Cameroun: La 8e édition du festival MEMIKE se déroulera du 6 au 9 septembre 2017 à Yaoundé

Par Lore E. SOUHE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Jun-2017   2788 0
Username:
Password:
La commission d'organisation Lore E. Souhe
De nombreuses innovations au programme de ce rendez-vous parmi lesquelles, l’organisation de la 2e édition des Awards.

Promouvoir et faire rayonner les arts culturels du Cameroun. Voilà l’un des objectifs du festival MEMIKE, dont la 8e édition se tiendra du 6 au 9 septembre 2017 à Yaoundé.  Le thème choisi pour cette année, « Diversité culturelle et cohésion sociale », veut balayer l’image d’appartenance à une certaine religion et  par ricochet donne à tous les artistes une plateforme de démonstration de leur talent.

De nombreuses innovations viendront donc meubler les activités prévues à cette occasion pour rendre attrayant le festival. A en croire la commission d’organisation qui a tenu un point de presse le 13 juin dernier, pendant quatre jours, les participants pourront assister à une marche artistique dont la particularité cette année, sera l’accompagnement de 4 mascottes représentant les 4 grandes régions du Cameroun. En plus de cela, une compétition de beauté et de créativité sera lancée pour primer respectivement la Reine de la beauté africaine et le Roi du mérite traditionnel.  Dans la même lancée, des conférences débats, projections cinématographiques sur la culture camerounaise, présentation des œuvres artistiques, des concerts de musique et une foire sont également au menu de ce rendez-vous culturel.

Par ailleurs, l’une des innovations majeures de cette 8e édition sera le déroulement de la 2e édition des MEMIKE Awards, la première s’étant déroulée en 2012. Cette compétition  proposera 12 catégories à l’issu desquelles les meilleurs seront primés. Parmi elles, la vannerie artisanale, la musique et cuisine traditionnelle, la sculpture en bois, entre autres.

Pour la présidente fondatrice de ce festival, « nous voulons amener nos enfants à connaître et à maîtriser leur culture traditionnelle et à valoriser leur culture, peu importe l’endroit. Parce qu’en réalité, la culture reste la meilleure identité de chacun », dixit Njoya Mamboune Mariama. Elle a également saisi l’occasion de cette rencontre avec la presse, pour lancer un appel aux autorités et autres personnalités à cumuler leurs efforts, afin dit-elle « de rehausser la culture camerounaise sur tous ses aspects, et accéder ainsi à un véritable retour aux sources ». Mais déjà ce festival bénéficie du soutien du ministère des Arts et de la culture, mais aussi de certains partenaires dont le Cerdotola, la communauté Nigériane et Sénégalaise, vivant au Cameroun, entre autres.

 

Auteur:
Lore E. SOUHE
 contact@cameroon-info.net
 @loresouheCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez