Cameroun: Malgré le tourbillon des revendications SDF, les députés ne se tournent pas les pouces à l’Assemblée Nationale.

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 03-Dec-2017   4092
Actuel siège de l'Assemblée Nationale Archives
Les élus du peuple entament demain lundi, la dernière décade de la 3e et dernière session de l’année législative 2017.

Depuis l’ouverture le mardi 14 novembre 2017 de la 3e session ordinaire de l’année législative 2017, les séances plénières à l’hémicycle de Ngoa-Ekelle sont presque systématiquement perturbées par les manifestations de contestation des députés du Social Democratic Front, la principale formation politique de l’opposition, qui exige l’ouverture d’un débat parlementaire sur la crise anglophone.

En dehors de l’hémicycle où l’opération «Blocus, zéro délibération, zéro plénière» lancée par le SDF perturbe le déroulement des séances plénières, les travaux en commission se déroulent par contre dans la sérénité. Des 9 commissions que compte la 9e législature, la Commission des finances et du budget est la plus active pendant cette 3e session ordinaire prioritairement consacrée à l’examen et à l’adoption de la loi des finances 2018.

Cette commission des finances et du budget qui est présidée par l’honorable Yayi Rosette Julienne du RDPC, a l’honorable Joshua Osih du SDF comme vice-président. Elle compte au total 20 députés dont 2 du SDF, 1 de l UNDP et 17 du RDPC le parti au pouvoir.

Depuis le jeudi 30 novembre 2017, les ministres défilent devant les membres de la commission des finances et du budget pour défendre l’enveloppe budgétaire qu’ils sollicitent pour leurs départements ministériels respectifs. «Nous pensons que le ministère du commerce l’année prochaine, doit aller en priorité vers le marché sous régional et régional… Nous avons le marché du Nigeria qui est au minimum de 170 millions de consommateurs. Dans quelques jours, les ministres africains du commerce vont se réunir à Niamey au Niger pour entériner les textes portant création et mise en place d’une zone de libre-échange. Ça veut dire que le continent sera un seul et unique marché. Avec l’Union européenne nous avons un accord de partenariat économique. C’est aussi une part de notre marché intérieur. Ce manche-là représente une population de 500 millions de consommateurs. Et par ailleurs, nous sommes éligibles à l’AGOA » a déclaré ce dimanche 3 décembre 2017, Luc Magloire Mbarga Atangana, le ministre du commerce sur l’antenne de la CRTV Radio après son passage hier devant les membres de la commission Yayi.

Au moment de mettre cet article en ligne, c’est le ministre des sports et de l’éducation physique qui est en train d’être reçu par la commission des finances et de budget pour débattre sur la somme d’un peu plus de 146 milliardS FCFA sollicitée par le MINSEP dont la prioritaire en 2018 porte sur les préparatifs de la prochaine phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun…

Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez