Cameroun - Litige: La FECACYCLISME attendue au Tribunal Arbitral du Sport

Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 10-Jan-2017   42963 0
Username:
Password:
Grand Prix cycliste Chantal Biya Archives
Il s’agit d’une affaire qui l’oppose Jean Louis Abena Foé pourtant membre de l’assemblée générale.

Nous sommes là dans un énième litige qui oppose les acteurs du sport camerounais. Le 16 janvier 2017, la Fédération Camerounaise de Cyclisme (FECACYCLISME) va comparaître au Tribunal Arbitral du Sport (TAS). Elle y comparaît dans l’affaire qui l’oppose au dénommé Jean Louis Abena Foé membre de l’assemblée générale, par ailleurs promoteur du défunt club Cyclo sport 53-11 suspendu par le conseil de discipline le 11 septembre 2015 pour atteinte à l’éthique sportive, injures, perturbation violente d’une assemblée générale, agissements séditieux et antisportifs.

Cette sanction selon les décideurs courrait jusqu’en mars 2017. Le 6 janvier dernier, les deux parties concernées par cette affaire ont reçu l’information selon laquelle l’audience du 16 janvier est maintenue.

Relayant cette information, le quotidien Le Jour dans son édition du 9 janvier 2017 rappelle que Jean Louis Abena Foé s’était premièrement retourné vers le Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC) pour annuler la décision de sa suspension. De ce côté-là, il n’avait pas eu gain de cause. C’est alors qu’il s’est résolu de saisir le TAS.

Contacté par le quotidien le 8 janvier dernier, Me Emmanuel Simh, avocat de la FECACYCLISME, a premièrement confirmé la réception de la lettre venue tout droit de Lausanne. Il a par ailleurs déclaré: «nous avions demandé de renvoyer cette audience du TAS au 3 février 2017 parce que l’avocat de la Fédération que je suis a une audience au Tribunal Militaire ce même janvier. Nous sommes étonnés de la célérité du TAS, mais dès le 9 janvier 2017, nous allons engager une procédure pour nous permettre de renvoyer cette audience au 3 février 2017».

Pour le quotidien, le procès en vue vient ainsi s’ajouter à la panoplie de problèmes auxquels fait face la FECACYCLISME. On peut citer entre autres le renvoi au mois de février de la Tropicale Amissa Bongo qui habituellement se tient en janvier. Ce report étant dû à la Coupe d’Afrique des Nations de football masculin organisé par le Gabon. On peut évoquer aussi l’élection de nouveaux dirigeants du cyclisme camerounais.

Auteur:
Liliane J. NDANGUE
 contact@cameroon-info.net
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez