Cameroun: Me Akere Muna candidat déclaré à la présidentielle 2018, démissionne de la présidence de la Conférence internationale anti-corruption (IACC)

Par Otric NGON | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 19-Oct-2017   2161
Me Akere MUNA J. A.
Me Akere Muna entend ainsi se désengager de toutes les fonctions qu’il occupait, afin de se consacrer exclusivement à sa carrière politique.

Me Akere Muna a annoncé, mardi, sa démission du poste de président de la Conférence internationale anti-corruption (IACC) qu’il occupait jusqu’alors. Cette démission intervient après que l’avocat de 65 ans a déclaré, le 09 octobre dernier, son intention de se présenter comme candidat à l’élection présidentielle du Cameroun en 2018.

L’ancien vice-président de l’ONG Transparency International assure qu’il veut «éviter tout conflit d’intérêts ou toute confusion pouvant découler de son engagement politique». Avant cette démission, Me Akere Muna avait aussi quitté ses fonctions de président conseil d’administration d’Ecobank Cameroun.

Selon le communiqué publié mardi 17 octobre à cet effet, la démission de Me Akere Muna est survenue après une réunion annuelle de l’IACC tenue à Berlin le 15 octobre 2017. Au cours de la rencontre, Delia Ferreira de l’Argentine, et Reuben Lifuka de la Zambie, ont été élus respectivement président et vice-président.

La Conférence internationale anti-corruption est le premier rassemblement mondial des Chefs d’État, de la société civile, du secteur privé qui vise à affronter les défis posés par la corruption. Créé en 1983, l’IACC se tient généralement tous les deux ans dans une région du monde, et accueille entre 800 à 2000 participants de plus de 135 pays du monde entier.

 

Auteur:
Otric NGON
 contact@cameroon-info.net
 @OtricNgonCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez