Cameroun - Humeur: Les riverains du barrage de Memve'ele en colère, réclament leurs indemnisations

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Jul-2017   3379 1
Username:
Password:
Nzalang_Kmer   02017-07-18 17:08
#1
Djop est un village de l'arrondissement d'Ebolowa. Ils ne sont pas des riverains du barrage de Memve'ele qui lui se trouve à près de 140 km de là.
      0
Barrage hydroélectrique de Memve'ele Archives
Ces populations ont décidé de se faire entendre et sont descendues dans la rue pour dresser des barricades sur l'axe routier menant vers Ambam dans la région du Sud.

Pour matérialiser le projet du barrage de Memve'ele, 9 hectares de terrain ont été frappés d'utilité publique sans reverser, du moins pas encore de contrepartie aux ayant droits. Las d'attendre des indemnisations qui tardent jusqu'ici à venir, ces populations ont décidé de se faire entendre et sont descendues dans la rue dresser des barricades sur l'axe routier menant vers Ambam, à quelques enclabures d'Ebolowa dans la région du Sud.

D'après le quotidien Le Messager du lundi 17 juillet 2017 qui relaie cette information, les riverains de Djop attendent de percevoir non seulement leurs indemnisations qui depuis lors tardent à arriver, mais également les autres mesures d'accompagnement à travers les oeuvres sociales. Parmi lesquelles, la construction d'une école maternelle, trois points d'eau dans le village et un foyer culturel.

Pour sa part, le préfet  de la Mvila, Victor Marcel Nganguè invite les populations à la patience en vue d'une résolution définitve de ce problème, peut-on lire dans le journal. Il a tenu à expliquer aux populations l'évolution de ce dossier qui du point de vue technique au niveau départemental n'avait plus rien à faire, les commissions techniques ayant achevé le boulot et transmis dans les services centraux à Yaoundé. Ledit document devra donc atterrir au ministère du Cadastre, ensuite au Premier ministère et enfin à la présidence de la République pour validation.

Dieudonné Bisso,  directeur du projet Memve'ele estime que le travail doit néanmoins avancer pendant que les pistes de solutions sont en train d'être explorées. A en croire le quotidien, depuis trois mois 29 millions FCFA  ont été versés dans les caisses de la Trésorerie générale du Sud à Ebolowa, aux fins que cette somme serve au paiement de la conservation foncière pour délivrance d'une quittance, apprend-on. Et de promettre à ces riverains que les engagements pris seront respectés et qu'ils ne seront pas oubliés après avoir cédé leurs terres pour ce poste de tranformation.

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez