Cameroun: L'artiste Isidore Modjo accuse le Directeur de la CRTV Charles Ndongo de lui avoir remis un chèque sans provision

Par Pierre Arnaud NTCHAPDA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 13-Jul-2017   7548
Isidore Modjo au MINCOM Isidore Modjo
Le producteur et musicien multimédia se dit victime de tribalisme de la part du directeur général de la CRTV. Il n’exclut pas de traîner ce dernier en justice.

Isidore Modjo est en colère contre Charles Ndongo, le directeur général de la CRTV.  Il a exprimé son courroux dans les colonnes du journal La Tribune de l’Est Economie, numéro 17 du lundi 10 Juillet 2017.  Dans une interview-fleuve, le musicien professionnel spécialiste du multimédia accuse le patron  de l’audiovisuel public de lui avoir fait remettre un chèque sans provision. L’histoire qu’il raconte au journal du truculent Chantal Roger Tuile débute le 26 mai 2017, le jour où il reprend son sit-in en vue d’obtenir le paiement de ses droits d’auteur évalués  à 1 milliard 800 millions de Francs Cfa.

C’est ce jour-là que Charles Ndongo lui envoie une délégation porteuse d’un chèque de 21 millions de Francs Cfa.  Après avoir refusé le document un moment, Modjo l’accepte après plusieurs conciliabules et les conseils de son médiateur  le Professeur  Shanda Tonme. « J’accepte le chèque avec le promesse ferme que le reste me sera versé par la suite à date fixe. Ils m’assurent donc qu’ils vont déposer  le chèque et que l’argent sera viré dans mon compte 48 heures après selon les procédures officielles au Cameroun. Et ils me donnent une copie du chèque », relate un Modjo qui va déchanter par la suite.  

« J’attends 48 heures et je vais dans mon compte. Il n’y a rien. J’attends plusieurs jours, plusieurs semaines, rien. Pas un kopeck viré dans mon compte (…). Au trésor où je me suis rendu pour vérification, on m’assure qu’on ne peut pas payer. Il n’ y a pas d’argent dans la ligne sollicitée par la CRTV pour me verser les 21 millions. Au Trésor on m’assure que c’est un chèque en bois. En français facile c’est un chèque sans provision que Charles Ndongo et la CRTV m’ont délivré. Vous y comprenez quelque chose vous autres ? ». Isidore Modjo pense qu’il est victime de tribalisme. Car dit-il c’est sa tribu (il est originaire de la région de l’Ouest) « qui dérange un peu le dg de la CRTV ».  

Isidore Modjo n’exclut pas de porter plainte. « Je me réserve aussi le droit d’attaquer Charles Ndongo et la CRTV en justice pour chèque sans provision. Même si Charles Ndongo est très puissant, le Chef de l’Etat Paul Biya et la justice de la République sont de notre côté », soutient-il non sans rappeler la peine que risque Charles Ndongo.  « Au terme de cette infraction qui relève du pénal la loi condamne le coupable d’une ^période 3 à 10 ans de prison ferme ».

 

 

SUR LE MEME SUJET:








Auteur:
Pierre Arnaud NTCHAPDA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez