Cameroun - Massacre de Kousséri: Au moins trois raisons différentes avancées pour expliquer un même crime

Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 16-Jul-2017   17541
J. Woumessi, the killer Archives
Deux jours après l’assassinat des gendarmes à Kousséri, dans la Région de l’Extrême-Nord, les autorités et la Crtv, le média audiovisuel gouvernemental restent muettes, paradoxalement !   

Il n’y a pas de doute sur les faits : Le vendredi 14 juillet 2017, un jeune gendarme en service à l’escadron 33 de la Compagnie de gendarmerie de Kousséri, chef-lieu du département du Logone-et-Chari, Région de l’Extrême-Nord, a tué à l’aide d’une arme à feu, quatre personnes dont trois gendarmes et une civile.

Qu’est ce qui peut expliquer cet acte criminel d’un jeune pandore en début de carrière? Deux jours après, les autorités ne se sont toujours pas prononcées officiellement au sujet de ce massacre, laissant ainsi le champ aux supputations de toutes sortes.

Pour certains, c’est un crime passionnel. « Moi, j’habite derrière la Compagnie. Le meurtrier accusait son chef, (le capitaine Ondoua, ndlr), de coucher avec sa compagne. C’est une histoire qui est connue de tous ici à Kousséri. Les trois femmes qui ont été aussi tuées, "aidaient" le capitaine à coucher avec la femme de son subalterne » explique une source, un civil qui habite depuis quatre ans à Kousséri et travaille à N’Djaména, la capitale du Tchad, séparée du chef-lieu du Logone-et-Chari juste par un pont.

 Pour d’autres, le meurtrier accusait son chef, le capitaine Ondoa, d’avoir bloqué son avancement en grade et de maltraitance.

Une troisième version indique que le carnage de Kousséri est la conséquence d’un trouble mental dont souffrirait le jeune gendarme.

Le présumé meurtrier, qui est encore en vie,  s’appellerait Jude Woumessi. Il  est depuis hier interrogé par les services compétents. L’on expert que cette audition viendra mettre fin aux supputations sur les mobiles du crime.

SUR LE MEME SUJET:


Auteur:
Adeline ATANGANA
 contact@cameroon-info.net
 @t_b_d
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez