Cameroun - Jeux Universitaires 2018: L’INJS de Yaoundé détrône l’Université de Douala dans une organisation au bilan controversé.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-May-2018   3431
Tableau des resultats Facebook
Avant le défilé d’au revoir, le ministre de l’enseignement supérieur a déclaré que Dschang, dans la Région de l’Ouest est la ville hôte des jeux universitaires 2019.

Jacques Fame Ndongo, le ministre de l’enseignement supérieur a présidé ce vendredi 11 mai 2018, la cérémonie de clôture des 21e Jeux Universitaires Maroua 2018.

Comme il y a une semaine lors de la journée inaugurale, la cérémonie de clôture a eu lieu au campus de Kongola Djoulgouf Kodek de Maroua sous une terrible canicule.

Avant le défilé d’au revoir des délégations, le ministre de l’enseignement supérieur et quelques membres de sa suite officielle, ont remis des ordinateurs, don du Chef de l’Etat, aux étudiants des Universités de Maroua et de N’Gaoundéré. Ensuite, il y a eu deux finales de football. Chez les Messieurs, victoire de l’IUC de Douala devant l’Université de Maroua 1 but à 0 et chez les Dames, victoire de l’Université de Buea aux tirs au but (3-2) devant l’Université de Yaoundé II.

L’issue de ces deux dernières épreuves sportives n’a rien changé au classement des médailles. L’INJS de Yaoundé termine en tête avec 25 médailles dont 15 en or, devant l’Université de de Yaoundé I qui compte 32 médailles dont 11 en or et l’Université de Douala, championne sortante, termine sur la 3e marche du podium avec 40 médailles dont 9 en or.

Avant le défilé d’au revoir, le ministre de l’enseignement supérieur a déclaré que Dschang, dans la Région de l’Ouest est la ville hôte des Jeux universitaires 2019.

Organisés dans un contexte d’insécurité fortement marqué par la guerre que les forces de défense et de sécurité mènent dans cette Région de l’Extrême-Nord contre les terroristes de la secte islamiste Boko haram depuis cinq ans environ, les 21e Jeux universitaires ont été déroulés du vendredi 04 mai au vendredi 11 mai 2018 sans incidents. C’est la preuve que le gouvernement a relevé le challenge de la sécurité.

Le déficit et la très mauvaise qualité des infrastructures, l’alimentation des athlètes sont quelques points noirs au tableau des bilans.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez