Cameroun: L'artiste Isidore Modjo accuse le Directeur de la CRTV Charles Ndongo de lui avoir remis un chèque sans provision

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jul-2017   4518 11
Username:
Password:
Paix Travail Patrie   12017-07-14 15:41
#1
Au moins il va perdre le poids.
      0
Dibobe   12017-07-14 15:12
#2
@mlk_do: "Le pauvre! On veut vraiment le faire maigrir.",... surtout avec la maigritude de sidéen de Charles Ndongo, il doit en être jaloux.
Au pays il ya 3 chemins quand on n'est pas né dans le cercle :
(par ordre decroissant d'éfficacité)
1) Soit tu livres ton derrière (pédé, prostitution), ton âme( dans les sectes), ou ta conscience ( au RDPC)
2) Soit tu fais le bras de fer comme Medo ou les anglos
3) Soit tu renonces simplement.

Le chemin 2) necessite endurance, courage, patience et fermeté.

@ Mbalmayo: "Chèque sans provision, vous ester en justice, on saisit un autre compte de la crtv et on vous paye avec des dommages et intérêts en plus! "
Vous et la théorie: Tu sais combien coute cette procédure (Huissier, avocat, frais de dossier)? Tu sais combien de temps ca peut durer (des mois voir des années)?

"Vraiment, au Cameroun, on veut toujours régler les problèmes comme au village"
Même en occident où tu sembles te trouver, quand tu vas au tribunal on recommande dans beaucoup de cas un règlement extra-judiciaire du conflit (arbitrage)
Relis bien cette phrase "« Je me réserve aussi le droit d’attaquer Charles Ndongo et la CRTV en justice pour chèque sans provision. Même si Charles Ndongo est très puissant, le Chef de l’Etat Paul Biya et la justice de la République sont de notre côté »,"
      0
Dibobe   12017-07-14 12:16
#3
@mlk_do: "Le pauvre! On veut vraiment le faire maigrir.",... surtout avec la maigritude de sidéen de Charles Ndongo, il doit en être jaloux.
Au pays il ya 3 chemins quand on n'est pas né dans le cercle :
(par ordre decroissant d'éfficacité)
1) Soit tu livres ton derrière (pédé, prostitution), ton âme( dans les sectes), ou ta conscience ( au RDPC)
2) Soit tu fais le bras de fer comme Medo ou les anglos
3) Soit tu renonces simplement.

Le chemin 2) necessite endurance, courage, patience et fermeté.

@ Mbalmayo: "Chèque sans provision, vous ester en justice, on saisit un autre compte de la crtv et on vous paye avec des dommages et intérêts en plus! "
Vous et la théorie: Tu sais combien coute cette procédure (Huissier, avocat, frais de dossier)? Tu sais combien de temps ca peut durer (des mois voir des années)?

"Vraiment, au Cameroun, on veut toujours régler les problèmes comme au village"
Même en occident où tu sembles te trouver, quand tu vas au tribunal on recommande dans beaucoup de cas un règlement extra-judiciaire du conflit (arbitrage)
Relis bien cette phrase "« Je me réserve aussi le droit d’attaquer Charles Ndongo et la CRTV en justice pour chèque sans provision. Même si Charles Ndongo est très puissant, le Chef de l’Etat Paul Biya et la justice de la République sont de notre côté »,"
      0
Kaen20   12017-07-14 11:40
#4
@Misterno
La betise ici est ta reflexion je me demande meme si tu as fais l ecole primaire
      0
Kamerlokoptimist   02017-07-14 11:38
#5
Cette histoire n'est pas du tout claire.

Les questions restent sans réponses.

Allez au tribunal.
      0
Mbalmayo   92017-07-14 11:14
#6
C'est quoi encore cette histoire?
Le tribalisme c'est dans le chèque sans provisions?
Pourquoi compliquer quand il faut faire simple. Chèque sans provision, vous ester en justice, on saisit un autre compte de la crtv et on vous paye avec des dommages et intérêts en plus!
Vraiment, au Cameroun, on veut toujours régler les problèmes comme au village.
On palabre, on fait appelle au chef (de l'Etat), on parle de tribalisme.
      0
SAUDI   22017-07-14 09:13
#7
Ainsi va le Cameroun.
      0
Misterno15    32017-07-14 08:25
#8
ah bêtise, quand tu nous tiens....voici donc un autre "homme dynamique" qui annonce sur toutes les toitures "qu'il ira se plaindre auprès de celui qui le combat et le rend misérable"....PAS BETE CA ????
      0
Mlk_do   132017-07-14 07:31
#9
Le pauvre! On veut vraiment le faire maigrir. Vous découvrez ici le supplice que pleins de nos compatriotes subissent au bled, quand ils n ont pas quelqu'un.

Sinon, je ne sais pas pourquoi il parle de tribalisme. Ce n est pas parce-que C Ndongo ne fait que des faveurs à DES PROCHES, qu' on doit parler de tribalisme. Proches n 'inclut pas seulement les frères du village, il y'a aussi les proches de croyance, d' ambiance (petites et autres), de secte, de sport... Ça existe partout au monde avec la différence qu'ailleurs on donne aussi aux méritants, qu' ils soient proches ou non.
Black jack: faut t ' en prendre plutôt au journaliste. Jamais tu n' ecrirais un tel article sans clarifier cette coquille de chèque. L article même s embrouille dans les chiffres.
      0
Maguida    102017-07-14 05:58
#10
Finalement je ne comprend plus rien à cette affaire
      0
Black Jack Legroove   132017-07-14 04:44
#11
Je ne comprends pas, un chèque à ton nom et c'est quelqu'un d'autre qui le dépose? Normalement, tu dois mettre ton numéro de compte au dos puis signer le chèque avant de le déposer à la banque. C'est de l'humour ?
      0
Isidore Modjo au MINCOM Isidore Modjo
Le producteur et musicien multimédia se dit victime de tribalisme de la part du directeur général de la CRTV. Il n’exclut pas de traîner ce dernier en justice.

Isidore Modjo est en colère contre Charles Ndongo, le directeur général de la CRTV.  Il a exprimé son courroux dans les colonnes du journal La Tribune de l’Est Economie, numéro 17 du lundi 10 Juillet 2017.  Dans une interview-fleuve, le musicien professionnel spécialiste du multimédia accuse le patron  de l’audiovisuel public de lui avoir fait remettre un chèque sans provision. L’histoire qu’il raconte au journal du truculent Chantal Roger Tuile débute le 26 mai 2017, le jour où il reprend son sit-in en vue d’obtenir le paiement de ses droits d’auteur évalués  à 1 milliard 800 millions de Francs Cfa.

C’est ce jour-là que Charles Ndongo lui envoie une délégation porteuse d’un chèque de 21 millions de Francs Cfa.  Après avoir refusé le document un moment, Modjo l’accepte après plusieurs conciliabules et les conseils de son médiateur  le Professeur  Shanda Tonme. « J’accepte le chèque avec le promesse ferme que le reste me sera versé par la suite à date fixe. Ils m’assurent donc qu’ils vont déposer  le chèque et que l’argent sera viré dans mon compte 48 heures après selon les procédures officielles au Cameroun. Et ils me donnent une copie du chèque », relate un Modjo qui va déchanter par la suite.  

« J’attends 48 heures et je vais dans mon compte. Il n’y a rien. J’attends plusieurs jours, plusieurs semaines, rien. Pas un kopeck viré dans mon compte (…). Au trésor où je me suis rendu pour vérification, on m’assure qu’on ne peut pas payer. Il n’ y a pas d’argent dans la ligne sollicitée par la CRTV pour me verser les 21 millions. Au Trésor on m’assure que c’est un chèque en bois. En français facile c’est un chèque sans provision que Charles Ndongo et la CRTV m’ont délivré. Vous y comprenez quelque chose vous autres ? ». Isidore Modjo pense qu’il est victime de tribalisme. Car dit-il c’est sa tribu (il est originaire de la région de l’Ouest) « qui dérange un peu le dg de la CRTV ».  

Isidore Modjo n’exclut pas de porter plainte. « Je me réserve aussi le droit d’attaquer Charles Ndongo et la CRTV en justice pour chèque sans provision. Même si Charles Ndongo est très puissant, le Chef de l’Etat Paul Biya et la justice de la République sont de notre côté », soutient-il non sans rappeler la peine que risque Charles Ndongo.  « Au terme de cette infraction qui relève du pénal la loi condamne le coupable d’une ^période 3 à 10 ans de prison ferme ».

 

 

SUR LE MEME SUJET:







Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez