Cameroun: La frontière avec la République centrafricaine est fermée pour cause de violences entre groupes rebelles centrafricains

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 17-Jul-2017   2112 1
Username:
Password:
BOUBOU   52017-07-17 13:19
#1
Pauvre Cameroun, traqué de toutes parts
God bless!
      0
Frontière Cameroun - RCA à Garoua-Boulaï Archives
La cause est le déroulement de violents affrontements entre les groupes rebelles centrafricains Seleka et anti Balaka.

Dans son édition du 17 juillet 2017 le quotidien Le Jour parle de la fermeture de la frontière avec la République centrafricaine (Rca). D’après des sources du journal les autorités camerounaises auraient pris cette décision depuis lundi dernier. Le dispositif sécuritaire a été renforcé à la frontière. La situation est causée par le déroulement de «violents» affrontements entre les groupes rebelles centrafricains Seleka et anti Balaka. Elle a même conduit Jean Benoît Boumtap le Sous-préfet de Ngaoundaye la circonscription administrative centrafricaine, mitoyenne de Touboro à fuir les atrocités. Il a trouvé refuge au Cameroun le vendredi 14 juillet 2017. Le journal raconte qu’il s’est présenté aux militaires camerounais. Il bénéficie donc d’une prise en charge et d’une «protection».

Pour revenir aux affrontements entre les groupes rebelles centrafricains Seleka et anti Balaka, des colonnes du quotidien on apprend qu’ils se sont aggravés depuis que le piquet des militaires camerounais de la Minusca posté à Ngaoundaye a été levé. «Ce dispositif aurait été démantelé à la demande du Député de Ngaoundaye», note le journal. Des habitants des localités de Touboro et du Mayo-Rey affirment que la situation est très tendue. Elle pousserait des réfugiés à affleurer discrètement. Un responsable de la Région du Nord a confié au quotidien «ça peut basculer à tout moment, nous redoublons de vigilance».

Rappelons qu’en 2013, la frontière avec la Rca avait été fermée du fait des violences. Des rebelles centrafricains de la Seleka avaient assassiné Dallé Ngando l’officier de police camerounais à l’époque chef du poste frontière de Toktoyo. En 2008 aussi la même frontière avait été fermée par décision du Préfet du département camerounais de la Boumba et Ngoko de cette époque.

 

 

 

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez