabinet dans la toute nouvelle province de l’Extrême-Nord.

D’année en année et au fil des procès, sa notoriété va crescendo. Comme en ce mois de l’année 1991 où il plaide au palais de justice de Maroua la cause de l’ancien directeur de la sécurité présidentielle du président tchadien déchu Hisseine Habré. De Dakar où il s’est exilé, l’ex-homme fort de N’Djamena téléphone régulièrement à l’avocat pour prendre les nouvelles de son protégé, accusé de meurtre en terre camerounaise sur fond de règlements de comptes entre anciens barons du régime.

Me Dieudonné Happi fait donc désormais partie du cercle très restreint des avocats qui comptent lorsqu’il se laisse piquer par le virus de la politique à la faveur de la brise démocratique qui souffle dans les années 90. Par opportunisme ou par réalisme, il s’embarque dans la mouvance qui a le vent en poupe : les forces du changement. En deux temps trois mouvements, il se retrouve coordonnateur dans le Grand-Nord de l’Union pour le changement ensemble hétéroclite d’associations et de partis politiques qui soutiennent la candidature de Ni John Fru Ndi à la présidentielle d’octobre 1992.

Mais le chairman au faîte de sa popularité tombe de haut, Il perd. Nombre de ses partisans se dispersent. Me Happi fait le mort. Il ne redescend dans l’arène politique qu’en décembre 1995 lorsqu’il adhère à l’Undp dont il devient rapidement un membre influent en accédant au bureau politique. Il sera même conseiller municipal à Maroua de 1996 à 2002. Ceux qui cherchent des exemples d’intégration nationale sont servis.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez