Cameroun - Lettre au Directeur General de la CRTV: Les pleurs d'un retraité

Par Jean MAHAMA | Correspondance
YAOUNDE - 12-Apr-2017   48708
Charles Ndongo, Directeur Général de la CRTV Archives
"Monsieur le Directeur Général, pourquoi la CRTV peut-elle brimer ainsi les fonctionnaires et agents de l'Etat qui ont porté le projet depuis la création de la télévision en 1985 ?... Pourquoi transformer ceux qui ont sacrifié 20, 25, 30 ans de leur vie au service de la CRTV en clochards ?"
Monsieur le Directeur Général de la CRTV,
 
Je me permets de vous faire ce mail pour vous transmettre mes pleurs.
 
Admis à faire valoir mes droits à la retraite en Janvier 2016, je me retrouve aujourd'hui sans revenus parce que agent de l'Etat. Lorsque je me tourne vers les Finances, on me répond que je suis en détachement, je dois attendre mes 60 ans. Et comme un malheur ne vient jamais seul, la liquidation de mes droits à la CRTV traîne.
 
Vous avez signé les états des sommes dues le 09 Mars 2017 pour des gens qui avaient déjà 1an sans revenus. Des graves erreurs ont été commises dans les calculs par le service de la paie ( Messieurs HALILOU et BIOMBI ). Avec d'autres retraités, nous vous avons adressé des requêtes pour la reprise des calculs par des personnes expérimentées (RAMSINA et Mme FOUBA TOYAMA ), jusqu'ici, nous n'avons pas de réponse. Et le peu qui a été calculé n'est pas encore viré dans nos comptes parce que M le DAF (MOHAMAN SANI) a cru bon de faire des tripatouillages en retirant les ordres de virement de ceux qui ont eu des prolongations d'activités. Jusqu'au 10 Avril 2017 vous n'avez pas reçu les ordres de virement pour signature. Et quand on connait les retards des Finances, c'est en Juillet qu'on aura notre argent.
 
Monsieur le Directeur Général, pourquoi la CRTV peut-elle brimer ainsi les fonctionnaires et agents de l'Etat qui ont porté le projet depuis la création de la télévision en 1985? Les différentes instructions de Monsieur le Premier Ministre pour que ceux-ci aillent en retraite à 60 ans n'ont jamais été appliquées. Les résolutions claires du conseil d'administration d'Octobre 2014 ont été torpillées par Mme GWETH chef de la division juridique. Les prolongations d'activités sont à tête chercheuse. Même payer les droits c'est un problème.
 
Monsieur le Directeur Général vous demandez-vous comment ces gens vivent? Comment payent-ils la scolarité de leurs enfants? Pourquoi transformer ceux qui ont sacrifié 20, 25, 30 ans de leur vie au service de la CRTV en clochards?
 
Monsieur le Directeur Général, c'est le cri du désespoir. Ce sont les pleurs d'un retraité qui a cru en vous lorsqu'en 2006 vous vous êtes fait porteur de la lettre ouverte adressée à Monsieur AMADOU VAMOULKE. Le retraité qui a cru en vous lorsqu'en Septembre 2016 on vous a nommé Directeur Général de la CRTV. Hélas !
 
Jean MAHAMA
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez