Cameroun: La Police démonte la Statue de John Ngu Foncha à Douala (Vidéo)

Par La Redaction | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 28-Dec-2016   76820 34
Username:
Password:
Dalexe   02017-01-17 07:02
#1
Par ses actes, il sera connu !
      0
Stoph   02017-01-03 08:48
#2
And this very Essama was challenged by the Governor of the Littoral to plant Monuments of those Cameroonians he sees as heros and leave those of "..nos ancetres les gaulois". He just did that and he is still on the wrong side of history. Lets accept it was not his place to use public property without permission, is it less punishable the way the state has reacted??? Volonti non fit injuria!
      0
Ossas Nanga   12017-01-02 10:40
#3
"Ce monument aurait pu être enlevé de nuit et l'Etat aurait pu saisir l'occasion pour éduquer la population sur ce qui peut être fait ou pas en matière de reconnaissance des héros."

Comme par amusement, tu soutiens la dictature. Le pb c'est juste que tu soutiens la mauvaise dictature. La dictature faible, qui n'a pas les moyens de sa politique...

J'ai mon ancêtre qui a beaucoup résisté aux Allemands, du côté d'Akonolinga. Je compte aller planter une statue de lui à Akonolinga. J'ai aussi l'intention d'aller pisser sur la tombe de son frère qui était allé combattre pour les Allemands. Je me demande même si je ne vais pas détruire cette tombe...quand on a un Etat comme celui qu'on a, chacun peut devenir Maire, sous-préfet, ministre, voleur, tueur, philosophe, quand il veut ! Ou bien !
      0
Nofear    92016-12-30 11:39
#4
@Iceman je comprends tes réserves mais on ne peut pas faire comme si nous étions dans une situation normale. Nous avons tous condamné ici le fait qu'un drapeau ait été brûlé à Bamenda il n'y a pas longtemps, comment expliquer que moins d'un mois plus tard c'est l'Etat qui foule au pied cette règle. Ce monument aurait pu être enlevé de nuit et l'Etat aurait pu saisir l'occasion pour éduquer la population sur ce qui peut être fait ou pas en matière de reconnaissance des héros. C'est aussi l'Etat qui est responsable de cette ignorance, on ne règle pas les problèmes avec la violence comme on le fait aujourd'hui.
      0
Baadaye Mkali   252016-12-29 21:11
#5
Une leçon d'histoire s'impose à la police(ghestapo)Nationale!What a disgrace
      0
Lamontagne23    62016-12-29 19:55
#6
Les Camerounais sont à la recherche d'un héro national, ils vont le créer même s'il n'existe pas, il doit être mort ou bien contre la France,comme ce Essama, il sera supporté jusqu'au jour où il va decider de créer son propre parti ou bien s'il se prononce pour un candidat vivant parmi les postulants actuels, alors ses malheurs viendront du fait qu'il ait choisi quelq'un de la tribu de l'autre....
Les communes des régions où sont nés les figures comme UM NGnobe, Ernest Wandji, Foncha, NDogmo et autres peuvent voter un budget pour ériger leurs monuments, ce n'est pas à un activiste de décider pour ces conseillers municipaux et députés comme l'a déjà dit un réacteur plus ba.
      0
Tolo   312016-12-29 17:49
#7
Dégradation de la statue, dégradation de la chaussée, Dégradation du véhicule...Degradation de l'intelligence collective, cela traduit l'état de déliquescence de mon pays...la démarche intellectuelle est a repenser.
      0
Nyambarindon   242016-12-29 15:13
#8
Ceux qui auront vandalise et profane la statue d'un digne fils du cameroun,un monument historique, ne devraient-ils pas en repondre devant les tribunaux?
      0
Nyambarindon   262016-12-29 15:06
#9
Il decapite une statue de colon erigee par les colons,on l'arrete et on le l'emprisonne
Il fabrique une statue de camerounais,qu'il installe,on vient vandaliser ladite statue.

Nous sommes bien la au Cameroun,le cameroun de 2016...

L'Histoire d'un pays en marche,avec ANDRE BLAISE ESSAMA
      0
The Stratege    112016-12-29 13:20
#10
L'instruction est gratuite de nos jours. Mais il faut avoir ka volonté et le réel désir de s'instruire pour enfin se libérer.

http://issopha.unblog.fr/category/agora-sur-lafrique/afrique-comme-un-anneau-en-or-sur-un-groin-de-porc/france-a-fric-en-afrique/page/5/
      0
BAMS   132016-12-29 13:13
#11
http://fr.calameo.com/read/000510700935599a737a9

www. kamerun-lesite. org Accords & traités franco-camerounais Liste des accords et traités signés entre la France et le Cameroun entre 1958 et 2004. Cette liste était encore consultable sur la site de l ambassade de France au Cameroun, à cette adresse, en août 2010: http://www. ambafrance-cm. org/france_cameroun/spip. php?article1413. Elle a malheureusement été retirée le 3 septembre 2010. Cette page Web nous renvoie dorénavant au « site du ministère des Affaires étrangères » (français), qui bizarrement ne permet pas de la retrouver. . . N° accord Date d’adoption Date signature France Pays Titre court 20040250 23. 12. 2004 Cameroun Réorganisation de dettes 20040249 23. 12. 2004 Cameroun Consolidation de dettes 20040242 06. 10. 2004 Cameroun ’appui à l’état de droit’ 20040240 06. 10. 2004 Cameroun ’formation’, ’restructuration des forces de défense’, ’action de l’état en mer’ 20030129 26. 09. 2003 Cameroun Consultations aéronautiques francocamerounaises 20020172 09. 12. 2002 Camerou

faites vos recherches
      0
BAMS   242016-12-29 12:57
#12
Fool
On comprend pourquoi le tyran biya se dit être le meilleure élève de la france et qu'il a toujours fait tout ce qu'on lui a demandé
Un point c'est tout
      0
Jeannot_Ekoundo   112016-12-29 12:36
#13
@Fool,

Sais-tu où je peux trouver ce document pour exploitation?
      0
Pablopic   242016-12-29 12:33
#14
@Fool
Peux tu nous donner la source de ces informations? Un lien sur un site suffirait. C'est ce que certains d'entre nous decrions depuis des lurettes. Qui signe des accords c.o.n.s et qui se dit apotre de la democratie dans son pays et maintient son peuple sous une dictatureet une tyrannie etrangeres en co-action pareilles avec des accords pareils? Cette situation a trop perdure et doit prendre fin par tous les moyens possibles.

La plus ignoble dictature et tyrannie en Afrique c'est la dictature tyrannique que la France a etablie aux lendemains des independances et continue d' exercer sur les pays dits Francophones. Il faut renverser cette dictature. Si cela doit venir des proptestations commencees a Bamenda, SO BE IT.

Ceux qui perpetuent et continuent dans ces accords doivent etre tout simplement deposes et chassses de la gerance des destinees du Cameroun en particulier et de l'Afrique en general. Ils ne sont ni des patriotes ni des panafricanistes. Ils n'aiment ni le Cameroun, ni les Camerounais. ils n'aiment ni l'Afrique ni les Africains.
      0
Zam-Zam   202016-12-29 11:54
#15
Go bifo, Le Patriot Essama !

No human can ever kill our heroes !

We shall liberate our country from the hands of enemies of Cameroon, and once the total liberation process shall be over, debates on partitioning Cameroon shall become obsolete...
      0
Fool   352016-12-29 11:11
#16
ACCORDS DE COOPÉRATION ENTRE LA FRANCE ET LE CAMEROUN: DÉJÀ 57 ANS
Signés le 26 DÉCEMBRE 1959 par le Président AHIDJO et la France du Président Charles de Gaulle.
Jusqu'à ce jour, ni Paul Biya, ni Georges Pompidou, ni Valéry Giscard d'Estaing, ni François Mitterrand, ni Jacques Chirac, ni même Nicolas Sarkozy ou François Hollande, n'y ont rien changé. Mais c'est l'article 6 qui suscite plus de curiosités.
LIRE
1- la France devra déterminer les choix politiques, économiques et socioculturels du Cameroun.
2- la France devra battre une monnaie pour le Cameroun, le FCFA
3- la France devra orienter la détermination des programmes scolaires du Cameroun à tous les niveaux
4- la France devra disposer dans son trésor public, d'un portefeuille appelé compte des opérations, de 100% des réserves de change du Cameroun.
NB : ce pourcentage a évolué en 1972 et 1973 respectivement à Brazzaville et Dakar pour la BEAC et l'UMOA, à 65% et finalement aujourd'hui il se situe à 50%.
5- les matières premières stratégiques du Cameroun devront être exploitées par la France en priorité. Si celles-ci n'est pas intéressée le Cameroun pourra trouver un autre partenaire où l'exploiter lui-même.
6- le 10 novembre 1961: l'assistance militaire. Chaque fois que le président camerounais sera débordé par une agression externe ou une rébellion Interne, il pourra faire appel à l'aide militaire de la France.
S'il n'est plus dans la capacité de le faire par un quelconque moyen de communication, l'ambassadeur de France au Cameroun peut le faire à la place de l'autorité camerounaise. Voilà les accords qu'un pays a signé...
En clair, nous ne sommes jamais sortis de la colonisation.
      0
Ossas Nanga46    32016-12-29 11:00
#17
Jusqu'ici, en lisant les réactions deux Kmer sur 16 sont prêts pour un kmer républicain à venir. Deux seulement...Et on s'étonne que des voyous critiquent d'autres voyous...
      0
EyohDibindi30    42016-12-29 10:32
#18
Il n'y a que dans la bananeraie que de telles choses se passent. Des apprentis sorciers viendront nous dire que nous sommes un pays démocratique. L'acte du citoyen Essama est louable, mais en bon citoyen il devrait savoir que les espaces publics sont propriétés de l'état et avant de faire quoique ce soit il devrait demander une autorisation. L'administration est connue partout au monde comme très lente, mais ce " don " du citoyen Essama au peuple Camerounais aurait été pris avec les 2 mains sinon plusieurs si les choses avaient étées faites dans les normes. L'attitude des bidasses est condamnable mais ils ne font que leur Job. Si nous voulons sortir le berceau de nos ancêtres du fond du cabinet dans lequel il se trouve nous gagnerions déjà en changeant nos mentalités .
      0
BAMS   442016-12-29 08:01
#19
je n'ai pas de conseils à donner à une dictature, car un dictateur et sa milice tueuse , ça ne se conseille pas, mais ça ne sait que casser, tuer, humilier, tyranniser et terroriser.
Nous sommes au cameroun en dictature, nul besoin de le prouver car tout ce qui s'y passe y converge.
Cette statut par exemple d'un de nos grands patriotes et héros de la nation, aurait pu être rétirée en douce à 2 ou 3 heures du matin au lieu d'être jetée en pâture et détruite en pleins jours devant foule par la milice du tyran, encore une fois ici la volonté manifeste de casser et d'humilier du système dictatorial qui sévit au pays depuis 34 ans.
Notre pays aujourd'hui est un amas de problèmes, il y a des problèmes partout , dans tous les secteurs et aucune solution à lhorizon car à la tête du pays on a un tyran qui se contente de jouir du pouvoir et ne fait absolument rien d'autre qui ne touche à son petit plaisir personnel et à celui de sa famille.
biya n'a fait que jouir et gaspiller les revenus du pays pour sa jouissance pendant 34 ans.
biya connait mieux la suisse que le cameroun, avez vous déjà vu biya en visite ou en déplacement dans nos régions quelque soit la catastrophe, jamais et jamais et pourtant il est toujours en séjour en suisse.
Quand je pense au mépris de cet homme envers les camerounais , j'ai des envies de vengeance et même si je ne l'atteinds pas, j'atteindrai sa descendance.
Je m'arrête là car en ce moment précis où je vous écris je suis tellement énervé qu'il faut que je m’arrête
Un point c'est tout
      0
Africain2   212016-12-29 07:51
#20
quelle police pour la "démocratie avancée"???????????
      0
Ton Ton 60    52016-12-29 07:50
#21
qu'il adhère ou créé un parti politique puisque visiblement il a beaucoup de fans .. ainsi il pourra exprimé ses idées et sa vision politique comme l'a fait MBOA MASSOK . et les autre y compris ce foncha . c 'est n'ait pas comme ça qu'on fait la politique . la politiques c 'est pas dans la rue .. je constate ici le nouveau verbe est ( dictateur ) comme en LIBIE sans compté ces fameuse association d enseignants et avocats qui ont une seul idée dans la tête faire échoué tout négociations avec l'état pour ensuite dire que l'état est réfractaire ensuite naîtra la rébellion. une chose est certaine cela nous éclatera tous en plein visage. et puisque l'essence de tout cela est le repli identitaire nous aurions tous je dis tous les larmes aux yeux.temps mieux pour ceux hors tu pays il peuvent continués les agitations. il savait tres bien qu'il se heurterait aux gouvernement et aux SAWA . alors son but étais de blessés une partie de la population
      0
Johnpapapapa   622016-12-29 05:30
#22
La Republique Du Cameroun had to remove the statue because it is not the statue of a white french man. If it was the statue of their colonial master, they would have been very happy. What a damn God forsaken cursed country
      0
Pablopic   352016-12-29 02:59
#23
Casser et trainer cette statue de son Excellence John Ngu Foncha est un acte de voyoutisme, barbarie et incivique. Je ne sais pas ce qui se passe dans la tete de ceux qui gerent ce pays. Mais il faut se rendre a l'evidence, ils dansent et pansent plus qu'ils ne pensent.

Il faut tout de suite reparer cette erreur monumentale, strategique et incivique notoire. Le gouvernement doit ILLICO PRESTO eriger une statue de son Excellence John Ngu Foncha a DOUALA dans un endroit tres bien et public. Je pense a deposer par example la fameuse statue du General Leclerc et y mettre a la place celle de son Excellence John Ngu Foncha, Premier Vice President de la Republique Federale du Cameroun, batiseur de la nation et de la reunification du Cameroun. Eminent homme d'Etat Camerounais. Leclerc c'est quoi et c'est qui pour nous les Camerounais? Qu'il aille troner en France ou dans les musees.

Il ne faut pas etre foireur et incivique a ce point. Qui donne meme des ordres pareils? Que reprocherait t'on a Foncha? On sait la petite vindicte contre Ahidjo... Et encore la, il faut le croire et le faire plus de 30 ans apres..
      0
Iceman 70    142016-12-29 02:29
#24
Franchement
On est à la rue.... où dans la rue si vous le voulez!! Des deux actes lequel est insoutenable?
Que chaque citoyens décident d'ériger un monument ou un stèle sur une place qu'il aura lui même choisi ? Où qu'un policier plein de zèlé arrache une oeuvre d'art posé par un citoyen en mémoire d'un héros de l'indépendance ?
La rue ne gouverne pas; et la rue ne gouvernera jamais sur la terre tant qu'elle demeurera terre.
il n'appartient pas un citoyen lambda de construire l'histoire d'une nation. Nous avons un ministère de la culture fut-il moribond, nous avons des lois quand bien même elles sont mauvaises qui organisent tout cela.
Nous exigeons plus la présence des oeuvres d'art en memoire des héros locaux? Nous voulons de avenues au noms des combattants de la première heure? nous voulons changer les lois que nous estimons mauvaises? Nous voulons une nouvelle politique culturelle ? Alors inscrivez nous massivement sur les liste électorales. .. Ailleurs des systèmes qui se croyaient indéboulonables ont été vaincu à la régulière. .. donnons nous les moyens changer la gouvernance.
Je n'applaudirais jamais André Essama. .. nous ne pouvons pas contruire un pays avec les actes comme ceux qu'ils posent. Construire une nation demande une organisation et une discipline autour d'une vision et des politiques conséquentes. Si le RDPC a échoué cela ne veut pas dire qu'il n'existe pas des camerounais capables de le faire au point où nous devons sombrer dans un capharnaüm où les André Essama ( car ils sont nombreux) veulent nous conduire de manière inecluctable.
      0
Prince Dollar   362016-12-29 01:22
#25
c'est vraiment malheureux pour les Camerounais. malrheureux surtout pour ce regime. Time will tell.
      0
LENOIR   402016-12-29 00:43
#26
Je suis indigne! Quelle barbarie mon dieu! Les mots me manquent!

On doit apprendre a ces manges mille ce que ca signifie un symbole, un personnage historique!

C'EST PLUS QUE DE LA PROFANATION ET DU VANDALISME POLICIER!

Ici en Russie a Moscou, les policiers chaque matin ont des cours, je dis chaque matin. On les dispense des cours de savoir vivre du respect des citoyens, des symboles et autres en dehors du maniement des armes.
      0
LENOIR   492016-12-29 00:30
#27
Je suis sans mots, je coule des larmes! Oh mon DIEU,

C'est pathetique, tres revoltant! Quel peut etre l'etat d'esprit de ceux des personnes qui posent de tels actes. L'Etat aurait du profiter pour mieux s'apprivoiser ce momument qui tombe a bon point.

Vraiment quand l'inculture nous tient, on ne peut arriver qu'a poser de tels ABOMINABLES et INGESTES ACTES!

Dieu excuse les, ce n'est pas leur faute, si ils savaient ce que signifie un monument, une scuLpture d'un personnage historique, un SYMBOLE NATIONAL TEL QUE JOHN NGU FONCHA, ils ne se seraient point permis!

Fremement et energiquement condamnant cette barbarie et ATROCITE, j'interpelle le Gouverneur de la Region du Littoral et le Delegue du Gouvernement aupres de la Communaute Urbaine de Douala, de faire reparation l'un en trouvant un espace digne d'acceuillir le monument de John NGU FONCHA l'autre de faire autoriser l'edification de cette sculpture dans l'espace octroye par la CUB.

Ceux qui ont donne l'ordre pour cet abominable acte doivent etre demis de leur fonctions et mis en complement d'effectif dans leurs administrations respectives!
      0
Gibson   552016-12-29 00:26
#28
C'est vraiment très touchant de voir un régime dictatorial traîner son drapeau au sol par la Police républicaine!!! Il y a des gestes qui démontrent la misère généralisée dans laquelle le RDPC nous a plongé. Même le colon n'aurait pas réagi de la sorte.
      0
Monmot79   512016-12-28 23:53
#29
C´est vraiment triste et honteux de voir tout ca.
La colonisation continue dans l´ignorance et Avec l´igorance.
      0
Muntudu   532016-12-28 23:13
#30
Il est connu que la police Camerounaise est essentiellement constituée de C.O.N.S intégrale ... mais tout de même!!! Du point de vu des symboles, ce que je viens de voir là, dans le climat de tension qu'il y a dans le pays, est une vrai catastrophe.
      0
The Stratege   382016-12-28 22:46
#31
Si ce Brave Citoyen était originaire d'une province de communication anglaise, la crucifixion par certains illuminés aurait été immédiate.
Cher Essama que Nos Ancêtres veille sur toi et sur notre père Mboua Massock.
      0
The Stratege   582016-12-28 22:41
#32
Dans l'Histoire d'un peuple, il y a des actes à la fois anodin et inédit, mais oh combien profond et touchant que personne n'ose et n'osera oubliée.
Cet Acte du Brave Citoyen Essama en fait partie des anecdotes que les enfants de nos enfants raconteront à leur tour. Définitivement notre GRIOT (connaissez-vous la noble définition de ce terme?) National, par cet Acte symbolique, entre définitive dans mon livre d'histoire à moi. Et vous ???
      0
Dibobe   642016-12-28 22:35
#33
Que c'est triste!!
@ Garoua: d'accord avec toi: mais pas avec ta question"Quel message envoie-t-on aux anglophone ???"
Le "on" ici est mis pour qui? Comme Essama, je me fiche ici qu'on soit anglo ou franco. Foncha est pour moi (francophone) un artisan de la patrie/UNITÉ camerounaise TOUTE ENTIÈRE.

Je me pose une question: un tel acte aurait pu se produire qussi facilemnt à Bamenda? J'en doute!! Conclusion???
      0
Garoua   782016-12-28 21:28
#34
Évidemment, les policiers ne comprennent pas la signification de leur geste.
Une statue (même) illégale d'un des père de la réunification du Cameroun, arborant le drapeau du Cameroun PU-BLI-QUE-MENT démolie et traînée au sol !! Quel message envoie-t-on aux anglophone ???
      0
Essama, la Police et la statue de John Ngu Foncha CIN SC
Statue érigée le Mardi 27 Decembre 2016 par l’activiste André Essama

Tout a commencé quand, sous un temps ensoleillé, l’activiste André Blaise Essama y a débarqué pour implanter une statue de John Ngu Foncha, figure emblématique de la lutte pour la cause anglophone, décédé le 10 avril 1999 à l’âge de 82 ans. Immédiatement, une foule nombreuse s’est agglutinée de part et d’autre pour admirer la sculpture.

Essama et la statue de John Ngu Foncha Equinoxe TV



Alertée, la police a débarqué sur les lieux pour embarquer le monument. Mais, c’était sans compter avec la résistance d’André Blaise Essama. Une opération qui a sérieusement perturbé la circulation à cet endroit à fort trafic.

Essama, la Police et la statue de John Ngu Foncha (c) CIN SC



Après une échauffourée, l’activiste a été contraint d’abandonner la sculpture à la police. Les hommes en tenu ont cependant eu du mal à l’emporter, tellement elle était lourde. André Blaisse Essama est reparti libre en promettant à ses nombreux fans qui scandaient son nom à tue-tête de revenir avec une autre statue…

Essama, la Police et la statue de John Ngu Foncha (c) CIN SC



L’activiste nationaliste qui a la réputation de destructeur des monuments dédiés aux colons français est sorti de prison il y a trois mois seulement. Il avait passé six mois au pénitencier de New-Bell à Douala pour avoir vandalisé le monument du Général Leclerc au quartier Bonanjo.

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
La Redaction
 contact@cameroon-info.net
 @Cam_Info_Net
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez