Cameroun: La liste des candidats définitivement admis à un recrutement  spécial pour le BIR est connue

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 18-Mar-2017   83211 17
Username:
Password:
Marabout   02017-04-24 17:06
#1
Je suis celui dont t-on parle dans toute l'Afrique par mes œuvres spirituelle. Le GRAND MAÎTRE MARABOUT HOUNON
Qu'il s'agisse d'argent, d'amour, de malchance, d'impuissance sexuelle ou autres, quels que soient vos problèmes les plus désespérés à résoudre et l'urgence,
Découvrez-moi votre MAITRE HOUNON, je suis prêt à me rendre utile et intervenue a vos souffrances. Je suis un grand guérisseur et voyant très reconnu et originaire du Bénin(Afrique de l'ouest)
Il faut que vos problèmes soient réels, que vos difficultés soient présentes, que vos ennuis soient tenaces, et si c'est votre cas, j'accepte de venir à votre aide avec la puissance de mon pouvoir.
Vous qui n'aviez pas trouvé d'enfants dans votre couple depuis longtemps, ou qui êtes dans la solitude; vous qui êtes rejetez par votre mari ou votre femme depuis longtemps,. Alors si vous avez réellement besoin d'avoir la chance, l'argent, le travail, la sérénité dans votre vie, le désenvoûtement, la protection, que votre société ou
entreprise fonctionne bien etc....
Contactez-moi et je me rendrez disponible merci.

tel: +22962214162

Mail: maraboutken@gmail.com
      0
Chesco002   12017-03-20 17:29
#2
Vive notre armée d'élites. Un pays ne vaut rien sans sa défense
      0
Nofear   32017-03-20 14:48
#3
"Ou l'on reconnaitra que c'est a partir des des années 90,que l'on aura observé une décrépitude de l’éthique dans les administrations,avec cette propension a arnaquer des concurrents." Pour ma part je pense que ça a commencé bien avant, réécouter la chanson "Patou" de Ndedi Eyango, elle pointe déjà du doigt ce problème. Réécoutez les sketchs de Jean Miché Kankan, relisez "les Bimanes", personne n'a prêté l'oreille à tous ces maux qui ont commencés à gangrener notre société, et aujourd'hui encore on préfère compter le nombre d'admis par région et se consoler en se disant qu'ils viennent de la région "élue". Mais il y a une réalité immuable, au Cameroun toutes les régions souffrent de ces maux et c'est une caste qui elle est bien représentée qui nous fout dans ce bordel.
      0
Nyambarindon   52017-03-19 15:35
#4
1800 commandos d’élite.
Ici c'est pas du "qui veut",mais du "qui peut".

On peut analyser des cas pathétiques,tels celui que rapporte Mola/Mutundu.
Ou l'on reconnaitra que c'est a partir des des années 90,que l'on aura observé une décrépitude de l’éthique dans les administrations,avec cette propension a arnaquer des concurrents.

Avant,on essayait tout de même de faire prévaloir très majoritairement les résultats acquis par des candidats,surtout par les tests de psycho techniques.
Les variables de dosage susceptibles de considérations a caractère plutôt suggestives
étant introduites en pondération dans des cas plutôt infimes

N'oublions pas que l'on est ici dans des recherches de "corps d'élite",ou certaines capacités peuvent être détectées par les tests psycho technique.

" Ndip També a été le 1er sélectionné"(sic)
Et c'est pour ça qu'il n'est plus dans la liste de Hugo Broos?...
      0
ALTERNATIVE   32017-03-19 14:40
#5
@Muana Oli
Votre cas, c'est déjà un. Si on en rencontre deux c'est beaucoup.
Voyez-vous, on mélange trop de choses à la fois. Certainement un problème d'approche.
Alors on veut parler de quoi? de redondance de noms ou alors de noms venant uniquement du village de Biya?
Souvenez-vous que Père LANDO a eu un problème de redondance de nom à l'Université Catholique, certains ont crié au favoritisme, et d'autres ont dit qu'on veux tuer les génies.
Je vous assure que je n'ai pas preuve qu'il s'agit ni du favoritisme de la part du Père LANDO, ni de l'extermination des génies.
Le fait, il est irréfutable. C'est que ces noms ont existé. Certains les ont combattu, d'autres les ont justifié. Où est la vérité? Certainement entre les deux.
Je n'ai jamais passé un concours administratif au Cameroun, j'en ai présenté quelques uns, y compris dans l'armée.
A chaque fois mon nom n'est pas sorti.
Au demeurant, il y avait toujours beaucoup moins d'admis que d’échoué.
J'ai compris que j'ai certainement moins bien travaillé que les autres, et je suis allé voir ailleurs.
Ce n'est sans doute pas le cas pour vous qui avez corrigé les copies de votre concours. Vous connaissiez le résultat, logique de savoir qui a passé et qui n'a pas passé.
Existe-t-il des gens qui passent ces examens par leur mérite?
Quelle injustice ce serait de les traiter de tricheur?
      0
Muana Oli   72017-03-19 13:51
#6
Mr Alternative
Vous pourriez dire ce que vous voudrez, les précédents en termes de concours publics en général sont indicatifs. Si vous décidez de vous voiler les yeux c'est tant mieux pour vous. Quand on publiera une autre liste de ce genre et qu'il y aura ces redondances de noms, on ne vous entendras pas le relever.

En ce qui concerne l'effort quotidien, il ne faut pas être Dieu le Père ou Président pour bien faire don travail. L'agent d'Hysacam qui cure bien les caniveaux permet aux eaux de pluie de bien circuler, libérant ainsi la route, tout en diminuant la probabilité d'apparition de nids de poule, ce qui va permettre aux véhicules de circuler aisément et par conséquent les usagers de ces routes pourront vaquer à leurs occupations sans grand souci de route. Voila un exemple de comment chacun peut rendre le quotidien vivable pour tous...
      0
Mola   92017-03-19 13:03
#7
@ MERCI Muntudu


Au lycée Joss a Bonanjo !!!!!!

Merci cher frère moi aussi c'est au lycée Joss a Bonanjo que cette triste histoire a commencé!!!
      0
Mola   122017-03-19 12:58
#8
@ Alternative

Libre a toi de croire au "cas Mola" ou pas. je voulais juste attirer ton attention sur le fait que beaucoup de choses pas très catholique se trament derrières les murs de nos administrations et le tribalisme est une réalité au Cameroun . Cette histoire m'a marquee au fer rouge. Comme un lion indomptable je revais de servir mon pays et être pilote dans l'armée était un reve sur le point de devenir réalité. Je ne suis de ceux qui ont perdu la foi sur l'avenir du Cameroun et j'aime ce pays dans toute sa diversité. Je crois aussi que la meilleure manière de demontrer cet amour c'est d'être objectif et d'admettre nos tares, trouver des solutions a celles ci afin de passer un meilleur Cameroun aux générations futures. On m'a refuse ma chance mais je n'en suis pas mort et j'estime d'ailleurs que j'ai aujourd'hui une vie plus privilégie que celle d'un officier de l'armee de l'air au pays. Si les jeunes ont perdu confiance en l'état du Cameroun c'est parceque mon cas n'est pas un cas isolé et de bouche a oreille des histoires de ce genre font leur chemin au pays et c'est pas ma faute....
      0
Muntudu   132017-03-19 12:54
#9
@mola

J'ai passé le même test de l'armée de l'air cette année là. Et c'est ce badjeck, aujourd'hui Colonel je pense, dont le frère est engagé dans un long procès ici contre air France pour discrimination , qui supervisait ces examens et tests psycho techniques. Je m'étais inscris à la base militaire de l'ancien aéroport à Douala, et les examens se déroulaient à bonanjo.

Les résultats ne sont jamais sortie, toutes mes tentatives pour en savoir d'avantage se sont soldée par des intimidations vers la fin.

J'ai trouvé ma voie ailleurs ...

Quant nous intervenons sur ces forums et sont virgulant contre ce régime, c'est pas par hasard, à la base ll y a un profond amour pour notre pays. On ne décide pas à servir son pays dans ce registre là par hasard...
      0
Alternative    42017-03-19 12:22
#10
@Mola
Que dire? Paroles d'évangile?
Je ne savais pas que Badjeck est de la tribu de Biya et donc fait partie de la milice tribale.
Que doit-on retenir de ce récit pathétique?
Les jeunes Camerounais qui ne sont pas de même tribu que Biya ne doivent pas espérer être recrutés dans l'armée ni dans l'administration?
Ce n'est pas grossier, ça? Même si le cas de "Mola" est vrai.
C'est vous qui decouragez les jeunes en leur disant que rien n'est possible si on n'est pas fils de tel.
Il faut leur dire que c'est difficile quand on n'est pas fils de tel. Ce qui est d'ailleurs normal.
Et par conséquent ils doivent se battre pour s'en sortir.
Même Jésus est privilégié devant son Père par rapport aux autres créatures.
Si votre père a une position privilégiée, c'est un atout pour vous. Si votre père est comme le mien ou n'existe pas, c'est un handicap. Ce n'est pas au Cameroun que j'ai appris cela.
      0
Chesco002   82017-03-19 12:07
#11
Chers tous
le tribalisme est visceral dans le pays mais croyez moi, beaucoup reussissent malgre ce defaut.
La valeur sure finit toujours par se faire valoir
      0
Mola   182017-03-19 11:50
#12
@Alternative

Experience vécue

Concours Armee de l'Air session 1998.

Ce concours est organise sur toute l'étendu du territoire et au départ nous sommes environ 3000 jeunes camerounais a y prendre part. Ce concours est organise avec la coopération de l'armée française, qui supervise les testes psycho-techniques a l'ancien areoport sis a "Van" a Yaounde, apres les testes écris qui eux ont eu lieu dans les dix chefs lieu des provinces camerounaises. Au final 158 jeunes camerounais sont retenues et classes par catégorie selon leur performance. Les listes des admis sont remis aux autorités de l'armée camerounaise parmis lesquels un certain Capitaine Badjeck, aujourd'hui colonel et apparemment chargé de la lutte contre Boko Haram. Les autorités camerounaises apres réceptions de la dite liste nous font comprendre que nous devons rentrer a la maison et suivre attentivement l'émission HONNEUR ET FIDELITE, une émission militaire qui passait a la radio a l'époque, pour savoir quand revenir pour la formation. Aussi il faudra passer de temps en temps a l'état major de l'armée de l'air a la garnison militaire de Yaounde pour des information supplémentaires. Devines quoi mon frère, je ne voudrais pas citer d'autre noms de nos chers militaires ici mais ils nous demandes plutard de l'argent pour être envoyer en formation. 1 ans plus tard la fameuse émission Honneur et Fidelite n'a jamais fait allusion a ce concours. La dernière fois que je me rends a la garnison militaire, j'apprends que d'autres personnes sont partis a Israel pour la formation et je dois cesser de revenir. C'est a ce moment la que je realise a mon très jeune âge que mon pays c'est de la merde! Il y'a d'autres choses d'ordre tribal que je ne voudrais pas dire ici parceque ça fait vraiment honte… Donc STP arrête de vouloir defendre l'indéfendable a moins que tu ne sois l'une des personnes qui ont mis ce pays dans l'état ou il se trouve actuellement
      0
Alternative 20    52017-03-19 06:15
#13
Donc Mr Muana Oil pense que Biya s'arrangera à recruter les enfants de sa tribu qu'il a éparpillé dans les 10 Régions. Question de tromper la vigilance des autres qui croiront qu'on a recruté des ressortissants de leur Région.
Résultat: on aura que les Atangana, Mbarga, Ondoua, Olinga, Ateba, venant de Bafoussam, Bamenda,Yabassi,Garoua,Idenau,.
Une vraie fiction.
Pour terminer, Mr Muana Oil, merci pour tout ce que vous faites pour rendre meilleur le quotidien de tous.
Avec la foi vous y parviendrez sans doute, là où même le Créateur n'a pas réussi.
@Moh Manyu
La loi interdit l'apologie du terrorisme. Pour le reste ce sont des jugements de valeur.
Vous ne pouvez en faire des valeurs universelles. Moralité, essayez de relativiser. C'est réaliste ainsi.
      0
Muana Oli13    192017-03-18 23:22
#14
Mr Alternative ce sont les épreuves qui se sont déroulées dans les 10 régions donc la liste des ADMIS n'est pas forcément constituée des candidats de toutes les régions. Finalement vous n’êtes pas si différent de ceux que vous critiquez. Eux sautent sur tout ce qui pourrait discréditer le régime, vous sur tout ce qui pourrait crédibiliser le régime. Et il y a ceux qui sont dans les gradins à vous regarder vous invectiver pendant qu'ils essayent en backstage de rendre le quotidien vivable pour tous, que le père de la nation soit là plus tard ou pas...
      0
Moh Manyu13    212017-03-18 18:11
#15
@Alternative you are an apologist!
      0
ALTERNATIVE27    172017-03-18 17:55
#16
C'était dans les dix Régions alors. Après les aigris et adversaires de la Nation viendront nous dire que c'est la milice tribale.
Ah. J'oubliais, il n'y qu'une seule tribu dans tout le Cameroun. La tribu des camerounais.
      0
Chikungunya-boy 13    202017-03-18 14:52
#17
Ndip També a été le 1er sélectionné .....
      0
Un élément du BIR Delta Cameroun Archives
Les admis sont attendus à Limbé le lundi 03 avril 2017 pour le début de la formation.
Beaucoup d'appelés mais peu d'élus! Ils étaient très nombreux les candidats âgés entre 18 et 23 ans à participer au courant du mois de Février 2017, au concours  pour le recrutement de 1800 commandos d'élite au profit du Bataillon d'intervention rapide (BIR).
 
Un mois après le déroulement des épreuves dans les dix régions du pays,  les résultats sont disponibles depuis hier vendredi 17 mars 2017. C'est le ministre de la défense qui l'annonce à travers un communiqué. " La liste des candidats définitivement admis a été publiée ce jour (vendredi 17 mars, ndlr) et peut-être consultée au tableau d'affichage de l'entrée du Mindef ainsi que dans les postes de commandement des dix secteurs militaires" peut-on lire dans le communiqué signé du ministre de la défense Joseph Beti Assomo.
 
Il y est également indiqué que les candidats admis sont attendus munis de leurs pièces officielles d'identité au centre d'instruction du BIR à Limbe, dans la Région du Sud-Ouest, le lundi 03 avril 2017 à 7h pour le début de la  formation. 
Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez