Cameroun: La France à travers le 3e C2D accorde un financement de plus de 36 milliards de FCFA pour trois projets

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 02-Jul-2018   3385
Signature du 3e C2D Archives
Les ministres des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey ainsi que l'ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault, ont procédé jeudi dernier à Yaoundé à la signature de trois conventions d'un montant global de 36,142 milliards de FCFA.

Dans les colonnes de Cameroon Tribune du 02 Juillet 2018, l’on apprend que la première porte sur le financement du projet d'appui à la valorisation, la transformation et l'industrialisation des produits agricoles (Transfagri) d'un montant de 17,71 milliards de FCFA.

Le deuxième contrat est relatif au financement du projet du Fonds d'assistance technique à l'élaboration des politiques publiques (Fatep) à hauteur de 1,04 milliards de FCFA. La troisième convention quant à elle est dédiée au financement du Programme «Capitale Régionales II» pour un montant de 19,67 milliards de FCFA.

Le Cameroun et la France ont signé le 30 juin 2016 à Yaoundé, le 3ème Contrat Désendettement Devéloppement (C2D), une initiative d’apurement de la dette française en faveur des pays en voie de développement. Adossé à l’Initiative Ppte du FMI, ce 3ème C2D entre la France et le Cameroun représente une enveloppe de 394 milliards de FCFA.

C’est la plus grosse enveloppe que mettra à disposition la France dans le cadre de cette initiative, les deux premiers C2D en faveur du Cameroun n’ayant cumulé qu’une enveloppe globale de 566 milliards de FCFA.

Les deux premiers C2D d'une durée de cinq ans chacun et d'un montant global de 566 milliards de F, ont permis de financer des projets dans divers secteurs. Il s'agit notamment de l'éducation avec le recrutement de 37 000 instituteurs contractualisés et environ 737 salles de classes construites.

Au total, ce sont 960 milliards de FCFA que l’Etat français a octroyé au Cameroun depuis 2006, au titre de cette initiative de remise de la dette, dont le Cameroun aura été le principal bénéficiaire.

Auteur:
Otric NGON
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez