Cameroun - Issa Tchiroma répond à  Joshua Osih: «Le Cameroun n’est pas et ne connaîtra jamais l’apartheid»

Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 04-Jan-2017   45791 8
Username:
Password:
Johnpapapapa   22017-01-05 02:57
#1
All Anglophones UNITE.

We have to abandon this God forsaken La Republique Du Cameroun.
La Republique Du Cameroun is cursed nation with thieves and robbers as rulers.

Our only way out is COMPLETE SEPARATION.

DEAD or alive we must have our freedom.

Long live free southern Cameroon. Long live freedom. Dead to La Republique Du Cameroun.
      0
Johnpapapapa   12017-01-05 02:40
#2
All Anglophones UNITE.

We have to abandon this God forsaken La Republique Du Cameroun.
La Republique Du Cameroun is cursed nation with thieves and robbers as rulers.

Our only way out is COMPLETE SEPARATION.

DEAD or alive we must have our freedom.

Long live free southern Cameroon. Long live freedom. Dead to La Republique Du Cameroun.
      0
Gamob   02017-01-05 00:18
#3
Yes, there is tribal discrimination. How many portfolio ministries do anglophones have in Biya's government? ONE!!: Ministry of Wildlife and Forestry. ( charges des missions, ministres delegues are not portfolio ministers) We are not infants? While projects are being carried on in the francophone zones, one minister has the effrontery to say that Anglophones are blessed and so favored by Biya because he chose to hold the 50th anniversary of independence in Buea and that of the military in Bamenda!!
How much does the Southern Cameroons contribute to the budget of this country? At least 68%. Need I mention the bags of money they send helicopters every week to collect from Ekok frontier to Yaounde as custom duty? Need I mention the money they collect from the frontier at Bawuru(Menchum Division)? In Bawuru there is no passable road but francophones (Beti) have been sent from Yaounde to man the frontier post, to harass and collect money from poor traders struggling to survive. The Southern Cameroons has been colonized by Germany,British and even Nigeria before but we have never before experienced the level of MALTREATMENT and HUMILATION we are getting from La Republique.
My daughter in the university of Buea asked me,"Daddy why did our parents not come to protect us(students)?" That was the lowest point in my life.
Francophones own everything in their francophone zone but are not satisfied; Now they want to own everything in the anglophone zone too. They have taken over our natural resources but are not satisfied, they have taken over the entire government, judicial, police, army infrastructure in NW/SW but are not satisfied. They kill and imprison us but are not satisfied. Now they want to destroy the last thing we have: our anglosaxon heritage. God forbid!!
      0
LENOIR   92017-01-04 23:28
#4
M Joshua Osih doit d'abord balayer devant sa cour. Il est mal place pour donner des lecons aux autres. Leur Chef est en poste depuis 1990 soit 27 ans aujourd'hui.
      0
Lamontagne   102017-01-04 19:42
#5
Je ne sais pourquoi les anciens supporteurs de SDF en veulent trop à Bello, si en 20 ans Nfru Di n'a pas abandonné la tête du SDF ce n'est pas le fauteuil du président du Cameroon qu'il va ceder en 2 ans, pour vous remettre le pouvoir....
Si chairman prenait ce pouvoir soit vous le tuez pour le récupérer soit c'est lui qui va vous exiler, emprisonner ou tuer. Avant d'en vouloir à Bello vous devez reconnaître que vous étiez politiquement naïfs de croire que votre candidat viendra seulement gouverner deux ans alors qu'il est élu pour 5 ans...
A ceux qui pensent que Bello est ministre par équilibre regional, je dis a ceux-là qu'iln'y a pas d'équilibre dans le commerce qui a bâti en ces dix dernières années un empire financier comme Alhadji NAna Bouba de l'Adamoua, il y a non plus d'équilibre régional en Football combien des vos clubs ont atteint les palmarès de Coton Sport de Garoua l'équipe de Iya Mohamed?
      0
Goodman   102017-01-04 17:27
#6
Si le gouvernement camerounais pratique la discrimination tribale... Vous le savez. Mais nos frères anglophones confondent le gouvernement avec les camerounais. Dans la vie quotidienne il n'y a aucun problème entre les camerounais, c est la façon de gouverner qui crée les problèmes....
      0
Maguida   82017-01-04 17:22
#7
en 1983 apres la tenative de destabilisation manquée du regime Biya par les ministre du grand nord, bello bouba maigari avait fuit le Cameroun a vélo pour re refugier au Nigeria.
j espere que tchiroma (le peroquet de biya) a son velo qui est prêt pour le jour de la chute de biya
      0
Anglofou Is Back13    32017-01-04 16:53
#8
WHY IS LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN HOLDING ON TO THE SOUTHERN CAMEROONS WITH SUCH TENACITY???

The answer is simple.

They are not doing it because as they pretend Southern Cameroonians are their long-lost brothers.

They are doing it because:

1. The Southern Cameroons provides 68% of the GDP of The Cameroons.

2. The Southern Cameroons provides 52% of the food consumed in The Cameroons.

If and when The Southern Cameroons leaves the union, La Republique Francaise du Cameroun will be as impoverished as Tchad or La Republique Centrafricaine.

For your general information, 80%-90% of all Francophone Camerounians are untrustworthy, dishonest and deceitful.

DISHONESTY is baked in the Francophone Camerounian's cultural and political DNA.

My dear dishonest Froggies always remember this:
WHEN INJUSTICE BECOMES LAW, RESISTANCE BECOMES A DUTY.

The Southern Cameroons (Ambazonia) shall be FREE.

A+

Anglofou Atypique (Anatyp)
THE SOUTHERN CAMEROONS (AMBAZONIA) SHALL BE LIBERATED BY ANY MEANS NECESSARY
      0
Issa Tchiroma Archives
Le porte-parole du Gouvernement condamne sans réserve les propos du vice-président du SDF suite au discours présidentiel du 31 décembre 2016.  

Le dernier message de fin d’année de Paul Biya continue de susciter des réactions entre approbations et condamnations. Interviewé par RFI (Radio France Internationale) le 3 janvier 2017, Joshua Osih n’a pas hésité à comparer la gouvernance de l’actuel Chef de l’État à l’Apartheid (ségrégation raciale ayant sévi en Afrique du Sud entre 1948 et 1994). 

Répondant à la question de savoir s’il comparait le Cameroun à l’Afrique du sud pendant l’Apartheid, le Député SDF du Wouri a répondu sans ambages: «Nous pensons que c’est le cas. C’est pour cela que certaines personnes n’hésitent pas à dire que ce qui se passe entre la clique régnante du régime de Yaoundé et le reste des Camerounais ce n’est rien d’autre que de l’Apartheid. Nous pensons qu’il faut absolument qu’on se parle pour essayer de trouver des solutions durables à la souffrance des Camerounais». 

Il n’en fallait pas tant pour provoquer le courroux du Gouvernement. Celui-ci a d’ailleurs réagi par la voix de son porte-parole. Issa Tchiroma a réagi ce 4 janvier toujours sur les ondes de RFI. «Le Cameroun n’est pas et ne connaîtra jamais grâce à Dieu, jamais l’Apartheid», a affirmé le ministre de la Communication. Il n’a d’ailleurs pas manqué de tacler Joshua Osih  en soulignant qu’en tant qu’opposant, ce dernier ne pouvait afficher une autre attitude. 

Pas en revanche sûr que cette sortie du porte-parole du Gouvernement arrange les choses. Une polémique née à la suite des propos de Paul Biya relatifs aux mouvements de revendications dans les Régions anglophones du pays. Des revendications qui sont parfois allées jusqu’à la demande de sécession. À ce sujet, Paul Biya a été sans équivoque: «le Cameroun est un pays plus que jamais debout. Un pays un et indivisible».  

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Jean-Marie NKOUSSA
 contact@cameroon-info.net
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez