Cameroun: Le patriarche Emile Onambele Zibi est mort. Le Mfoundi perd l’un des gardiens de sa tradition.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Oct-2017   19569
Emile Onambélé Zibi, Patriarche du Mfoundi Emile Onambélé Zibi
Pris d’un malaise depuis le jeudi 04 octobre 2017, l’ancien président général de Tonnerre kalara club de Yaoundé a rendu l’âme aux premières heures de ce lundi 9 octobre 2017.

Emile Onambele Zibi a rendu son dernier soupir dans les locaux du centre des urgences de Yaoundé. A en croire des proches, l’illustre disparue a passé l’arme à gauche ce lundi 9 octobre 2017 vers une heure. Son épouse raconte que son mari a été victime d’une crise jeudi dernier à son domicile au quartier Febe village à Yaoundé. Il est donc décédé trois jours après son admission au centre des urgences…

Agé de 73 ans, Emile Onambele Zibi était une grande gueule très respecté et redouté. Le monde du sport et de la politique porte ainsi le deuil d’une illustre personnalité qui a laissé des traces de son passage sur terre.

Ancien président du Tonnerre kalara club de Yaoundé, club mythique du paysage sportif camerounais, Onambele Zibi occupait encore le fauteuil de président de l’association des clubs d’elite du Cameroun.

Sous la casquette de président des Patriarches autochtones du Mfoudi, dans la Région du Centre, Emile Onambele Zibi a aussi fait la une de l’actualité ces derniers temps par ses prises de position. Il a été présenté comme l’auteur d’un mémorandum qui accusait le président de la République Paul Biya de ne pas favoriser l’épanouissement des ressortissants du Mfoudi. Et dans sa dernière sortie qui date de moins d’un mois, Onambele Zibi, soutenu par ses pairs du bureau directeur de l’association des Patriarches autochtones du Mfoudi, a adressé une lettre au Chef de l’Etat pour lui demander de libérer les fils (ancien ministres et autres personnalités) du Mfoudi et de la Région du centre incarcérés pour des actes répréhensibles par la loi. Cette demande faisait suite à la décision de Paul Biya de libérer certains activistes de la crise anglophones…

Les prises de positions de Onambele Zibi, ne laissaient personne indiffèrent. Le départ de ce personnage principal de la vie politique et sportive choque toute la nation donc.

« Père Onambele Zibi a plusieurs fois fréquenté les milieux hospitaliers pour des problèmes cardiologiques. L'homme était tenace et résistant devant l'épreuve du temps. Très souvent au choc en dépit de son âge et la fragilité de son coeur. Avec son TKC éclaté en 2 camps, l'homme ne lâchait pas prise dans la maison Kalara et en dehors au point de mobiliser, par moments, l'intervention des forces de maintien de l'ordre public. Paix à son âme et que sa témérité, son courage inspirent la jeunesse. Aux familles éprouvées, mes sincères condoléances les plus attristées et mes pensées émues » témoigne Fernant Nenkam, ancien dirigeant d’Océan football club de Kribi.

Auteur:
Adeline ATANGANA
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez