Cameroun - Lutte contre la pauvreté en zone rurale: Après un succès dans la région de l’Ouest, le PNUD veut élargir son programme au reste du pays

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Jul-2017   3673
Femmes rurales Archives
Le but du sous-programme de réduction de la pauvreté à la base est de montrer aux populations rurales à revenus faibles, qu’il est possible d’entreprendre au village et de réussir, sans toujours recourir à l’exode rural.

En dehors de la localité de Batcham, dans la région de l’Ouest, et des 13 autres communes ayant bénéficié de la phase 2 du sous-programme de réduction de la pauvreté à la base (Sprpb-2), plusieurs autres zones rurales du Cameroun pourraient bientôt tirer profit des bienfaits de cette initiative pilotée par le ministère de l’Économie, avec le concours financier du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Selon Investir au Cameroun qui cite des sources officielles, le dessein du PNUD de revoir à la hausse l’enveloppe d’un milliard de francs CFA prévue pour l’implémentation de ce projet, afin d’augmenter le nombre de bénéficiaires, est consécutif aux succès remportés par la phase pilote, dont les résultats viennent d’être évalués au cours d’une descente sur le terrain dans les zones bénéficiaires.

«Le but du projet est de montrer aux populations rurales à revenus faibles, qu’il est possible d’entreprendre au village et de réussir, sans toujours recourir à l’exode rural», explique Jean Victor Bouri Sanhouidi, le Représentant résident par intérim du PNUD au Cameroun.

Concrètement, apprend-on, le sous-programme de réduction de la pauvreté à la base consiste à accorder des crédits à taux réduits à des groupements d’acteurs agro-pastoraux dans les zones rurales, afin de leur permettre de développer leurs activités. Selon les termes de la coopération entre le Cameroun et le PNUD sur cette initiative, les intérêts relatifs à ces crédits sont payés par le ministère de l’Économie.

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez