Cameroun - Livre: Titus Edzoa publie un deuxième ouvrage «Cameroun. Combat pour mon pays»

Par Josiane Rose NDANGUE | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 09-Aug-2018   8776
Interview de Titus Edzoa dans JA Jeune Afrique
Dans son nouvel ouvrage, l’ancien Secrétaire général à la Présidence de la République critique le régime en place. Mais aussi il parle entre autres de la relance de l’économie du Cameroun, la crise dans les Régions anglophones, la nécessité de ramener la dépouille du Président Ahmadou Ahidjo et le rôle de la diaspora.

Titus Edzoa dans son nouvel ouvrage parle d’un régime qu’il connait «jusque dans ses méandres», précise le quotidien Le Jour du 9 août 2018. L’ancien Secrétaire général (SG) à la Présidence de la République sorti de prison par grâce présidentielle, accorde une bonne partie de son ouvrage, au régime du Renouveau. Il présente ledit régime comme un régime incompétent, qui en 30 ans d’existence n’a que fait ériger la corruption en projet de société. «Qui a dit que le système en place n’avait pas de projet de société ? Voilà pourtant un projet qui a remarquablement réussi et qui a été exécuté de main de maître: corrompre et inciter à corrompre pour mieux contrôler un peuple appauvri, asservi et en profiter le plus longtemps possible soi-même», écrit l’ancien SG/PR. Dans le même sillage, il indique que pour avoir passé des années au cœur de ce régime, il a noté que les hommes choisis et portés à de hautes fonctions de l’Etat ne le sont pas pour être au service du Cameroun, plutôt au service du Président de la République.

Dans cet ouvrage, Titus Edzoa met à la disposition de tout lecteur un bref rappel de son parcours. Il en ressort donc qu’il est né à Douala le 4 janvier 1945. L’homme actuellement âgé de 73 ans dit avoir obtenu un baccalauréat série Philosophie. Cependant il est agrégé de chirurgie générale. C’est par le plus grand des hasards qu’il se retrouve en politique. «Alors jeune médecin, il eût à opérer une dame. Dont il apprendra plus tard qu’elle n’était autre que la sœur d’un certain Paul Biya, alors Premier Ministre du Cameroun. Celui-ci est heureux de cette prouesse médicale qui vient de sauver la vie à sa sœur. Dès lors Titus Edzoa devient un des visiteurs du soir du Premier Ministre Biya», rapporte le quotidien Le Jour.

C’est en août 1985 qu’il fait son entrée officielle en politique. Il est alors nommé par Paul Biya au poste de Ministre chargé de mission à la PR. Il connaitra une ascension fulgurante jusqu’en 1996, l’année présentée comme année de la rupture.

 

Auteur:
Josiane Rose NDANGUE
 @ljndangueCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez