Cameroun - Humanitaire: Médecins Sans Frontières offre 6 points d’eau potable au camp des déplacés de Kolofata (Extrême-Nord)

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Feb-2018   3065
Ville de Kolofata Archives
Cette opération de distribution de l’eau potable à l’aide des camions citernes va soulager les populations pendant deux mois, en attendant une solution durable.

L’ONG humanitaire Médecins Sans Frontières (MSF) a engagé une intervention d’urgence temporaire pour l’approvisionnement en eau potable (qui est estimé à 15 litres par personne et par jour) au camp des déplacés de Kolofata. Lequel compte près de 5000 personnes vivant une situation de détresse due aux difficultés d’approvisionnement en eau potable.

Selon L’œil du Sahel en kiosque le vendredi 9 février 2018, six sites de distribution ont de ce fait été construits dans le camp et seront gérés avec le soutien de la communauté. Une opération saluée par Seiny Boukar Lamine, le maire de Kolofata. «Nous entrons dans une période critique où nous avons un grand besoin en eau. C’est pourquoi MSF a anticipé, en attendant de trouver une solution à long terme. Nous leur sommes très reconnaissant», s’est-il réjouit.

Selon Alberto Jodra, responsable de la Mission MSF au Cameroun, «les populations déplacées, dans leur désespoir de couvrir leurs besoins de base, font des puits dans la recherche d'eux souterraines. Le débit de ces puits est insuffisant, et il le sera encore plus à mesure que la saison sèche progresse. Ces puits non protégés sont surexploités et deviennent une source de pollution pour la population qui les utilise. Il est donc nécessaire de mettre en place un système d’approvisionnement en eau potable qui réponde aux besoins d'une communauté déjà très vulnérable».

Cette intervention de MSF va durer deux mois et permettra ainsi aux autorités et aux organisations humanitaires de trouver une solution durable. Au cours de ces deux mois, espère Alberto Jodra, «nous devons tous continuer à travailler pour trouver une solution définitive au manque d'eau potable dans ce camp de Kolofata. Nous ne pouvons pas laisser une intervention temporaire s'étendre indéfiniment au fil du temps, comme ce fut le cas à Minawao, où MSF a transporté de l'eau avec des camions citernes pendant 15 longs mois. Je suis convaincu que la réaction des autorités et de la communauté humanitaire sera immédiate à cette occasion».

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez