Cameroun: Le colonel Jotsa David prend les commandes de la 21e BRIM pendant que Didier Badjeck tente d’expliquer la chute du général Melingui Nouma Donatien.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 12-May-2018   12820
Des officiers superieurs de l'armee camerounaise Archives
Joseph Beti Assomo, le ministre délégué à la Présidence de la République en charge de la défense installe ce samedi 12 mai 2018 à Buea, le Colonel Jotsa David aux commandes des opérations militaires au Sud-Ouest, l’une des Régions en guerre.

 

De l’écriture à l’acte ! En application du décret présidentiel du lundi 07 mai 2018 qui nomme le Colonel Jotsa David au poste de Commandant de la 21e Brigade d’infanterie motorisée, le ministre de la défense installe le promu ce samedi 12 mai 2018 à Buea, chef-lieu de la Région du Sud-Ouest.

Il a reçu pour mission de protéger les populations et défendre l’intégrité du territoire national contre les sécessionnistes qui mènent une lutte armée pour arracher l’indépendance du Sud-Ouest et Nord-Ouest, les deux Régions anglophones du Cameroun.

L’officier supérieur de l’armée de terre David Jotsa remplace à ce poste le Général de brigade Melingui Nouma Donatien. Promu général de brigade par décret présidentiel du 29 juin 2017 et nommé le même jour par le chef de l’Etat Commandant de la 21e BRIM, Donatien Melingui Nouma n’a passé que dix mois aux commandes des opérations militaires dans la Région du Sud-Ouest.

L’enlisement de la guerre, la perte énorme des soldats au front et les soupçons d’exactions des forces de défense et de sécurité contre les populations sont présentés par certains observateurs avertis de cette guerre comme les causes du limogeage du General Melingui Nouma. Une opinion que ne partage pas le Colonel Didier Badjeck, Chef de la division de la communication au ministère de la défense.

« Les actes du Chef de l’Etat, Chef des Armées concernant les mouvements des hauts responsables sont discrétionnaires et vont dans le sens de l’optimisation des capacités. C’est la seule raison qui les motive, et l’Armée, disciplinée et professionnelle les accueille avec une idée d’exécution immédiate. Parlant d'exactions...Où est la vérité ? Ivo Tapang passe le clair de son temps depuis son lieu de résidence, à commanditer des crimes contre les Forces de Défense qui devraient, d'après son regard et celui de ses affidés, assister à leur mort avec l'attitude stérile du spectateur. Face aux agressions, l'Armée ne fait que répondre à la violence et instaure la paix. Mais dès que le savoir-faire des Forces républicaines agit, le même instigateur de la violence pleure à chaudes larmes avec une cohorte de marionnettes qui dénoncent avec amnésie, des exactions qui auraient été alors commises sur des terroristes armés. Et comme par enchantement, se joignent sournoisement à l'entreprise, dans un faux élan d'information, certaines entreprises qui veulent en découdre avec le Cameroun. Que doivent faire les Forces de Défense, assister à la prise en otage de la population des Régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest, laisser brûler les symboles de la République ?» explique le Colonel Didier Badjeck.

L’on est curieux et impatient de savoir si les stratégies et les orientations du nouveau commandant de la 21e BRIM vont permettre de neutraliser les rebelles au Sud-Ouest.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez