Cameroun - Me Happi (président du Comité de normalisation de la FECAFOOT): «Je ne voudrais pas entendre parler de prorogation ici»

Par Jean-Marie NKOUSSA | Cameroon-Info.Net
YAOUNDE - 11-Sep-2017   4077 5
Username:
Password:
Misterno   02017-09-12 19:28
#1
"On n'est jamais grand pour les conseils". Très bien dit. C'est donc pour cela que tu as très bien écouté ceux des "torpilleurs de notre foot qui t'ont mis là, pour des raisons que nous connaissons tous". Concentre- toi plutôt, le plus dur est à venir : "re- re- re- toiletter" les textes, et surtout inventer un article qui interdit tout recours après les élections. Et sur ce, je te souhaite bon vent !
      0
Goodman   22017-09-11 21:26
#2
Happi on attend ton programme de travail, deja tun ne commences par par faire un audit, tu te lances dans un flou sans d'abord expliquer aux camerounais qu'est ce que tu as trouve comme argent...parce qu'a la fin on doit savoir ce que vous avez laisse, attention a la fin de se retrouver en prison...MONSIEUR IL FAUT QUE TOMBI TE FASSE LA PASSASSION avec des chiffres clairs, avec ta grosse tete de con tu racontes des i d io ties, TOMBI t'a laisse combien? car en 6 mois vous allez depenser de l'argent et avant de partir il faut qu'on sache exactement ce que vous avez laisse..
      0
Louisblake   102017-09-11 20:02
#3
Au moins ce discours a le merite d'etre différent du discours politiquement correct que nous offrent le plus souvent nos habituels dirigeant.
Beaucoup de courages à vous et votre équipe Monsieur.
      0
Jeanmony   182017-09-11 18:41
#4
Travaille au lieu de bavarder. L'argent va te faire aimer la prolongation de la normalisation.
      0
Sergydukamer   212017-09-11 16:43
#5
On ne veut pas des mots, mais du travail et du résultat.

Rendez-vous dans six mois.
      0
Me Dieudonne Happi FECAFOOT
Le nouveau Comité de normalisation de la FECAFOOT a débuté son travail ce lundi 11 septembre 2017. Dans sa déclaration, Dieudonné Happi, président dudit comité, a rassuré que son équipe fera le travail en six mois. Pas plus.

Voici la déclaration de Me Dieudonné Happi:

« Aujourd’hui, nous avons tous ensemble une très lourde responsabilité qui nécessite des sacrifices incommensurables de la part de tout le monde. Notre pays nous regarde. Je devrais dire, le monde entier nous regarde. Si nous nous sentons véritablement camerounais, si nous aimons vraiment le Cameroun, il n’y a rien que nous ne puissions pas faire. Ce n’est pas le travail d’une personne. Certes, c’est le Comité de Normalisation qui en a la responsabilité mais c’est le travail de tous. Personne au monde ne peut faire ce travail seul. C’est la raison pour laquelle je voudrais exhorter les uns et les autres au travail. Nous aurons l’occasion de voir de manière un peu plus large comment nous organiserons le travail. Mais sachons que nous n’avons pas droit à l’erreur. L’équipe qui vient se joindre à vous aujourd’hui, a, avec vous, une obligation de résultat. Je suis un avocat. Les obligations auxquelles j’ai été habituées depuis que je travaille sont des obligations de moyens. Je suis aujourd’hui confronté à une situation où nous avons une obligation de résultat. Faisons tout ce qui est en notre possible. Allons au-delà de nous-mêmes pour réussir notre mission. Je ne voudrais pas entendre parler de prorogation ici. Vous avez des personnes devant vous qui vont abandonner leur travail pendant six (06) mois. Merci beaucoup pour cet accueil, nous comptons énormément sur vous. Nous sommes des personnes extrêmement ouvertes, et n’hésitez pas à nous approcher. On n’est jamais grand pour un conseil. »

Auteur:
Jean-Marie NKOUSSA
 contact@cameroon-info.net
 @jmnkoussaCIN
  • E-mail 0
  • Google+
  • Tweet
  • Partagez